Rencontre de choc [PV Ephraim]

le 13/5/2018, 13:33

Razal marchait tranquillement dans les rues de Thalarius, la capitale de Pallas. Le jeune homme, un grand blond aux yeux dorés, avait opté pour une tenue classique pour une fois. Un grand manteau à capuche noir le couvrant, une sacoche bien serrée sous le tissu et une lance attachée dans son dos. A première vue, le blondinet avait de quoi être fière de lui et devait avoir la belle vie. A peine avait-il fait ses preuves, qu’on lui avait fourni un boulot en or, le genre que n’importe qui voudrait avoir. Il était l’assistant de la stratège royale, rien que cela. La stratège étant une magnifique femme, qui attira l’œil du jeune homme dès son arrivée au poste. Lui-même se disait qu’il aurait une vie tranquille, en tant qu’assistant il n’aurait presque rien à faire, surtout que la femme avait déjà une garde du corps fanatique qui lui obéissait au doigt et à l’œil. Pourtant, il détestait son travail, il haïssait déjà la femme, même s’il ne le montrait pas en publique, se contentant de lui lancer de petites piques. Bien sûr, cet amour était réciproque, il l’avait bien vu de suite.

- Je la déteste, franchement… m’envoyer faire les courses, comme si elle avait vraiment besoin de parchemins en urgence. Si j’avais la force de l’écraser…

Le jeune homme effaça rapidement la haine de son visage, avant de pousser la porte de la boutique, un large sourire aux lèvres.

- Bonjour, j’aurai besoin d’un stock complet de parchemins et de l’encre également, dame Locuste prévoit beaucoup de rapport. *Que je serai obligé d’écrire pour elle* se disait-il intérieurement.

La fille du propriétaire s’avança alors, voulant prendre la parole.

- Nous… nous avons reçu de nouveaux livres monsieur, voulez-vous les voir ?

- Bien sûr, lança gaiment Razal, vous savez que je raffole de lecture, ne suis-je pas l’un de vos meilleurs clients pour ça, gente dame ?

Les paroles firent rougir la fille, qui se dépêcha d’aller chercher les ouvrages. Elle présenta cinq livres au jeune homme, qui les feuilleta rapidement, avant de déposer une bourse dans les mains de la fille.

- Je vais prendre les cinq, puis-je vous faire confiance pour livrer le reste directement dans mes appartements ? J’ai encore quelques courses à faire.

Après avoir reçu confirmation, le jeune homme sorti de la boutique, ayant complètement oublié la haine qu’il avait avant d’y entrer. De son bras gauche, il tenait quatre des livres qu’il venait d’acheter, le droit tenant le cinquième livre, ouvert. Razal commençait déjà sa lecture, avançant sans vraiment faire attention où il allait, sachant que les habitants s’écarteraient sur son passage. Alors qu’il tournait dans une petite ruelle, l’assistant rencontra un obstacle imprévu, se retrouvant rapidement sur les fesses, la plus part des livres à terre, la lance s’étant tournée au contact du sol, brisant presque l’attache qui la maintenait.

- Qui est l’idiot qui ne regarde pas devant lui, non mais franchement… lança-t-il énervé, sans se rendre compte qu’il était le premier en tort.
Kaito
Age : 30
Métier : Mercenaire
Messages : 69
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le 27/5/2018, 03:25

À peine arrivé ici, le jeune roi avait vécu beaucoup de choses. C'était tout de même intéressant de savoir comment les choses se passaient dans ce monde. Ce n'était vraiment la même façon que ce qu'il avait vécu Après tout, Ephraim avait vécu la disparition de son ami et sa possession, s'il était possibe de le dire... Oui, cela avait été une épreuve affreusement difficile, il devait le dire. Sauf que là, maintenant qu'il était de retour à Pallas, il avait envie d'en savoir plus sur ce qu'il avait vu et sur ce qu'il pouvait faire... Seulement, son rôle n'avait jamais été de comprendre ou de ... lire à propos de tout cela. Bien évidemment qu'il voulait des réponses, mais si avec ou sans réponse, cela revenait au même... Il fit un long soupir en y pensant. Si seulement cela pouvait être simple, il n'était vraiment pas le genre de personnes à se casser la tête pour ça, et à rechercher non plus.

Mais avant ça, il devenait plus fort ; il avait besoin de retrouver force d'avant, d'avant cette arrivée sur Gaïa. Avec ce combat et ces différents entraînements, il avait compris qu'il avait perdu de la force et ça l'énervait, il devait avouer. Il avait l'habitude d'être fort et de gagner la plupart des duels, et maintenant... les personnes contre qui il s'était testé l'avait battu. Ofelia d'abord et le prince Castiel, qu'il ne faut pas oublier. Ce dernier, il pourrait le battre et il en ferait un de ces objectifs personnels pour tout dire. Un nouveau soupir.

Il devait aller à Thalarius. Il prit ses lances - c'était sûrement la place où il avait le plus de chance de trouver une place où les réparer un peu du moins - et prépara ses affaires avant d'y aller. Après tout, il restait à Pallas et aller juste visiter la capitale, qu'il n'avait jamais encore vu, comme la première place qu'il avait vue était Venbell. Une belle ville, mais se familiariser au monde par expérience était la meilleure chose. Et maintenant à Thalarius, il devait trouver une forge simplement. Ses lances avaient subies des dégâts et il tenait à ces deux lances. L'une représentait son royaume - il l'utilisait moins en général) et l'autre, il l'avait depuis si longtemps - beaucoup plus pratiques. Enfin. Ephraim marchait dans les rues, normalement et sans attention particulière. Après tout, il était dans une ville.

Il eut à peine le temps de voir devant lui que quelqu'un lui fonça dedans et ce dernier tomba même. Ephraim, lui aussi tomba comme il ne l'avait pas prévu du tout. Il marchait normalement, en faisant attention autour de lui, mais ce connard lui avait foncé dedans.

« L'idiot, c'est toi. Ce n'est quand même pas moi qui lisait tout en marchant. » Ephraim se redressa et se leva, finalement. D'où il le traitait d'idiot comme ça ? C'était quelque chose dont il devait prendre l'habitude... après tout, dans son monde, jamais au grand jamais une situation comme celle-ci pourrait se produire, vu son rôle. Il s'y était habitué un peu dans le camp d'entraînement, c'est sûr.. mais là on lui mettait directement dans le visage cette situation. À vrai dire, c'était même un peu agréable, de réaliser que pour un moment dans sa vie, il expérimentait d'être une personne normale. Il garderait ses pensées loin pour le moment, mais elles étaient bien présentes.

« Regardes où tu vas, tu as une arme sur toi et elle t'a presque blessée, sans même parler des miennes. »

Le jeune roi n'avait aucune idée à qui il avait à faire et ce n'était pas une information qu'il cherchait à savoir.

______

« I don't pick fights I can't win. »

Ephraim s'exprime en #009999
Ephraim
Lord de la restauration
Age : 20
Métier : Soldat
Messages : 136
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le 27/5/2018, 13:17

Celui qu’il avait percuté été également tombé à terre, pourtant le jeune homme ne s’en occupa pas, se redressant et vérifiant que ses livres n’étaient pas abimés.

- Tu as de la chance, ils ont juste pris un peu de poussière…

Devant Razal se trouvait un jeune homme, ayant à peine l’âge d’homme. Deux lances lui servaient d’armes, l’une plutôt simple, alors que la seconde montrait une certaine richesse. Le guerrier mage s’épousseta, avant de reposer ses yeux sur le jeune homme, le regardant avec dédain. Il venait de se faire traiter d’idiot par quelqu’un de plus jeune que lui et qu’il ne connaissait pas. Il venait de décider qu’il profiterait de la situation.

- Pour qui te prends-tu paysans ? Tu crois que tu peux parler ainsi à la noblesse de Thalarius, simplement parce que tu as volés deux lances et que tu portes de beaux vêtements ?

Si le visage de Razal ne montrait aucune émotion, à l’intérieur le jeune homme était en train de sourire. Il aimait se sentir supérieur aux autres et s’avait qu’il était supérieur à n’importe quel soldat classique. Mais depuis qu’il était devenu l’assistant de Locuste, il ne profitait pas vraiment de gros privilège, avec sa supérieure le rabaissant régulièrement, toujours quand les autres n’étaient pas là. Bien sûr, il n’allait pas en parler, il avait sa fierté et ne donnera pas se plaisir à Locuste.

- Tu devrais peut-être rendre tes armes, tu pourrais te blesser avec. Il serait dommage qu’on perde un jeune soldat, simplement parce qu’il a voulu jouer dans la cour des grands.
Kaito
Age : 30
Métier : Mercenaire
Messages : 69
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le 30/5/2018, 07:21

De.. la chance disait-il ? Lejeune homme sentait que cela n'allait pas être très beau. Simplement par cette phrase. Il espérait simplement qu'il ne cherche pas le trouble, car disons qu'il n'avait pas été mis de bonne humeur. Après tout, il aurait pu se blesser plus gravement ; non pas qu'une coupure était un problème, mais il n'avait pas envie de prendre le temps pour la guérir. Il rassembla ses lances et retira la poussière qu'il avait sur le pantalon.

Son attention fut attiré vers cet homme. Il haussa un soucil en l'écoutant. Vraiment, il avait été pris poour une recrue incompétente, ce qu'il pouvait comprendre... pour plusieurs choses mais jamais on ne lui avait dit d'un cooup comme cela. Se faire appeler paysan de cette façon, mais pour qui il se prend ? Ephraim, étant lui-même de la noblesse n'aurait jamais dit ça... surtout en voyant que ses deux meilleurs amis étaient des chevaliers. Tout de même, ça ne se disait pas et déjà, il savait qu'il n'aimerait pas du tout cette personne. Ephraim était tout de même capable de l'ignorer. Seulement. Il pouvait ignorer ce genre d'attitude stupide mais ÇA. Lui dire qu'il avait volé SES lances ? Ce n'était pas quelque chose qu'il pouvait accepter comme ça.

« Pardon ? »

Il avait bien entendu. Et cette personne le cherchait, c'est certain. À vrai dire, là... c'était des mots et Ephraim agissait plus par l'action que les paroles. C'est pourquoi sur le coup, il ne savait pas tellement ce qu'il devait faire ni comment réagir. Il était mpeme bouche-bée d'entendre ça. Il continua, en parlant de blessure. Là, c'est assez. Ephraim fit un gros soupir bien bruyant et évidemment.

« Voler les lances ? Bien sûr que je me promènerais dans la ville, sans aucune subtilité avec deux lances de cette valeur alors qu'elles sont volées. Je le disais bien, c'est toi l'idiot. »

On ne lui avait jamais parlé comme ça. Des mots étranges, bien sûr de Valter... et rien de doux, mais jamais, dans un moment à l'intérieur d'un royaume avec lequel il n'était pas en guerre, C'était une nouveauté et non, il ne se laisserait pas faire. Il n'était pas du genre à rire d'un autre, mais oui, il était arrogant et qu'on le descende de cette façon, c'est juste inacceptable.

« Jouer au grand tu dis ? J'ai mieux à faire que jouer. » Il rangea Siegmund dans son étui et garda sa Reginleff dans  ses mains, serrant légèrement le manche. « C'est toi qui n'est pas capable de marcher droit et c'est moi qui va se blesser ? Bien, alors je t'attends. » Mais franchement, il se prenait pour qui ? EPhraim savait qu'il ne savait pas qu'il était un roi dans une autre vie, mais pareil.. il n'y avait aucune raison de traiter une personne comme cela.

______

« I don't pick fights I can't win. »

Ephraim s'exprime en #009999
Ephraim
Lord de la restauration
Age : 20
Métier : Soldat
Messages : 136
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le 30/5/2018, 23:15

Razal leva les yeux au ciel, l’air de se dire « mais quel crétin ». Il reposa ensuite son regard sur le jeune homme, avec tout le mépris qu’il avait pour lui.

- Si le voleur se promène normalement dans la ville, avec deux lances bien visibles, il ne passera juste pas pour un voleur, mais pour un combattant. Peut-être un mercenaire, une fois qu’on a regardé ta tenue ou peut-être plus… tu pourrais peut-être te faire passer pour un noble. Apprendre à servir de sa tête, c’est important, mais vu ta réparti, je sais maintenant que tu n’es pas un paysans… un petit acteur peut-être ?

Le jeune homme souriait doucement, en voyant que son interlocuteur foncer tête baissé dans la fureur, sans même réfléchir d’avantage.

- Peut-être pas un acteur finalement. On dirait un lionceau montrant les crocs. Tu ferais presque peur, si je n’avais pas un léger doute sur ton maniement de la lance. Tu sais la tenir dans le bon sens au moins ? Ou tu veux que je te montre comment on fait ?

Le ton du guerrier mage était railleur, mais retomba vite quand le jeune homme montrait une vraie détermination. Razal se demanda s’il n’était pas une nouvelle recrue ou un mercenaire de passage.

- Bien, très bien… tu le prends donc ainsi…

Razal posa ses livres sur le rebord d’une fenêtre, avant de reprendre la parole.

- Mesdames, mesdemoiselles et messieurs, je vous prierai de ne pas passer par ce carrefour, qui va nous servir de terrain d’entraînement.

Il décrocha ensuite sa lance, la faisant légèrement tournoyer, afin d’impressionner les passants qui commençaient à s’agglutiner pour voir le spectacle.

- Tu peux utiliser toutes les techniques que tu connais et… si tu te débrouilles bien, peut-être que je te présenterai au roi.

Razal continua de faire tournoyer sa lance, cette fois-ci en attendant de pouvoir frapper son adversaire. En cas de besoin, il avait gardé sa sacoche, prêt à y plonger la main s’il avait besoin d’utiliser un sort. Il attendit un peu, analysant son adversaire, avant de plonger vers lui, le bout non pointu de sa lance visant l’épaule de son adversaire. L’assistant avait beau être prétentieux, il n’allait tout de même pas verser le sang d’une personne dans les rues de la ville.
Kaito
Age : 30
Métier : Mercenaire
Messages : 69
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le 31/5/2018, 06:19

Il ne cacha pas son gros soupir. Bien sûr, il savait ce qu'il disait. Ephraim n'avait aucun problème à l'imaginer... mais sincèrement, ce serait juste stupide. Bien sûr, il n'était pas habillé comme un roi, après tout... il avait changé de vêtements ici. Il s'était acheté mieux avec son salaire. Ses vêtements n'étaient pas de paysans, mais pas non plus de la royauté ; Ephraim est tout de même plus intelligent que ça. Son soupir était sa seul réponse. Il n'avait pas envie de jouer avec lui, il avait mieux à faire que de donner une leçon à un arrogant qui ne savait même pas de quoi il parlait. Ephraim avait envie de lui montrer à quel point il se trompait.

Au moins, il savait qu'il n'était plus un paysan. Après tout, comme si cela changeait quelque chose pour vrai. Il continuait dans son arrogance. Jamais Ephraim n'avait été en colère comme cela contre une personne qui passait comme ça. Oh, bien sûr, il avait entièrement confiance en ses compétences. JAMAIS il n'allait douter. Ce garçon ne savait juste pas de quoi il parlait et c'est pour ça qu'Ephraim évitait de répondre. Ses provocations ne l'affectaient pas. Un chien qui jappe ne mord pas, et c'était exactement ce qu'il était. C'était ce qu'il voulait oui. Il leva sa lance, prêt à se mettre contre lui.

« Je te l'ai dit, je n'ai pas de temps à perdre pour jouer avec toi. »

Ephraim tourna la tête et regarda autours de lui. Ils avaient attiré l'attention et ce garcon l'avait aussi remarqué, il avait donc annoncé l'entraînement. C'était un duel, mais bon qu'il dise ce qu'il veuille. Il savait qu'il était doué et jamais des yeux et un petit arrogant allaient briser cette confiance en lui. Il se surestimait souvent, pour tout dire. Il le vit faire son tour et il eut un léger sourire en coin. Il était prêt à le recevoir, il se plaça en position de combat. Une position tout à fait acceptable, dans les règles de l'art. Il allait voir qu'il était meilleur que lui et qu'il n'avait pas besoin de se prouver. Qu'il le regarde simplement et cela irait.

« Je ne me retiens jamais en duel. J'accepte le duel, parce que je suis certain d'être capable de te battre. »

Lui aussi était arrogant, et il ne s'en cachait pas. Tout ce qu'il avait appris restait en mémoire, et il allait le battre. Il ne jouerait pas avec lui, il ne voulait pas jouer sa défaite ainsi. Il devait prouveràcet arrogant qu'il avait parlé beaucoup trop vite. L'adversaire fut le premier à commencer et le coup fut évité aisément, car assez prévisible, même celui venant après le bout du manche. Il utilisa l'impact pour faire un pivot et répliquer rapidement avec la lame sur sa lance. Il ne voulait pas le tuer, évidemment.. et sa lance pouvait tuer, il allait donc devoir faire attention un peu plus qu'avec des lances d'entrainement. Sans regarder ce qu'il avait fait, il fit un demi tour sur lui-même, utilisant son poids pour faire un pivot et répliquer avec le bout non-pointu, deux coups à la suite de l'autre. Jamais il ne retira son regard de lui, c'était la pire erreur possible dans un duel.

Ses vêtements un peu plus riche que la normale, mais surtout... ce qui le faisait paraître noble était sa posture. Son style de combat.Après tout, Ephraim respirait la noblesse.

______

« I don't pick fights I can't win. »

Ephraim s'exprime en #009999
Ephraim
Lord de la restauration
Age : 20
Métier : Soldat
Messages : 136
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le 31/5/2018, 14:20

Le guerrier était aussi prétentieux que Razal, l’un comme l’autre était sûr de gagner, pourtant un des deux se ferait ridiculiser en publique. Le combat commença rapidement, le coup de l’assistant étant facilement esquivé par son adversaire, qui répliqua directement derrière, le premier coup fut dévié par la lance de Razal, pendant que le second le frôla, les réflexes du jeune homme étant, par chance, assez rapide pour esquiver à temps. D’une poussé au sol, le guerrier mage s’éloigna un peu de son adversaire, préférant ne pas tenter un troisième coup qui l’aurait touché.

- C’est… étrange… d’habitude, les soldats sont hypnotisés par les mouvements de ma lance et se prennent l’attaque. Tu es vraiment différent…

Razal essaya de cacher l’étincelle d’admiration qui venait de naître dans ses yeux, pour se ressaisir. L’adversaire avait certes pu le surprendre, il ne devait pas pour autant se laisser faire. Il se repositionna de nouveau, ne faisant plus tourner sa lance cette fois. Son regard se fit plus perçant, analysant plus en détails les mouvements de son adversaire. Malheureusement, le fait de se faire acculer ainsi énervait également l’assistant, qui en devenait encore moins patient.

Le jeune homme chargea alors, plaçant sa lance dans son dos, avant d’attaquer en arc de cercle, sur la gauche de son adversaire. Se doutant qu’il allait esquiver encore une fois, il donna un second coup, préparant déjà une esquive vers l’arrière. Il devait prévoir les coups en avance, mais son cerveau était broyé par le combat. La seule chose qu’il savait, était qu’il serait surement obligé de sortir son arme secrète, arme qu’il maîtrisait beaucoup mieux que sa lance.
Kaito
Age : 30
Métier : Mercenaire
Messages : 69
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le 7/6/2018, 21:23

Ses coups furent évitées, mais Ephraim avait remarqué que c'était de près. Il le savait... et cela lui confirma simplement qu'il allait être capable de le toucher éventuellement, s'il pensait plus vite que lui simplement. Peu importe, Ephraim était concentré et il ne se laisserait pas vaincre par lui. Pas cet arrogant qui était, au final, moins bon que lui. Tous les mouvements d'Ephraim étaient clairs, ses entraînements avaient vallu la peine et il se sentait déjà plus fort. Ses mouvements étaient fluides ; la lance était vraiment une extension de lui-même. Surtout cette magnifique Reginleff. Le jeune roi haussa un sourcil à ses paroles. Il n'était pas mauvais, il était même un bon lancier... mais de là à être impressionné, c'était mal connaître Ephraim c'est sûr.

« Impressionné ? Alors que tu n'es même pas capable de me toucher ? Je n'ai rien de différent, je me suis simplement entrainé depuis que j'ai l'âge de tenir une lance ! »

Ephraim devait toutes ses habiletés à son mentor, Duessel. Il connaissait l'art de la lance parfaitement et il était fier de l'avoir en maître. Il l'admirait, lui. Pas un homme sans but dans la rue qui faisait semblant d'être meilleur que tout le monde. EPhraim avait appris durant la guerre à faire preuve d'une forme de modestie. Seulement, contre lui, il voulait simplement lui prouver qu'il était meilleur que lui et lui faire ravaler ses paroles. Il ne se laissait pas faire, et ça, c'est une chose qui n'arrivera jamais.

Ephraim parra son attaque, bien que le second coup qu'il donnait fut un coup évité in extremis. Il envoya un coup vers lui à son tour, mais il évita. Il n'était pas mauvais... mais Ephraim devait réfléchir plus vite que lui. C'était important. Il ne pouvait pas le sous estimer. Il se sentait à sa place au combat.. et lire les mouvements n'étaient pas un problème. Après tout, il aimait se battre et c'est qu'avec cela qu'il avait l'impression de rellement vivre. Il revena en donnant un coup de lance latéral, visant ses côtés Seulement, cette attaque ne visait pas à le toucher mais plus à libérer son corps de sa lance, pour y asséner un coup de pied au niveau du ventre, assez fort qu'il sente le coup mais, pas pour le blesser réellement. À ce moment, Ephraim avait un sourire aux lèvres. Non pas qu'il était content de le blesser, mais plutôt parce qu'il était satisfait du combat et qu'il avait du plaisir. La lance toujours levée, il était prêt à toute éventualité. Il savait apprendre des autres et c'était bien d'Ofelia qu'il avait appris ici. Sans oublier son maître Duessel et tous les chevaliers même. On apprenait partout.

Seulement, bien qu'il avait réussi à le toucher, il s'était fait presque prendre par le coup précédent... il supposait donc que ce ne serait pas aussi facile non plus. Il aimait ça, pour tout dire. Et il ne perdait pas sa concentration.

______

« I don't pick fights I can't win. »

Ephraim s'exprime en #009999
Ephraim
Lord de la restauration
Age : 20
Métier : Soldat
Messages : 136
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le 8/6/2018, 18:15

Razal rit doucement aux paroles du soldat.

- Ca explique pourquoi tu es plus doué que les simples soldats. Mais ta façon de bouger est vraiment… intéressante, je te l’assure.

L’assaut qui avait suivi juste après avait presque touché son adversaire, du moins pour le second coup. L’assistant ne put retenir un sourire, fière de réussir à déséquilibrer son adversaire ainsi. Mais le sourire ne resta pas longtemps, son adversaire lançant déjà un nouveau coup, qu’il évita d’un pas en arrière. Le coup suivant, en arc de cercle, fut facile à esquiver et laissait une grande ouverte. Razal voulu attaquer à cet instant, mais ne put que sentir le pied de son adversaire le projeter au sol.

- Une telle puissance dans les jambes… tu serais surement capable de stopper un cavalier en pleine charge…

L’admiration de l’assistant grandissait encore, voulant apprendre à maîtriser la lance comme ce soldat. Mais il n’aurait jamais cette puissance, son vrai potentiel n’étant pas dans le corps-à-corps, mais bel et bien dans la magie qu’il retenait au maximum. En guise de surprise, il plongea sa main gauche dans sa sacoche, juste le temps d’avoir un contact avec le vieux tome noir de son grand-père. Un cercle noir apparu rapidement autour de lui, avant qu’une boule d’énergie sombre de fonce vers le soldat. Profitant de la surprise, il chargea de nouveau son adversaire, pour lui donner un coup de lance qui ne le toucha pas. En revanche, il savait qu’il avait fait forte impression dans le public, mais aussi à son adversaire.

- Devrais-je me présenter maintenant ?

Le sourire du jeune homme était radieux, de celui de ceux s’amusant grandement.

- Je suis Razal, guerrier mage, stratège et assistant de la stratège royale Locuste.

Après un petit instant où il laissa le temps à son adversaire de parler, il reprit une position de combat, sa main replongea dans sa sacoche. Il devrait utiliser tout son potentiel pour réussir à battre son adversaire. Le cercle d’invocation apparut une nouvelle fois, lançant jaillir une nouvelle sphère noire. Il chargea de nouveau, sachant que son adversaire aller esquiver l’assaut comme il l’avait déjà fait. Sauf que cette fois-ci, il ne visait pas vraiment son adversaire, il chercha à dévier la trajectoire de sa sphère, pour la renvoyer de nouveau sur son adversaire, mais à peine avait-il touché l’orbe noir, qu’il glissa et tomba sur le côté.
Kaito
Age : 30
Métier : Mercenaire
Messages : 69
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le 19/6/2018, 08:59

Bien évidemment qu'Ephraim était doué... Il se posait quoi comme question. Cela montrait donc qu'il le prenait pour un adversaire tout à fait légitime. Il allait le mettre au sol, il se l'assurait... jamais il ne se laisserait marcher sur les pieds de cette façon. Il espérait juste être en mesure de lui faire comprendre sa stupidité. Ephraim n'avait jamais été dou dans ces mots et ce ne serait très certainement pas aujourd'hui qu'il le sera.

« Tes compliments ne servent à rien. »

Toujours prêt à l'attaque, il n'allait pas le laisser faire une fois de plus. Il allait le mettre au sol sans aucun doute. Après tout, il était certain de pouvoir gagner contre lui. Il le voyait retourner à l'attaquer... sauf que là, ce n'était pas que la lance, mais bien de la magie en plus. Quoi ?! Pourquoi devait-il utiliser de la magie lui aussi ? Ephraim était doué, mais il se débrouillait mal contre ce qui était magie. Il vit cependant le coup arrivé et il l'évita à la limite. Est-ce que c'était mal de sortir la magie ? Non pas du tout... C'était dans ses capacités. Seulement, en voyant le cercle, de très mauvais souvenirs lui revenaient en tête. Il n'aimait pas cela du tout. Ils se regardèrent dans les yeux quand finalement, Razal se présenta. Ephraim se remit droit, prit avec des images et des souvenirs qu'il souhaitait oublier. Lyon... ça lui faisait mal et c'était la première fois qu'il revoyait en personne un utilisateur de magie noire.

« Je me nomme Ephraim... Renais. » C'était bien la première fois qu'il utilisait ce nom en deuxième nom. Après tout... c'était le cas, il pouvait dire que c'était son nom. Il ne se présentait pas en tant que Lord cependant, il avait compris que ce n'était pas une bonne idée avec le temps. Locuste était un nom qu'il connaissait aussi.. Mais les paroles après. Ephraim vit sa seconde attaque et se prépata. Il avait combattu magie plus puissante. Seulement.... ce ne fut pas une attaque. Son adversaire venait tout juste de tomber. Ephraim fronça les sourcils, en regardant Razal un peu plus... Était-ce une ruse malhonnête ? Le roi s'approcha de lui et se pencha pour voir son état.

« ... Razal ? » D'un côté il était déçu car cela signifiait d'un sens qu'il avait gagné, mais en même temps qu'il avait perdu car ce n'était pas un combat. « C'était bien de la magie noire que tu viens d'utiliser... ? » Il ne connaissait rien en magie, mais s'il savait une chose, c'est qu'il ne devait pas jouer à la légère avec ça. « Je ne connais rien en magie, mais s'il a bien une chose que je sais... c'est qu'il ne faut pas jouer avec ça. » Sa voix sonnait comme une expérience vécue. Se disant que la suite pouvait se régler par la parole, Ephraim lui tendit la main pour qu'il se relève. Ce n'était en rien de la pitié, mais un geste lors d'un duel simplement.

HRP : En vrai, je savais pas trop qui tombait ou quoi... donc j'ai pris que c'était Razal en étant pas trop sur comment. Si ça va pas, fais-moi juste signe et je modifie la fin sans souci !!

______

« I don't pick fights I can't win. »

Ephraim s'exprime en #009999
Ephraim
Lord de la restauration
Age : 20
Métier : Soldat
Messages : 136
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le 19/6/2018, 19:06

Razal sentait le goût du sang dans sa bouche, se demandant ce qu’il venait de se passer. Il ne pouvait pas avoir fait une erreur de débutant quand même ? Pas devant autant de monde ? Le jeune homme se retourna doucement, pour regarder le ciel gris de la citée. Son adversaire, qui s’était présenté sous l’identité de Renais Ephraim, s’avança vers lui, visiblement interrogé. Les paroles étaient plutôt directes, pour ça, Ephraim ne tournait pas autour du pot.

- Hum… ouip, c’était bien de la magie. Et effectivement, elle était noire.

Le jeune homme ne savait pas comment déchiffrer le visage de son interlocuteur. Il avait l’air perdu dans ses pensées.

- Les mages noirs ne sont pas rares pourtant, j’en ai croisé plusieurs quand j’étudiais à Oghma. Même si je n’en ai pas vu ici, la magie reste présente, même dans ce royaume.

Razal venait juste de percuter, en revoyant la lance de son partenaire.

- Tu n’as pas dû voir beaucoup de mage ici. Les mages ne s’entraînent pas avec les fantassins, il est donc normal que tu ne les aies pas encore vu et ça explique aussi pourquoi je n’en ai croisé aucun également.

L’assistant se redressa doucement, vérifiant qu’il n’avait rien de plus qu’une simple lèvre entaillée. Le sol était vraiment dur dans ces quartiers, il fallait y chuter deux fois pour s’en rendre compte. Voyant la main du guerrier se tendre vers lui, Razal l’attrapa pour se relever, avant dépoussiérer ses vêtements.

- Je peux te l’assurer, je ne joue pas avec la magie… enfin… je devrai plutôt dire que je ne joue plus avec. Ma mère était une mage d’Oghma, j’ai naturellement suivi ses traces, même si j’ai choisi les forces occultes, plutôt qu’élémentaires. Pour la lance, je le tiens de mon père, qui détestait la magie. Une belle ironie non ? Mais au lieu d’abandonner la magie, j’ai continué à l’apprendre, tout en apprenant à manier la lance. Je suis un guerrier mage quoi, une grande adaptation sur le terrain, mais avec moins de puissance qu’un guerrier ou un mage. D’ailleurs, la sphère que je t’ai lancé n’était pas très puissante… disons que… je n’ai pas envie de tuer pour le moment.

En réalité, ce n’était pas une envie de tuer qui manquait à Razal, mais une envie de blesser. Il n’avait qu’un véritable objectif, qu’il ne quittait jamais des yeux, continuant de chercher des informations dans le moindre livre. S’il devait tuer un jour, la cible serait ces créatures qui avaient transformées sa vie.

- Si ça peut te rassurer, j’évite d’utiliser ma magie de façon offensive, je laisse ma lance s’occuper de cette partie-là. Mais si vraiment je n’ai pas le choix, je suis prêt à frapper plus fort à l’aide des ténèbres. D’ailleurs… où as-tu appris à manier la lance ainsi ? J’aimerai bien avoir ton niveau.

(hrp : C’était bien Razal qui tombait, c’est son super running gag :D comme ça, il prend moins la grosse tête ^^)
Kaito
Age : 30
Métier : Mercenaire
Messages : 69
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le 6/7/2018, 20:50

La magie noire... il n'y connaissait rien à proprement dit, mais il était capable de dire ce que ça amenait. Après tout, son meilleur ami avait cela. Il s'y connaissait si bien. Et c'était cela qui l'avait sombré. Bien sûr qu'il savait que ce n'était pas le cas de tout de monde, mais tout de même. C'était bien la première fois qu'il voyait en face en mage noir depuis Lyon. Et il avait toujours mal, il devait dire. Seulement... peut-être que c'était mieux ainsi. Il fit de son mieux pour ne pas exprimer ses pensées. Il ne voulait pas montrer cette faiblesse. Il garda ça en tête, en l'écooutant. Un mage noir... son second mage à vrai dire, car il avait déjà croisé Ofelia et il s'était préparé à cette attaque pour cette raison ; il connaissait l'attaque d'Ofelia.

Un petit sourire en coin de la part d'Ephraim lorsqu'il lui dit qu'il n'avait pas envie de le tuer. Oh non, il n'y arriverait pas. Peut-être qu'il était plus fort que Lyon physiquement, mais niveau magie, il n'avait presque jamais vu personne qui était son égal à ce point. Lyon était puissant, même si dans un duel, il n'avait aucune chance. « Je voudrais bien te voir essayer. Tu ne m'auras pas, je sais faire avec la magie, malgré les apparences. » Un léger sourire impreceptible Au moins, il avait dit qu'il l'avait poussé à utiliser sa magie. Alors, pour lui, c'était clair qu'il avait gagné. Après tout, s'il n'était pas tombé, très certainement qu'Ephraim aurait gagné.

« J'ai appris à manipuler la lance dès que j'ai eu l'âge de tenir une arme. J'ai eu deux maîtres dans ma vie. Un général, que j'admire et qui m'a enseigné presque tout ce que je sais... et mon père. J'ai appris au côté de ma soeur et de mon meilleur ami, tous les trois dans des disciplines différentes. »

Son père était décédé à présent et général Duessel était si loin, bien plus loin qu'il ne pouvait le penser. Enfin, Ephraim laissa un soupir sortir de ses lèvres. « Et le plus important est sûrement l'expérience. J'ai vécu des choses qu'il serait impossible d'imaginer qui ont faits en sorte que je devienne plus fort. » Ça ne voulait pas dire qu'il avait oublié ce qu'il avait dit sur ses lances et sur lui en tout cas. Il allait lui en reparler, maintenant qu'il avait gagné et que l'autre n'avait plus rien à dire.

« Et pour ton information, ces lances sont à moi. Il s'agit là de l'héritage de ma famille et de mon défunt père. Ma soeur a une épée similaire à ma lance. Tu auras beau chercher dans tous tes bouquins, tu ne trouveras rien sur ces armes. »

Ça pouvait simplement montrer que ce n'était pas un vol comme il aurait trouvé quelque chose pour cela. Alors qu'en fait, c'est simplement parce que l'arme n'existe pas dans ce monde et qu'elle vient d'ailleurs. Le mieux serait qu'il le prenne en "pas de valeur comme elle est inconnue donc qu'elle ne peut pas avoir été volé". Et de plus, peut-être que son père était un bon forgeron.

______

« I don't pick fights I can't win. »

Ephraim s'exprime en #009999
Ephraim
Lord de la restauration
Age : 20
Métier : Soldat
Messages : 136
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le 9/7/2018, 21:19

Mentalement, le jeune homme plaça les informations qu’on venait de lui donner. Comme toujours, il devait se créer un dossier mental des gens qu’il croisait et davantage de ceux qu’il admirait. Admirait-il Ephraim ? Il y avait de grande chance, en effet. Pourtant, il n’allait pas le montrer, peut-être le dire comme s’il s’agissait de paroles en l’air, mais certainement pas faire sa groupie devant le guerrier, surtout quand il était plus jeune que lui. Il nota donc qu’il avait rapidement appris à se battre à la lance, surement aussi rapidement que lui avait appris la magie. Il nota également qu’un général avait été son mentor, une information importante, car peu de personnes pouvaient se vanter d’avoir eu une personne aussi importante comme maître. Son second maître avait été son père, était-il quelqu’un d’important aussi ? Surement pas un simple fermier, comme l’avait lancé Razal plus tôt. Il nota également qu’il avait une sœur et un ami, s’ils étaient aussi doués que lui, chacun dans leur domaine, ils devaient être puissants.

- Oui, en effet… le terrain… je n’ai pas vraiment eu le privilège de le connaître et je t’avoue que ce que je traque ne me permet pas de faire marche arrière, alors autant que je m’entraîne encore un peu.

La suite était plus étrange et attira l’attention du stratège. Il regarda la lance, essayant d’enregistrer le plus de détails possible. Si Ephraim disait vrai, il ne trouverait rien, mais il ferait quand même ses recherches, même si les lances n’étaient pas vraiment ses recherches préférées.

- En fait, je préfère chercher des tomes de magie noire. Je ne sais pas s’il existe des tomes surpuissants dans le monde, mais j’ai quand même envie de les chercher. S’ils existent, juste un me suffirait. Si je te disais pourquoi, tu ne me croirais surement pas, je serai peut-être même exécuté peu de temps après. Et si jamais tu me croyais, tu me regarderais surement avec un regard étrange et me dirais que je suis stupide de vouloir utiliser les ténèbres contre les ténèbres…

Razal se maudissait déjà d’avoir prononcé ces paroles, il en avait trop dit, aussi bien pour son interlocuteur que pour lui-même. Des images lui venaient déjà en tête, celles de créatures sortant des bois en silence. Il n’avait pas vraiment eu le temps de voir exactement à quoi elles ressemblaient, mais la vision l’avait marquée pour le reste de ses jours, d’autant plus qu’elle avait annoncé la fin pour sa mère.

- Je…

La vision avait troublée le jeune homme, qui ne savait plus quoi dire. Il avait perdu son air hautain et son sourire était beaucoup moins éclatant.

- Je suis vraiment désolé, je n’aurai pas dû te parler ainsi. Tu es certainement plus utile que moi pour notre royaume.
Kaito
Age : 30
Métier : Mercenaire
Messages : 69
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le 28/7/2018, 08:38

Bien sûr que les tomes de magie noire l'intéressait plus. Évidemment, le plus important qu'il nota était qu'il se ferait exécuter s'il en disant plus que cela. À vrai dire, le jeune lancier n'avait aucun mal à le croire. Il le savait à quel point la magie noire pouvait endommager... Il n'avait jamais été bien à l'aise avec la magie, il avait essayé de lire un de ces livres... et il s'était ennuyé à mort. Ce n'était pas mauvais mais... ce n'était pas fait pour lui. Les informations étaient très intéressantes, mais ce n'était pas pour rien qu'il demandait à Lyon de le lui dire parce qu'il ne s'en souvenait pas s'il lisait et surtout, il avait du mal à se motiver pour le faire. Il ne savait pas trop les informations, mais tout ce qu'il savait était que son meilleur ami était celui qui s'était perdu dans tout ça... et encore, cela faisait mal. Il n'aait vraiment aucun mal à le croire, comme quoi certaines choses ne devaient pas être dites.

Ses dernières paroles lui firent un coup à vrai dire. Oui il le croyait, mais... il savait pourquoi Lyon utilisait la magie noire, et il semblait du même avis aussi.. Alors, Ephraim comprenait completement malgré tout. Razal ne semblait par contre par très satisfait de ce qu'il venait de dire. En fait, en l'écoutant, il avait juste l'impression d'entendre un Lyon beaucoup plus sûr de lui sur certains points. À propos de ça du moins, le reste ne lui rappelait pas du tout son ami. Peut-être juste que Lyon lui manquait en fait et qu'il aimerait le revoir.... Après tout, il avait revu la Général Celina. Ephraim eut un léger rigolement. Rien de méchant tout de même. Il n'était pas méchant.

« Je dirais juste que ça t'apprendra à insulter les gens comme ça. Prends le comme une leçon, c'est plus sain. »

Ephraim croisa les bras et regarda Razal un moment, avant de se dire qu'il serait peut-être idée qu'il lui parle. Qu'ils discutent de ce qu'il venait de dire. « Tu sais, je ne chercherai pas à savoir. Tu t'y connais bien mieux sur les tomes noirs présents... et pour la connaissance que j'ai, je sais que je n'ai pas envie de savoir plus que ça. Ne t'en fais pas avec ça. » Même si au final, il avait juste envie de lui dire qu'il pouvait se perdre facilement et que c'était facile de succomber. Il savait que plusieurs ne l'avaient pas fait, donc... il était qui pour juger un mage après tout ? Ce n'était pas vraiment comme s'il s'y connaissait pour réellement juger.

« Juste... j'ai un ami. Il utilisait la magie noire aussi, pour le bien, mais ça l'a perdu. Ce qu'il a voulu faire revient à ce que tu as dit aussi, combattre les ténébres par les ténébres... J'ai vécu certains moments... »

le jeune roi laissa aller un soupir. C'était douloureux mais après, c'était ce qui avait eu lieu. Il n'avait pas envie de continuer sur le sujet plus longtemps. La seule chose qu'il voulait était simplement de continuer sa journée. Cet homme était différent de ce qu'il pensait, pour tout dire. Il n'avait plus cet air hautain, disons peut-être que le "paysan" qu'était Ephraim lui avait donné une belle leçon.

« Cessons de parler de ça. Ça te dirait de m'aider à repérer la forge, il faut que j'entretienne mes lances un peu et c'est ma première fois dans la ville. »

______

« I don't pick fights I can't win. »

Ephraim s'exprime en #009999
Ephraim
Lord de la restauration
Age : 20
Métier : Soldat
Messages : 136
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le 29/7/2018, 21:49

Razal serra sa lance contre lui, les yeux presque brillant d’admiration. Les paroles du jeune homme le firent presque rougir, lui demandant beaucoup de force pour ne pas lui montrer ses sentiments.

- Oui, euh… pardon, je ne le ferais plus.

En réalité, le jeune homme n’arriverait jamais à tenir une telle promesse, son caractère était beaucoup trop provocateur, se voulant toujours supérieur aux autres, pour réussir à se retenir. La suite des paroles du guerrier fut plus étrange, comme s’il cachait quelque chose. Razal ne dit rien pour autant, le laissant parler encore un peu. L’émotion du jeune homme était palpable, laissant comprendre qu’il était arrivé quelque chose d’horrible à son ami. Sa curiosité voulait en savoir plus, surtout pour ne pas refaire les mêmes erreurs, mais Ephraim voulait s’arrêter là, ce qui était compréhensible.

- Tu veux te rendre à la forge ? Pas de souci, je vais t’y conduire.

L’assistant se tourna vers la foule et annonça.

- La démonstration est terminée. Mesdames, mesdemoiselles et messieurs, si vous voulez bien reprendre vos occupations.

Le blondinet récupéra ses affaires rapidement, avant de montrer une rue.

- On devrait s’y rendre rapidement en passant par ici.

Razal se mémorisa rapidement la carte de la ville, qu’il avait appris par cœur, et se dirigea vers la ruelle.

- Pour des fournitures tel que des livres, tu peux te rendre dans cette boutique. Ils sont un peu chers, mais ils valent le coût. Si tu veux des bons meubles, je conseille celle-ci, les prix sont imbattables et les meubles parfaits pour ce que l’on en fait. Et enfin, tout là-bas

L’assistant lui montra une demeure, un peu plus isolée des autres, dont les portes étaient grandes ouvertes et la fumée sortait de ses cheminées.

- Tu trouveras celui que je considère comme le meilleur forgeron de tout Pallas. C’est lui qui a fait ma lance et tu as pu voir comment elle était.
Kaito
Age : 30
Métier : Mercenaire
Messages : 69
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le 8/8/2018, 19:33

S'il avait appris, c'était bien. Regardons ça du bon côté, Ephraim avait eu un combat intéressant et il n'avait rien à dire contre tout cela. BOn, le jeune homme l'avait énervé et il ne pouvait pas dire le contraire, mais maintenant que tout était réglé, ça allait. Disons que la rancune d'Ephraim n'était pas grande dans ce genre d'événements... il détestait simplement de s'être retrouvé contre un mage noir. Ça lui rappelait Lyon. Les bons et les mauvais moments. Toutes ces pensées étaient encore douloureuses, c'est certain. Enfin, il n'avait qu'à se concentrer sur ses arme et tout irait bien.

Il l'amenait donc vers le forgeron. « Merci, je te suis ! » Après tout, ça pourrait lui éviter de se retrouver dans la ville... et donc, perdre moins de temps. Disons que c'était un peu difficile de se retrouver dans cette ville. Mais ça allait. Il ne refuserait pas d'aide. Il eut une petite visite de la ville, ce qui était intéressant aussi. Bien sûr, il ne viendrait pas acheter de livre, car il avait mieux à faire que cela... Bref, c'était simplement un détail qu'il devait oublier.

« Merci pour la visite personnalisée, c'est intéressant. C'est une belle ville. »

Ils marchèerent et finalement, ils arrivèerent èa la place du forgeron. Razal le louangea, disant qu'il était sûrement le meilleur de Pallas. Ephraim sourit légèerement, se disant que c'était bien car il pourrait faire confiance èa cet homme.. Aprèes tout, ces lances étaient des trésors et tres importantes pour lui, donc il devait s'assurer qu'elles allaient être bien entretenues.

« Merci de m'y avoir amené. Je n'en doute pas qu'il sera bon, tu en avais une belle et efficace. »

Ephraim s'avança donc et, d'un geste de la main, le salua après l'avoir remercié. Il avait quand même fait une belle rencontre, si seulement la relation avait mieux commencé, peut-être qu'ils se seraient mieux entendus. Après tout, les rencontres de ce style sont généralement des bonnes rencontres, malgré tout.

RP terminé o//

______

« I don't pick fights I can't win. »

Ephraim s'exprime en #009999
Ephraim
Lord de la restauration
Age : 20
Métier : Soldat
Messages : 136
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
-