Aucun respect (PV Erwel)

le 18/12/2017, 07:49

Définitivement, fuir son passé était impossible. Celina s'en était rendu compte depuis quelques temps déjà, mais aujourd'hui encore plus cruellement. Était-ce son destin, de revoir ces fantômes de son passé? Si oui, qu'avait-elle fait pour mériter un tel châtiment? Ses fameuses vacances dont elle avait si hâte, venait abruptement de sombrer. Surtout, tout cela était la faute de cette fichu toile. Pourquoi l'avait-elle embarquée? Elle aurait dû la jeter aux poubelles... Pourtant, c'est bel et bien avec la toile sous le bras que Celina pénétra dans la première taverne qu'elle croisa. Je vous entends déjà dire: oui mais l'alcool aussi est une fuite, c'est lâche. Oui, c'est exactement ça: Celina est faible. Malgré tous les semblants - malgré son ancien titre! - elle reste une simple faible et lâche humaine tourmentée, aujourd'hui plus que jamais. Boire pour fuir avait toujours été contre ses principes. Dans l'armée, c'était plutôt pour fêter une victoire que buvaient les combattants. Ce soir, pourtant, c'était différent.

S'assoyant au comptoir, elle remarqua à peine la personne assise à ses côtés. Celle-ci semblait avoir des traits féminins, mais Celina ne la détailla pas plus que nécessaire et s'empressa de commander un saké. Pour l'instant du moins, son but n'était pas de noyer sa peine, seulement de l'engourdir. Surtout dans ce monde, elle ne voulait pas prendre le risque de se montrer en spectacle. Combien de fois avait-elle été soûle dans sa vie? Très très peu, peut-être même jamais. Il fallait de l'argent pour boire... Ce que longtemps, elle n'avait pas. Malgré tout, le verre rentra excessivement bien et rapidement. La chaleur de l'alcool faisait un bien fou. La peinture, qu'elle avait précédemment posée à côté d'elle attira soudainement son regard. La rage qui l'avait étreinte en la peinturant revint graduellement, alors qu'elle se commandait un second verre.

La taverne étant quand même plutôt bondée, ce deuxième verre mit un temps fou à arriver. Une larme de colère brillant sur le coin de son oeil droit, Celina prit peur de faire quelque chose qu'elle allait regretter. Vous savez, à trop refouler ses sentiments, ils finissent par sortir de manières imprévisibles. Et bien, notre cavalière était dans ce cas, puissance mille. Toute sa vie, même en plein combat, jamais elle n'avait laissée ses émotions prendre le dessus. À ce jour, c'était donc trente ans d'émotions refoulés qui grondait en elle. Même sans avoir un tempérament violent, même en étant la personne la plus altruiste sur terre, parfois ce n'était pas suffisant pour s'éviter un coup de colère. Avant de s'attaquer au tavernier-tortue, elle opta plutôt pour augmenter son taux d'alcool, question de se calmer. Après, certains devenaient plus sociables avec de l'alcool, d'autres plus violents, c'était un vrai coup de dés dans son cas. Comme son propre verre n'arrivait pas, elle choisit celui le près d'elle. Vous l'aurez compris, elle rafla le verre de sa voisine et l'avala d'une traite, sans se soucier de ce qu'il pouvait bien contenir. Après tout, peu lui importait, tant que cela l'anesthésiait un tant soit peu.
Celina
Age : 23
Métier : Éleveuse de chevaux
Messages : 81
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le 6/2/2018, 16:39

Les journées s’enchaînaient très lentement pour Erwel. Avec les attaques de monstres et l’apparition des héros d’autres univers, elle avait du travail en permanence, ne trouvant que peu de temps pour se reposer le soir.
Régulièrement, elle s’arrangeait avec des généraux pour rentrer un peu plus tôt, profitant de cette permission pour se détendre à sa taverne habituelle et passer une bonne nuit de sommeil pour mieux reprendre le travail dès le lendemain.

Ce jour était l’un de ceux-là, et la légate avait quitté son poste le cœur léger, ayant clairement hâte de pouvoir boire un coup, et peut-être même de retrouver des amis à la taverne puisqu’il y avait un petit moment déjà qu’elle n’avait pas vu certains de ses compagnons de boissons, y compris Léon, son meilleur ami.
Arrivée à la taverne, Erwel s’installa au comptoir, saluant les quelques personnes déjà présente, et elle commanda un saké. Une fois son verre arrivé, elle commença doucement à boire, tout en discutant avec le barman, ce dernier lui expliquant rapidement ce qu’il s’était passé depuis la dernière fois, la faisant même parfois rire.
Lorsqu’elle était ici, la légate était bien plus sociable, surtout une fois que l’alcool faisait effet. Mais le barman était certainement la personne qu’elle appréciait le plus ici, si on excluait Léon bien entendu.

Une nouvelle personne vint s’asseoir juste à côté d’Erwel, qui se contenta simplement de lui jeter un coup d’œil. C’était une grande blonde que la générale n’avait jamais vue auparavant, et qui trimbalait avec elle une peinture, mais la légate n’y preta pas particulièrement attention, commandant un nouveau verre d’alcool.
Le barman ramena le verre rempli, puis continua sa discussion avec Erwel. Ils continuaient de parler de tout et de rien lorsque la soldate vit son verre s’envoler, puis rejoindre la bouche de sa voisine qui en avala le contenu d’un seul coup.
Abasourdie, Erwel mit un petit moment avant de réaliser ce qui venait de se passer, et ses yeux jonglèrent entre le verre vide, le barman – visiblement aussi étonné qu’elle – et l’inconnue quelques secondes, puis elle fixa cette dernière du regard, les yeux grands ouverts.

– Est-ce que tu viens vraiment de… Est-ce que t’es consciente qu… Sérieusement ?!

L’alcool et la colère n’aidant pas, la générale peinait à trouver ses mots et se contenta donc de cette question bancale, attendant une réponse, quelle qu’elle soit.
Arryn
Métier : Légate (légion aérienne)
Messages : 34
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le 5/3/2018, 04:03

Entendant sa voisine rouspéter, Celina porta son attention sur celle-ci. La reluquant rapidement, elle poussa un soupire, ayant presque du mal à garder son sérieux devant la lilliputienne qui fulminait devant ses yeux. Celle-ci semblait peiner à trouver ses mots, tellement elle était en colère. Pourtant, ce n'était qu'un simple verre, pourquoi se mettait-elle dans tous ses états? C'était à n'y rien comprendre.

- Oui et alors? L'alcool, ce n'est pas pour les enfants de toute façon...

Un sourire narquois se dessina sur le visage de la femme. Bien sûr, la dernière remarque faisait exclusivement référence à la taille de son interlocutrice et non pas réellement à son âge. Après tout, rapidement, elle semblait avoir sensiblement le même, voir à peine quelques années de moins. Ai-je vraiment besoin de vous dire que Celina n'était pas du tout dans son état normal pour sortir des commentaires de ce genre? La colère, la tristesse, l'alcool... Tout se mélangeait et donnait quelque chose de pas très beau à voir. Montrant deux doigts au barman, elle fit un signe de tête pour désigner la personne à ses côtés, ayant déjà perdue tout intérêt pour celle-ci, ne prenant même pas la peine de surveiller sa réaction face à sa pique.

- Deux verres siou plait, un pour moi et un pour la chose à côté de moi.

Cherchait-elle la bagarre? Peut-être bien. Comportement totalement stupide, puisque sans magie elle ne valait rien. Si elles en venaient aux poings, impossible de gagner. God, même en sortant son épée contre de simples poings elle n'aurait aucune chance. Et pourtant, cela ne l'inquiétait pas, elle ne souhaitait qu'engourdir son mal d'être. Un bon coup ferait certainement autant le boulot que l'alcool et coûterait moins cher. Bien sûr, Celina ne pensait pas à tout cela. Même, elle ne pensait à rien du tout. Son cerveau était vide, sauf de cette colère rouge qui l'habitait depuis un petit moment, colère dirigée envers elle-même. La grande Celina la Fluorite, générale de l'armée de Grado, rabaissée à élever des chevaux et en proie aux cauchemars. Elle qui s'était cru si forte autrefois n'était maintenant plus qu'un fantôme errant... Sa propre faiblesse avait causé sa mort, ainsi que celles d'une tonne de gens, ses subordonnés, son roi, ses compagnons d'armes...

Que devient-on quand même la mort ne veut pas de nous? Elle croyait avoir trouvée sa délivrance dans la lance du jeune prince, mais un destin des plus cruels l'avait fait revenir dans le monde des vivants... Dans un autre monde. Elle avait dû apprendre à vivre avec ses remords et s'était même crue habituée à ce nouveau monde, à ce mode de vie paisible. Elle touchait au bonheur, mais le destin n'en avait pas fini de la faire souffrir. Celui-ci lui avait apporté un jeune homme qui avait autrefois été son ennemi. Elle ne le connaissait pas, mais le hasard avait voulu qu'ils discutent et que tout ce qu'avait enfuie Celina refassent surfaces. Mais encore... Ce n'était rien comparé au fait de revoir son bourreau, ici même, à Istus. Elle éclata de rire, rire qui frôlait la démence.
Celina
Age : 23
Métier : Éleveuse de chevaux
Messages : 81
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
-