Une visite guidée fait par une professionnelle [PV : Erwel Rinkith]

le 27/10/2017, 16:37

Quelle immense ville, Genny qui a l'habitude de traverser des villages se sent plus petite en arrivant ici. La clerc vient juste d'arriver, les prêtres et moines qui l'ont accueillit lui ont suggéré d'aller visiter la ville de Cerulis après s'être remise du voyage, elle ne dit pas non, même si elle se sent légèrement oppressée de se dire qu'elle se trouve désormais dans un nouveau monde. Les bâtiments qui l'entourent n'aide pas la jeune prêtresse à se sentir chez elle, tout est si bien décoré, si organisé ... rien à voir avec Valentia, même le château de Celica semble très peu décoré en comparaison. D'ailleurs, en parlant d'elle, la jeune fille se demande où elle se trouve, elle aurait pensé la trouver à l'église, mais connaissant la reine de Valentia, elle doit être partie en pèlerinage pour la déesse, elle aurait pu l'attendre ... mais Genny se dit qu'elle n'aurait pas servi à grand chose, contrairement à elle, Celica sait manier une arme et c'est une puissante mage, de plus elle aussi sait soigner les gens, et puis, Istus doit sûrement lui avoir proposer d'être accompagnée par quelques uns de ses fidèles, Genny se dit du coup qu'elle ne risque rien pour le moment, ses pouvoirs de guérison ne serviront pas à grand chose pour le moment.

La petite Genny circule donc dans Cerulis, son bâton à la main, observant tout d'un œil un peu nerveuse, non pas qu'elle croise beaucoup de personne qui lui rappelle sa mère, mais elle est effrayée et elle essaie de ne pas paniquer en étant entourée de tous ses gens. Jamais elle en a vu autant, et jamais elle n'a visiter une ville de la sorte ! Les gens semblent si nobles, si bien organisés et si bien habillés qu'elle a l'impression de faire tâche avec sa tenue de clerc et ses cheveux roses bouclés et son sang tout à fait ordinaire. Elle continue cependant sa visite, marchant comme si elle était crispée, mais elle remarque bien vite qu'elle retombe sur les mêmes endroits à chaque fois. En effet, elle reconnaît les bâtiments qu'elle a déjà vu, on dirait que, depuis tout à l'heure, elle marche en boucle dans une partie de la ville, en même temps, difficile de pouvoir s'orienter avec toutes ses personnes, pourtant elle a le sens de l'orientation ... enfin, elle en a un assez performant pour ne pas se perdre facilement, mais ça ne veut pas dire qu'elle arrivera à s'orienter sans aide dans cette ville immense ...

Genny fait donc le premier pas, elle essaie de demander sa route aux gardes de la ville, mais comment les reconnaître ? Sûrement est-ce ces hommes en armures et avec leur arme en mains, ils semblent d'ailleurs parler à une femme. Sûrement est-ce leur supérieur, cela est fort possible vu comment se place les gardes face à elle, enfin, elle suppose que c'est des gardes, si ça se trouve, ce ne sont que des soldats et elle doit être leur commandant direct dans ce cas. Enfin, Genny attendait patiemment qu'ils aient fini leur discussion, ne voulant pas se montrer impolie en les coupant dans leur dialogue sûrement bien plus importants que de l'aider à retrouver son chemin. Une fois qu'ils ont fini, elle vient les voir, s'adressant aussi bien à la demoiselle.

- Hmm ... ex-excusez-moi ...

Elle espère que, malgré le bas débit de sa voix qui montrait sa timidité, elle ait réussi à se faire entendre, ce qui est peu probable ...

- Je-Je me suis perdue en voulant visiter votre ville ... est-ce que vous pouvez venir m'aider à me guider à travers s'il vous plait ? ... Si ça ne vous dérange pas du moins ...
Genny
Métier : Clerc/Ecrivain
Messages : 55
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le 26/11/2017, 03:43

Erwel détestait les rues bondées de Cerulis. Ce n’était pas une phobie de la foule ou même un stress lorsqu’elle se tenait aux côtés des citoyens, c’était une sorte de dégoût inexpliqué pour ces troupeaux si bien réglés qui arpentaient les rues.
La seule chose qui parvenait à la soulager, c’est que si elle était actuellement dans les rues, c’est parce-qu’elle avait réussi à se libérer pour le restant de la journée, et elle comptait bien en profiter pour se relaxer un peu chez elle, avec pourquoi pas un petit détour par sa taverne habituelle.
Se projetant déjà installée confortablement sur une chaise chez elle pour lire, dans la tranquillité et loin du mouvement hâtif des rues de la capitale, elle ne remarqua qu’au dernier moment qu’une altercation avait éclaté, et que des gardes maintenaient un homme au sol, à quelques pas d’elle.
Lesdits gardes regardaient la légate avec une forme marquée de respect, aussi elle se sentit obligée de leur demander ce qu’avait fait le pauvre bougre pour mériter d’être aussi fermement maintenu.
Elle apprit donc que le type avait volé des fruits à l’étalage, et qu’il avait été intercepté par la patrouille qui le bloquait désormais, le visage collé à la route.
Erwel soupira, indiquant aux gardes qu’ils pouvaient continuer leur arrestation, et elle commença à continuer sa route, qui fut interrompue un pas plus loin, lorsqu’une petite voix douce se fit entendre.

- Hmm ... ex-excusez-moi ...

La légate se retourna, et fit face à une petite clerc, bâton en main, qui semblait complétement désorientée. Elle arborait une coiffure qui faisait mourir d’envie à Erwel de caresser la tête de la petite, bien que la générale fût évidemment obligée de se retenir, pour conserver son image serieuse.

- Je-Je me suis perdue en voulant visiter votre ville ... est-ce que vous pouvez venir m'aider à me guider à travers s'il vous plait ? ... Si ça ne vous dérange pas du moins ...

Erwel faillit soupirer une nouvelle fois, mais se retint, consciente qu’elle risquait de blesser la religieuse. Pour une fois, la légate était de bonne humeur, alors elle tenait à la partager. Fait rare, elle se permit même de sourire, et d’adresser un regard doux à la pauvre fille perdue.

- Eh bien… Pourquoi pas, ma dernière vraie ballade dans ses rues remonte déjà à loin. Tu as un endroit en particulier à rejoindre ?

La chevaucheuse de pégase avait pour une fois bien envie d’aider, mais dans le fond elle espérait tout autant que la destination de la clerc soit sur son chemin, afin qu’elle évite par la suite de se retrouver à nouveau à errer dans Cerulis pour rejoindre son domicile.
Après tout, même si pour une fois la cavalière faisait preuve de gentillesse et d'un peu d'attention, sa réputation d'égoïste n'était pas usurpée.
Erwel Rinkith
Métier : Légate (légion aérienne)
Messages : 32
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le 16/12/2017, 10:30

Genny avait trouvé quelqu'un pour la guider mais ... elle avait l'air de plus déranger qu'autre chose. En effet, dans le groupe de gardes qui se situe ici, il s'agit du - ou plutôt de la - plus haut gradé de tout ces gens, cela se voit dans la différence des armures. Certes, elle semble porter une armure plus légère, mais esthétiquement bien plus agréable à voir que les armures des autres gardes. D'ailleurs, bien qu'elle affichait un sourire et un air doux sur le visage, Genny pouvait sentir une certaine ... haine ? Non, ce n'est pas aussi haut, cela doit être de la frustration, frustrée sûrement de devoir passer du temps avec une personne qui a perdu son chemin alors qu'elle doit avoir mieux à faire que de devoir aider une gamine à retrouver son chemin. C'est ce que ressent Genny, et elle ne peut pas vraiment lui en vouloir, une gradée comme elle doit déjà avoir du travail à faire, notamment du travail bien plus important que d'aider une petite religieuse à visiter sa ville.

- Je ... je dois retourner au temple mais ... ils veulent que je visite d'abord Cerulis avant ... pour me familiariser avec la ville vu que je viens d'autre part ...

Enfin, elle semblait d'accord pour l'aider à contre-cœur, au moins, c'est ça de pris. Et puis ... elle a déjà visiter une bonne partie de la ville, même s'il lui reste les quartiers les plus importants à visiter ... au moins, le travail de la supérieur sera bien vite fait et Genny pourra retourner au temple, même si l'image qu'elle a des gardes maintenant n'est pas très joyeuse, ça lui donne moyennement envie de rester ici si les gardes sont aussi asocial ... enfin, avec une tête semi-triste, semi-timide, Genny n'oublie pas de remercier la demoiselle de bien prendre un peu de son précieux temps pour l'accompagner dans cette ville.

- Je ... je vous remercie madame de prendre un peu de votre temps pour me faire visiter Cerulis ... Ils m'ont dit que, si je me perdais, je pourrais toujours demander aux gardes de me faire visiter votre ville ...

Genny se dit qu'elle pourrait très bien la refourguer à un de ses "larbins" pour lui servir de guide ... mais elle semble d'accord pour s'en occuper personnellement.
Genny
Métier : Clerc/Ecrivain
Messages : 55
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le 22/12/2017, 19:41

Erwel pris le temps de réfléchir à l’itinéraire qu’avait pu emprunter la jeune clerc. Le temple était assez éloigné de leur emplacement actuel, aussi la légate en déduit que la suite de la visite ne saurait durer très longtemps.
Cette pensée la rassura un peu et, remarquant que son agacement avait été percé à jour par la jeune femme, la chevalière décompressa un peu plus encore.

Allons, tu peux relativiser un peu. Pour une fois que tu viens en aide à une personne perdue dans la capitale – une mignonne petite prêtresse qui plus est.

Erwel sembla hésiter un petit instant, ne sachant trop comment montrer sa bonne foi, puis, en observant la mine triste de la prêtresse, la générale se décida à s’avancer doucement vers elle et lui caressa brièvement le dessus de la tête dans un geste hésitant.
Le passage de sa main sur l’épaisse chevelure de la clerc surprit Erwel par la douceur de celle-ci. La légate ressentait encore plus l’envie d’aider la jeune femme, comme si elle avait un effet positif sur sa mentalité.

- Pas la peine d’importuner les gardes, ils ont sans doute du travail. J’en ai fini pour aujourd’hui, alors je vais en profiter pour te montrer le reste de la ville et te raccompagner ensuite, suis moi !

Sans trop attendre, Erwell commença à s’avancer dans la rue la plus proche, décrivant au mieux les lieux d’intérêt à la prêtresse et vérifiant régulièrement que cette dernière ne s’égarait pas.

- N’hésites pas à me dire si tu as besoin de faire une pause, si tu veux visiter un bâtiment ou même si je vais trop vite.

Malgré son tempérament, la légate s’amusait à présenter la ville à la jeune fille. Souriante et enjouée, elle s’étonnait elle-même du sentiment de joie que lui apportait cette visite touristique à travers les rues de Cerulis.
Erwel en était certaine, la prêtresse avait un don certain pour apaiser les gens.
Erwel Rinkith
Métier : Légate (légion aérienne)
Messages : 32
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le 9/1/2018, 07:37

Non, il semblerait que la femme veut s'occuper elle-même de guider la petite Genny à travers Cerulis. La prêtresse a l'impression de regretter d'avoir demander son chemin ici ... ça ne lui donne pas envie de visiter une deuxième fois, mais au moins, elle aura déjà parcouru l'entièreté de Cerulis une fois, elle devra juste se rappeler de comment cette ville est construite, mais globalement, ce n'était pas bien compliqué ... enfin, si, ça l'était un peu car elle a tout de même réussi à se perdre dans cette ville. Enfin, elle était un peu triste de devoir déranger les gens à ce point. Elle sentait cependant une caresse parcourir ses cheveux et les bouger légèrement dans tous les sens, c'était la supérieur qui lui caressait le cuir chevelu, supérieur ... dont elle ignore le nom d'ailleurs, mais ce n'est pas bien grave si elle refuse de le lui donner. Enfin, elle sent que la femme est moins ... agacée, plus adoucit en fait. Sans doute a-t-elle compris que la petite Genny ne se sentait pas trop à son aise et qu'elle avait percé son agacement sans soucis. La voir ainsi rassure un peu la petite clerc qui pense pouvoir se sentir plus à l'aise maintenant.

Elle parcourait donc les rues de Cerulis, bien que la sœur eu un très mauvais premier contact avec cette femme, il fallait dire que ça lui faisait plaisir de la voir présenter joyeusement tout les bâtiments qu'elle croise ... c'est étrange, toutes les personnes qu'elle rencontre sont plus ... gentille avec elle. Mais Genny est loin de penser qu'elle possède une aura qui calme les gens aux alentours et les rend plus joyeux, elle se contentait d'être elle-même après tout. Enfin, la garde lui dit qu'elle peut s'arrêter pour visiter un bâtiment, et justement, malgré l'épaisseur de cheveux qui recouvre ses oreilles, elle entend une musique sortir de l'un d'eux. Elle est assez étonnée de voir un bâtiment de ce genre en vérité, pourquoi de la musique en sort-il ? Et qu'est-ce qu'on peut bien faire à l'intérieur ?

- J'ai une question ... quel est ce bâtiment qui semble produire de la musique ? C'est la première fois que je vois un bâtiment de ce genre.

En effet, il n'y a pas d'opéra à Valentia, autant à Rigel qu'à Zofia, ce qui fait étonnement un point commun entre les deux pays. Pourtant, à Zofia, on pourrait croire qu'un tel bâtiment puisse exister, mais les seuls musiques qu'elle a entendu sont ceux que les autres sœurs jouaient aux côtés de Milla en personne. Sinon, jamais elle a entendu d'autres genre de musiques ...

- Pourrait-on y jeter un oeil quelques secondes ?
Genny
Métier : Clerc/Ecrivain
Messages : 55
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le 24/2/2018, 17:16

Finalement, Erwel avait pris goût à la visite de la ville. Jouer la guide touristique n’était pas dans ses habitudes, mais elle se devait d’admettre que cela changeait un peu de ses soirées à la taverne.
Devant les deux femmes se tenait l’opéra de Cérulis, que la générale n’avait que très rarement visité de son plein gré, n’y allant en général que lorsqu’elle devait assister à une réception. D’un geste théâtral exagéré et rempli de sarcasme, Erwel s’écria :

- Jeune demoiselle, vous avez devant vous l’opéra de Cérulis !

La légate invita la prêtresse à entrer dans le bâtiment, afin de profiter de l’acoustique de l’imposante bâtisse pour mieux entendre la musique.

- Une représentation doit être en cours, si tu veux on peut aller l’écouter de plus près.

Erwel songea que, peut-être, la clerc n’était pas habituée à ce genre d’intérêt pour la musique. S’il n’était pas rare d’avoir des concerts dans d’autres royaumes, aucun ne valaient les représentations ici à la capitale d’Istus. La générale s’empressa d’ajouter à sa proposition un mini-cours sur la culture Istusienne.

- Les citoyens d’Istus accordent énormément d’importance aux arts tels que la musique ou le théâtre. Il n’est pas rare d’avoir des gens venant d’autres royaumes qui se déplacent pour assister à un spectacle. Tu n’as pas d’opéras de là où tu viens ?

En même temps qu’elle parlait, Erwel écoutait distraitement la musique qui leur parvenait, se demandant pourquoi elle n’arrivait pas à l’apprécier comme les autres Istusiens le faisaient.
Erwel Rinkith
Métier : Légate (légion aérienne)
Messages : 32
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
-