La curiosité est un vilain défaut [PV: Lucius]

le 15/10/2017, 14:31

Il avait quitté sa chère Terra pour venir se perdre dans les terres arides d’Oghma, le temps de recherche et de trouvaille qui aurait pus enrichir son antre d’inventeur, mais aussi d’archiviste. Si Liam était parti confiant dans son périple, il déchanta aussitôt quand il remarqua que le sable et les forêts sinistres jonchaient son chemin déjà tortueux, mais qu’importe, il savait que seul la citée de Volaris serait apte à abreuver sa soif de découverte et de recherche. Car même si en Terra les documents étaient vastes, ils n’en restaient pas moins incomplet et pauvre. Ce fut avec soulagement qu’il foula du pied cette ville tant désirée avec pour seul objectif : la  grande bibliothèque. Lieu de savoir riche et grandissant, où les documents ne manqueraient pas à son appel. Sans attendre il rentra, sans même se reposer, ni s’alimenter, l’impatience étant trop intense en sa personne. Il farfouilla les rayons, commença à se retrouver avec une pile de parchemins et de livre dans les bras, jusqu’à ce que ce coin interdit au public lui face vilainement du charme. C’était intriguant, curieux, et extrêmement fascinant, et aussitôt, il se demanda quel genre de livre pouvait y être entreposé. Alors, sans réfléchir plus, il se dirigea avec la plus grande des discrétions vers ce petit coin d’Eden. Les yeux brillants d’intérêt à la lecture des tranches de livre. Il commença à chercher, à étudier certains titres tous plus intéressant les uns que les autres jusqu’à… Ce qu’il se fasse interpeller par l’un des érudits des lieux, qui semblait grandement le réprimander. Tout se passa alors très vite, tellement qu’il ne remarqua qu’après un bref moment qu’il était le cul dans la poussière, au pied des escaliers de ce monument si précieux à ses yeux. Il s’était fait expulser sans concession, sans même pouvoir réellement s’expliquer. Et sans même pouvoir prendre des parchemins essentiels pour Terra.

« Eh ! Attendez ! Laissez-moi au moins récupérer mes par… »

Sans concession, la porte claqua à son nez et il resta là, interdit, sans oser bouger pendant quelques minutes. Quand son air dépité arriva enfin, il se détendit, les bras ballants, la déception grande sur son visage. Comme à son habitude, sa curiosité le menait à des situations complexes, sauf que cette fois, si jamais il osait rentrer sans document, il risquait sûrement de se faire plus que réprimander par le chef du village. « Comment je vais faire ? Pourquoi ça m’arrive toujours ce genre de choses ! Rah vilaine curiosité ! » Presque en colère contre ce trait de caractère, Liam s’installa alors par terre, le visage contrarié et pensif. Il pouvait toujours se rabattre sur une autre bibliothèque, sauf que c’était celle-ci qui l’intéressait. Celle-ci et pas une autre et évidemment, quand il a une idée en tête, difficile de lui faire lâcher le morceau. Soupirant tout en se grattant la tête, son air songeur s’intensifia de plus en plus. Une solution, il lui fallait une solution, mais à ce rythme là, autant prier pour un miracle.
Liam
Métier : Archiviste et inventeur
Messages : 47
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le 16/10/2017, 05:44

Je regardais autour de moi et je n’arrivais pas à replacer le tout. Je n’étais pas ici depuis très longtemps, mais assez pour m’être habitué à certaines choses. Istus était différente de ce que j’avais connu, bien évidemment. Sauf qu’ici, j'avais finalement réussi à m’habituer et à me sentir mieux maintenant. J'avais eu quelques problèmes par moment, comme il fallait que je m’habitue… mais ça allait mieux et je discutais de plus en plus avec les gens, appréciant cette place. C’était difficile, de repartir à zéro, mais on y arrivait tous. Je l’avais aussi, du moins je considérais que je l’avais déjà fait. Je m’étais trouvé une place où je pouvais aider des enfants orphelins à apprendre. Ils m’avaient accepté rapidement et j’en étais particulièrement heureux. Je supposais que dans un monde comme celui, les personnes qui ne combattaient pas étaient utiles. Bref, je commençais à me reposer dans cette nouvelle vie, même si je me sentais profondément seul. J’avais l’habitude de toujours être accompagné maintenant et quand tout allait mal, je ne me sentais pas seul et je pouvais continuer. Lorsque j’étais jeune, j’étais complètement seul.  Et maintenant… je craignais un peu cette solitude.

J’avais décidé de passer cette solitude sur autre chose. Je voulais voir cette place. Oghma n’était pas loin et j’avais vu plusieurs personnes venir de là. J’allais m’arranger pour pouvoir y aller. Ayant travaillé un peu dans un orphelinat, j’avais de l’argent pour me payer un voyage. Je les avais avertis que je partais, puis que je reviendrai car j’y tenais. Ces gens étant très aimables, je n'eus aucun problème. Puis je trouvais des voyageurs qui acceptèrent de me raccompagner. Je les aidais un peu et je payais, puis j’avais l’arrivée à Oghma. Je vis la ville et… tout était si différent. Je ne me souvenais pas qu’à Elibe, les pays étaient si séparés… Ici, c’était autre chose. Je n’étais pas dans la ville depuis bien longtemps que je me promenais dans les rues de la ville.

Je venais de voir un jeune homme, plein de désespoir en avant d’un bâtiment. Il ne semblait pas du tout content… en fait, il semblait même avoir eu des problèmes et je ne comprenais pas. On aurait presque dit un enfant qui voulait quelque chose et qui ne l’avait pas. Je rigolais un peu avant de me rapprocher du jeune homme. « Excusez-moi… ? Est-ce que vous allez bien ? » Je venais d’entendre ses mots de désespoir et je dirais aussi un peu de colère. Il voulait y entrer de ce que je comprenais et je savais que je souhaitais l’aider. Je suis ce genre de personnes : même si je ne connais pas, je vais avoir envie d’aider les autres. Et là, il semblait avoir besoin d’aide le pauvre.

« Enfin, je ne vous connais pas mais vous semblez avoir un problème… je peux vous aider peut-être ? »

Je ressemblais à un moine, évidemment. Je gardais ces mêmes vêtements, montrant ma foi envers plusieurs dieux actuellement. Avec une arrivée dans Gaïa comme celle-ci, il m’était complètement impossible de de ne pas avoir foi en Istus, minimum. Enfin, je ressemblais à un moine, il était difficile d’en douter de ça… par contre, peut-être pourrait-il me prendre pour une sœur. Cela m’arrivait bien trop souvent, malheureusement...

______

« I feel your grief, and it feels like my own... »


Lucius s'exprime en #339999
Lucius
Age : 20
Messages : 69
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le 17/10/2017, 19:26

Il restait là, dans son coin, semblant comme concentrée pour réfléchir à une solution qui tenait la route. Rentrer de nouveau dans la bibliothèque en s’excusant était une idée, mais pas des meilleurs, car il était certain qu’en faisant cela, il se ferait virer de nouveau, même en étant sincère. Faut dire, les érudits avaient eu l’air pas mal remontés parce qu’il avait fait, mais il fallait le comprendre aussi, ils étaient bien bêtes de mettre des parchemins aussi intéressants dans une zone interdite aux personnes comme lui. Une tentation bien trop alléchante pour y résister, et maintenant qu’il y avait goûté, il voulait absolument y retourner. Soupirant une énième fois face à son manque d’idée, Liam ne tarda pas à constater l’ombre subit qui semblait lui cacher la lumière. Tout en levant petit à petit son regard, il entendit une voix qui semblait s’inquiétait de son état. Chose qu’il voulu rassurer de suite tout en agitant ses mains, paume en avant devant lui, comme pour montrer que tout allait bien. « Tout va très bien, ne vous inquiétez pas, ce n’est juste que… » Aussitôt il se stoppa dans ses dires quand son regard croisa enfin celui de son interlocuteur, ou plutôt interlocutrice. Il en avait vu des belles choses dans sa vie, des paysages somptueux, des ouvrages habillés d’une couverture d’exception, des femmes aux charmes attirants, mais là… Il devait bien avouer que c’était la première fois qu’il voyait une femme avec des traits aussi fins et soignés. Comme si elle n’était qu’un mirage, une œuvre d’art qu’on oserait à peine toucher. Ébahi par tant de joliesse, Liam resta un moment interdit, fixant cette demoiselle sans oser agir, ni bouger et ce fut que quand elle lui proposa son aide, qu’il se mit enfin à retrouver possession de ses membres, sa main venant gratter l’arrière de son crâne comme gêné d’imposer ses problèmes à une sœur.

« Oh… Vous m’avez donc entendu… J’avoue que je ne refuserais pas de l’aide mais… Je ne peux pas demander cela à une sœur. Enfin à une sœur comme à une toute autre personne d’ailleurs. J’ai créé moi-même ce petit inconvénient, donc je me dois de me débrouiller. Je n’aimerais pas vous attirer des ennuis. »  

Il se releva alors, époussetant l’arrière de son pantalon qui était tout poussiéreux. Faisant face à cette religieuse, Liam lui adressa un sourire dynamique, presque entraînant. En admirant la demoiselle et surtout sa tenue, il venait d’avoir une idée, une idée qui pourrait peut-être lui permettre de récupérer ses parchemins et surtout d’entrer à nouveau dans cette bibliothèque tant convoitée. « Quoique… En fait si cela ne vous dérange pas, j’aimerais bien que vous m’aidiez pour une chose… »Il se stoppa quelques instants, regarda autour de lui, avant de se rapprocher de la demoiselle, sa main servant de mur près de sa bouche, comme pour empêcher les mots de se faire entendre par d’autres curieux. « Vous saurez où je peux trouver une tenue comme la vôtre, où du moins quelques choses qui pourrait cacher mes vêtements ainsi qu’une partie de mon visage ? Je vous avoue que ça pourrait m’être très utile. » Pourquoi n’avait-il pas pensé un peu plus tôt à l’art du déguisement ? En plus grâce à cela, il pourrait peut-être emprunter des parchemins sans faire des pieds et des mains, du moins, s’il arrivait à ressembler à un érudit, mais au pire, il aurait toujours une solution de secours pour arriver à ses fins. Comme toujours.
Liam
Métier : Archiviste et inventeur
Messages : 47
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le 26/10/2017, 05:12

Je souris légèrement en regardant le jeune homme qui semblait assez surpris. Après tout, je ne le connaissais pas et il ne me connaissait pas et en plus, je venais pour lui proposer de l’air. Son état moral était légèrement inquiétant. Enfin, dans le sens où il n’était pas satisfait de quelque chose… après tout, je n’étais même pas certain de ce que je voyais et de ce que je comprenais de ce que je voyais. Il ne voulait pas que je m’inquiète, il était une personne sympathique. Après… c’était déjà chose ratée car je m’inquiétais et je souhaitais l’aider, si cela m’était possible avec mes maigres moyens à cette place que je ne connaissais pas du tout. Si seulement je pouvais l’aider, cela m’aidait et me ferait plaisir. Il ne termina pas sa phrase… Je penchai légèrement la tête en le regardant, les sourcils légèrement froncés. « Juste que… ? Je ne comprends pas. » Lucius n’avait vraiment pas compris. Je le regardais et il semblait avoir quelque chose, j’avais dit quelque chose qu’il ne fallait pas ? J’avais l’impression, peut-être que je ne connaissais pas la place, simplement.

Ce ne fut pas bien long avant de l’entendre finalement et cela me rassura un peu. J’avais peur d’avoir dit quelque chose de mal, mais ça allait finalement. Je m’inquiétais simplement. Un léger sourire se posa sur mes lèvres ; ce jeune homme était bien sympathique. Il refusa mon aide, car il ne voulait pas m’importuner. Je passai simplement sur la remarque habituelle. Je ne suis pas une sœur… mais bien un moine d’Istus actuellement. Disons que j’avais l’habitude et que je ne pouvais pas nier que sans me connaître et en ayant à peine entendu ma voix, c’est vrai que je ressemblais à une femme. Je me méprendrai moi-même. Alors je passai simplement sur cette remarque. Après tout, ce n’était pas nécessaire pour lui donner un peu de mon soutien.

Après tout, impossible de ne pas sourire en voyant cet homme. Il souriait, il semblait très sympathique et ça m’encourageait. Il voulait finalement de l’aide. « Mais évidemment que vous ne me dérangez pas ! Ça me fait plaisir de vous aider. » Et vraiment ! J’avais envie de lui donner de mon aide… lui faire plaisir l’aider. Bref, il était sympathique et si cela voulait dire de passer un peu de temps avec une personne sympathique, alors j’étais heureux. Son idée… me fit cligner des yeux quelques fois, me demandant s’il y pensait réellement. Puis simplement, je me mis à rire légèrement, et de façon sincère. « Je suis désolé, je viens de vous imaginer… pardon ! » J’essayai de reprendre mon sérieux un peu en l’imaginant tout de même avec mes vêtements. Quoi seraient bien évidemment trop petits pour lui.

« J’ai un vêtement de rechange mais je doute qu’il vous fasse… il sera un petit pour vous et il ne cac- » Je me tus et je me tournai en lui faisant signe de me suive. J’avais compris qu’il ne voulait pas se faire entendre, donc peut-être s’éloigner un peu aiderait à discuter plus librement. Il fallait bien que je puisse l’aider sur ce qu’il souhaitiat. « Oui pardon, vous sembliez vouloir vous cacher, c’était plus sage de parler ici. Que souhaitez-vous faire ? »

Je ne comprenais pas tellement et j’étais certain que je pourrais l’aider un peu mieux si je comprenais ce qu’il souhaitait faire. Après tout, notre première discussion avait été un peu rapide, nous n’avions pas pris le temps de se parler normalement. Après tout, il voulait des vêtements de moine et il était au départ déprimer à une porte. C'est un peu troublant tout de même et surtout, incompréhensible.

______

« I feel your grief, and it feels like my own... »


Lucius s'exprime en #339999
Lucius
Age : 20
Messages : 69
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le 27/10/2017, 11:48

Sa demande était loin d’être anodine et surtout, devait paraître bien étrange pour une inconnue qui ne le connaissait à peine, mais Liam était ainsi, naturel à ne pas passer par quatre chemins, surtout quand il a un plan en tête. Heureux de constater que la demoiselle voulait bien l’aider, il n’en fut pas moins surpris par la réaction de cette jolie demoiselle, qui ne tarda pas à s’exprimer d’un rire léger, son visage était encore plus rayonnant avec une telle expression, mais ce qui l’amusait n’était pas la gestuelle de cette femme, mais plus ses paroles qui ne tarda pas à le faire rire aussi. « Aha inutile de vous excuser, je me doute que vu ma dégaine je dois faire un piètre religieux. » Se grattant l’arrière du crâne, il ne tarda pas à refaire face à la sœur, écoutant ses paroles avec grand intérêt, enfin du moins jusqu’à ce qu’elle s’arrêta pour lui faire signe de la suivre dans un coin un peu plus tranquille. Intrigué, il ne tarda pas à la rejoindre, regardant autour de lui comme pour s’assurer que personne ne les avait vus. De l’extérieur, cela devait ressembler à une scène étrange, comme une sorte de deal ou de plan foireux, mais pour Liam la situation n’avait rien d’inquiétante. Il avait beau parfois paraître naïf, il savait ressentir les choses et surtout les intentions d’une personne quand elle se montrait honnête, et pour lui, cette sœur l’était autant qu’un innocent enfant. S’adossant contre le mur, les mains dans les poches, il ne tarda pas à sourire doucement devant tant de questions sans encore réponse. Il est vrai que sa demande devait paraître bien étrange, beaucoup trop pour ne pas se poser d’interrogation. Devait-il jouer franc jeu pour autant ?

« Tout d’abord, merci pour cette attention. C’est bien aimable à vous. Ensuite pour ce qui est de mes intentions disons que c’est… Compliqué. »

Tout en gardant son éternel sourire dynamique, l’archiviste ne tarda pas à enlever ses mains de ses poches, pour mieux les croiser contre son buste. Par quoi devait-il commencer ? Est-ce que dire la vérité ne risquait pas de compromettre cette petite lueur qui se tenait face à lui ? Au fond pourquoi se poser autant de questionnement, alors qu’il lui suffisait juste d’être lui-même.

« En fait… Je me suis méchamment fait chasser de la bibliothèque. Bon j’avoue que je suis peut-être légèrement en tort, mais du coup… Ils ne veulent pas me laisser rentrer. Le problème c’est que j’ai des parchemins à emprunter qui sont capitale pour mon travail. Je suis archiviste. »

Est-ce que cela suffirait à satisfaire cette jolie demoiselle ? Il l’espérait grandement. Après tout, il suffisait de voir son regard pour remarquer que la sincérité brillait dans ses pupilles. Il n’avait pas besoin de mentir, mais elle n’avait pas non plus besoin d’énoncer réellement ce qu’il s’était passé, comme son détour dans la zone interdite au public. « J’ai bien peur qu’en rentrant à nouveau dans la bâtisse, je me fasse de nouveau chasser et je dois dire que mon derrière à assez profiter de sa chute imprévue de tout à l’heure, sans vouloir vous offenser. » Il s’était mis à rire face à sa propre remarque, et en repensant à la douleur, il n’avait pu s’empêcher de masser son fessier comme si elle était encore là. « C’est pour ça que j’ai besoin de vos vêtements de rechange, si je me déguise, cela me permettra de récupérer mon dû. Pour la taille ne vous en faites pas, je suis sûre que ça passera. Enfin du moins je l’espère… » Affichant un sourire gêné, Liam en profita pour se gratter vivement la joue. Il espérait — malgré ses aveux—, que cette demoiselle serait encore encline à l’aider. Après tout, il ne faisait rien de mal, du moins en partie.

« Si jamais cela vous dérange, je le comprendrais parfaitement. Ça ne doit pas être tous les jours qu’on vous demande une telle requête, mais sachez ma sœur que c’est d’une importance capitale ! »

Comme pour appuyer ses dires, Liam se courba alors dans une posture plutôt suppliante, comme pour montrer qu’il lui mettait entre ses mains ses derniers espoirs. Si jamais elle refusait, il n’aurait plus qu’à fouiller les quelques boutiques de la ville pour trouver son bonheur.
Liam
Métier : Archiviste et inventeur
Messages : 47
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le 2/11/2017, 04:22

J’étais bien content. Je ne connaissais pas cet homme mais il agissait de façon tout à fait.. gentille et adorable avec moi. Je ne comprenais pas du tout ce qu’il souhaitait faire pour le moment, mais ça ressemblait bien à quelque chose qu’il ne voulait pas que ça se sache. Je gardais le sourire, tout léger sur mon visage en le regardant et en attendant ses paroles. Je voulais tout simplement comprendre pourquoi il souhaitait se retrouver avec des vêtements bien plus petits que ce qu’il portait… et surtout, pourquoi un habit de moine tandis que je ne sentais rien de très… pieux en lui si je pouvais dire ainsi. Après tout, on m'a bien appris qu’il ne fallait jamais se fier à la première impression. Apparemment ses intentions étaient compliquées, donc je fronçais les sourcils, souhaitant simplement en savoir d’avantage sur ce qu’il souhaitait faire, me sortir du néant.

Une fois expliqué, tout me semblait bien plus clair. Il avait fait quelque chose qui n'avait pas plu aux propriétaires et donc, on lui avait refusé l’accès. Au moins, je notais une bonne chose, c’était bien qu’il savait qu’il était en tort. C’était la seule chose que je demandais… mais selon moi, des savoirs sur des parchemins ne devraient pas être conservé à l’abri de tous. Au contraire, ils devraient être lus pour finalement être intéressant et utile. En plus il était archiviste ! C’était bien étrange qu’on ne laisse pas consulter les parchemins et les livres. « C'est étrange quand même…. » Sa remarque sur la douleur aux fesses me fit légèrement rire. Réellement, je me sentais à l’aise en sa compagnie, même si je ne connaissais même pas son nom. Je commençais quand même à me dire que oui, avoir de nouveaux vêtements pourrait bien l’aider… mais il allait être reconnaissable aussi, c'est évident.

« Je suis plus petit que vous… et mes vêtements ne sont pas bien grands pour moi. »

En appuyant mes dires, je le regardais et je levai même un peu les yeux. C’est évident que mes vêtements n’allaient pas lui faire, mais peut-être que si on arrangeait quelques petites choses, cela ferait l’affaire. Il fallait voir et il fallait essayer, non ? Je n’étais pas habitué à ce genre de requêtes mais surtout, ce que je trouvais impressionnant étant le fait qu’il était prêt à faire tout cela pour pouvoir lire ses parchemins. Évidemment, il était archiviste donc cela ne me surprenait pas tellement, mais quand même ! C’était impressionnant et c'est ce que je lui dis.

« C'est beau à voir à quel point vous êtes prêt à tout faire pour ces parchemins. Demander des vêtements à un inconnu, souhaiter mettre une robe… mettre des vêtements bien trop petit pour vous… Vous sembliez bien trop déterminés pour que je dise non à votre requête. »

C’était vrai, j’allais lui passer les vêtements de rechange que j'avais. Après tout, ce n’était pas un problème si cela lui allait à lui et s’il voulait essayer. Je suis certain qu’il y avait tout simplement la possibilité de discuter pour avoir accès à ce que nous souhaitions, mais si cela marche de cette façon et que le jeune homme était prêt à essayer cette stratégie… pourquoi pas. Je resterais là après tout, je ne voulais pas partir et sûrement qu’il pouvait me guider un peu à travers Oghma, juste assez pour se familiariser avec cette ville que je ne connaissais pas encore très bien. Cependant, il y avait quelque chose à faire avant de commencer cela. Au moins, ce garçon saurait qu’il ne porterait pas des vêtements de demoiselle…

« Quel est votre nom ? On m’appelle Lucius et je suis un moine. »

Chaque chose en son temps, il allait essayer la robe de moine dès qu’il allait pouvoir. Cependant, je n'avais qu’un tome avec moi et il restait avec moi, je ne pouvais pas lui prêter. Les moines sont exclusivement masculins tandis que les soeurs ne sont que des femmes, me présenter en tant que moine voulait tout dire.

______

« I feel your grief, and it feels like my own... »


Lucius s'exprime en #339999
Lucius
Age : 20
Messages : 69
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le 7/11/2017, 11:49

Préférant jouer franc jeu à demi, Liam expliqua alors sa situation, non sans une petite pointe d’humour. Il aurait pu mentir totalement et raconter une tout autre mésaventure, mais il n’en fit rien, préférant être sincère avec cette demoiselle face à lui. Mentir ne servait à rien, à par peut-être s’attirer plus d’ennuis, mais même s’il n’était pas un menteur dans l’âme, il préféra ne pas répondre quant aux doutes de la religieuse face à l’étrangeté de la situation. Oui c’était étrange quand on ne connaissait pas toute l’histoire, mais il ne pouvait vraiment pas lui dire qu’il s’était amusé à aller là, où il n’avait pas eu le droit aller. Taisant ce petit fragment de vérité, il fut soulagé de constater que l’aide qu’il pouvait avoir, été toujours d’actualité et quand il l’entendit parler de sa détermination sans faille, il s’était mis à sourire joyeusement, retenant un rire moqueur envers lui-même.

« Soit déterminé, soit complètement stupide comme dirait les personnes de mon entourage. Les deux ne sont pas impossibles. »

Comme pour montrer que ce genre de réflexion ne l’atteignait pas, il s’était mis à sourire de bon cœur. Par certains, il était vu comme un énergumène complètement déjanté, par d’autres comme un fou qui allait réussir à se mener à sa propre perte. Rare était ceux qui pensaient comme cette femme qui d’ailleurs, ne tardas pas à lui prêter ses vêtements de rechange. Remerciant sa sauveuse, Liam ne tarda pas à regarder quelques instants la tenue. C’est vrai qu’elle paraissait petite, mais peut-être que ça passerait ? Il pouvait toujours tenter, après tout, il ne perdait rien à essayer. Écoutant d’une oreille la présentation de sa nouvelle amie, il s’arrêta soudainement dans ses faits et geste, se tournant aussitôt vers cette personne qui était au final… Un homme ? Les yeux grands écarquillés sous le coup de la surprise, il le regarda intensément de haut en bas, son nom et son statut résonnait en boucle dans sa tête. C’était un moine du nom de Lucius ? Tout un coup, il venait de comprendre pourquoi il se parlait de lui au masculin et non au féminin un peu plus tôt, bien qu’il ne l’avait pas relever plus que cela. Fixant ce religieux droit dans les yeux, l’archiviste se mit soudainement à rire, mais ce n’était pas un rire moqueur non, plus un rire nerveux, celui qui témoignait de sa stupidité flagrante.

« Ah non… Comment j’ai pu ne pas m’en apercevoir avant ? » Tout simplement parce qu’il était trop dans ses idées de reconquête de la bibliothèque, mais même sans cela, il aurait certainement fait la même erreur. « Je suis désolée pour cette méprise. J’espère ne pas vous avoir vexé à vous traiter comme une femme. Mais je dois avouer que vous êtes aussi beau que la gente féminine. C’est vraiment impressionnant. »

Il s’était doucement rapprocher, observant de plus près son visage comme il aurait détaillé une toile ou la couverture d’un livre, puis reprenant sa place, il adressa un sourire joyeux, bien qu’ encore un peu gêné par sa méprise. « Moi c’est Liam, en tout cas je suis content d’avoir croisé ta route Lucius. Si ça ne te gêne pas, je fais tomber le vouvoiement. Vu que je vais essayer ton vêtement y a plus de raisons de ne pas te tutoyer. » Montrant le tissu, Liam ne tarda pas à l’enfiler aussitôt par-dessus ses vêtements, prenant soin de bien assembler avec ses propres vêtements, pour donner l’illusion de ne faire qu’une seule et même tunique. Du moins, s’il avait assez bien réussis avec le haut, le bas en revanche était loin de donner une illusion parfaite. Comme lui avait dit son nouvel ami, le vêtement était bien trop petit en longueur, découvrant totalement les chevilles et surtout son propre pantalon. « Hum… Si je trouve des pans de tissus assez long… Je peux, peut être donné une meilleure illusion… » Ancré dans sa réflexion, il regarda autour de lui, à la recherche d’un drap abîmé qui aurait été jetée, mais voyant qu’il n’y avait rien dans les environs, il se devait de se déplacer à la recherche de cette nouvelle lubie. « Peut-être que vers les boutiques où certaines maisons… Oh, tu veux venir avec moi Lucius ? Si tu ne le veux pas, je peux le comprendre. Tu n’auras qu’à m’attendre là. Je te rendrais ta tenue quand j’aurais réussi ce que j’entreprends. » Il préférait lui laisser le choix, plutôt que de le forcer contre sa volonté et puis, sûrement qu’il n’avait pas envie de se balader avec un homme qui se promenait avec des vêtements trop petits pour lui.
Liam
Métier : Archiviste et inventeur
Messages : 47
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le 18/11/2017, 07:01

Mais non, il n‘était pas stupide ! Juste… une très grande détermination. J’aimais beaucoup la façon dont il parlait de lui-même. Je ne lui dis pas qu’il n’était pas stupide car je vis son sourire et je voyais comment il le disait. Ce n’était pas seulement parce qu’il le croyait mais bien parce qu’il savait que certaines des choses qu’il souhaitait faire n’étaient pas des plus intelligentes. Après, je le trouvais très sympathique et passer du temps en sa compagnie m’aidait. J’étais heureux d’être tombé sur une personne comme celle-ci. La façon dont il se prenait me faisait sourire et surtout ; sa bonne humeur était contagieuse et je ne pouvais que sourire en le voyant. Il eut un long silence dès qu’il apprit que j’étais un homme. Il me regarda, encore et encore. Au point où ça en devenait gênant un peu. Après tout, Lucius, dans la situation de ce Liam, il aurait très certainement la même réaction. Après tout, il avait l’habitude et il ne s’en faisait plus. Ils avaient raison de le penser souvent ; en aucun cas il pouvait leur en vouloir.

« Ah ! Non ! Non, vous ne m’avez pas outré… j’ai l’habitude et… » Non, il n’avait pas l’habitude qu’on lui dise qu’ils étaient aussi beaux que les femmes. Ce n’est pas pour rien qu’on lui a déjà reproché d’être une si belle femme. Bref, c’était quand même inhabituel pour le moine. « Je… enfin, merci pour le compliment… » Après tout, c’était quand même un compliment qu’il se devait de remercier. Je rougis à ce regard, étant quelque chose… d’assez étrange. « Oh ne t’en fais pas, ça me fait plaisir. Ravie de faire ta connaissance Liam » Je lui passai donc le vêtement qu’il enfila… Et comme je l’avais prévu, c’était trop petit pour lui. Après tout, j’étais plus petit que lui… surtout en taille en fait. Disons que l’illusion n’était pas parfaite du tout, mais je ne pouvais que sourire à ce moment. Je ne pensais à aucun malheur : ce garçon était si rafraichissant !

« Je crois… que ce sera difficile à cacher quand même, mais c’est un bon début, non ? »

Il m’invita à le suivre chercher des draps. Des draps… ça allait être quand même difficile, non ? Je pourrais essayer de demander d’entrer dans la bibliothèque… après je ne toucherais pas aux livres interdits, mais si Liam voulait les lire… alors pourquoi pas ? Les livres sont faits pour être lus normalement. J’avais du plaisir actuellement, puis je serai content de voir s’il rendre dans cette bibliothèque et qu’il obtient les lectures qu’il souhaitait faire. « Je crois… qu’on peut tout de même chercher des vêtements à ta taille ? Ce serait beaucoup plus simple selon moi, à moins que tu t’arranges pour que le drap soit assez long pour recouvrir le bas du vêtement... Ça pourrait le faire, bien sûr ! » Je regardai autour de moi et je ne savais pas ce que je devais faire… je ne savais pas où je devais aller. J’acceptais de le suivre et de passer le reste de la journée en sa compagnie, mais j’étais ici pour découvrir la ville, donc il m’était impossible de savoir exactement où aller.

« Je ne connais pas bien la ville… je veux bien te suivre et t’aider… mais je ne serai pas capable de te guider, je crois que ce sera plus l’inverse… je vais te suivre et on verra si certaines personnes pourraient accepter. De passer un vêtement complet ou un drap, ça devrait en effet fonctionner… même si je doute qu’on te prenne au sérieux habillé comme ça. »

Un sourire simplement avant de commencer à le suivre. On avait quelque chose à accomplir.

______

« I feel your grief, and it feels like my own... »


Lucius s'exprime en #339999
Lucius
Age : 20
Messages : 69
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le 27/11/2017, 16:47

Bien qu’il ait fait une énorme méprise, Lucius ne semblait pas se vexer pour autant, ce qui rassura le blondinet qui soupira de soulagement face à la réaction de cette nouvelle connaissance. Nombreux aurait été ceux qui n’auraient apprécié pareille erreur, mais d’après les dires de ce moine, il avait l’habitude de pareil quiproquo. Liam ne savait si c’était un bien ou un mal d’être habitué à cela, mais ce n’était pas le sujet, où du moins, il ne voulait embêter ce pauvre religieux avec ce thème. Chaque chose en son temps et tout d’abord, il voulait régler son problème avant d’en apprendre plus sur cette rencontre fortuite. Enfilant le vêtement de rechange de Lucius, il était totalement évidemment que le tissu était bien trop petit pour le pauvre Liam, mais fidèle à lui-même, il était prêt à faire avec. Il manquait juste un petit élément ou deux selon lui, pour réussir à se fondre dans le décor. Bon du point de vue de Lucius cela semblait être peu probable d’arranger cela comme ça et tout en exposant ce qu’il en pensait, il lui donna quelques conseils. Conseil que Liam écoutait avec attention, avant de réfléchir avec soin sur sa future démarche.

« Hum, c’est sûr qu’il serait préférable de trouver des vêtements à ma taille, mais je sais pas si j’aurais l’argent nécessaire pour offrir cela. Après si je trouve de quoi faire, je peux peut-être m’arranger pour que cela soit convainquant… » Embarqué dans une intense réflexion, il croisa alors les bras, avant d’énoncer son idée à voix haute. « Un tissu pour le dessous pour faire un effet robe et un sur la tête pour faire comme les érudits…  À voir tiens. »

Alors qu’un sourire se dessinait sur son visage rayonnant, l’archiviste ne se gêna pas pour proposer à Lucius de l’accompagner, tout en lui laissant le choix. Après tout, peut-être que le moine n’avait pas envie de se balader avec un gugusse comme Liam, chose qu’il comprendrait parfaitement, surtout qu’il avait gardé la tenue trop petite de celui-ci. Écoutant sa décision, Liam ne tarda pas à rire face aux réflexions de son nouveau compagnon d’aventure. Encore une fois, il semblait plus raisonnable que l’inventeur et même s’il en avait conscience, il fallait avouer qu’il valait mieux gagner la confiance des gens que le contraire. « Tu as peut-être raison, je vais donc te rendre ta tenue, je verrais plus tard pour les essayages. » Enlevant aussitôt le vêtement, il s’appliqua à le plier avec soin avant de tendre l’étoffe avec un grand sourire. « Tu sais, moi aussi je ne connais pas bien la ville, donc… On va pouvoir la découvrir à deux. Fin, j’ai juste retenu quelques échoppes et une auberge pour passer la soirée, mais hormis cela, je ne saurais pas me balader tout en connaissant le coin comme ma poche. Si on suit la route principale, on risque sûrement de trouver ce que l’on recherche. Allons-y ! » Confiant, le blondinet adressa un signe de main pour inviter son partenaire à le suivre dans une véritable péripétie. Où du moins, dans une péripétie peu glorieuse et épique, mais sûrement amusante.

Si l’archiviste n’avait pas pris le temps de mieux observer la ville à son arrivée, il profita de cette petite escapade pour mieux la contempler sous toutes ses coutures, ne cessant de s’émerveiller sur l’architecture d’une telle splendeur. « Ouah ! Même si j’aime plus que tout, les belles contrées de Terra, je dois avouer que Volaris est une ville vraiment magnifique… Non mais regarde-moi la beauté de ses bâtiments. De véritable chef d’œuvre ! Ils ont dû y mettre du temps, mais au moins on peut dire que le travail en valait la peine. » Il était comme un enfant qui découvrait un somptueux cadeau, ses yeux pétillants de vie montrait à quel point, il était sincère dans ses propos. Il aurait pu passer des heures à rester ainsi, dans ses rêveries, mais il ne devait pas perdre de vu son objectif et consciencieux de cela, il essaya de se reprendre se tournant vers son partenaire.

« Dis-moi Lucius, de quelle ville tu viens ? Je suppose qu’au vu de tes origines tu dois venir d’Itsus n’est-ce pas ? Du moins, c’est de là, que vienne tous les religieux comme toi donc… »

Il se stoppa dans ses paroles, ses yeux semblant fixer un point fixe, comme s’il était obnubilé par quelques choses de fantastique, de grandiose. Non loin d’eux, se tenait une petite échoppe où semblait se dresser une quantité de livre et de parchemin. « Entrons dans cette boutique ! » Tout se passa très vite, comme s’il avait été possédé par le malin du savoir et de la connaissance. Sans même attendre une réaction de la part du pauvre moine, Liam attrapa son poignet, l’entraînant avec lui dans sa suite, à l’intérieur du magasin, l’archiviste semblait comme surexcitée, parcourant les rayons à la hâte, comme un petit chiot plein d’énergie. « Par Terra… Regarde-moi tous ses trésors ! Cette montagne de savoir ! Ça ne vaut pas la bibliothèque, mais je suis sûre que je peux trouver des choses intéressantes… Oh une encyclopédie sur les plantes médicinales ! Et là ! Mille et une recettes de potion et de décoction de soin ! Ouah, l’exemplaire de l’art de lancer des sorts !» Farfouillant les tranches de livre, Liam semblait être comme un poisson dans l’eau, oubliant petit à petit, ce pourquoi il parcourait la ville avec Lucius.



[HRP: Désolée pour mon long temps de réponse ]
Liam
Métier : Archiviste et inventeur
Messages : 47
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le 3/12/2017, 06:54

Réellement, bien qu’il semble environ mon âge, j'avais l’impression d’être plus vieux que lui. Oh non, il n’était pas immature mais il semblait tellement apprécié tout ce qui se trouvait autour de lui. Il semblait avoir du plaisir avec environ n’importe quoi… et ça me faisait un peu penser au comportement d’un enfant. Bien sûr, cela ne voulait pas dire que c’était un problème. Bien au contraire, je trouvais cela adorable. À vrai dire, je me sentais bien en sa compagnie et je ne chercherai pas à partir. Je ne pouvais que sourire en le voyant et je souhaitais vraiment l’aider. J’aimais aider et en plus, si la personne que j’aidais était aussi sympathique, cela me plaisait encore plus. Ce genre de rencontre me plaisait et j’allais m’en souvenir pour le rester de mes jours, c’est certain.

Il retira mon vêtement et me le redonna. Non pas que ça me dérangeait de le voir comme cela, mais je me disais simplement que les gens auront beaucoup moins de mal à le croire comme cela… Après tout, je ne saurais pas quoi penser moi-même si je voyais un homme comme ça, dans ce genre de tenue. Maintenant que ma tunique était rangée, nous pouvions continuer notre chemin et trouver ce que nous devions trouver. Je ris légèrement. Donc… on allait suivre la grande allée et on allait finir par trouver quelque chose. L’idée me semblait tout à fait logique, je dois dire… Il était si sûr de lui que je ne pouvais que le suivre. Après tout, il semblait bien plus affirmé que je ne j’étais moi-même. « Alors, nous n’avons plus qu’à y aller ! » Je ne prévoyais pas de faire cela de ma journée, bien évidemment… mais en même temps, cela me plaisait. On admirait la ville, très différente d’Istus. C’était pour le moment les deux seules places que j'avais vues et j’étais impressionné dans tous les cas. Lui aussi ne semblait jamais être venu et il admirait encore plus que moi. Le Terra dont il parlait me semblait beau et différent… un peu comme chez moi peut-être ?

Je gardais le sourire. Il était tout simplement impossible d’être triste avec Liam en sa compagnie. Une des meilleures rencontres qu’il avait faites. Il figurait dans la même liste que Lyndis, c’était certain. Il me demanda si je venais d’Istus. Enfin… non pour ne pas mentir, mais j’allais me permettre de commettre ce péché pour notre bien à tous les deux. J’attendis qu’il arrête de parler, mais il arrêta au milieu de sa phrase. Je fronçai les sourcils et je le regardai. « Liam ? Tu vas bien… ? » Je regardai dans la même direction que lui et je vis une boutique qui semblait l’intéresser énormément. Ah ! Je comprenais mieux maintenant, c’était clair. Il semblait vraiment trop heureux et avant même que je ne puisse dire quelque chose il me trainait vers cet endroit. Bon… et bien, il avait trouvé quelque chose qu’il cherchait ? Il voulait aller à la bibliothèque, donc je supposais que les livres l’intéressaient.

Il était vraiment intéressé de voir cette place et je ne pouvais que le regarder observer et me présenter ces livres. Je n’ai jamais été le plus grand des lecteurs, mais voir quelqu’un qui trouvait les livres si intéressant… c’était une première. Il y avait une raison ? Peut-êt4re que cela devait être lié avec ce qu’il faisait dans la vie ? Je ne le sais pas. « Liam ? Dis-moi, tu aimes vraiment les livres hein ? La lecture et tout ça t’intéresse. C’est ici à Oghma qu’on trouve les plus grandes bibliothèques… c'est pour les livres que tu viens ici ? » Je commençais un peu à comprendre pourquoi ce garçon était si déterminée à entrer à la bibliothèque et consulter les documents qu’il n'avait pas le droit. Après tout, en le voyant aller ici, je comprenais très bien que c’était quelque chose qui le passionnait. Ça me donnait encore plus envie de l’aider. Peut-être que s’il demandait directement ce qu’il voulait, ils accepteraient plus ? Je ne sais pas, après tout, si ça lui tenait tant à cœur, il avait sûrement essayé.

« Je comprends mieux pourquoi tu es si déterminé à entrer dans cette bibliothèque. Tu aimes tellement ça et ça se voit simplement ici. Je dois dire que te voir si intéressé par tout ce que tu vois ici… je n’imagine pas comment tu dois être heureux dans une bibliothèque.  » Malheureusement, je n’avais rien sur moi et je ne pouvais pas lui donner un livre. Je l’aurais fait si j’en avais eu un. Je restai prêt de lui et avec un léger sourire, je lui demandai : « Tu veux rester ici finalement ou tu comptes toujours entrer dans cette bibliothèque ? Il faudra tes vêtements si tu veux y aller… et ce n’est pas en restant ici que tu les trouveras. » Bien malheureusement, je me devais de lui rappeler. Je me doutais que si je le laissais, il réaliserait que tard qu’il avait passé beaucoup trop de temps ici.

« On pourra revenir après, ça te plairait aussi de revenir ici après la bibliothèque, ou si on ne trouve rien ? Sur le chemin, tu pourrais bien me dire pourquoi tu aimes tant les livres, ça m'intrigue. »

Je serai très intéressé de savoir, réellement.

{{Mais ne t'excuses pas }}

______

« I feel your grief, and it feels like my own... »


Lucius s'exprime en #339999
Lucius
Age : 20
Messages : 69
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le 11/12/2017, 19:20

Cette échoppe était comme un rêve éveillé, comme une caverne emplie de trésor tous plus alléchant les uns que les autres. Si ça ne tenait qu’à lui et s’il en avait eu les moyens, Liam aurait été capable d’acheter cette boutique pour passer le tiers de sa vie à lire tous ses ouvrages, même les plus barbants. Les bouquins commençaient à s’entasser dans ses mains, certains étaient même tenus entre les côtés de son corps et son bras qui servait d’étau. Son regard était encore plus émerveillé que devant l’architecture de la ville de Volaris. Son sourire plus grand et plus conquis que tous ceux qu’il affichait jusqu’au présent. Il était juste heureux, tellement joyeux qu’il était incapable de le réprimer. Cette ville était vraiment une mine de richesse et de sagesse littéraire. Il y en avait pour tous les goûts, pour toutes les croyances et les professions. Alors qu’il commençait à lire quelques lignes d’un écrit sur les créatures mythiques, l’archiviste prêta un instant l’oreille vers les paroles qui lui étaient adressé avant de doucement lever le regard sur la personne concernée. Lucius… C’est vrai qu’il n’était pas seul dans cette boutique… Comment avait-il pus l’oublier pendant ce bref instant, même si ce n’était que quelques secondes ? Se frottant l’arrière du crâne en signe d’embarras, le blondinet préféra garder pour lui ce petit moment d’insouciance. Cela aurait pus vexer un peu le religieux et même s’il n’avait pas l’air homme à s’indigner pour rien, il n’était inutile de l’attrister pour juste quelques secondes d’oubli. « Aha, je pourrais difficilement dire le contraire vu mon comportement… »  Il regarda un instant son ouvrage qu’il lisait quelques instants plus tôt et le referma pour mieux le garder sous le coude. « Mais tu as bien deviné, je suis venu ici pour m’abreuver de cette soif de connaissance qui ne demande qu’à être étanché. »  Bien sûr, ce n’était pas la seule raison première, mais c’était l’une d’entre elle en tout cas. Bien sûr, il devait trouver des écrits pour remplir son rôle d’archiviste, mais il devait aussi trouver de quoi le solliciter dans sa folle recherche. S’il voulait réaliser son rêve, il se devait de s’informer consciencieusement avant de tenter quoique ce soit. Histoire de ne pas recommencer les mêmes erreurs que jadis.

Face aux remarques de Lucius concernant sa passion pour les écrits, Liam n’avait pus s’empêcher de rire. Il avait raison, déjà qu’ici il n’arrivait pas à se tenir alors à la bibliothèque il avait dû être pire. Peut-être pour cela qu’il s’était fait virer sans concession en plus d’avoir approché la zone interdit. « Désolée, je dois passer pour un fou, mais c’est plus fort que moi. Dés que je vois un livre c’est comme si… »  Il s’arrêta quelques instants avant de regarder une nouvelle rangée de livre, ses doigts parcourant les tranches comme hypnotisée par les titres. «  Comme si j’étais possédé. Les couvertures, l’encre, les pages remplis de lignes et de mots, l’odeur qu’il en ressort… C’est comme un trésor inestimable, une richesse des plus flamboyantes. En fait il y a rien pour décrire ce que je ressens, mais… C’est comme si le monde entier s’ouvrait à moi. »  Son regard s’était doucement adoucie, tandis qu’il continuait de caresser du bout des doigts les titres de ses livres fort passionnants. Au fond, il se moquait d’être jugée ou ridiculiser, il était comme cela et pour rien au monde, il ne changerait cet aspect là de lui, même si cela relevait parfois de l’obsession. Alors qu’il continuait de vider les étales petit à petit, la voix de son ami moine, lui fit reprendre connaissance de sa situation, mais surtout de son but qu’il avait légèrement oublié. La bibliothèque, les vêtements. S’il était arrivé ici, c’était parce qu’il cherchait un moyen de se déguiser, pas pour vider les librairies de Volaris. « Oh non ! La bibliothèque ! Le déguisement ! Dire que j’allais oublier ça ! Merci Lucius heureusement que tu es là, je crois que je n’aurais jamais… Oups. »  Alors qu’il avait attrapé les épaules de son ami pour le remercier, les ouvrages qu’ils tenaient sous son bras se mirent à tous tomber les uns, les autres sur le sol dans un fracas qui fit légèrement froncer les sourcils de revendeur. « Désolée ! Je vais ranger mon désordre. »  Ni une, ni deux, le blondinet se baissa alors pour ramasser tout son foutoir, prenant soin de ranger chaque ouvrage à sa place avant de se tourner vers Lucius avec un sourire. « On verra le moment venu, selon si on arrive où pas à rentrer. Merci pour la proposition Lucius, t’es un chouette type ! Si cela t’intéresse vraiment, je peux te raconter pourquoi je suis aussi féru de livre. Après toi mon brave ! »

Invitant le religieux à sortir hors de la boutique, Liam n’hésita pas à saluer le marchand avant de sortir à son tour, retrouvant alors la fraîcheur de l’air d’oghma. Se positionnant auprès de son nouvel ami, l’archiviste commença à entamer de nouveau la marche dans la rue principale. Cette fois, il n’était pas question de s’arrêter dans une nouvelle librairie, il devait rester concentrer et garder en tête son véritable objectif. « Tu sais quand j’y pense, ce n’est pas une histoire réellement passionnante. J’aime les livres depuis que je suis en âge de lire. Je ne saurais dire pourquoi, mais je me sens attirer par ce genre d’objet. Je trouve que c’est très distrayant et surtout, ça nous apporte des connaissances qui ne sont pas à négliger. Chaque livre contient des informations plus ou moins passionnantes et chacun possède une histoire qui diverge, selon le style et l’écrit de la personne qui à pris soin de lui rendre vie. Que ça soit des histoires, comme des biographies, où de l’apprentissage, ils apportent un savoir inestimable. Je pense même que c’est ce qui permet à notre monde d’être aussi cultivés et sans eux, peut-être qu’on le serait beaucoup moins. Voir pas du tout.»  Il y avait dans ses paroles, une sincérité vraie et une passion plus que dévorante. Il suffisait de le voir dans ses yeux pour voir que ce sujet lui tenait particulièrement à cœur. Il ne disait pas ses paroles pour faire beau où pour se donner un genre, non, il vivait et respirait intensément ce qu’il pensait, ce qui donnait plus de force à ses mots et son ressentis. « C’est pourquoi je tiens tant à assouvir mes connaissances, il faut dire que je suis quelqu’un de très curieux. Mais… Pour tout t’avouer, j’ai aussi un rêve. Pour beaucoup il parait irréalisable mais… Je suis sûre que je peux le réaliser. Ça risque de me prendre un certain temps, voir des années, mais je sais que je peux le faire ! »  Les poings serrés, la détermination ancrée dans son regard, Liam se donnait l’air d’un battant prêt à tout pour réaliser l’impossible. Remarquant sa posture, le blondinet se mit à rire doucement, il devait paraitre ridicule, mais qu’importe ce n’était pas le plus important. Ne voulant passer son temps à parler que de lui, il se tourna alors vers le moine un sourire intéressé sur le visage. « Du coup, je ne t’ai pas laissé t’exprimer tout à l’heure. Désolée pour ça encore une fois. Tu viens bien d’Itsus n’est pas ? »  Il s’arrêta alors, attendant une bref confirmation avant de continuer. « Tu vas finir par savoir pleins de choses sur moi, mais… Moi je ne sais rien de toi. Donc si tu veux bien, essayons d’y remédier. Tu es donc moine, mais est-ce que tu ne fais que ça ? Tu passes ton temps à prier où tu as d’autres occupations ? Tu as des passions ? Des rêves ? Et pourquoi es-tu venu à Oghma ? Serait-ce parce que tu effectues un pèlerinage ? » Cela faisait beaucoup de questions, mais pour Liam, cela n’était pas assez. Il voulait en apprendre plus sur cette nouvelle connaissance, se lier un peu plus à lui pour gagner une nouvelle amitié. Lucius était un homme bien alors, qu’elle mal y avait-il à vouloir se rapprocher d’un tel homme vertueux et gentil ?



[Bon je m'excuse à nouveau, mais j'avais carrément pas vue ta réponse D: (et du coup comme j'ai pas surveillée le sujet je risquais pas d'avoir de mail T^T"")  Donc encore une fois désolée pour le retard T^T]
Liam
Métier : Archiviste et inventeur
Messages : 47
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le 22/12/2017, 00:15

J’adorais le voir comme cela. Il semblait si bien, sans compter qu’ici, il semblait tellement dans son élément. Je ne souhaitais pas le déranger et je me disais qu’il valait mieux qu’il reste sur place. Il s’amusait tellement ! J’imaginais simplement son visage dans la bibliothèque ; il devait être à sa place et je voulais vraiment l’y voir. Ça faisait tellement longtemps que je n’avais pas eu quelqu’un qui était aussi rafraichissant ; mes fréquentations étaient généralement bien différentes… mais ce n’était pas mal et c’était ce genre de personnes que je voulais tenir. J’adorais cette personne et j’aimerais beaucoup le connaître encore plus. En réalité, c’était pour ce genre de personne que j’avais envie de me forcer et d’aider ceux comme lui. Il me confirmait que j’avais bien fait et que ma vie s’était orienté du point que je voulais.

Liam s’excusa mais je fis non, je ne voulais pas qu’il s’excuse. Je ne voulais pas qu’il s’excuse pour sembler si heureux que cela. C’était si important de le voir et en réalité, la seule chose que je souhaitais était qu’il continue. « Mais non, s’il te plait, ne t’excuses pas pour ça ! » S’excuser pour être passionné ? Mais c’est stupide et il ne faut vraiment pas… son explication m’avait fait sourire. Il adorait cela et d’aussi loin que je souhaitais me souvenir, je n’avais jamais eu de passion comme celle-ci. Non pas que je l’enviais, au contraire même. J’en étais d’autant plus heureux de voir qu’il avait quelque chose qui le rendait aussi heureux que cela. Je ne faisais que rire de bon cœur lorsqu’il échappa tous ces ouvrages. Je ne le laissai tout de même pas tout ramasser et je l’aidai à reprendre ces bouquins. Une fois cela fait, je souris et je replaçai cela où je croyais que ça allait. Ce n’était pas une bonne idée prendre sur soi plus que ce qu’on était capable de lire.

« Oui, je te suis. Je vous remercie, je crois que je vais repasser dans votre boutique, merci monsieur ! »

Je marchand sourit en nous faisant un signe d’au revoir. Il était sympathique et sa boutique était complète. Il avait très bien fait pour rassembler ces livres. J’écoutais ce qu’il disait et je trouvais qu’il avait raison. Il était toujours possible de se mettre dans un livre et d’oublier ce qu’il se passait autour. Je me suis retrouvé à lire de nombreux livres lorsque j’ai appris la magie. Je voulais en savoir plus et je devais dire aussi que cela permettait de s’évader de ce qui n’était pas agréable à l’extérieur. Nous pouvions… simplement oublier. Je ne pouvais qu’être d’accord avec lui. J’avais lu sans pour autant avoir été si loin comme lui. C’en était une passion pour lui, une partie de sa vie même. Je le voyais et tout le monde pouvait le voir. C’était si beau ; une raison noble je devais dire. Je souriais très légèrement. Bien sûr, les livres étaient beaucoup pour lui et ça me donnait simplement envie encore plus de tout faire pour qu’il puisse aller consulter ces œuvres d’art. « Je n’aurais jamais imaginé les livres de cette façon… mais en t’écoutant, je ne peux que te croire. Tu aimes vraiment ça et c'est beau à voir. Vraiment. » J’étais content d’avoir rencontré un homme comme lui. Nous marchions et je continuais de l’écouter. À vrai dire, l’écouter et ne pas trop parler ne me dérangeait pas vraiment. Je le faisais souvent et j’aimais bien ; après tout, je n’avais aucune passion réellement.

Puis voilà que les questions revenaient : « Oui, c'est d’Istus que je viens. » Un léger sourire. C’était le plus logique ; tout le monde me disait que je venais d’Istus, alors c’était le cas. Après tout, je ne pouvais pas vraiment dire d’où je venais. Toutes les questions arrivèrent d’un coup et je ne savais plus où je devais mettre de la tête. Bien… j’avoue que c’était difficile pour moi et je ne devais quand même pas lui dire que j'avais participé à la mort d’un culte démoniaque… si on peut dire cela comme.

« Euh… oui je suis moine. Depuis plusieurs années et c’est un peu tout ce que je fais…Un moine ne fait pas que prier généralement ! Bien sûr ça fait partie de ce que je fais, mais ce n'est pas tout. C’est surtout le sentiment de sentir notre déesse près de nous et si nous avons la foi, nous la sentons tout le temps et non seulement lors des prières. Je m’occupe d’un orphelinat aussi, ça a toujours été quelque chose que je souhaitais faire et j’ai enfin  pu le faire. » Je baissai les yeux quelques secondes. Depuis que je suis jeune, même si ma vie à L’orphelinat ne m’a pas plus du tout et que les pires moments de ma vie viennent de cette place, je voulais que les enfants dans ma situation puissent s’épanouir. « Des rêves et des passions… pas comme toi. Je dirais que je préfère voir les gens sourire et simplement pouvoir aider quand je peux. À proprement dit… je n’ai rien qui me passionne autant que toi avec les livres. » Tout en avançant, je réfléchis à la raison de ma présence en Oghma. Hum… peut-être que je voulais juste découvrir.

« Je suis ici.. pour découvrir en fait. Je n’ai pas vécu au centre d’Istus et maintenant que je me considère en moyen, je veux découvrir ce que le monde peut m’apprendre. En plus, ça me permet de rencontrer des personnes formidables, je suis simplement content d’avoir fait ce long voyage. » Je me sentais si… détendu. J’avais l’habitude d’être avec une personne plutôt dure, alors que lui était si gentil et doux. Ça me faisait du bien. « Je dois aussi te dire merci. Je me retrouve souvent seul, alors être avec toi… je me sens bien. Comme si mes malheurs pouvaient partir l’espace de quelques instants. » Accompagnant mes mots, je lui fis un grand sourire sincère. J’étais très heureux, vraiment. Je ne regrettais en rien cette journée, je pouvais me concentrer sur autres choses et je le considérais comme un ami, en plus.

______

« I feel your grief, and it feels like my own... »


Lucius s'exprime en #339999
Lucius
Age : 20
Messages : 69
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le 28/12/2017, 23:43

Il avait raconté sa passion pour les livres et la lecture. Une passion qui ressemblait plus à des louanges, à une sorte de fascination intense. Il s’exprimait sans honte, bien que son propre comportement l’amuse. Parfois, il devait vraiment passer pour un fou. Mais qu’importe, car son nouvel ami lui, n’avait pas l’air de le trouver dérangeant. Au contraire, c’était comme s’il le comprenait. Même s’il ne partageait pas le même univers. Pendant un bref instant, L’archiviste adressa un sourire tendre à Lucius, avant de se mettre à rire brièvement face aux paroles du moine. « Si j’aurai pu. J’aurais été capable de me marier avec un livre. Mais là, j’aurais vraiment passé pour un fou… Puis bon, je n’aurais pas su lequel épouser…»  Il avait lancé cette boutade, dans l’espoir de faire rire le jeune homme, avant de l’inonder de question. Il voulait en apprendre plus sur cette nouvelle rencontre. Connaître ses origines, ses centres d’intérêt. Après tout, depuis tout à l’heure, il ne cessait de parler de lui, alors, il pouvait bien laisser la parole au religieux. C’était la moindre des choses. Captant toute son attention sur Lucius, Liam l’écouta avec soin.

Comme il s’en doutait, le moine venait bien d’Istsu, et tout en expliquant sa condition, il expliqua de belle chose à propos de son rôle et de la foi. Le blondinet n’avait jamais vu les choses sous cet angle et avec un sourire, il fut heureux d’apprendre le point de vue d’un homme de foi. « Je n’avais jamais vu les choses sous cet angle… C’est sûrement pour cela que je sens un regard sévère quand je ne fais pas mes offrandes à temps… Je ferai mieux de faire plus attention. » Avec un sourire amusé, l’archiviste se reprit, bien qu’il était réellement sérieux dans ses paroles. « Tu t’occupes d’un orphelinat donc ? Mais c’est super ça Lucius ! Je disais tout à l’heure que tu étais un chouette type, mais tu es bien plus que cela en fait. Tu es un altruiste dans l’âme. Heureusement qu’il existe des personnes comme toi sur cette terre. »

Avec un sourire bienveillant, Liam commençait à imaginer ce fameux orphelinat. Si Lucius était aussi gentil avec les enfants qu’il ne l’était avec lui, alors, ils devaient être très heureux. Cela n’avait pas dû être facile de s’éloigner d’eux, mais après tout, peut-être que le jeune homme voyageait pour apporter plus à ses protégés ? Laissant cette question de côté pour plus tard, le discours de son ami concernant ses passions, étonna quelques peu Liam. Pas dans le fait qu’il en avait pas, mais plus dans le fait qu’il semblait se comparer avec lui. Un sourire en coin, il posa doucement sa main sur la tête de son ami, avant de doucement frotter celle-ci avec vigueur, mélangeant sûrement quelques mèches. «  Faut pas t’inquiéter pour cela. Puis je pense que tu as un rêve sans t’en rendre compte. Au fond tu souhaites que les gens soient heureux, et tu t’occupes même d’un orphelinat pour cela n’est-ce pas ? Ça pour moi, c’est un rêve et peut-être même une passion si tu y mets tous tes moyens dedans. » Offrant un grand sourire, l’archiviste s’était un peu baissé pour être à la hauteur du moine et ainsi donner plus de force à ses paroles. Il trouvait vraiment ce jeune homme incroyable. Il était tellement gentil et tellement dévoué. C’était bien la première fois qu’il ne rencontrait pareille personne. Et autant dire que quelqu’un comme Lucius était comme une denrée rare. Quelques choses de presque unique.

Continuant d’écouter les paroles de son ami, Liam ne pouvait s’empêcher de le trouver touchant. Il était plein de bonne volonté, volonté dont il n’avait pas l’air d’avoir conscience. Il semblait tellement pur, tellement innocent. En l’écoutant, il ne pouvait s’empêcher de penser à son enfance et même à ses sentiments d’aujourd’hui. Car même encore, lui aussi désirer voyager. « Et encore un autre rêve. Tu vois que tu en as !  Je te comprends tellement. Ce monde à tellement à nous offrir, tellement à nous apprendre. Je pense qu’on n’aura jamais assez de toute une vie, mais… Le peu qu’on peut découvrir vaut largement le coup ! » Avec douceur, il avait tourné sa tête vers le ciel. Même s’il ne pouvait en profiter, il espérait réussir son projet. Rien qu’à l’idée de voir des visages heureux à l’idée de pourfendre les cieux, lui suffisait. Et tant pis s’il ne pouvait en faire parti, tant que son projet voyait le jour, c’était suffisant.

Alors qu’il rêvassait doucement, les nouvelles paroles qu’exprima le moine le déconcertèrent doucement. Il n’avait pas l’habitude de ce genre d’aveux et encore moins avec une telle franchise. Pendant un instant, Liam ne pouvait que le regarder hébété, avant de ressentir une certaine gêne. Avec son sourire Lucius était vraiment mignon et son visage androgyne semblait le perturber quelques peu, mais l’inspiration qu’il prit lui remit les idées en place, à tel point qu’il oublia tout sentiment de gêne. Un gars comme Lucius serait un excellent ami. Un ami qu’il comptait bien garder comme tel. « Tu n’as pas à me remercier tu sais, c’est plutôt à moi de le faire. Je suis souvent seul aussi et je dois avouer que je suis bien content d’être tombé sur une personne comme toi. Tu es vraiment quelqu’un de bien Lucius. Je ne peux que te souhaiter du bonheur dans le futur à venir. Hum… D’ailleurs tant que j’y pense… » Fouillant aussitôt dans son sac, l’inventeur semblait chercher quelques choses, avant de sortir son poing serré hors du tissu. De sa main de libre, il prit la main de Lucius, avant d’y déposer une poignée de pièce brillante. « Je n’ai pas grand-chose mais, tiens. C’est pour ton orphelinat. J’espère que ça peut te permettre de leur offrir de la nourriture ou des vêtements. » À vrai dire, il avait même donné la moitié de son argent, mais tant qu’il avait de l’argent pour s’offrir une nuit d’auberge et de la nourriture pour les jours à venir, cela lui suffisait. Pour ce qui était du tissu, il devrait à présent chercher ailleurs que dans une boutique. « Hum, je crois que j’ai une idée. Tu sais s’il y a un port ici ? Je sais que parfois, certains bateaux abandonnent leur vieille voile. On peut peut-être en faire quelques choses. »

Il n’avait pas eu le temps de se renseigner sur ce genre de détail, mais peut-être que Lucius savait quelques choses ? Il découvrait la ville certes, mais il avait peut-être entendu des gens parler à ce sujet ? Au pire du pire, il pourrait toujours fouiner vers les boutiques de couture. Certaine chute de tissu sont jetés quand elles n’ont plus d’utilité. Avec du fil et une aiguille, y avait moyen d’en faire quelques choses.
Liam
Métier : Archiviste et inventeur
Messages : 47
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le 10/1/2018, 07:10

Avec lui, Lucius n’avait aucun mal à prononcer ces mots. Il était très détendu, ce qui était un peu contre intuitif car il faut se le dire, Liam n’est pas une personne bien reposante. Dans ces moments, on pouvait se dire qu’il serait tout simplement impossible de passer un moment calme en compagnie de ce jeune homme... et pourtant, Lucius s’imaginait très bien lire à ses côtés et passé un moment calme. Cet homme donnait deux images complètement différentes de lui-même. Il l’appréciait beaucoup et c’était l’une des meilleures rencontres qu’il avait eues. Il oubliait ses malheurs et se concentrait sur cet homme majoritairement. Il le méritait, vu sa gentillesse. Un petit sourire en réponse lorsque Liam lui dit qu’il allait faire attention pour se offrandes à l’avenir. C’était la vision qu’avait Lucius ; peut-être que cela ne serait pas le cas de tout le monde mais le moine vivait avec cela de cette façon et c’est ça qu’il avait fait toute sa vie. Ça semblait tout à fait bien et il n’avait jamais senti la foi s’amoindrir avec le temps. Le compliment fit rougir légèrement le pieux, c’est vrai. Lucius ne pouvait pas le nier et il avait raison.

Son objectif de vie semblait aller. Il était donc heureux. Il se voulait même rassurant. Il avait eu l’impression quelques secondes d’être un gamin qui devait se faire consoler. Le mouvement qu’il avait fait en le dépeigna aussi était ce qu’un adulte pourrait faire à un gamin. Le moine savait qu’il était plus vieux que lui… du moins, ça ne le surprendrait pas s’il apprenait l’être. Il ne pouvait que l’écouter et il réalisa ce qu’il venait de dire… c’est vrai que c’était un rêve à sa façon. Lucius ne pouvait pas ignorer ses paroles. Il avait raison au fond. Surpris de ce faire faire ouvrir les yeux comme cela ; ce n’était jamais arrivé car en général il était celui qui faisait ouvrir les yeux aux autres. Il faisait en sorte que Lucius ouvre les yeux. C’était normal… il avait raison et le jeune ne l’avait jamais remarqué. Il n’y avait jamais pensé pour tout dire et maintenant, il ouvrait les yeux grâce à une personne qu’il ne connaissait pas tellement. « Tu as raison… je n’avais jamais vu cela sous cet angle… en me disant que je vivais pour les autres. Je ne prenais pas conscience… » Il avait raison. De plu, Liam continuait à trouver différentes passions pour Lucius, celle du voyage. C’était vrai aussi. Avec son ami, il avait voyagé et vécu en mercenaire et donc, voyager souvent. Il y avait pris goût.

Lucius se disait qu’il était adorable. De le remercier... alors qu’il avait simplement été avec lui. IL acceptait, après tout, il pouvait maintenant dire être ami avec lui. « Non mais ne… » Ses yeux regardèrent les pièces avant de remonter vers Liam, sans comprendre réellement sur le coup. C’était pour l’orphelinat ? Ce n’était pas rien et cela pouvait aider, très certainement. Il en avait besoin lui aussi ! C’était même plus important qu’il pense à lui. Cependant…. Si Lucius se mettait à sa place, peut-être que lui aussi aurait fait cela s’il le pouvait. Il avait du mal à accepter cela. « Je ne peux pas accepter ça non plus ! Comment vas-tu trouver les livres que tu souhaites… Je ne peux pas, j’aimerais beaucoup et ta gentillesse est si grande… mais tu en as besoin aussi… Je… enfin je te remercie pour tout ça, mais je préfère savoir que tu es en sécurité et que tu as tout ce que tu as besoin. » Le moine tenait beaucoup à cet homme et il sentait que le quitter lui ferait mal, c’est certain. « Et si tu veux aller chercher du tissu dans une boutique… » Il décida alors d’aller dans le port.. qu’il ne semblait pas avoir dans la ville. Il m'expliqua donc.

« Si tu crois tellement pouvoir y arriver,, je te remercie.. je ne sais pas comment te remercier pour ça… » Lucius croisa les bras pour réfléchir. Ou trouver du tissu… dans un port, un peu impossible. Dans un magasin ? C’était le mieux… Il cherchait vraiment car là, Lucius était déterminé. Il n’allait pas repartir sans l’avoir vu entrer dans la bibliothèque. On pourrait même identifier Lucius comme étant une personne de têtue. « Je sais ce qu’on va faire. Je tiens à ce que tu y entres et si nous actons bien, ils laisseront rentrer deux moines. Je vais acheter le vêtement avec l’argent que tu m’as donné. Ça ne sera pas la totalité et le reste, je vais l’investir dans l’orphelinat… mais laisses-moi faire ça pour toi. » Lucius regarda autour de lui et remarque un artisanat qui vendait quelque chose. Ils pouvaient acheter une robe complète ou simplement un drap qui ferait très bien l’affaire. Lucius croyait à cette technique. Ils n’avaient aucune raison de refuser des moines à l’intérieur : ils ne remarqueraient pas le stratagème si Liam se limitait aux livres libres et s’il ne faisait que lire. Après tout, il avait déjà admiré la bibliothèque donc il était certain que tout allait bien.

« Il y a une boutique là, nous pouvons y aller ! On voit des vêtements, avec un drap, on devrait s’en sortir. »

{{Pardon pour l'attente. J'espère que ça te va ;; j'ai changé de narrateur, ayant finalement plus de faciliter avec le il, j'espère que ça ne te dérange pas ewe}}

______

« I feel your grief, and it feels like my own... »


Lucius s'exprime en #339999
Lucius
Age : 20
Messages : 69
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le 15/1/2018, 21:17

Plus la discussion allait de bon train et plus Liam prenait plaisir à connaître d’avantage Lucius. Il prenait même plaisir à lui ouvrir les yeux et à lui faire reconnaitre des facettes de sa personnalité. Ainsi, le moine pouvait maintenant dire qu’il avait des rêves et des passions, chose que celui-ci commença à reconnaître. En constatant cela, l’archiviste n’avait pus s’empêcher d’afficher un grand sourire, heureux d’avoir pus apporter cela à son ami. « Quand on a le nez dedans, c’est difficile de s’en rendre compte. Parce que pour nous, ça nous parait tellement évident. Tellement normal, qu’on n’a pas forcement conscience de nos propres ressentis. Mais le plus important, c’est de s’en rendre compte, que cela soit tôt ou tard ! » Ce petit bout d’homme était vraiment impressionnant. Il semblait plus jeune que Liam, et pourtant sa mentalité, ainsi que sa vision du monde était tellement belle, tellement dévoué à cette cause d’altruisme. Qui aurait cru qu’un cœur aussi grand pouvait exister ? Cela toucha tellement le blondinet, qu’il ne voulait pas rester là sans rien faire. Il voulait aider ce religieux, l’aider à apporter plus de bonheur aux autres et à rendre ceux de son orphelinat encore plus heureux. Alors, sans regret, il se délaissa de quelques pièces, lui laissant juste à lui-même, assez pour subvenir à ses besoins pendant quelques temps. Bien sûr, il s’attendait à la réaction de son nouvel ami et sans attendre, il répondit à la moindre de ses inquiétudes, un sourire insouciant sur les lèvres.

« Ne t’inquiète pas pour moi voyons ! Je suis un grand garçon et tu sais le plus souvent quand j’ai un livre je le garde en mémoire là. » D’un geste du doigt, il pointa de son index sa propre tête, riant quelques secondes avant de reprendre. « Puis tu sais, j’en ai moins besoin que tes petits protéger. Puis ma déesse me surveille, donc question sécurité il ne faut pas que tu t’en fasses. » Un nouveau son se déploya de sa gorge, il était moins convaincu par ses dernières phrases, mais ça avait le mérite d’être drôle. « Cela me ferait plaisir que tu gardes ses pièces pour une juste cause. C’est ma façon de contribuer à ton rêve. »

Pour le tissu, il se débrouillerait, après tout, même dans les pires moments, il arrivait toujours à retomber sur ses pattes, donc même si ça paraissait insouciant, Liam ne s’en faisait pas. L’inquiétude ne pourrait que l’enfoncer, alors que s’il continuait à croire et à être positif, il ne pourrait que lui arriver des trucs bien. Du moins c’est ce qu’il pensait sincèrement. Devant les remerciements de Lucius, l’inventeur n’avait pus s’empêcher de sentir à nouveau de la gêne. Être remercié pour si peu, le faisait toujours un peu rougir, surtout que pour lui, c’était tout à fait normal d’agir de la sorte. Tout en secouant ses mains devant lui, Liam essayait de garder un visage joyeux, non sans une pointe de léger malaise. « Ne me remercie pas pour si peu voyons ! En plus ce n’est pas grand-chose ! Tant que tu l’utilises à bon escient, le reste m’importe. » Et sur cela, il ne s’inquiétait pas, car Lucius ne semblait pas du genre à mentir et encore moins à dépenser pour lui par égoïsme. Il avait foi en ce bon samaritain. Constatant d’ailleurs que son ami était en train de réfléchir, l’archiviste le regarda d’un air curieux, se demandant à quoi il pouvait bien réfléchir en pareil circonstance. Est-ce qu’il essayait de se rappeler le chemin pour aller au port ? Patient, le blondinet comptait bien découvrir ce qui demandait autant de réflexion à cette âme altruiste, jusqu’à ce que Lucius ouvrir la bouche pour s’exprimer sur la marche à suivre, ainsi que son plan. Visiblement, il n’était pas que gentil, il était aussi très têtu, ce qui amusa aussitôt Liam qui ne perdit pas de temps à lui répondre.

« Tu n’as pas à te donner tant de mal pour moi, sincèrement, puis ça m’embêterait que tu… » Mais en entendant les explications plus en détails du moine, l’inventeur fut bien obligée d’abdiquer. Surtout face à son dernier discours. Le laisser faire ça pour lui. Comment pouvait-il dire non à pareil demande ? Soupirant d’abdication, Liam se gratta alors l’arrière du crâne, cela l’embêtait bien naturellement, mais il ne comptait pas le dire au religieux, de façon à ne pas lui faire de la peine. « Face à une telle demande, je ne peux que te laisser faire. Mais tu me promets de ne pas faire de folie hein ? Je tiens à ce que tu garde le reste pour ton orphelinat ! »

Et là-dessus, il serait intransigeant, de plus il n’avait pas besoin d’un tissu de qualité. Le moins chère suffirait amplement, tant qu’il ressemblait à un être pieu, cela lui suffisait largement. Suivant le regard de son ami, il fixa à son tour la boutique d’un air intéressé. Oui, celle-ci suffirait. Après tout, il n’y avait pas besoin de faire quarante mille boutiques pour trouver ce qu’il leur fallait, donc celle-ci conviendrait tout à faire. « Et bien, je ne vois pas d’objection à ce qu’on y aille. Prêt partenaire ? » Attendant l’avis de son comparse, Liam se mit aussitôt à marcher vers cette fameuse boutique, poussant la porte avec assurance avant d’admirer l’intérieur de cette échoppe. Il y avait du tissu à en faire pâlir les adorateurs d’étoffe en tout genre. De la soie, du velours, de la laine, il y en avait vraiment pour tous et pour tous les goûts. À tel point que Liam se sentait perdu dans cet amas de couleur et de texture. « Bon…Si tu t’y connais dans tout ça, je suis preneur. » Mais heureusement pour eux, une jolie vendeuse tout sourire ne tarda pas à s’approcher d’eux, leur demandant s’il avait besoin d’un quelconque conseil. « Vous tombez bien ! Figurez-vous que nous avons besoin d’un tissu assez grand pour pouvoir en faire une robe, comme mon ami ici présent. Si vous possédez aussi des chutes qui vous sont plus d’utilité ça serait parfait. » Face à la demande de Liam, la vendeuse regarda un à un les deux hommes, avant de s’attarder un peu plus sur le blondinet. Il ne faisait pas vraiment homme de foi, mais elle décida quand même d’accéder à sa demande. Dirigeant les deux hommes vers un tissu marron est peu excessif en prix, Liam se tourna alors vers Lucius, un éclat pétillant dans le fond de ses yeux. « Qu’est-ce que tu en penses ? On pourrait faire une couture vite fait pour faire des bras et je pourrais me faire une espèce de capuche pour me dissimuler un peu. Avec les chutes, je pourrais essayer de faire une espèce de faux cordage, comme ça, ni vu, ni connu. On fera de très beau moine ! »

Convaincu de ce plan, l’archiviste préféra attendre l’avis de son ami avant de décider quoique ce soit. C’est vrai qu’à côté de Lucius, il ferait peut-être plus vieux moine, mais qu’importe après tout, tant que le costume marche, le reste importait peu.


[Hrp: Meuh t'inquiète pas :3 C'est certainement pas moi qui vais te faire la morale pour l'attente x'D Et pas de soucis pour le changement de narrateur :3 tant que tu es à l'aise ça me va ♥️]
Liam
Métier : Archiviste et inventeur
Messages : 47
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le 10/2/2018, 06:43

Lucius tenait absolument à ce qu’il ait ce qu’il voulait. Il l’avait aidé et il lui avait dit des choses que personne ne lui avait dit avant. Il avait envie de sourire un peu plus maintenant. C’était avec ce genre de personnes qu’il allait être capable de s’en remettre et surtout de se sentir de mieux en mieux. Réellement, Lucius adorait cet homme et penser devoir le quitter éventuellement lui faisait mal. Il était si pure.. si vrai. Du moins, c’est l’impression qu’il avait. Ces pensées étaient claires ; il ne voulait aucun malheur pour ce jeune homme et il allait prier pour que tout aille bien pour lui. C’est important pour lui de penser à Liam de cette façon. C,est pourquoi il ne pouvait pas le laisser… comme ça. Bien sûr, sa déesse le protégeait et il priera pour encore plus, pour lui, pour sa sécurité. Il allait y arriver, il le sentait bien. Ce jeune homme ne méritait en rien d’avoir de problèmes avec les autres ou dans un voyage quelconque pour poursuivre sa passion. De lui donner cet argent, il était gentil. Tellement.

Lim semblait donc voir le côté têtu de Lucius. Il était impossible pour quelqu’un de faire rentrer une idée dans la tête de Lucius alors qu’il en avait une autre. Il allait faire ce qu’il croyait le mieux ; et ce qu’il préférait. Liam ne pourrait pas refuser. Disons surtout que Lucius ne lui donnerait pas la possibilité de refuser ce qu’il lui offrait. Il accepta, à mesure qu’il ne fasse pas de folie. Il y tenait lui aussi. Bon, il avait raison, il allait faire le plus qu’il pouvait. Assez pour faire ce qu’il souhaitait mais sans plus, évidemment. Il regarda sa main et le regarda en souriant simplement. « Je n’’y manquerai pas, je compte bien utiliser ce que tu m’offres pour ces enfants. C’est ce que tu désires et c’est ce que tu aimerais le plus. Promis, je vais garder la majorité pour eux. » Alors, Liam accepta facilement la boutique.

Le sourire de Lucius se fit plus présent en entendant le mot, partenaire. Il se sentait… si bien à ce moment. Était-ce pour ça que Gaia était une si belle place ? Peut-être… Istus était une déesse qu’il respectait et en qui il avait une grande foi, sans pour autant oublier ce qu’il avait chez lui. Arriver à la boutique, il regarda ce qu’il y avait… du coton, ou simplement de la tisserie. N’importe quoi pourrait fonctionner, tant que le tissu ne semblait pas trop riche. Évidemment, il devait jouer un moine, et ils n’étaient pas reconnus pour être si riches que cela, bien qu’ils soient tout à fait raisonnables. Lorsque la personne leur proposa le tissu brun après ne pas sembler certaine de ce qu’ils voulaient faire, Lucius regarda le tissu et hocha simplement la tête. C’était tout à fait possible.

« Des chutes et puis, c’est parfait, j’ai déjà quelques idées qui pourraient très bien marcher ! Vous avez des petites chutes disponibles ? » Il regarda Liam et se disait que cela fonctionnerait. Évidemment, Lucius n’était quand même pas dans l’habillage et il n’était en rien expert dans le domaine. « Tu as mon accord, j’imagine bien et tout semble superbes. Alors… on s’y met dès que possible. » Il prit le tissu et les chutes qu’on leur apporta. Après tout, il était difficile de faire quelque chose de rentable avec ces déchets, ou presque. Il paya donc la boutique, asse peu vu le gros tissu uni et un peu abimé… seulement, c’était parfait pour ce qu’ils avaient besoin.

« Je ne… sais pas exactement quoi faire, mais je suppose que nous pouvous essayer.. des manches, des cordages avec ces bouts et je crois que tu peu tout à fait avoir l’attitude. Tu ferais un bon moine, tu sais ? »

Il pouffa un peu avant de prendre le tissu de quitter la boutique et de l’installer un peu à l’écart, en prenant soin de voir ce qu’ils pouvaient faire avec ce tissu pour en faire quelque chose de viable. « Tu me laisses faire, je crois avoir une idée. » Un trou pour la tête, avec le tissu en avant et arrière. Avec les petits bouts de tissus, il était possible de rattacher pour faire des similis manches et finalement, avec plusieurs tissus mis ensemble et rouler entre les mains, ils étaient donc en mesure de faire un cordage pour aller autour de sa taille. Les petits trous qu’ils faisaient étaient donc fait avec un petit couteau qu’il trainait avec lui, question d’efficacité. Cela ne prit pas que dix minutes, évidemment… cependant, cela fut bien moins longs que ce qu’il pensait. Il était si concentré à la tâche et c’était quelque chose d’important pour lui. Au final, en se reculant et en le regardant, il fit un léger sourire et il semblait accepter son travail. Il regardait et il était satisfait de ce qu’il venait d’accomplir.

« Je… crois avoir fini ce que j’imaginais. Peut-être que tu souhaiterais autre chose… ? Je ne sais pas ce que tu imaginais. Ça ressemble à ce que j’ai pu voir. »


[[Pardon ewe Je suis affreusement désolée. J'ai commencé un stage et je suis plus lente. Pardonnes-moi, j'espère que ça te plaira <3 ]]

______

« I feel your grief, and it feels like my own... »


Lucius s'exprime en #339999
Lucius
Age : 20
Messages : 69
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le 16/2/2018, 18:44

La boutique de tissu était une vraie mine de découverte plus fantastique les unes que les autres. Il y avait des couleurs vives, des tons plus pastels et des matières toutes différentes de par leur visuel ou leur touché. Il n’aurait jamais cru voir du velours autrement que sur des nobles. En tant normal l’archiviste n’était pas un grand fanatique de vêtement, mais il devait bien avouer que la boutique avait de quoi émerveiller ses yeux d’enfant curieux. Mais l’heure n’était pas à l’émerveillement. Il était temps de mettre son plan à exécution et pour cela, il lui faillait un tissu capable de le faire passer pour un moine. Le moins chère serait le mieux, car bien évidemment, il ne voulait pas faire dépenser des milles et des cents à son nouvel ami Lucius. Ayant cédé à la demande de celui-ci, Liam était là, attendant l’avis du moine, concernant le tissu marron qu’on leur proposait. Il avait quelques idées pour transformer ce long drapé en une robe d’allure pieuse, chose qu’il ne tarda pas à confier à son partenaire. Visiblement, le religieux semblait de son avis et aussitôt, le tissu fut acheté sans concession. Il serait bien suffisant pour ce qu’ils voulaient en faire. Sortant de la boutique accompagnée de Lucius et des nombreuses chutes de tissus, Liam n’avait pus retenir un rire face à la tirade de son compagnon. Lui faire un bon moine ? Si on n’était pas difficile, sûrement, mais dans le cas contraire, il serait surtout un très bon rigolo peu convainquant.

« Eh, je suis sûre que je ferais un super moine ! Le genre très pieux qui gronde les plus paresseux… Bizarrement, moi-même je ne suis pas convaincu… »

Il eut de nouveau un rire, mais il se calma aussitôt. Intérieurement il se demandait quel genre de moine était Lucius. Le genre assidu ? Sérieux ? Grincheux ? Où plutôt le gentil religieux qui se montre ferme en tant voulu, mais qui essaye toujours de vous motiver du mieux qu’il le peut ? C’était une question à lui poser assurément.

Se terrant dans une ruelle, loin des regards indiscrets, Liam était prêt à transformer ce tissu en un vêtement convenable, mais au moment où il voulait tendre la main vers son partenaire pour l’obtenir, celui-ci sembla vouloir s’en occuper. Souriant grandement, le blondinet se posta alors devant lui, prêt à jouer finalement les mannequins. « Okay chef ! Je suis tout à toi ! Je te fais confiance ! » Pour parfois faciliter l’essayage, l’inventeur ne se gêna pas pour se baisser un peu et patient, il laissa alors le jeune homme transformer le tissu à sa convenance, regardant parfois avec intérêt comment il s’y prenait. Quand Lucius sortis un couteau, il se fit le plus statique possible pour ne pas le déranger, ni le déconcentrer. En moins de temps qu’il en fallait le vêtement était à présent fini. Tout en se tordant dans tous les sens, Liam essaya d’admirer son nouveau vêtement. C’était parfait et au moins il était ajusté à sa taille. Se tournant vers le véritable religieux, Liam s’inclina alors, joignant ses deux mains sous ses mains, son visage prenant un air respectueux. « Je vous remercie mon fils ! » Il se mit alors à rire avant de se relever. Oui, ce n’était pas trop pour lui tout cela, mais il faudrait qu’il joue le jeu dans la bibliothèque au moment venu. « C’est parfait Lucius ! Je pense que je n’aurais pas pu faire mieux. Mmh… Il me manque juste un léger détail cependant. » Fouillant dans les chutes de tissu, l’archiviste attrapa un tissu qui semblait dans le même ton que sa tenue. « Je t’emprunte ceci » Prenant le couteau de son camarade en main, le blondinet fit une bref entaille vers le bas de sa tenue qui était légèrement trop long. Avec le couteau, il fit plusieurs petits trous sur le bas de chaque pan, mais aussi sur le côté. Avec un tissu qu’il fit plus fin, il assembla alors les parties, transformant cet amas de chute en une petite pèlerine à capuche. Le raccommodage était visible, mais n’était pas surprenant surtout pour un homme de foi.

Positionnant la pèlerine sur ses épaules, le jeune homme éleva alors ses mains, comme pour montrer sa nouvelle fabrication. « Et voilà, avec la capuche, je peux dissimuler plus facilement mon visage. Alors t’en pense quoi ? En tout cas merci Lucius, je n’y serais sûrement pas arrivé sans toi. T’es un véritable ami ! » Sa main sur l’épaule de son partenaire, l’inventeur lui adressa alors un sourire franc et sincère. Il était vraiment reconnaissant d’avoir rencontré ce petit être, car en plus d’avoir été d’une aide précieuse, il se montrait un ami de choix. « Bon, direction la bibliothèque à présent ! Va falloir que je me tienne à carreaux si je ne veux pas nous attirer des ennuis. En route mon ami ! » Et attendant l’approbation du religieux, Liam s’élança alors sur la route qui menait à la bibliothèque. Il espérait que son costume passe inaperçus une fois à l’intérieur et surtout qu’on ne remarque pas ses traits visibles sous sa capuche. Il fallait bien l’avouer la situation le stressait légèrement, mais surtout elle l’excitait. Il en avait fait des subterfuges pour avoir ce qu’il désirait, mais jamais il ne s’était fait passer pour quelqu’un d’autres. Il allait donc devoir gérer et calmer ses ardeurs une fois dans le bâtiment.

Le chemin pour aller dans ce lieu de culture n’était pas vraiment long et une fois devant les portes, le cœur du jeune blondinet se mit à tambouriner fortement dans sa poitrine. « Quand faut y aller ! » Doucement, il posa sa main forte sur la poignée de cette porte massive et d’un mouvement ouvra celle-ci avec naturelle. Pénétrant enfin dans ce lieu culte à ses yeux, Liam avait une folle envie d’exploser de joie, mais il se contenu aussitôt en voyant un homme venir à leur encontre. De son allure, l’archiviste pouvait en déduire qu’il s’agissait là d’un bibliothécaire et visiblement, l’homme tenait à aider ses hommes de foi dans leur recherche, oubliant son nouvel statut l’espace d’un instant, Liam ne tarda pas à s’exclamer.

« C’est vrai, vous voulez bien nous aider ? Donc, est-ce que vous avez des recueils sur les travaux de la magie, ou sur la magie en elle-même ? Des livres concernant des légendes anciennes ? Oh est-ce que vous avez des livres sur le fonctionnement de certaines de nos inventions et… Euh… »

Voyant le regard interloqué de son interlocuteur, Liam sentis soudainement son cerveau se mettre en alerte. Il s’était légèrement enflammée, un peu trop même et aussitôt il essaya de racler sa gorge tout en essayant de faire un signe discret vers Lucius de façon à ce que le jeune homme essaye de le sortir de l’embarra. Chasser le naturel et il revient au galop, pour le coup, Liam ne pouvait que confirmer cette expression.


[Hrp: Mooooh ♥️ Ne t'inquiète pas pour ça, sincèrement :D J'espère que ton stage se passe bien   ]
Liam
Métier : Archiviste et inventeur
Messages : 47
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le 5/3/2018, 07:56

Il était impossible pour Lucius de ne pas rire en présence de Liam. Ces paroles étaient justes trop innocentes et tellement drôle. Liam lui-même doutait de faire un bon moine... et de la façon qu'il le disait, c'était justedrôle. Bon, il doutait totalement que Liam était le genre de personnes à pouvoir prier pendant de longues minutes sans bouger et en faisant le vide dans son esprit. Après... en lisant il était capable, donc peut-être que la méditation et la prière seraient deux choses qui seraient accessibles pour lui ? Il ne le savait pas, ce n'était qu'une légère supposition après tout. Le travail était fait et le vêtement ne semblait pas si mal que ça en fait. Ça lui allait bien et surtout, c'était de sa taille et cela lui permettait de se faire passer pour un moine. S'il ne le connaissait pas, il y aurait cru.. au premier coup d'oeil. Il ne manque que l'attitude.

Le vêtement fait, il était tout de même fier de son travail. Liam le complèta avec une capuche et Lucius approuva d'un sourire. Il voulait bien avoir l'imagination de faire ça. Ce serait génial que cela marche, il ne connaissait pas bien les normes d'Oghma... mais ça lui semblait assez bien. Il n'aurait jamais cru faire cela un jour ; si on lui avait dit il ne l'aurait pas cru. Mais maintenant que c'est là... « Ne t'en fais pas Liam, c'est vraiment bien ! J'avoue... c'est mieux que ce que je croyais que cela allait être initialement. » Il rougit un peu après tous ces remerciements... il en avait beaucoup. « Je suis content de t'avoir aidé... merci beaucoup à toi surtout. » Tellement de compliments... il n'en avait pas l'habitude. Il était en général celui qui complimentait, ou simplement présent pour les autres C'était agréable !

Les deux hommes marchaient alors et ils arrivèrent à la bibliothèque peu de temps après. Ils y étaient, ce n'était pas le temps de reculer. Liam fut le premier à ouvrir la grande porte. Jamais Lucius n'était entré ; il était si content de voir l'intérieur ; ça l'intéressait. Il regarda partout autours de lui avant que son regard se pose sur le bibliothècaire. Le pauvre se fit envahir de questions par Liam ; ça se voyait qu'il était tellement heureux mais qu'il ne savait tout simplement pas comment il devait le contenir. Luicus pouvait se dire qu'il le voyait un peu avant. Son regard semblait demander de l'aide..

« Liam ! Il ne faut pas oublier les règles de politesse. » Il se tourna vers l'homme, en laissant Liam. « Je vous prie de l'excuser... il est mon apprenti depuis peu et il a du mal à se contenir parfois. Je vous assure que cela ne se reproduira plus. » L'histoire d'apprenti lui semblait logique. Il semblait plus jeune, mais bien plus calme que Liam, ce qui pouvait faire en sorte qu'on le croit... et pour le moment, cela semblait fonctionner très bien il devait dire. Le bibliothécaire hocha la tête un moment en semblant comprendre. « C'est sa première fois ici et, à voir comme place, c'est impressionnant. » Autant pour Liam que lui-même. L'homme en face sembla comprendre, comme s'il avait eu lui-même la même impression la première fois qu'il était entré. C'est alors qu'il demanda de le suivre et que les livres sur le sujet qu'ils cherchaient était. Lucius regarda et il s'agissait de légendes. Simplement aller demander pour le reste éventuellement, il pouvait alors en profiter à ce moment. « Je vous remercie de l'aide. » Il se tourna vers Liam et une fois qu'il fut parti, il fit un sourire à son nouvel ami.

« Aller, tu peux lire comme tu veux. Tu es maintenant dans la bibliothèque et profites bien. »

Il alla s'installer à un table et prit l'un des livres. Il aimait bien lire lui aussi, et si jamais il ne comprenait pas quelque chose, il pourrait demander de l'aide à Liam. Après tout... Gaia était encore inconnu pour lui. Seulement, la lecture se faisait bien pour le moment ; il s'en sortait. Il eespérait que le jeune aime bien ce qu'il lisait et qu'il était entièrement satisfait de ce moment.

______

« I feel your grief, and it feels like my own... »


Lucius s'exprime en #339999
Lucius
Age : 20
Messages : 69
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le 18/3/2018, 18:05

Il était à présent là, dans cette immense bibliothèque parsemée de livre et d’ouvrage tous plus divers les uns que les autres. Une mine incontestable de connaissance et de découverte lui ouvrait à nouveau les bras et tout cela, grâce à son ami Lucius. S’il n’avait pas rencontré le jeune moine, sûrement qu’il serait encore dehors, à se creuser la tête pour essayer de pénétrer dans cette immense bâtisse de savoir. Mais maintenant, il était là, les yeux brillants et… Dans une situation assez fâcheuse qui risquait de mettre en périple le plan qu’ils avaient concoctés. Pourquoi fallait-il toujours qu’il se montre un peu trop passionné ? Intérieurement, il se maudissait pour sa fougue et son entrain et comme pour essayer de se sortir de là, il essaya d’appeler son ami religieux à l’aide, espérant que sa sagesse arriverait à le sortir de ce pétrin dans lequel il s’était fourré. Sans rien ajouter, il laissa le jeune homme gérer la situation, se permettant juste de répondre à sa première réaction. « Vous avez raison mon père. Veuillez m’excusez pour mon impertinence. » Il s’inclina alors longuement, attendant que la situation s’améliore pour se permettre de se détendre. Heureusement qu’il avait Lucius auprès de lui, sans quoi, il se serait à nouveau fait jeter dehors comme un malpropre. Décidant de devenir muet pour les minutes à suivre, Liam suivi sans sourciller les deux hommes préférant s’en remettre à son ami pour la marche à suivre. Quand le bibliothécaire leur faussa enfin compagnie pour retourner à ses occupations, l’inventeur en profita alors pour soupirer de soulagement. Il l’avait échappé belle, c’était certain et en voyant le livre des légendes dans ses mains, il ne pouvait s’empêcher de sourire bêtement. Il allait enfin pouvoir reprendre ses lectures et peut-être avec un peu de chance reprendre ses parchemins. Alors qu’il allait ouvrir l’ouvrage entre ses mains, il remarque que Lucius s’était tourné vers lui, visiblement heureux d’avoir pu aider sa personne. Lui rendant son sourire, Liam avait une envie immense de laisser exploser sa joie, mais il se retenu, de façon à ne pas choquer, ni se faire remarquer. À contrario, il se rapprocha alors de son ami, pour s’adresser à lui de façon claire et basse.

« Lucius… Si je m’écoutais… Dieu que je t’embrasserais ! Sans toi je ne serais jamais réussi à rentrer de nouveau dans cette bibliothèque. Tu as tant fait pour moi… Il faudra que je te rende l’appareil mon ami. Sache que si tu as besoin… Tu peux compter sur moi ! Pour tout et n’importe quoi ! Même pour les sales besognes, je répondrais présent ! »

Et comme pour confirmer ses dires, il lui adressa un sourire joyeux et franc avant de lui frotter la tête affectueusement et de retourner à sa fameuse occupation. La lecture. Aussitôt que le livre s’ouvrit, ses yeux se lancèrent dans une lecture forte concentrée et passionnée. Ses expressions changeaient du tout au tout à chaque ligne. Parfois, il semblait surpris, dubitatif, intéressé, amusé. Il passait par de nombreuses phases et semblait complètement se plonger dans ses manuscrits qui semblaient l’envouter. Parfois, il semblait s’arrêter pour écrire sur un parchemin, sa plume dansant avec rapidité pour coucher des mots à l’encre noire sur un papier vierge. Parfois, il disparaissait pendant un long moment, avant de réapparaitre avec des livres à la pelle, qui finissait toujours par s’écrouler sur la table avec vacarme. Il faisait bien plus érudit que moine dans le cas présent, mais personne ne semblait réellement sans souciait. Pour le moment du moins. Les parchemins se firent de plus en plus remplis, les livres de plus en plus imposants. C’était comme si le jeune homme était possédé et très vite il commença à sentir cette soif insatiable. Ce n’était pas assez, il en fallait plus, beaucoup plus, et très vite, il murmura quelques paroles dans sa barbe, sa tête se reposant entre ses deux mains. « Raaah. Si seulement je pouvais accéder aux registres interdits… » Il savait cela impossible, de plus, il ne voulait pas mettre son ami Lucius en danger à cause de son comportement. Car s’il pénétrait dans cette zone, il ne serait pas le seul à en pâtir. Alors, comment pouvait-il faire ? Secouant sa tête de gauche à droite, il essaya de s’enlever cette idée qui l’obsédait de la tête. Si ça se trouve les registres interdits n’étaient que des fables, ou des histoires de bonne femme. Rien d’intéressant. Rien qui ne pouvait compléter ses recherches. Bizarrement, il n’était pas convaincu par cela. Si c’était interdit, c’était forcément intéressant. Voir plus qu’intéressant même. Non, il devait se retenir, il ne devait pas braver l’interdit. Comme pour s’empêcher pareille folie, il se leva alors, se dirigeant droit vers son ami qui semblait lui aussi s’adonner à la lecture. Se tenir tranquille, il devait se tenir tranquille et rien que telle d’en parler avec une voix de la raison, pour l’empêcher de faire pareille bêtise.

« Eh Lucius, tu as une minute à m’accorder ? » Généralement, il n’aimait pas déranger quelqu’un en pleine lecture, mais là, c’était qu’une importance capitale. « Je sens que je ne vais pas tarder à faire une bêtise donc… Si tu pouvais me réprimander ou me faire entendre raison, je te serais reconnaissant. » Il regarda alors autour de lui, avant de se pencher vers son ami pour lui annoncer le futur méfait qu’il avait en tête. « J’ai très très très envie d’aller vers les registres interdits. Chose qui comme on le sait et… Interdit… Alors… Empêche moi de refaire un tel affront » Il s’était mis à sourire pour cacher son embarras de devoir demander pareil chose à un ami, mais il savait que s’il ne s’imposait pas ça, il le ferait.  


[Hrp: Aha à moi de m'excuser à présent xD Je suis vraiment navrée de l'attente. J'espère que tu me pardonnera   ]
Liam
Métier : Archiviste et inventeur
Messages : 47
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le 3/4/2018, 07:36

Le soulagement était présent et il s'était senti chez Liam aussi, seulement par son soupir... cela voulait t tout dire. Lucius était content de l'avoir aidé, bien évidemment... mais aussi très heureux d'avoir été capable de gérer cette situation. Il n'y croyait pas, mais si cela avait marché... il n'allait qu'en profiter et il ne cherchait pas à à faire autrement. Le jeune prêtre n'aimait pas mentir, mais ce n'était pas quelque chose qui faisait mal, bien au contraire dans ce cas-ci. À voir le sourire de son jeune ami, il avait bien fait et il le savait ; il ne reviendrait jamais sur cette décision.

Liam semblait heureux et il le remerciait encore et encore. Jamais il n'avai eutant de remerciements et il ne savait pas comment fair ; le remercier en retour de le remercier ? Peut-être pas, il savait très bien que cela n'avait aucun sens. Il n'avaitpas pris au premier sens ses paroles, il savait très bien que c'était le second sens qui était pris ici et c'est simplement pour ça qu'il n'avaitpas réagi... il savait très bien que ce n'était qu'une façon de parler. «  Je dois te  remercier aussi d'être si gentil avec moi, ça me fait chaud au coeur, sincèrmeent. » Il se fit secouer les cheveux et là, les rougeurs apparurent sur ses joues. Non mais ! Il n'était pas un gamin.... et c'est exactement comme cela qu'il se sentait.. mais après tout, il ne pouvait pas en vouloir à quelqu'un (il ne pouvait décemment pas en vouloir à quelqu'un de toute façon) Il lui fit un sourire après une petite moue.

C'était le temps de commencer à lire... il voyait déjà Liam avoir ses livres et être si concentré... en vrai, Lucius avait pris un temps pour le regarder et être surpris de voir à quel point il n'était pas capable de se tenir et d'être capable normalement... alors que'avec un livre dans les mains, il semblait être une autre persoonne complètement... tout en étant le même.  Réellement, c'Était impresionnant à voir. Lucius entra cependant dans sa lecture. C'était sur le lore du royaume, un sujet bien simple qui l'intéressait et qui lui permettait de comprendre un peu plus Gaïa. C'était des informations telles que les royautés des royaumes, comment les habitants vivaient et les différentes places, les élevages et tout ce qui était spécifiques aux royaumes. C'est même dans ce livre qu'il appris l'existence des semi-animaux. Il n'en avait jamais vu, seulement des dragons... mais c'était un cas à part alors que là, il y avait des humains qui pouvaient se transformer. Il aimerait bien en rencontrer, pour satisfaire sa curiosité. C'était tout à fait nouveau pour lui et il aimait bien tout ce qui était nouveau, tout de même. Bref, c'était intéressant et c'était une lecture qu'il appréciait particulièrement, pour tout dire. Lucius était pris dans sa lecture et il ne relevait plus les yeux sur Liam aussi souvent.

Lucius releva les yeux lorsque Liam lui parla. Et... c'est qu'il était tellement adorable et gentil. Son envie était tellement compréhensible... mais il ne pouvait pas pour le moment. C'était des écrits réservés qu'un apprenti ne pouvait pas consulter comme cela. « Je... je ne peux rien te dire pour ça... je ne peux que te retenir et... » Il hésita quelques secondes avant de continuer. « Je doute que tu puisses... mais vas demander si jamais tu souhaites. Tu pourrais être surpris. Qui n'essaie rien n'a rien, n'est-ce pas ? » C'eset bien la seule chose que Lucius était en mesure de lui dire... il ne voulit pas prendre la responsabilité de lui dire oui, après tout, il n'était pas d'OGhma et c'était sa première fois ici aussi. Peut-être que certains ouvrages étaient mis en retrait mais pas interdit ? Peut-être... « Et si ça peut te rassurer, je vais te suivre. Si tu es capable d'en prendre un de plus, ce sera déjà ça. Mais non... il faut l'autorisation, ce serait dommage que tu partes alors qu'on a pris tant de mal à rentrer. » Il ferma son livre et se leva, allant demander. Il se doutait de la réponse, après tout ils étaient nouveaux, mais peut-être plus tard. Il ne fallait pas briser les règles tout de même.

« J'aimerais sincèrement qu tu puisses y avoir accès en tout temps, mais il faut se plier aux règles d'Oghma. »

______

« I feel your grief, and it feels like my own... »


Lucius s'exprime en #339999
Lucius
Age : 20
Messages : 69
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le 23/4/2018, 22:49

Il avait besoin de se faire entendre raison. Qu’on le réprimande pour cette idée folle, mais c’était à croire que se faire chasser une fois n’avait pas finis de calmer ses ardeurs. Au contraire, sa curiosité s’était faite plus grandissante, tout comme son envie. Après tout, ce n’était pas pour rien, qu’il était un lecteur passionné, mais cette fois, au lieu d’écouter cette petite voix qui l’incitait à désobéir aux règles, il s’était tourné vers son ami religieux qui en termes de morale serait bien plus pieux que lui. Ce fut donc sans concession qu’il lui expliqua le problème qui l’habitait, espérant grandement que le prêtre soit à même de le retenir dans cette folie. Légèrement embarrasser Lucius ne tarda pas à lui parler avec calme et gentillesse. Sa nature bienveillante prenant vite le dessus pour aider l’archiviste à obtenir ce qu’il voulait, bien qu’il ne fût pas sûr du résultat. Touché par altruisme de son cher ami, l’inventeur était bien obligé de capituler. Décidément, il ne pouvait mettre son ami dans l’embarras et même s’ils allaient demander gentil la permission, ils risqueraient de se faire mal voir par les responsables des lieux. Ce fut sans attendre que Liam se releva alors, attrapant le poignet de Lucius pour l’arrêter dans son élan. Il préférait taire son envie, plutôt que d’apporter des problèmes au jeune prêtre. « Tu sais, je pense que même si on demande gentiment l’autorisation, ils ne l’autoriseront pas. De plus, j’ai peur que cela éveille les soupçons. On risque de se faire épier à chacun de nos mouvements. Et personnellement cela m’embêterait que tu sois mis dans le même sac que moi. » Riant légèrement comme pour détendre l’atmosphère, Liam ne tardas pas à se gratter la tête pour cacher une légère gêne. « Comme tu le dit, il faut se plier aux règles d’Oghma et de toute façon c’est à moi de demander une autorisation officielle pour y avoir accès. » Après tout, en tant qu’archiviste, il pouvait peut-être avoir une chance d’en avoir une qui sait ? Cela serait sûrement bien mieux que d’essayer de pénétrer par effraction dans les étalages de livre.  Au moins, à défaut de se faire réprimander, Lucius avait trouvé une bonne idée pour lui faire lâcher l’affaire, bien que le jeune homme ne dût pas vraiment en avoir conscience. Mais c’était bien mieux ainsi. Car après tout au moins, l’archiviste pourra ressortir entier avec ses affaires au complet.

Tournant le dos à son ami pour faire face à son ancien emplacement, Liam s’approcha alors du livre que le prêtre était en train de lire, intrigué de connaître le sujet de l’ouvrage qui semblait passionner tant le jeune homme. « Tu permets ? J’avoue que je suis curieux de voir ce qui te passionnait tant avant que je vienne t’embêter. » En l’ouvrant, il fut étonné de constater que cela parlait des royaumes et de l’univers de Gaia. En tant que prêtre d’Itsus, n’avait-il pas eu des informations et une éducation à ce sujet ? À moins, qu’il voulait se faire sa propre opinion, tout comme sa propre culture ? Après tout, il ne serait pas le seul à faire cela. Et puis, d’après ce qu’avait entendus Liam, chaque patrie n’avait pas les mêmes notions, ni les mêmes visions du monde. Par exemple le royaume Itsus était contre les laguz, et leur accordait un traitement des plus barbare. Alors qu’à Terra les laguz était légion, en plus d’un mode de vie bien différent de la richesse due à la religion. « Tu essayes d’enrichir tes connaissances ? C’est vrai que venant d’Itsus tu dois avoir des visions différentes de celle que je connais… Si tu as des questions n’hésitent pas à me les poser, surtout concernant Terra. J’essayerais de te renseigner du mieux que je peux. » Avec un sourire, l’archiviste tandis le livre à son ami, espérant que ses remarques ne le gêne pas plus que cela. Après tout, s’il pouvait lui être utile, autant en profiter. Laissant à Lucius le loisir de s’installer à ses côtés, Liam attrapa alors une fable pour enfant qui traînait dans son tas de livre à lire. Après tout, les contes pourraient lui être tout aussi bénéfique pour trouver des idées quant à ses prochaines inventions. Aussi, il ne devait pas négliger les fables tout comme les livres plus techniques. L’envie de lire des livres interdits commençait à doucement lui passer. En tant que créateur, il devait réfléchir par lui-même à des idées et apprendre de lui-même. Ainsi, il aurait plus de mérite à avoir trouvé par lui-même qu’en copiant des idées déjà conçues. De plus, ayant déjà pus entrevoir les livres interdits, il n’avait pas eu l’occasion de voir ce qu’il cherchait, aussi, comme il ne voulait causer des ennuis au jeune homme à ses côtés, il préféra se contenir. Un mal pour un bien comme on dit, mais un bien qui pourrait peut-être l’aider à développer plus d’idées pour réaliser son rêve d’enfant.
Liam
Métier : Archiviste et inventeur
Messages : 47
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le 12/5/2018, 05:25

Ça faisait mal à Lucius de lui dire qu'il ne pouvait pas... mais au final, il savait que c'était pour le mieux. Être la personne raisonnable n'était pas une tâche facile, c'était nécessaire. Heureusement, Liam n'était pas un gamin qui essayait de quémender de l'attention et qui faisait qu'à sa tête. Il était tout de même capable de comprendre et son attitude de gamin ne se voyait pas à ce moment, ce qui fit simplement plaisir à Lucius. « Oui voilà, c'est la meilleure façon de penser. Peut-être que si tu reviens souvent... je ne sais pas, mais tu pourrais tout de même si jamais tu veux. Il faut essayer, ou tu ne veux pas risquer de ne pas l'avoir. » Il lui fit simplement un sourire. Après tout, il était certain que la bibliothécaire était gentille et que si on lui parlait, elle pourrait accepter. Après... c'était risqué et pour rester à l'intérieur, cela tait peut-être la meilleure idée.

Le jeune était intéressé par la lecture du prêtre. Aucun problème, après tout, ce n'était qu'un livre d'histoire qui indiquait les grandes lignes. Lucius trouvait cela si intéressant, c'était maintenant son monde ici, il se disait qu'en tant qu'habitant, il se devait de le savoir et d'avoir une idée. Jamais il ne pourrait revenir en oubliant cette place. Déjà, Gaïa était une terre d'accueil très agréable, qu'il appréciait tellement. Enrichir les conséquences... oui effectivement. En venant d'Istus... après tout, oui il était bien avec Istus et il croyait en cette déesse, mais sa mentalité n'était peut-être pas l'exacte de ce qu'il se trouvait à Istus. Pourquoi ? Simplement parce qu'il n'y avait pas grandi et qu'il venait de quelque part qui n'avait aucun sens. Alors... en apprendre sur Istus était tout de même quelque chose qu'il trouvait intéressant, comme malgré tout ce qu'il avait entendu, il ne connaissait rien de concret encore.

« À vrai dire... je connais très peu sur tous les royaumes et je cherche à connaitre. Surtout que je me trouve à Istus normalement. En venant à Oghma, je voulais élargir mes connaissances et surtout, ce que je voyais... » Il rigola légèrement. « Je n'avais jamais été très ax histoire, auparavant... c'est surprenant.  »

À ce moment, il se demandait s'il devait lui dire qu'il ne venait pas de Gaïa, mais d'ailleurs. Après tout, Liam semblait êtr eun archiviste et cela pourrait être une belle information pou lui.. apès, se sentait-il à l'aise avec cette information ? Lucius ne pouvait pas mentir aussi. Il n'était pas capable, décemment de le faire. Alors... peut-être devrait-il lui dire et ainsi, rendre le tout clair ? Il ne savait pas... il était bien perdu. Ils retournèrent tous les deux à leur lecture, mais cette idée restait en tête comme ça. Il était déconcentré...

« ... Dis Liam ? » Il ne voulait pas le déranger dans sa lecture, mais après tout, c'était peut-être meux de lui dire comme cela. « Est-ce que tu aurais du mal à croire que des personnes ne viennent pas de Gaï, mais de bien plus loin ... ? » Il ne voulait pas dire directement, un autre monde.. mais peut-être que Liam pourrait entendre ça comme d'un autre continent, l'autre côté de l'eau ? Lucius ne le savait pas, mais il était tout simplement incapable de mentir. Évidemment, son ton de voix restait très bas pour ne pas déranger les autres - bien que personne n'était bien près d'eux -.

« Tu sais, peut-être une place que personne ne connait ou simplement que personne n'est allé encore. Le plus loin que tu peux imaginer. »

______

« I feel your grief, and it feels like my own... »


Lucius s'exprime en #339999
Lucius
Age : 20
Messages : 69
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le 6/6/2018, 15:35

Le clerc semblait en accord avec les paroles de Liam, concernant l’abandon de fouiner dans les archives interdites. Après tout, son ami avait raison sur toute la ligne et plutôt que de leur attirer des ennuis, l’archiviste préférait se tenir à carreau. Face aux paroles de l’homme de foi, Liam n’avait pus retenir un sourire amusé avant de se tenir torse bomber, avec un air fier sur le visage. Non, il n’userait pas d’insistance auprès d’une pauvre bibliothécaire qui n’a rien demandée, mais auprès des plus hauts placés ça… « Non, le mieux comme tu dis c’est d’obtenir une autorisation officielle ! Donc je pense que dans les prochains jours à venir… On va entendre parler de moi héhé. » Perdant de son sérieux pour reprendre un air frivole, l’archiviste préféra étouffer l’affaire de façon à ne pas y penser. De toute façon, comme tout artiste, il se devait d’abord de réfléchir de lui-même avant d’user d’autres méthodes. Ce fut en s’intéressant à l’ouvrage de son ami, qu’il se changea alors les idées. De part le livre que le clerc venait de lire, son ouvrage concerné le monde de Gaia en long et en large. Chose qui au tout début, intrigua le jeune blond qui fit ses propres théories de lui-même. Peut-être que Lucius voulait enrichir ses connaissances, peut-être qu’il voulait en apprendre plus sur le monde qui l’entourait et sur tout ce que l’éducation d’itsus passait sous silence.

Proposant son aide au cas où, Lucius voudrait des informations supplémentaires, Liam s’installa alors à ses côtés, lisant à son tour un ouvrage qui concernait plus les contes pour enfant. Cela pouvait paraître étrange, mais le jeune homme avait souvenir qu’on lui avait conté des histoires d’hommes volant. Aussi, il voulait s’assurer de ses dires en plus de trouver des idées dans les diverses illustrations. Alors qu’il dévorait son livre, comme il en avait l’habitude de faire, une voix, ne tarda pas à le sortir de sa torpeur et tout en laissant ses yeux dévaler les colonnes d’encre noire, sa tête elle, s’était légèrement tournée vers l’homme de foi, pour lui témoigner de son attention. « Hum ? » Attendant d’arriver enfin vers le bas de page, l’archiviste ferma alors celui-ci d’un geste rapide de la main, laissant alors toute son attention se tourner vers son ami. Celui-ci, semblait lui poser une question qui pouvait paraître étrange et inimaginable. À tel point que Liam le regarda longuement sans rien dire comme s’il était muet. Soudain, ses mains se croisèrent alors et son expression sage se transforma en réflexion intense. Doucement sa tête bascula en arrière tandis qu’il écoutait avec calme les paroles de son interlocuteur, comme s’il cherchait à se faire transporter. Puis, son visage calme se mit à soudainement s’animer et d’un regard rieur, Liam se tourna de nouveau vers Lucius. Des étoiles pleins les mirettes. « Cela serait merveilleux Lucius ! Tu imagines un peu ? S’il existait des continents autres que celui de Gaia ? Ça voudrait dire qu’il y aurait d’autres personnes ! Peut-être d’ethnie et de culture différente à la nôtre ! Ça veut dire plus de choses à comprendre, à apprendre, à explorer. » Soudainement ses poings se mirent à se serrer avec conviction. Si une telle chose était possible, alors… L’invention de sa machine volante ne servirait pas qu’en moyen de locomotion. Mais aussi à découvrir ses nouvelles frontières. « Ça serait formidable ! Plus que formidable même ! Cela pourrait notre faire un bond en termes de technologie, que dis-je, de confort de vie ! S’ils sont différents de nous, cela pourrait nous permettre tant de chose… Je n’ose imaginer ce qu’on pourrait faire… Tu imagines les portes qui s’ouvriraient en chacun de nous… » Bien qu’il s’éloignât de la question initiale, Liam semblait ne plus tenir en plus. En tant qu’inventeur et archiviste, cette idée de continent extérieur n’était pas pour le déplaire et s’il n’était pas en train de se freiner, il serait capable de prendre un bateau pour voguer à la recherche d’une telle chose.

Redescendent doucement sur terre, et prenant conscience de son comportement, Liam se calma peu à peu, sa main grattant fortement l’arrière de son crâne. Son visage exprimait un air désolé, tout comme sa voix qui se faisait plus basse. « Aha désolée je me suis légèrement emporté. Je pense que du coup ma réponse te laisse entendre ce que j’en pense. Mais dit-moi… Pourquoi tu me poses une telle question ? Est-ce que celle-ci concerne toi et tes origines ? » Légèrement calmée de son imagination, Liam s’était doucement penchée pour mieux capter l’attention de son ami clerc. Au fond, il avait l’impression de comprendre le pourquoi de cette question, mais il voulait l’entendre de la bouche du seul concerné.
Liam
Métier : Archiviste et inventeur
Messages : 47
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le 16/6/2018, 22:30

Lucius le savait. Il le regardait... et il avait l'impression qu'il avait dit quelque chose qu'il ne fallait pas... Il l'avait regardé si longuement sans rien dire que cela lui avait fait peur de l'avoir mis en colère ou n'importe quoi qui allait dans ces mêmes pensées. Il était si stressé de ça... mais Liam était gentil, il allait lui dire si quelque chose était un problèmeé. Seulement, le moine se disait qu'il aurait mieux fait de ne pas en parler... maintenant, il se sentait un peu stupide de l'avoir dit et il s'en voulait un peu. Mais ça irait, après tout... il ne savait pas que c'était son cas. Lucius ne savait plus du tout quoi penser, il était complètement perdu à vrai dire... Il allait s'excuser de cette question étrange, il ne voulait pas que le malaise du encore plus longtemps. Disons qu'avec son meilleur ami... il avait l'habitude des malaises...

Seulement, la surprise quand Liam commença. Il aurait du imaginer une réponse comme celle-ci de la part d'un érudit. Il semblait... émerveillé par cela. Il le savait au fond de lui et pour être franc, il devait dire que cela le rassurait réellement. Jamais il ne voulait faire mal à Liam d'une façon ou d'une autre. Il en était tellement impressionnant d'être en mesure de dire quelque chose comme cela. Vraiment, Lucius le respectait tellement. Jamais il n'aurait cru qu'il trouve ça incroyable à ce point, pour être franc. Certes, c'était génial, mais peut-être pas que ce l'était au point qu'il semblait le croire.  « Je... oui, j'imagine. » Maintenant, avec cela, comment lui dire ? Il ne le savait pas,s il se sentait tellement perdu. Ce signe se montra même par ses mains qui se liaient, encore et encore. Il jouait avec ses doigts, nerveusement. Sa nervosité était clairement visible, pour sûr.

Il s'excusa pour s'être emporté - chose tout à fait habituel à présent, il n'avait même plus à s'excuser. Il avait au moins la réponse à sa question, c'est une chose certaine ça. Il n'avait aucune doute là-dessus. Aucunement, voyons ! Mais son ton devint plus sérieux à ce moment. En fait.. oui Liam l'avait compris. Pourquoi espérer le contraire, ce jeune homme était intelligent. Il prit quelques secondes pour le regarder avant de détourner le regard.

« Je...  » Il se mordit la lèvre. Il ne voulait pas le dire, il ne croyait pas que ce serait si difficile de le dire après tout. « Je... t-tu le sais déjà... je ne pensais pas que tu ferais le lien... aussi vite que cela. » Il ne savait tout simplement pas ce qu'il devait dire en fait. Il semblait perdu, il ne savait pas par où commencer. Il était tout bonnement stressé. Après tout, il devait se dire que son but était de le dire de toute façon. Il ne savait tout simplement pas comment le dire et surtout, il était tout bonnement incapable de mentir. « Je ne vais pas te mentir, après tout... ça ne sert vraiment à rien et je comptais te le dire..  » Il prit une inspiration avant de lui expliquer sa situation. « À vrai dire... Je viens d'une autre place, ça s'appelle Elibe. Des monstres sont apparus et Istus elle-même est venue me chercher... Je ne sais pas plus que cela, juste que ses terres nécessitaient d'être protégé aussi. » Il se souvenait très bien avoir combattu et être en mesure de le faire, seulement.. il se rappelait aussi des tremblements et des blessures qu'il avait eu lors de cette guerre.

« Je peux combattre, je sais utiliser la magie et attaquer, mais seulement, mon rôle ici est de m'occuper de ceux qui n'ont pas de foyer et personne d'autres. » Et il le regarda. « Je sais que ce n'est pas facile à croire et qu'il y a quelque chose qui se trame sur les terres, mais je crois en Istus et je sais qu'elle ne m'a pas appelé pour rien. » Il avait la foi, même si toute cette situation était si difficile. Ses amis lui manquaient, c'est clair. Mais bon, il était fier d'être ici à ce moment.

« Je suis désolé... je ne voulais pas te le cacher.. enfin, si.. mais c'est un sujet délicat. »

Le tout très bas, comme ils étaient encore dans la bibliothèque après tout.

______

« I feel your grief, and it feels like my own... »


Lucius s'exprime en #339999
Lucius
Age : 20
Messages : 69
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le 4/7/2018, 22:50

Les yeux brillants d’émerveillements, Liam se demandait alors ce qu’il pourrait trouver par-delà les contrés de Gaïa. Une telle question avait fini par lui faire tourner le cerveau, usant d’une imagination débordant pour tout ce qu’il y avait à découvrir. Mais remarquant qu’il était en train de trop s’emporter, le jeune homme se calma alors, essayant de comprendre pourquoi son ami clerc lui posait ce genre de question. Il avait un doute oui et au fond, il se doutait que Lucius lui parlait de ses propres origines, mais patient, il voulait l’entendre de la bouche du concerné. Cela ne servait à rien de le brusquer, il fallait y aller petit à petit, d’explication en explication. Alors, avec une oreille attentive et un regard bienveillant, il attendit, écoutant le plus sérieusement du monde les paroles de Lucius, non sans rajouter son avis avec une pointe d’amusement. « Aha je suis du genre perspicace ! Mais très sincèrement c’est plutôt toi qui m’a aiguillé sur ce constat. Avec tes questions, mais aussi tes connaissances. » Croisant les bras, il ne manquait plus qu’à attendre que Lucius se remette de ses émotions, avant d’entendre enfin la vérité. Chose que le jeune clerc lui confia avec un peu d’hésitation, peut-être par peur de ne pas être cru ou autre. Silencieux, Liam l’écoutait donc parler de sa place d’origine Elibe et du pourquoi, du comment il avait atterri sur Gaïa. Un appel de la déesse d’Itsus, une déesse qui semblait vouloir protéger cet étranger, non sans un prix à payer. Visiblement, le monde de Lucius n’était pas le seul à être envahis par les créatures depuis peu. Quel était donc le but des dieux ? Pourquoi enlevait-il les gens de leur habitat pour les envoyer dans une contrée inconnue. Il avait de nombreuses questions qui se bousculaient dans son esprit, mais il n’était pas sûr que Lucius soit apte à lui répondre. Après tout, il semblait tout aussi perdus, ne sachant pas réellement qu’elle était son rôle, du moins son véritable rôle. Quand son ami s’excusa, il ne put réprimer un rire qu’il tut aussitôt en se rendant compte d’où il était. Même la bibliothécaire avait réagi en lui intimant le silence d’un chut, bien senti et agacé. Se frottant la tête de gêne, Liam se reprit aussitôt posant cette fois sa main sur l’épaule du religieux, lui répondant avec un sourire chaleureux.

« Tu n’as pas à t’excuser Lucius. Je comprends tout à fait tes raisons, et comme tu dis, c’est un sujet délicat. Même-moi je n’en aurais pas parlé aussi ouvertement. Tu devrais avoir plus confiance en toi mon ami. » relâchant son geste, l’inventeur ne relâcha pas son sourire durant quelques instants, avant de se tourner vers le plafond de la bibliothéque. Que pouvait-il lui dire ? Lui demander ? Il voulait tellement en savoir plus, mais il ne voulait pas non plus attrister cet homme qui devait sûrement avoir le mal du pays. « Je t’avoue, j’aimerais bien comprendre cette histoire, mais j’ai l’impression que seuls les dieux pourraient me l’expliquer. En tout cas, tu as du courage Lucius, cela ne doit pas être facile de s’habituer à un nouvel environnement. Tu dois avoir le mal du pays non ? Si cela peut te faire du bien, tu peux m’en parler, je t’écouterais avec plaisir et si jamais tu veux me poser des questions sur Gaïa ne te gêne pas surtout ! Ça sera un honneur que de te guider. » Aurait-il pu faire de même ? Sûrement que oui, mais on n’était jamais sûre de rien n’est-ce pas ? « En tout cas, si ça te rassure, moi je te crois ! Ça serait un comble qu’un déjanté comme moi pense que tu mens. » Riant de nouveau, mais cette fois discrètement, il s’agita quelques secondes pour retrouver une position convenable. « En tout cas, je suis heureux que tu te sois confié à moi. Merci de ta confiance mon ami. » De nouveau, il avait posé sa main sur son épaule pour lui monter que le geste le touchait beaucoup. Cela faisait depuis peu qu’ils se connaissaient et pourtant Liam avait l’impression de connaître Lucius depuis toujours. C’était une sensation étrangère, mais bienfaisante.
Liam
Métier : Archiviste et inventeur
Messages : 47
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
-