Un voyage inattendu (PV Astéria)

le 5/2/2018, 04:49

- Hey boss, y'a un gamin planqué dans nos marchandises!

Vous l'aurez compris, le gamin en question était bel et bien Zéthos, fraîchement arrivé sur les terres de Trithereon. Que faisait-il là-bas? Lui-même ne pouvait vraiment répondre à cette question. Était-ce par ennui, par goût du risque, qu'il avait embarqué dans la première caravane passant à ses côtés? Dans tous les cas, voilà où il en était maintenant... Après un discret embarquement et un discret voyage, voilà que dès leurs arrivées dans ce nouveau pays, le jeune garçon s'était assoupis et ronflait un peu trop bruyamment... Ce fut la voix de l'un des hommes qui le tira de son sommeil. En panique, il essaya de s'enfuir prestement, ne sachant même pas de quel côté partir. Bien sûr, il fut rapidement attrapé... En tant que passager clandestin, il n'allait certainement pas s'en tirer aussi aisément.

Ce fut l'homme qui l'avait aperçu le premier qui l'agrippa par le collet et le souleva de terre. En quelques secondes, le chef du convoi vint les rejoindre et fit une grimace qui n'annonçait rien de bon pour notre petit malfrat... En plus d'avoir voyagé gratuitement et illégalement, celui-ci avait dérobé quelques provisions... Un voyage de ce genre s'étalait normalement sur plusieurs heures, plusieurs jours, le pauvre garçon avait faim, il avait même déjà faim bien avant d'embarquer dans le véhicule. Pour l'instant, ils étaient encore à la frontière, bien peu de gens circulaient par ici. Si jamais ils laissaient le gosse derrière eux, il y avait de très bonne chance qu'il en meurt, ce qui était quand même plutôt tentant, il fallait le dire. Ces hommes cherchaient le profits, un voleur, un profiteur, était une simple nuisance pour eux. Même si celui-ci était jeune, très jeune. Ils n'avaient rien à faire des enfants.

Les hommes se concertèrent un moment, hésitant quoi faire du garçon. Après tout, ils n'étaient pas de si mauvais bougres... Mais ils n'allaient pas pardonner si facilement. Le fait que Zéthos restait muet face à toutes leurs questions n'aidaient pas sa cause non plus. En soupirant, l'un des hommes s'éclipsa un moment. Peut-être qu'ils pourraient le vendre? Les esclaves n'étaient pas si bien vus, mais en s'adressant aux bonnes personnes, ils pourraient se faire un bon petit paquet d'argent. Surtout, un esclave muet, s'était encore plus attirant, non? Ils pourraient le garder, le faire travailler pour eux, question de repayer ce qu'il avait consommé. Dans tous les cas, ils devaient l'amener avec eux, au moins jusqu'à la ville. Comme punition, et surtout car aucun d'entres eux ne souhaitait prendre le temps de veiller sur le gosse, l'adulte qui s'était éclipsé revint avec un grand sac de toile et sans cérémonie, ils envoyèrent le gamin à l'intérieur. De cette façon, ils s'assuraient que celui-ci ne pourrait s'enfuir, ni continuer à voler des provisions, le temps de finir la route jusqu'à leur destination.

Zéthos essaya vainement de se défendre, mais dû bien vite renoncer: il lui était impossible de sortir de là tout seul. Il n'avait plus qu'à espérer qu'une âme charitable vienne à son aide... Ou attendre que les hommes le sortent de là et rendent leur verdict. Son futur ne s'annonçait pas tellement joyeux, pour faire changement...
Zéthos
Messages : 16
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le 9/2/2018, 11:36

Astéria s'étira le long de la route, marchant d'un air enjoué. Non loin de la capitale de Trithereon, quoique pas non plus juste à côté. La demoiselle n'était pas ici pour le plaisir de se balader dans la nature. Même s'il faut l'avouer, elle adore faire ça. Mais non pas aujourd'hui, ayant entendu parler de la présence d'un convoi sur les routes un peu à l'ouest, provenant de la lointaine Istus, la jeune Kitsune ne pouvait qu'être intriguée et intéressée par ce dernier. Déterminer à piller et trouver des choses venant de cette nation, source de mythe en tout genre pour les gens comme elle. Combien de fois avait-elle entendu parler de la capitale d'Itus et de ses bâtiments, de ses chevaliers en armures, tout ce qu'on peut trouver dans les histoires en tout genre. Et en même temps, cette crainte pour cette endroit qu'elle ne connaissait pas. Jamais elle n'y avait mis les pieds et n'avait d'ailleurs jamais eut réellement affaire à quelqu'un ayant un soucis avec ce qu'elle était. Pourtant, même ses parents affirmaient ne jamais mettre les pieds là-bas, parce que c'était trop dangereux. Leurs oreilles, leur queue, on les reconnaîtrait de suite, et à moins d'habilement se camoufler, ils ne pourraient vivre comme ils le faisaient en ce moment. Et pourtant, d'un naturel curieux, Astéria ne pouvait alors que graviter autours de cette source avec un intérêt non dissimulé. Qui sait, ces gens ne sont peut-être pas si méchants. Et surtout, ils pourraient avoir de belles choses à ramener de là-bas. Qu'à cela tienne. Cela suffisait à la jeune femme pour y jouer les curieuses. C'est donc sur un pan qu'une de ses sources lui avait alors entouré le lieu où le convoi devrait passer et faire une halte prochainement.

Ayant appris à connaître la région et ses environs, elle n'eut aucun mal à reconnaître alors le village qui n'était pas si loin, elle s'y était déjà rendu. La rivière qui était là... Hm. Oui ils devraient être dans le coin. Elle n'avait plus qu'à chercher! En quelques foulées, la jeune femme laissa place alors à une immense renarde au pelage sombre qui filait alors à toute allure à travers champs. Furetant, reniflant, cherchant toute traces de passage de convoie. Roues, traces de sabots, qu'importe.

Et c'est au bout d'une bonne heure de marche dans la campagne qu'elle vit alors à travers les arbres d'une petite forêt qui longeait la route un campement de fortune. Les chariots étaient disposés en cercle pour délimiter alors ce dernier. Des tentes étaient fraîchement montés, et plusieurs feu était déjà en train de crépiter à diverses endroit, parfois avec des ustensiles de cuisines non loin, parfois avec rien du tout. Les gens voyage souvent en groupe pour plus de sûreté, et se rassemblent ainsi dans des camps improvisés, il n'était pas rare qu'elle prenne ce genre d'endroit pour cible, comptant sur la quantité de marchandise présente pour trouve quelque chose de valeur. Reprenant sa forme humain, Astéria respira alors durant quelques secondes, histoire de se calmer le souffle et se faire la plus discrète possible.

« Allez ma grande. Le soir est là, la nuit sera bientôt là, c'est pas pour me déplaire. »

Fit-elle en relevant la tête vers le ciel qui avait prit alors une teinte rosé. Le monde était en train de se rassembler pour manger. Faisant alors chauffer le repas. Bien qu'attiré par l'odeur qui s'en dégageait, elle resta concentré sur son objectif, se mit à chercher l'endroit où elle trouverait ce qui l'intéresserait. Bingo, des paquets et sacs en tout genre ! Attendant patiemment tapie dans les fourrés que la lumière du jour se fasse plus faible. La renarde s'approcha alors à pas de loup jusqu'à son but. Pliée en deux, presque à quatre pattes, seuls sa queue ondulait derrière elle avec légèreté. Les oreilles aux aguets du moindre mouvement qui indiquerait l'approche de quelqu'un, elle sauta avec légèreté sur un chariot, et ouvrir le premier sac. Dedans, se trouvait des livres, certains semblaient avoir une jolie couverture. Peut-être pourrait-elle en prendre... Gardant en tête ce qu'elle venait de voir, la jeune femme eu l'odorat et regard attiré vers un autre sac. Elle l'ouvre et là une touffe de cheveux ?! Oui là au milieu des sac, saucissonné. Un gamin ? Woh, il faisait quoi là ?

« Gamin ? Oh.. ! Hey tu fais quoi là... ? »

Murmura-elle alors qu'elle s'affairait à défaire la corde qui le retenait sur place. Depuis quand y a des gamins dans les marchandises. C'est prévu ça ? Il a de la valeur à la vente ? Rah mais n'importe quoi ! Elle était venu pour voler pas pour ramasser un gamin... Dans un sac certes, mais un gamin tout de même.
Astéria
Métier : Voleuse
Messages : 71
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le 5/3/2018, 04:11

Bien sûr, les hommes n'étaient pas totalement stupides, ils avaient pris la dague du gamin avant de l'attacher et le mettre au milieu des marchandises. Avec une arme, il aurait pu essayer de défaire ses liens, déchirer ce sac... Mais à mains nues, avec ses maigres forces, il ne pouvait rien faire, sauf attendre. Il attendit donc... Et longtemps. Il ne pouvait voir ce qui se passait aux alentours, mais la nuit semblait sur le point de tomber et le groupe semblait s'être arrêté pour prendre un bon repas. Bien sûr, ils n'en partagèrent pas une miette avec le mioche. Celui-ci avait certes volés des provisions précédemment, mais son dernier repas remontait à plusieurs heures déjà. L'on pouvait entendre son ventre gargouiller à des kilomètres à la ronde. Bon d'accord, façon de parler, mais notre petit Zéthos était réellement affamé. Cela ne faisait pas changement de d'habitude par contre...

Alors que notre minuscule héros somnolait, une chose inattendu et incroyable se produisit: une jeune femme ouvrit tout grand le sac, avant d'entreprendre de détacher l'enfant. Qui était-elle, que faisait-elle là? En tout cas, elle ne semblait pas faire partie du convoi... Le gamin ne réagit pas à la présence de celle-ci et attendit patiemment d'être libre. À la question, il ne répondit rien. Une fois libre de ses mouvements, Zéthos se précipita sur les autres sacs, cherchant sa précieuse arme. C'était peut-être totalement stupide de sa part, mais l'idée de vengeance lui trottait dans la tête. Ces hommes ne semblaient pas être de fabuleux combattants... Ils étaient seulement beaucoup plus nombreux et plus forts. Le garçon ne pensait pas du tout au meurtre, il souhaitait simplement les effrayer un peu pour son plaisir personnel... Et en profiter pour ramasser un peu de nourriture.

Ne trouvant pas ce qu'il cherchait, il se tourna vers sa sauveuse. N'ayant pas prit la peine de la détailler plus tôt, il le fit dans l'instant... Et remarqua finalement ses attributs un peu spéciaux. L'image de Shill se superposa soudainement à son esprit, mais il la fit rapidement disparaître. Après tout, les deux êtres ne ressemblaient pas du tout, excepté sur le fait qu'ils possédaient des oreilles... Par réflexe, le gamin avait tendu sa petite main vers celles-ci, attiré par l'apparence duveteuse. Zéthos avait longtemps rêvé d'avoir une peluche ou, encore mieux, un animal de compagnie, mais ses parents n'en avaient pas les moyens... Et puis il s'était retrouvé à la rue. Les... Lugaz? Lages? Shill lui avait apprit ce terme autrefois, pour désigner les gens de son espèce, mais il n'arrivait plus à s'en souvenir. En tout cas, le garçon avait toujours rêvé de passer sa main sur ces poils si soyeux qui garnissaient les oreilles des gens mi-humain, mi-animal, mais son tuteur le lui avait toujours interdit. Il avait essayé une fois de le faire avec l'homme-chat... Tout ce qu'il avait apprit, c'était à quel point un coup de livre sur la tête pouvait faire mal, très mal.

Retirant vivement sa main avant de toucher la jeune femme et avant que celle-ci ne se pose trop de questions, Zéthos utilise ses deux index pour simuler la taille de sa dague, désirant demander à la femme si elle ne l'avait pas aperçue, par hasard. Le garçon entreprit ensuite d'empaler des ennemis invisibles, avant de finalement regarder de nouveau en direction de son interlocutrice, penchant légèrement la tête sur le côté, d'un air interrogateur. Son ventre profita de ce moment pour laisser entendre un intense gargouillis, qui ne pouvait avoir échappé à la jeune femme. Honteux, le gamin baissa le regard et chercha un moyen de remercier celle-ci de l'avoir délivré, autant pour détourner son attention du son déshonorant, que réellement parce qu'il était reconnaissant. Pointant tour à tour le sac, les liens aux sols et lui-même, il fit ensuite un timide sourire en positionnant sa main droite au niveau du cœur. Il n'avait pas l'habitude d'actes de gentillesses et ne savait absolument pas comment réagir à cela. Il espérait au moins que la femme avait comprit ce qu'il avait essayé de dire...
Zéthos
Messages : 16
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le 21/3/2018, 20:09

Le gamin maintenant libéré, et toute question soudaine et inutile sur « est-ce qu'il valait de l'argent » passé, elle pouvait maintenant se concentrer sur ce qui était utile. Parce que bon, voleuse oui, mais la demoiselle se contentait alors de vol d'objets en tout genre et d'argent. Elle n'est pas ce genre de personne tout de même ce serait bien triste. Mais alors pourquoi était-il là ? Bonne question, et dans un premier temps, le gamin bien qu'il l'ai remarqué -encore heureux cela serait étrange sinon- se précipita une fois défait de ses liens dans les sacs qui les entouraient, visiblement à la recherche de quelque chose. La tête penche sur le côté, la demoiselle se demanda alors réellement quelle était son histoire à ce gamin. Silencieuse, et gardant une oreille dressée au cas où un homme ferait alors son apparition dans le coin et les surprendrait, Astéria tenta alors de comprendre pourquoi il ne lui avait pas répondu et surtout qu'est-ce qu'il cherchait avec tant d'ardeur ! Et là, il se tourna vers elle, haussant les sourcils, la demoiselle eut l'impression d'être détaillée soudainement, mais il faut l'avouer, elle avait l'habitude, ses oreilles ou sa queue ont pour habitude d'attirer les plus curieux et surtout les plus jeunes, et cela ne la dérangeait plus depuis longtemps. Elle garda alors le silence tandis qu'il s'approchait d'elle, l'air soudainement extrêmement curieux, au point de vouloir visiblement lui toucher les oreilles ? Même si elle semblait surprise par cette idée, la jeune renarde ne bougea cependant pas d'un pouce, comme ne sachant trop réagir devant lui. Il s'arrêta alors de lui même, comme réalisant soudainement que c'était un peu étrange de vouloir agir de cette façon sans même avoir réellement réagit à ce qu'elle disait. Le gamin se mit alors à gesticuler des bras.

Il mimait. Oui je crois que c'est ça, c'est ce qu'elle pensait du moins et si sur le coup elle ne percuta pas l'importance de ses gestes, la demoiselle se pencha alors en avant pour essayer de se concentrer sur ce qu'il faisait passer. Il était donc muet ? Cela pourrait expliquer pourquoi elle ne l'avait jusqu'à maintenant pas entendu... Et pourquoi il ne répondait pas. Parce qu'il était évident qu'il s'adressait à elle par le biais de gestes.

« ….. T'as perdu quelque chose ? Un... bâton.. ? Heu.. une.. un.... Une arme c'est ça ? »

Tenta-t-elle alors de comprendre. S'exprimant à voix haute pour qu'il sache ce qu'elle comprenait. Une arme de cette taille ? Hm, vu qu'il était tout seul, ce n'était peut-être pas si étonnant que ça qu'il en possède une. D'un regard, elle semblait attendre une réaction qui déterminerait si elle avait compris ou non, mais le gargouillement de l'estomac du garçon l'arrêta alors dans sa séance de mime. Elle pouffa alors discrètement, posant sa main sur sa bouche pour essayer de ne pas faire de bruit.

«  Ahah.. ! C'est trop mignon, ne t'en fais pas c'était normal de te sortir de là j'allais pas te laisser moisir dans ce sac pour aller je ne sais où. Je suis venu récupérer quelques affaires ici en plus. »

Elle n'avait pas pu s'en empêcher elle, d'un sourire, la renarde tendit la main pour la passer dans les cheveux en bataille du plus jeune, d'un air affectueux. Il semblait vraiment trop mignon, sa façon de s'exprimer était certes peu pratique,mais en réalité cela rendant le tout encore plus mignon, de le voir essayer de transmettre ce qu'il voulait comme des remerciements. C'est vraiment adorable et la regard de la jeune fille s'illumina comme à chaque fois qu'elle croisait quelque chose ou quelqu'un de plus petit/jeune qu'elle trouvait adorable.

« Ne t'en fais pas je compte fouiller les environs mais il faut te trouver à manger aussi. Ils sont en train de faire cuire de la viande, on peut se débrouiller je suis sûre ! »

La demoiselle se pencha alors sur ses quatre pattes pour tenter de visualiser alors l'emplacement de ces gens et surtout comment ils étaient armés. Peut-être qu'elle pourrait arriver à se débrouiller avec eux s'ils ne sont pas trop doué avec les armes... Tiens, n'était-ce pas l'arme du petit que l'homme portait à sa ceinture ? Il avait du la garder, certainement pour ne pas la laisser à porter et surtout la rendre utile, quelque chose de ce genre. Attirant l'attention du plus jeune en un murmure.

«  Hey psst, ils sont fort en combat ? Je crois que l'un deux à ta lame. Je ne sais pas si je pourrais me débrouiller avec eux. Sinon il va falloir courir très vite et agir avec ruse. »

S'il était tout seul était-il du genre débrouillard ? Elle commença alors à élaborer dans sa tête les possibilités pour détourner leur attention et pouvoir se remplir les poches et surtout au moins repartir avec l'enfant en bonne santés. Elle pointa du doigt l'homme possédant l'arme soupçonné d'être la sienne.
Astéria
Métier : Voleuse
Messages : 71
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le 26/3/2018, 07:09

Au moins, la jeune femme aux oreilles poilus semblait avoir compris ce que cherchait Zéthos, c'était pas si mal... Par contre, le gamin se renfrogna lorsque celle-ci se mit à pouffer, il avait horreur qu'on se moque de lui... Et encore plus horreur de la suite. Se faire dire qu'il était mignon, nan mais oh. Ce n'était pas du tout le genre de remarques qu'il cherchait à attirer. Il désirait être grand et fort... Pas mignon. Il fit la moue, avant de détourner le regard, lorsqu'il sentit tout à coup la main de la demoiselle lui effleurer les cheveux. Instinctivement, il se raidit et fit un mouvement rapide de la main vers sa ceinture pour ramasser son poignard et l'appuyer sous la gorge de l'effrontée... Un poignard imaginaire on s'entend, puisque les hommes sont toujours en possession du sien... Cela ne l'aida absolument pas à être plus à l'aise.

Rétractant sa main, le rouge lui monta aux oreilles. Après les gargouillis, voilà qu'il faisait un pitre de lui. Ce n'était certainement pas de cette façon que la jeune kitsune allait arrêter de rire de lui.. Au moins, grâce à celle-ci, il était libre et savait où trouver sa dague, c'était un bon début. Mais que pouvait-il bien lui répondre? Il n'avait aucune idée de la force de ces hommes, ce n'était pas comme s'il avait été en état de le combattre avant de se faire embarquer dans ce fichu sac. Et puis la ruse... C'était un truc de faibles. Le gamin n'était pas entièrement certain du sens de ce mot, mais il savait que c'était ce que les faibles utilisaient, dans l'espoir de battre les plus forts. Pfft... Il souhaitait simplement récupérer son arme et partir le plus rapidement possible. Il jeta un regard à la renarde, toujours vexé de s'être fait câliner comme une bête de foire. Et se faire dire qu'il était mignon... Il n'en revenait toujours pas. Arghhh.

- Ksss...

Pas de paroles, seulement ce léger sifflement d'agacement, ce fut tout ce qui s'échappa des lèvres du mioche. Depuis combien de temps au juste aucun son ne s'était échappé de cette bouche? Lui-même ne s'en souvenait pas. En plus, ce genre de réaction de la part d'un gamin était des plus mignons, très difficile à prendre au sérieux. Encore une fois, cela n'aidait surement pas son cas, mais il n'avait pu s'en empêcher. Lui qui était rendu pro pour se fondre dans les ombres, passer inaperçu (sa petite taille aidant beaucoup plus fortement qu'un réel talent), aujourd'hui il était servit. En même temps... Cette femme venait de le sauver. Zéthos secoua la tête de gauche à droite, afin de reprendre ses esprits. Il était réellement déchiré entre l'agacement et la reconnaissance.

Finalement, le jeune opta pour le côté pratique: récupérer sa dague. Ne sachant pas trop comment réagir face au comportement de la demoiselle, il décida simplement de ne rien faire. Observant à son tour vers les hommes, il remarqua que ceux-ci étaient effectivement prêts à se remplir la panse, avec de la viande qui sentait atrocement bon d'ailleurs... Mais il n'y avait pas que de la nourriture, le vin semblait aussi de la partie et les gaillards semblaient même s'en donner à cœur joie. Pointant les bouteilles, il capta le regard de la renarde pour s'assurer de son attention. Lorsqu'il fut certain qu'elle était réceptive, il se mit à boire une bouteille imaginaire, un sourire de satisfaction sur le visage, imitant ceux des marchands. Il se mit ensuite à tanguer d'un côté et de l'autre, avant de s'effondrer sur le dos, en étoile, les yeux à demi-clos et un sourire béat aux lèvres. Finalement, il se redressa alors qu'un drôle de son sortait de sa gorge. Il mit un moment à comprendre que ce qu'il entendait était un rire, le sien. Depuis combien d'année cela n'était-il pas arrivé? Il avait oublié depuis longtemps ce qu'était le plaisir, ce qu'était d'être un gamin. Bien sûr, il n'avait pas fait cela pour s'amuser, mais pour offrir une alternative possible à leur situation: ils n'avaient qu'à attendre que ces hommes s'endorment et il pourrait alors discrètement aller récupérer son bien, sans risquer l'affrontement. Au pire, se battre contre des ivrognes offraient de grandes chances de réussite, non? Toujours incapable de s'arrêter de rigoler, des larmes commençant même à se former aux bords de ses yeux, Zéthos attendait l'opinion de la jeune femme sur son plan.
Zéthos
Messages : 16
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le 7/4/2018, 16:51

On pourrait penser qu'il est difficile de communiquer quand l'un ne parle pas, pour une raison qui ne regarde que lui à dire vrai, que cela soit par choix ou handicap, Astéria ne préférait pas poser la question, et pourtant, visiblement ils arrivaient à se comprendre. Certainement parce qu'il suffit d'être attentif aux réactions de l'autre tout simplement. Tenez, par exemple, la demoiselle pouvait aisément vous dire que là tout de suite, le jeune garçon semblait agacé, il avait froncé les sourcils et fait la moue à l'instant même où elle l'avait désigné comme étant « trop mignon ». Le genre de réaction assez typique chez les enfants, surtout les garçons à dire vrai. Ça veut paraître plus grand et plus fort que ça ne l'est réellement, et on ne pouvait lui en vouloir de bouder un peu là dessus. Mais au final, cela avait un peu l'effet inverse sur Astéria. Dois-je vous rappeler que la jeune femme adore les animaux ? Et j'entends par là même ceux qui lui griffe les bras et lui croques les doigts parce qu'ils ne veulent pas de ses marques d'affections trop grandes. De ce fait, un garçonnet qui grogne parce qu'on le trouve mignon, ce n'est pas ça qui allait la rebuter, au contraire, d'ailleurs même si elle ne fit aucune remarque supplémentaire qui pourrait aggraver son cas, ou plutôt rendre le dit enfant plus bougon encore, elle ne put s'empêcher d'avoir un petit sourire sur son visage. Mais en réalité, Astéria avait tout de la jeune femme souriante, et cela n'avait donc rien de bien surprenant.

Pouffant même légèrement de rire, la renarde se calma tout de même un peu, histoire d'aviser convenablement la suite des événements. Et visiblement, le gamin n'était pas capable de lui dire concrètement quel était le niveau de ces braves gens, et n'étant pas taillé pour le combat, la jeune femme n'avait guère envie de risquer sa fourrure. Mais son compagnon du moment semblait avoir plus d'un tour dans son sac sans vouloir faire une vilaine blague en rapport avec sa situation de tout à l'heure. Le visage tournée dans sa direction, c'est un gamin qui pointait les hommes du doigts, puis le geste de boire quelque chose. Pour enfin imiter visiblement quelqu'un ayant un peu abusé de l'alcool. C'est vrai, il y avait de l'alcool avec un peu de chance ils pourraient en profiter une fois que cela leur monterait à la tête ! Mettant ses mains devant la bouche pour ne pas faire de bruit, il faut avouer qu'elle était à la fois amusé par cette imitation parfaite -a tel point qu'elle avait de toute façon de suite comprit ce qu'il voulait dire-, mais aussi de le voir à son tour rire. Il boudait depuis tout à l'heure et semblait être le genre de garçon avec une drôle de vie. Cela faisait donc sourire la demoiselle de le voir rire comme le ferait un enfant de son âge. Le rire étouffé, elle faisait un geste comme quoi il fallait se faire discret, tout en ne respectant pas elle-même sa propre consigne. Pouh respire Astéria respire !

Levant le pousse en l'air en signe de compréhension, la demoiselle murmura.

« C'est parfait, on va attendre mais avant ça... Je t'ai quand même promis à mangé. »

Et ça elle était certaine de pouvoir le ramener sans encombre. D'un clin d’œil plein de malice, la demoiselle laissa alors sa nature animal reprendre le dessus. Le pouvoir de se pierre se propagea en elle pour finalement laisser place à une immense et gracieuse renarde au pelage foncé. Son regard n'avait pas changé, même sous cette forme, et c'est ainsi qu'elle s'approcha alors d'un pas lent et calculé des hommes autours du feu. Bien sûr, loin d'être idiots, ils la repérèrent rapidement, et sur le coup, une méfiance était palpable.

« Un renard ? Hey. C'est normal les renards de cette taille ? »

L'homme qui semblait un peu plus âgé, et l'air visiblement agacé d'être dérangé dans sa préparation de repas releva la tête en soupira.

« Qu'est-ce que tu me racontes c'est beaucoup trop grand pour un renard. C'est p'tête un de ses hommes bête va savoir. L'a pas l'air méchant. »

Pour sûr, avec sa tête de.. renard battu ? Elle ne semblait pas bien agressive, les oreilles couchées, la demoiselle démontrait son intérêt pour la viande en reniflant l'air intrigué ce qui était en train de cuire. Après un soupire et quelques commentaires et tentative vaines de l'approcher. Ils optèrent pour lui donner une bonne cuisse de lapin bien dodu. À peine le butin presque arraché de leurs mains, qu'elle disparu aussi sec dans les buissons s'éloignant alors de leur champ de vision. Retrouvant alors le garçon à l'endroit où elle l'avait laissé, se mettant alors couchée sur le ventre pour présenter le bon morceau. Même si elle était bien sûr bien plus propre que ne pourrait jamais l'être un renard, elle avait eut la délicatesse d'attraper le morceau par l'os. Le prendrait-il ? S'il n'en voulait pas, elle le mangerait assurément, c'est que ça sentait bon. Elle planta son regard dans le sien.
Astéria
Métier : Voleuse
Messages : 71
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le 12/6/2018, 18:38

Encore une fois, la jeune femme sembla aisément comprendre les gestes du gamin, ce qui lui fit plaisir. Cela faisait bien longtemps que celui-ci n'avait pas eu un semblant de discussion avec qui que ce soit, les gens normaux n'étant pas très réceptif à sa manière de s'exprimer. En temps normal, sois il se faisait ignorer... Sois il se faisait battre ou traiter en mignonne petite chose, sans jamais prendre son avis en compte. Il n'était pas très certain du fait d'avoir fait rire la demoiselle par contre. Comment devait-il le prendre? Riait-elle de ses pitreries... Ou du gamin qu'il était? En tout cas, elle semblait d'accord d'attendre et de voir si le plan de Zéthos pouvait fonctionner.

Soudain, la compagne de fortune du gamin prit sa forme animal, faisant sursauter celui-ci. C'était la première fois qu'il voyait l'un de ces êtres se transformer. Zéthos se souvenait vaguement avoir entendu Shill le mentionner, mais il ne l'avait jamais vu faire. Son ami félin en était-il capable lui aussi? Au contraire de l'effrayer, la transformation fascina l'enfant. Alors que la renarde s'élançait vers les bandits, il ne pouvait détacher son regard de la bête. C'était tout à coup encore plus tentant d'essayer de la câliner... Non, il ne devait pas. Secouant la tête pour se changer les idées avant son retour, il soupira sans bruit.

Trop mignon. La vue de la renarde, couchée, offrant de la viande au gamin était irrésistible. Pour deux raisons, le rouge monta aux joues de notre petit héros. Déjà, il devait faire de grands efforts pour ne pas sauter sur cette peluche géante et la câliner à ne plus finir. Son égo de mâle l'en empêchait, tout autant que l'attitude qu'il essayait en permanence d'afficher. La seconde était son égo, encore, qui en prendrait un coup en acceptant la nourriture. Se mordant la lèvre, hésitant, son ventre finit par choisir pour lui, laissant échapper de nouveau ce son disgracieux. Détournant le regard une fraction de seconde, son teint rougeâtre ne faisant que s'accentuer, il finit par tendre la main vers le morceau de viande qui dégageait cette odeur si alléchante.

Croquant à pleine dent dans la viande, il ne put qu'apprécier l'explosion de saveur qui s'offrait à lui. De la viande, il n'en avait pas mangé depuis des années. Il avait bien essayé de chasser lui-même, à quelques reprises, mais toujours sans succès. Parfois les bons citoyens donnaient à manger à Zéthos, mais jamais des choses de qualités, il allait sans dire... Des fruits trop mûres, du pain brûlé... Mais certainement pas de la viande. Après, il ne pouvait s'en plaindre, cela était très bien et lui avait permis de vivre toutes ces années. Il prit une seconde bouchée avant de tendre la cuisse vers la demoiselle renarde, elle devait avoir faim elle-aussi, non? Le partage était quelque chose d'important pour le gamin, même s'il ne pouvait se souvenir d'où lui venait cette qualité. Sûrement un apprentissage de la part de ses parents...

Appuyant sa main droite contre son coeur, Zéthos s'inclina légèrement vers l'avant, en signe de remerciement. La nourriture lui faisait un bien fou, il se sentait plus en forme que jamais. Il n'avait plus qu'une hâte maintenant: récupérer son arme. S'approchant des buissons, il prit place pour attendre, gardant un oeil sur les hommes. Ceux-ci se goinfraient, sans se douter que leur prisonier s'était évadé. Bien fait pour eux! Après tout, le gamin n'était pas qu'une simple marchandise, nan mais! Lorsque la renarde eut terminé son repas à son tour, il lui fit signe de le rejoindre. Pour l'instant, le plan semblait bien fonctionner, un ou deux des hommes semblaient déjà bien atteint par la fameuse boisson. Le gamin n'en avait bien sûr jamais bu, mais il avait souvent pu observer le comportement étrange d'ivrogne dans la grande cité de Cerulis.

Zut. L'un des hommes venait de se séparer du groupe et s'approchait des sacs de provisions... Ceux dans lesquels devait se trouver l'enfant. S'ils remarquaient son absence, le plan risquait d'échouer... Il ne serait potentiellement pas trop tard pour prendre la fuite, mais il risquait de ne jamais revoir son poignard. Ça, il ne pouvait l'accepter, il en avait besoin. Le gamin commençait légèrement à paniquer, mais il n'en laissa rien transparaître. Fierté d'abord...! Ils allaient devoir agir vite, mais comment? Même si Zéthos essayait d'aller mettre K.O. l'homme, il n'y arriverait jamais, pas sans arme. Après tout, il n'était pas vraiment plus menaçant qu'un moucheron quoi... Moucheron Zéthos, ça sonnait bien non? Un léger sourire se peignit sur son visage. Lui qui essayait de se montrer si puissant, si grandiose, en réalité il n'était rien. Un simple gamin, sans passé et sans avenir. De quoi avait-il peur? Il n'avait rien à préserver, alors pourquoi ne pas simplement foncer tête baissée et advienne que pourra? Il jeta un regard vers la demoiselle, avant d'amorcer un mouvement vers l'homme solitaire.
Zéthos
Messages : 16
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le 28/7/2018, 14:30

L'air victorieuse, c'est une renarde qui dépose le gibier déjà cuit devant le jeune garçon. C'est fou, elle trouve de la viande déjà prête à la consommation ! .. Bon ok, réclamer de la nourriture comme un chien errant, y a plus glorieux,mais l'important était qu'elle avait réussit à obtenir à manger sans trop attirer l'attention et qu'il ne semblait pas décidé à faire le difficile sous prétexte qu'elle avait attraper entre ses dents le morceau. Alors c'est avec un air satisfait qu'elle le regarda se régaler. Et eut même la délicatesse de partager. Malgré son visage animal, on pouvait y déceler dans son regard une certaine surprise devant le geste, avant de finalement l'attraper entre ses crocs. Découper de la viande était bien plus rapide et efficace sous cette forme que sous sa forme habituelle, elle eut vite fait d'ailleurs de terminer de ronger ce pauvre os qui ne ressemblait plus à grand chose. Se lâchant les babines l'air satisfaite, la demoiselle retrouva sa forme humaine, assise dans l'herbe, elle se tapota alors le ventre l'air satisfaite. De quoi la motiver à repartir en courant tiens, elle pouvait dans le pire des cas prendre le gamin sur son dos pour détaler vite fait bien fait, si les choses se corsait. Certainement pourrait-elle se défendre sous sa forme animal, mais elle n'était guère une combattante et l'instinct de fuite était d'avantage dans ses gènes. Peut-être un jour apprendrait-elle à se battre. Qui sait, mais pour cela encore faut-il s'y coller sérieusement avec quelqu'un à même de perdre son temps pour l'aider.

Astéria agita alors des mains et secoua négativement devant les remerciement plus qu'adorable du gamin. Il ne parlait pas, mais la demoiselle n'avait jusqu'à maintenant pas trop de soucis pour le comprendre. En réalité, il suffisait de se concentrer un petit peu c'est tout.

« Y a pas de quoi, c'est normal, j'allais pas te sortir de là pour te laisser mourir bêtement de faim. »

Ce serait contre-productif, autant le laisser dans son sac. Et puis, Astéria n'était pas dans le besoin absolu au poins de gratter de la nourriture et de ne pas la donner à un enfant seul... Elle en vint même à se poser des questions logique en le regardant... D'où vient-il exactement ? Est-il muet de naissance ? Ou bien être autre chose ? Que veut-il faire après ? A-t-il de la famille ? Toutes ces choses qui font qu'on pourrait rédiger un questionnaire complet à lui remettre, mais elle se garda bien de poser des questions. Ce n'est pas vraiment le moment de se relâcher, mais en prime... Certainement avait-il autre chose à faire que de parler de lui -enfin façon de parler- à une illustre inconnue qu'il venait de rencontrer.

Au lieu de ça, le mouvement d'un homme attira son attention. Si sur le coup elle comptait rester tapis dans l'ombre avec l'enfant, voir le regard de ce dernier lui rappela aussi vite qu'il ne fallait pas qu'il découvre l'absence du gamin. Auquel cas les autres auraient vite fait de dégriser avant même de tomber ivre mort. Trêve de pensé, il faut agir et vite !

Cherchant autours d'elle l'air un peu paniqué, la demoiselle attrapa alors un haut qui était en train de sécher dans un coin. Vite ! Attrapant le gamin par le poignet pour ne pas qu'il lui saute vainement dessus, elle lui tendit alors le tissus.

« J'vais essayer de l'entraver et de l'attacher Je compte sur toi pour lui enfoncer ça dans la bouche pour qu'il ne puisse pas hurler d'accord ? Peut-être j'aurais besoin de toi pour l'attacher. Je peux compter sur toi ? »

Astéria n'avait guère assez de force pour être certaine à cent pour cent de tuer un homme du premier coup. Si elle se loupait, elle se ferait remarquer. Et puis... Nan elle n'est pas une tueuse, du moins pas si facilement. Alors autant le neutraliser le plus efficacement possible. Un regard lancé pour savoir s'il était partant, et la voilà qui s'approche accroupit de sa cible. Une corde fera l'affaire, heureusement ils sont tous ce qu'il faut avec eux.

D'un bond, la voilà qui lui saute dessus pour le faire tomber à la renverse et lui passer la corde autours de lui, s'activant pour essayer de nouer et accessoirement l’entraver, rien de bien simple je vous assure, au lieu de ça ? La voilà accrochée à son dos pour le retenir. Elle aurait besoin d'aide tout de suite !
Astéria
Métier : Voleuse
Messages : 71
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
-