Voulez-vous être mon modèle? ~ (PV Esteban)

le 21/12/2017, 09:47

Le soleil s'était couché depuis quelques temps déjà alors que Celina arpentait toujours les rues de Cerulis. Encore légèrement dans les brumes de l'alcool, sentant ses cauchemars dans un coin de son esprit, près à l'assaillir dès son moindre laisser-aller, elle désirait tout sauf aller dormir. Ne sachant que faire d'autres, la femme marchait sans but précis, espérant rapidement reprendre le plein contrôle sur elle-même. Peut-être devrait-elle retourner à l'auberge par contre, tout ce matériel de peintures acheté au courant de la journée commençait à se faire pesant... En soupirant, elle pris ce qu'elle croyait être la direction de l'endroit où elle avait passé la nuit précédente. Tout de même, elle était plutôt déçue de ne pas avoir trouvée d'idée de peinture autre que Eph-... Elle déglutit: non, il valait mieux ne plus y penser.

Au bout de quelques minutes, Celina dut se rendre à l'évidence: elle était perdue... Sérieusement, comment une journée pouvait tourner aussi mal? Cette suite d'événement, alors qu'elle souhaitait des vacances tranquilles... Cela ne pouvait être un hasard, un dieu quelconque la punissait, c'était certain. Regardant autour, elle se mit donc en quête de trouver quelqu'un pour demander sa route. Repérant finalement un homme au loin, elle s'empressa de l'interpeller.

- Excusez-moi!

Courant vers celui-ci, elle dut s'arrêter quelques secondes à sa hauteur avant de reprendre la parole, les environs tournant devant son regard. Vraiment, elle avait abusé sur l'alcool dans la soirée. Au moins, l'inconnu s'était retourné et semblait attendre que la femme poursuive son explication. Levant les yeux vers lui, la bouche ouverte comme pour dire quelque chose, elle le détailla du regard. Sous ses habits amples, il semblait avoir une belle musculaire et son visage n'était pas pour déplaire... Peut-être un peu jeune aux goûts de la femme, mais il restait plutôt un bel homme... Peut-être accepterait-il d'être son mannequin personnel pour un moment? Peindre lui ferait le plus grand bien au moral.

- Dites, cela vous dirait de poser pour moi un moment? J'aimerais faire une toile de vous.

NON MAIS QU'EST-CE QUI LUI AVAIT PRIS DE DEMANDER CELA... Définitivement, l'alcool ne lui faisait vraiment pas. Alors que ses paroles se frayaient un chemin jusqu'à son cerveau, elle se mit rougir doucement. Allez, excuse-toi et demande ton chemin, va s'y, il n'est pas trop tard pour dire que c'était qu'une blague... BOUGE.

- Je... Je... Pardonnez-moi.

Ce fut tout ce qui arriva à sortir de sa bouche. Désormais, Celina ressemblait à une tomate. Il fallait maintenant espérer que l'homme réponde à la négative... Ou mieux, ne prenne même pas la peine de répondre et s'en aille! La magicienne avait même trop honte pour bouger, quelle affreuse journée, vraiment.
Celina
Age : 23
Métier : Éleveuse de chevaux
Messages : 81
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le 10/1/2018, 07:30

La soirée était une perte totale. Assigné à une mission de surveillance, l'aspect le plus ennuyeux de toute la profession, Esteban avait passé toute la nuit jusqu'à présent perché sur un coin de toit. Il surveillait un supposé repaire de hors-la-loi, en attente de découvrir des complices et autres criminels. L'air nocturne n'était guère plus que frais, mais à force de faire le pied de grue depuis des heures, il s'était mis à frissonner avant que la relève arrive, sans le moindre signe d'activité. Il était succédé par un frais-chier, qui allait à coup sûr s'en vanter indéfiniment si quelque chose se passait sous SA garde. La joie.

Comme il n'avait ni le droit, ni l'envie de renvoyer son remplaçant et passer encore plusieurs heures à regarder dans la rue déserte en bas, c'est tout de même à contrecœur que l'Ombre abandonna finalement son poste. C'était déjà assez chiant d'avoir passé tout ce temps à ne rien faire, alors qu'il aurait pu sortir, rencontrer des demoiselles ou boire un verre, au moins. Courbaturé, mais clairement pas d'humeur à se dégourdir les jambes, Esteban retournait tout simplement chez lui.

Excusez-moi!

D'instinct, le jeune homme se retourna vers l'origine de l'éclat de voix. Puisqu'il n'y avait personne d'autre à cette heure, la femme devait s'adresser à lui. Que lui voulait-elle? Si ce n'était pas pour lui remettre quelque chose qu'il aurait perdu, il n'avait pas envie de perdre son temps ce soir. Son interlocutrice arriva à sa hauteur, et se mit à le détailler, un peu sans vergogne, dirait-on, alors lui même en profita pour l'observer un peu. Elle était visiblement bien faite, malgré un style vestimentaire modeste. Elle était d'ailleurs fort belle, avec son visage encadré de cheveux blonds. Après un moment d'égarement à regarder le jeune homme, l'inconnue s'exprima finalement:

Dites, cela vous dirait de poser pour moi un moment? J'aimerais faire une toile de vous.

Ça, c'était inattendu! Un sourire stupéfait apparut sur le visage d'Esteban. Les joues de la jolie peintre s'empourprèrent alors que lui-même réalisait l'offre et le compliment qu'on venait de lui faire.

Je... Je... Pardonnez-moi.

Malheureusement pour elle, le jeune homme n'allait pas oublier pareille demande aussi facilement! Au contraire, son embarras le désolait, et il ne souhaitait rien de plus que de la mettre en confiance quant à ses aptitudes. Ce pourrait aisément être un piège, des plus grossiers par-dessus le marché, mais Esteban ne prêtait pas la moindre intention hostile à un si joli minois. Il lui tendis donc son bras, ainsi qu'un sourire charmeur.

-Que voilà une belle façon d'aborder les gens! Je serais honoré que vous me peigniez, madame...?

La soirée était fort prometteuse...
Esteban
Métier : Ombre Blanche
Messages : 48
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le 21/1/2018, 09:36

Et voilà que le jeune homme répondait à la positive. Sérieusement, quelles étaient les chances que Celina tombe sur une personne honorée par ce genre de proposition? Très faible et pourtant... Ce fut le cas. Au moins, l'alcool aidait beaucoup à ne pas faire mourir la femme de honte... Non, en fait, l'alcool était la faute de tout, ce n'était pas une aide. Mais enfin bref, au point où elle en était, autant profiter maintenant, n'est-ce pas? Dire que tout cela n'était qu'une farce absolument pas marrante serait encore plus honteux que pousser le jeu plus loin. Après la nuit de malheur qu'elle venait de passer, pourquoi ne pas se faire un peu de plaisirs? Prendre la vie à la légère, elle le faisait rarement et c'était aujourd'hui l'occasion ou jamais. En souriant, elle accepta le bras tendu par son compagnon.

- Laissez tomber le madame et appelez-moi simplement Celina. Un aussi charmant jeune homme que vous doit posséder un charmant prénom, je me trompe?

Elle lui laissa un moment pour répondre, en profitant pour mieux le détailler du regard. Oui, définitivement, il serait un parfait modèle. Peut-être était-ce simplement les vapeurs de l'alcool qui lui atteignaient gravement le cerveau qui lui donnait cette impression, cette assurance, mais tant pis. Pour le coup, elle avait envie de s'amuser et comme celui-ci semblait être d'agréable compagnie, elle n'allait pas s'en priver.

- Dites, vous connaîtriez une bonne auberge dans le coin? Quelque part servant de bons verres et ayant des chambres confortables pour nous atteler à la tâche, si vous voyez ce que je veux. Bien entendu, les breuvages seraient à mes frais, en remerciement de votre temps. Je suis nouvelle en ville, j'ai un peu de mal à me diriger.

Celina fit un sourire un peu niais pour appuyer ses propos, question de tourner la situation un peu au ridicule et même, si possible, faire sourire son interlocuteur. Après, c'était effectivement bel et bien vrai qu'elle venait d'arriver il y a peu et ne pouvait trouver un bon établissement d'elle-même, ne retrouvant déjà même plus son auberge de la veille... Elle laissa son compagnon prendre la suite des opérations, le sentant beaucoup plus apte à trouver un endroit digne de ce nom et où ils pourraient confortablement profiter du reste de la soirée. Au final, elle portait encore ses pantalons déchirés à la cuisse droite. Dans un sens, cela pouvait limite passer pour de l’aguichage, mais bien sûr ce n'était pas dû le but, seulement les échoppes étaient toutes fermées à cette heure et il lui était donc impossible de se procurer d'autres vêtements. De toute façon, son habillement était loin d'être sa première préoccupation et même si la vue d'un peu de peau indécente devait incommoder son modèle, elle ne s'en souciait pas le moins du monde. Limite, cela pourrait être amusant comme situation... Après tout, il n'était vraiment pas désagréable à regarder lui-même...! Pour le coup, Celina affichait toujours son sourire niais, ne sachant même pas pourquoi elle avait ce genre de pensées et d'attitudes dans l'immédiat. Elle haussa intérieurement les épaules: aujourd'hui, l'opinion des autres ne comptait pas, elle n'avait pas de réputation à préserver à Istus, autant faire tout et n'importe quoi qui lui venait en tête, cela serait surement la première et dernière fois, de toute façon. Après cette nuit, probablement qu'elle ne reverrait jamais ce jeune homme, alors à quoi bon avoir honte?
Celina
Age : 23
Métier : Éleveuse de chevaux
Messages : 81
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le 25/1/2018, 06:26

Le charme d'Esteban semblait faire son effet, puisque la femme, Celina, semblait surmonter sa gêne et accepter de l'accompagner. Elle lui adressait un sourire suave, mais la couleur de ses joues semblaient indiquer peut-être un peu plus qu'un sobre embarras...La soirée était après tout un peu avancée, il n'y avait nul mal à cela. Ce n'est pas tout le monde qui jouait les gargouilles pendant toute la soirée après tout! Le jeune homme laissa finalement les mauvais souvenirs et se présenta plutôt:

Je sous toujours enchanté de rencontrer des artistes, Celina. Je me nomme Esteban.

Maintenant qu'il l'avait pour ainsi dire à son bras, Esteban pouvait se permettre de détailler davantage la jolie peintre. Elle semblait certes plus vieille que lui, mais tout de même pas d'un trop grand écart d'âge, au contraire! Il avait noté plus tôt qu'elle était plutôt bien faite, vêtue d'habits sobres mais élégants. La seule exception à ce portrait était l'attitude décontractée qu'elle employait envers Esteban, et une vilaine déchirure sur son pantalon laissant entrevoir au travers une jambe effilée qui ne faisait qu'attiser l'intérêt du jeune homme envers sa compagne du moment.

-Je suis désolé, la grande ville est parfois rude quand on la connaît mal. Je peux sans doute vous aider à garder un bon souvenir de votre séjour? Je connaît un endroit, effectivement.

Le citadin lui aussi se laissait prendre au jeu des sous-entendu. Il n'était pas du genre à se faire prier pour flirter un peu! Le jeune Istusien les mena donc tranquillement vers un établissement qu'il connaissait bien, mais se fit soudain un autre avis. L'endroit qu'il avait eu en tête était certes... convenable, mais c'était à peu près tout ce qu'il pouvait dire de bien positif sur l'endroit. Ils pourraient s'y amuser, mais il pouvait facilement faire plus confortable et respectable pour une invitée dans sa belle cité! Pour faire diversion de leur changement subtil de destination, le séducteur poursuivit la conversation.

-Donc, qu'est-ce qui vous amène à Cerulis? Des sujets de peintures?

Il écouta ensuite avec un intérêt non feint ce que la belle à son bras avait à raconter, pour le  peu de temps qu'il fallut pour atteindre une auberge bien tenue, où il commanda une chambre pour deux "confortable", et une bouteille de vin. La somme piqua un peu sa bourse, même sans payer la boisson, mais le prix en vaudrait sûrement la chandelle. Et bien sûr, en bon gentilhomme, il ouvrit la porte pour offrir d'abord la chambre à Celina.

-Entrez! La chambre vous plaît?
Esteban
Métier : Ombre Blanche
Messages : 48
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le 21/2/2018, 22:08

Le jeune homme, qui se présenta sous le nom d'Esteban, répondit à l'affirmative et entreprit de les mener vers un endroit plus confortable. Par contre, Celina avait un énorme doute envers les paroles de celui-ci, pour le fait de garder de bons souvenirs. Bon d'accord, il pourrait peut-être améliorer sa situation, qu'elle obtienne au moins un seul bon souvenir de cette ville, mais son voyage en général était gâché depuis longtemps. Dans tous les cas, elle ne perdait rien à garder un léger espoir, n'est-ce pas? Elle avait déjà bien trop fait dans la déprime au cours de la journée, la nuit était à la fête. Ils discutèrent un moment de la pluie et du beau temps en marchant, Celina en profitant pour observer les alentours. Il n'allait sans dire que la grande cité de Cerulis était bien différente des petites fermettes aux alentours de Dulbeon qu'elle avait l'habitude de voir, ces temps-ci. Pour le coup, la ville lui remémorait légèrement Grado... Secouant la tête pour chasser ces pensées, elle reporta son entière attention sur le jeune homme à ses côtés.

- Oh non, je suis simplement venue ici en vacances, prendre un peu l'air comme on dit. Terra est agréable, paisible, mais le temps y est parfois long. Je n'avais point prévu de peintre pendant ce voyage, c'est inconsciemment que mes pas se dirigèrent vers ce type d'échoppe dans la journée, alors que j'explorais la ville. Il faut croire que ce passe-temps prend une place encore plus importante que je le soupçonnais dans ma vie.

Elle ponctua ses explications d'un doux sourire. Bien sûr, elle n'allait certainement pas ajouter ce qu'elle avait peint un peu plus tôt – son bourreau – et les événements qui en avaient suivit. De toute façon, c'était de l'histoire ancienne, il fallait aller de l'avant dans la vie, oublier le passé était le mieux à faire, autant récent que ancien dans son cas. Finalement, ils arrivèrent à destination. De l'extérieur, l'endroit semblait effectivement confortable, bien entretenu. L'endroit semblait mieux que la chambre que Celina avait louée la veille, en tout cas. Plus cher aussi, certainement. Pendant que son compagnon payait la chambre, elle en profita pour attraper sa propre bourse, question de payer le doux nectar. Elle commençait d'ailleurs grandement à ressentir le besoin de s’arroser le gosier de nouveau, un vilain mal de tête forçant son chemin alors qu'elle désoûlait.

Sous l'approbation d'Esteban, elle entra la première. Avançant environ jusqu'au centre de la pièce, Celina se retourna ensuite vers celui-ci, afin de répondre à sa question. Décidant de faire fi de son mal de crâne, ne souhaitant pas que ce petit contre-temps gâche sa nuitée, elle offrit son plus beau sourire au jeune homme. N'ayant toujours eu d'autres intérêts que de servir son roi, elle se rendit que cela était sa première fois en tête en tête avec un homme, pour autres choses que du blabla militaire. Dans une chambre d'hôtel, du moins, c'était réellement une première. Elle avait toujours été seule, les seules fois où elle avait pu se retrouver dans une chambre, avec une autre personne... Eh bien, c'était ici à Istus, lorsque Camilla avait fait irruption dans la sienne ou lorsque la jeune Genny avait dû la soigner pour l'entaille à sa jambe. Dans les deux cas, elle s'était retrouvée en sous-vêtements devant de parfaites inconnues.

- Vous savez, ce n'est pas la chambre qui est importante, mais l'hôte et pour le moment il est parfait...

Celina lui fit un clin d’œil avant de laisser échapper un léger rire. Elle ne se souciait plus du tout de l'impression qu'elle pouvait laisser. Tous ces gens, elle ne les reverrait surement jamais et cela était tant mieux ainsi. En ce sens, elle pouvait se laisser aller et profiter un peu de la vie, comme elle n'avait jamais encore eu l'occasion de le faire. Attrapant la bouteille de vin, elle s'empressa de leur servir à boire, avant même que le jeune homme n'ai le temps d'esquisser le moindre geste. Lui tendant ensuite joyeusement sa part, elle alla déposer son attirail dans un coin de la pièce, ne gardant pas même un tome de magie à porter de main. Hey, au pire elle avait son épée... Et puis, elle ne prendrait aucun plaisir à cette soirée si elle devait rester sur ses gardes. Détente, voilà le mot magique. S'approchant de nouveau de son compagnon, elle leva sa coupe en sa direction.

- Santé!

Elle ne se fit ensuite pas prier pour en prendre rapidement une gorgée, prenant un plaisir coupable à le ressentir couler le long de son organisme. Par manque d'expérience, Celina opta pour le naturel, sachant plus ou moins quel comportement adopter dans ce genre de situation.
Celina
Age : 23
Métier : Éleveuse de chevaux
Messages : 81
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
-