Rencontre au bord d'une rivière [Pv Chrom]

le 7/6/2018, 00:06

La première chose que ressentit Azura lorsqu'elle revint à elle, se fut un mal de tête tel qu'elle n'en avait pas connu depuis longtemps. Elle sentit ensuite qu'elle se trouvait sur le sol, et manifestement pas celui d'un bâtiment, au vu de l'herbe qu'elle pouvait sentir sous elle.

Ouvrant les yeux pour voir où elle se retrouvait, la jeune femme referma bien vite les paupières cependant, la lumière vive du soleil la brûlant presque sur le coup. Entrouvrant les paupières cette fois-ci, Azura laissa le temps à sa vision de s'adapter, avant de se redresser lentement sur un coude, pour regarder autour d'elle.

Elle pu voir de l'herbe, de l'herbe et... Oh, surprise. De l'herbe.

Une plaine ? Mais qu'est-ce que je fais dans une...

Le fait qu'un dieu soit entré en contact avec elle il y a peu lui revint soudainement en mémoire... De même que les créatures qui arpentaient désormais le monde de Gaïa, où l'être divin l'avait envoyée.

A cette idée, Azura jeta un regard rapide autour d'elle, avant de remarquer sa lance, qui se trouvait à ses côtés, dans l'herbe.

La jeune femme se redressa davantage, afin d'empoigner rapidement son arme, en ignorant les vertiges que lui donnèrent ce mouvement rapide. A peine tenait-elle la lance, qu'elle se leva, en posant le manche de l'arme au sol afin de s'appuyer dessus.

Le regard doré d'Azura balaya une nouvelle fois les environs, qu'elle analysa de son mieux malgré son mal de tête persistant et la fatigue qu'elle ressentait, et elle murmura, à l'intention du dieu l'ayant envoyée ici :

- "Vous auriez au moins pu m'envoyer dans un village, plutôt que dans un lieu inhabité..."

Les environs semblaient déserts, et Azura se calma un peu. Pas de mort-vivants à l'horizon. Ce fait la rassura, même si elle continuait de penser que le dieu aurait vraiment pu l'envoyer dans un village : elle avait accepté de venir aider, pas d'être jetée en pâture à des créatures ténébreuses.

Tandis qu'elle restait là, dans l'espoir que son mal de tête passe, le vent apporta un son familier et réconfortant à l'oreille de la jeune femme : le son d'une rivière. Un cours d'eau parcourrait manifestement les plaines où elle se trouvait.

A cette idée, Azura releva la tête, en se concentrant sur le son pour tenter d'en déterminer la provenance. Celui-ci semblant venir de derrière elle, la jeune femme se retourna, et sentit un immense soulagement l'envahir lorsqu'elle remarqua la surface scintillante d'une rivière, au loin.

Un contact avec de l'eau étant précisément ce dont elle avait besoin afin de reprendre des forces, Azura se dirigea vers le cours d'eau, en s'appuyant quelques fois sur sa lance pour ne pas tomber.

Il fallut de longues minutes à la jeune femme pour parvenir à sa destination, mais elle ne se concentra pas vraiment sur ce point : tout ce qu'elle voulait pour le moment, c'était se retrouver à nouveau en pleine possession de ses moyens. Elle détestait se sentir faible en temps normal... Alors maintenant qu'elle se retrouvait dans un monde inconnu, elle supportait encore moins l'idée d'être vulnérable.

Une fois sur les rives de la rivière, Azura entra lentement dans l'eau fraîche de celle-ci. Un soupir de soulagement franchit ses lèvres tandis que le contact avec l'eau la revigorait, et elle continua à avancer un peu dans l'eau, avant de s'arrêter en posant le bout du manche de sa lance au sol.

Fermant les yeux, la jeune femme posa son front contre le manche métallique de son arme se trouvant devant elle tandis que l'eau - qui lui montait au niveau des genoux - lui apportait progressivement l'énergie dont elle avait besoin. Elle pouvait d'ailleurs sentir son mal de tête décroître peu à peu, de même que sa fatigue.

Quelques minutes...

Oui, c'est tout ce dont elle avait besoin. Quelques minutes à rester dans l'eau ainsi, et la jeune femme serait de nouveau en pleine possession de ses moyens, et prête à découvrir ce nouveau monde et ses dangers.
Azura
Métier : Conseillère de Corrin à Vallah / Vagabonde à Gaïa
Messages : 26
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le 7/6/2018, 20:31

« Désolé, mais c’est pas ici que vous allez trouver. » était ce que Chrom se faisait répondre lorsqu’il demandait aux habitants d’un petit village s’ils avaient du boulot pour lui. Il semblerait qu’il y ait assez de main d’œuvres sur les lieux pour subvenir aux tâches dans les champs. À chaque fois, le Roi remerciait le paysan d’avoir pris le temps de l’écouter, et était d’autant plus reconnaissant lorsque l’un d’entre eux lui offrit une place où dormir pour la nuit. Son arrivée dans ce monde était récente et c’était donc la première fois qu’il ne dormait pas dans les bois à la belle étoile. Lors de ce moment de repos, il put longuement discuter avec l’un des fils de l’homme qui l’avait accueilli. Chrom prétendait n’être qu’un simple mercenaire en manque d’argent, ne voulant pas attirer les soupçons ou créer la panique en révélant qu’il était en fait un Roi d’un autre monde venu ici pour vaincre une menace que même les Dieux ne semblaient pas savoir combattre. Le jeune homme avec qui il parlait lui indiqua qu’il n’était pas le seul avec la même histoire, et que de nombreux aventuriers se retrouvaient dans leur village pour la même raison, ce qui expliquait le manque d’emploi à offrir. Il n’était pas le premier à se faire dire tout ça dans la région. L’ylissien se demanda s’il ne pouvait pas s’agir d’autres voyageurs de son monde, comme lui, qui s’étaient retrouvés ici à chercher un moyen de se faire un peu d’argent. Basilio, Flavia, possiblement même Virion ou bien Gregor s’étaient peut-être vu demander la même requête qu’il avait lui-même reçu par ce dieu du nom de Trithereon.

« Si vous v’lez du boulot, vous aurez probablement plus de chance en allant au village côtier de Vulkenir : Mon grand frère y est allé pour devenir marin. Vu votre épée, vous pourriez probablement servir de garde du corps ou quelque chose comme ça pour les voyages à Istus, si vous n’avez pas l’mal de mer évidemment. »

Istus. Probablement un autre royaume. Chrom remercia le jeune homme du renseignement, après l’avoir rassuré qu’il avait déjà fait du bateau. Après avoir demandé où se trouvait Vulkenir, le paysan semblait surpris par la question.

« Bah c’est un village côtier, donc sur la côte. Vous avez qu’à suivre la rivière pour l’trouver. »

Encore une fois, il le remercia de l’information et prétexta être fatigué pour se retrouver seul. Il avait bien l’intention de profiter du luxe de dormir sous un toit pour la nuit, même si celui-ci n’était que le toit d’une grange et qu’il dormait dans un tas de foin. Mieux que de dormir dans l’herbe.

Le lendemain, après avoir demandé des directions, le Saint-Roi alla en direction de la rivière qui devait l’amener au village de Vulkenir, où il pourrait se faire un peu d’argent pour commencer sa mission dans ce nouveau monde. Il pourrait devenir un marin ou bien offrir protection à ceux-ci lors de leur croisière vers ce royaume d’Istus. En même temps, il pourrait visiter ce nouveau territoire et trouver d’autres combattants pour venir à bout de cette corruption qui semblait s’en prendre aussi bien à son monde qu’à celui-ci.

Peu de temps après son départ, Chrom vint à croiser le cours d’eau dont on lui avait parlé. Longeant le fleuve en suivant la direction de l’eau, il marcha durant de nombreuses heures en faisant le point sur la situation. Il réfléchit au meilleur moyen de procéder dans sa mission et eue de nombreuses pensées pour son royaume qu’il laissait derrière lui pour répondre à cet appel divin.

Alors que le soleil se trouvait à son plus haut dans le ciel, l’ylissien décida de profiter de l’eau dont le niveau était assez bas pour voir le fond rocailleux sur plusieurs mètres de la rive. Il retira ses chaussures et se trempa les pieds pour se rafraichir. L’eau était bonne et Chrom en profita pour remplir sa gourde qu’il portait à sa ceinture. Il n’avait que de l’eau jusqu’au mollet, mais il pouvoir voir passer des poissons non loin de lui. Avec un peu de chance, il pourra en capturer un ou deux et se faire un repas le soir venu en les grillant sur le feu, pour faire changement de l’ours. Le descendant de Marth continua son chemin à même la rivière. L’air été chaud et la température de l’eau lui faisait du bien.

Après un tournant de la rivière, il aperçut une silhouette qui était, comme lui, dans l’eau. Un autre voyageur profitant de la fraîcheur du fleuve? Chrom continua à avancer, sur ses gardes. L’individu semblait être une femme, dont les longs cheveux flottaient à la surface de l’eau. Elle était submergée jusqu’aux genoux et paraissait regarder vers le sol. Prenant appui sur une lance, la mystérieuse apparition semblait bien faible et à deux doigts de s’écrouler. Le Veilleur accéléra le pas et luttait contre la résistance de l’eau pour avancer, créant des vagues.

« Pardon, mademoiselle. Vous allez bien?, appela-t-il. »

Pas de réponse. Le Roi faillit trébucher sur une pierre, mais continua de s’approcher. En se faisant, il put remarquer la robe blanche et bleue de la femme, des vêtements aucunement adapté pour se promener au milieu de nulle part, encore moins dans une rivière. L’arme sur laquelle elle se reposait était une lance d’un design qu’il ne reconnut pas, mais qui était d’une grande finesse, presque une œuvre d’art. Pouvait-elle être une noble? Aussi loin dans les vallées? En haussant la voix, il répéta :

« Mademoiselle? »

Chrom ralentit le pas, se trouvant maintenant à quelques mètres de la femme. Celle-ci semblait venir de remarquer sa présence. Il continua à s’approcher tranquillement pour ne pas apparaître menaçant, mais tendit tout de même la main d’un geste rassurant, prêt à bondir s’il la voyait dépérir. Il ne pensa pas à poser son autre main sur le pommeau de son épée, au cas où, souhaitant seulement apporter son aide à cette jeune femme – dont il remarqua soudainement la beauté – qui paraissait être en difficulté.
Chrom
Age : 25
Métier : Roi d'Ylisse
Messages : 34
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le 8/6/2018, 00:15

Azura ne sait pas trop combien de temps s'écoula, tandis qu'elle laissait le contact bénéfique de l'eau faire effet sur elle.

Son mal de tête avait cessé depuis peu, et même si elle ressentait encore une légère fatigue, elle se sentait bien mieux qu'à son réveil.

Alors qu'elle restait dans l'eau, profitant de la force que lui apportait cet élément, la jeune femme sentit un changement - subtil pour le moment - dans le cours d'eau dans lequel elle se ressourçait, et elle se concentra sur la sensation que son lien avec l'élément lui donnait.

L'impression se précisa, et la jeune femme sentit des vaguelettes venir à contre courant contre ses jambes, lui indiquant que, effectivement, quelque chose - quelqu'un ? - se trouvait aussi dans l'eau.

Azura cru entendre un appel, au loin, mais elle ne bougea pas. Sa seule réaction fut de se tendre un peu, en continuant de se concentrer sur les mouvements de l'eau.

Oui, quelqu'un approchait. Avec quelques difficultés, certes, mais approchait.

La jeune femme resserra sa prise sur sa lance, et ouvrit les yeux, sans bouger davantage cependant. Elle osait espérer que, devant son maque de réactivité, l'inconnu(e) se découragerait et la laisserait en paix...

La voix s'éleva à nouveau, plus proche, et Azura se tendit davantage encore. Bon, elle allait manifestement devoir abandonner l'idée que la personne approchant - un homme, au timbre de sa voix - passe son chemin.

Se redressant brusquement, Azura pointa sa lance dans la direction de l'inconnu, lui indiquant sans un mot de cesser son approche, tandis que son collier émettait une lueur bleutée. L'eau séparant la jeune femme et l'homme commença alors à onduler - comme une foule de serpents - défiant manifestement l'inconnu de s'avancer davantage.

Son visage n'exprimait rien, même si quelqu'un sachant décrypter le regard d'autrui pourrait lire la méfiance - mêlée à certaine crainte, qu'Azura n'admettrait probablement jamais - dans les prunelles dorées de la jeune femme, tandis qu'elle détaillait l'inconnu.

A voir ses habits, il s'agissait manifestement d'un guerrier - il en avait clairement la stature - même si sa seule partie d'armure véritable était constituée d'une épaulière métallique et de quelques morceaux de métal, sur son bras gauche.

Le regard d'Azura se posa sur la main qu'il tendait vers elle, comme si il... quoi ? Voulait l'aider ?

Prudence est mère de sûreté.

Sa méfiance prenant le pas sur l'apparente bonté du nouveau venu, Azura prit la parole, d'un ton moins neutre que d'ordinaire qui - malgré sa volonté de le rendre menaçant - laissa percevoir une part de crainte, sans qu'elle n'en ait vraiment conscience.

- "Qui êtes-vous ? Que me voulez-vous ?"

Tout en parlant, la jeune femme releva les yeux pour croiser le regard bleuté de l'homme, et resserra sa prise sur son arme, tendue comme la corde d'un arc. L'eau sembla alors s'agiter davantage - réagissant à la méfiance d'Azura - qui laissait instinctivement son contrôle sur l'eau agir.
Azura
Métier : Conseillère de Corrin à Vallah / Vagabonde à Gaïa
Messages : 26
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le 8/6/2018, 03:25

Soudainement, comme la corde d’un arc, la dame se tendit et adopta brusquement une posture défensive, lance levée et pointée en direction de Chrom. Le mouvement prit le Roi au dépourvu et il se crispa, surpris. En tentant de garde son équilibre, il arrêta son avancé vers la femme, qui n’était pas encore à portée de lui transpercer la gorge, mais d’une distance assez courte qu’il n’aurait pas le temps de réagir convenablement en cas d’attaque. « C’est moi qui a besoin d’être secouru maintenant. » Le pendentif au cou de son assaillante semblait briller d’une lueur bleutée surnaturelle, malgré qu’il ne puisse nier l’hypothèse qu’il pourrait s’agir d’un simple reflet de lumière, le même genre qui faisait briller la surface de l’eau. Celle-ci semblait onduler suite au mouvement brusque de la femme, comme si une bourrasque caressait la surface de l’eau. Mais il n’y avait aucun courant d’air de ce genre.

« Qui êtes-vous? Que me voulez-vous?, acclama la mystérieuse femme. »

Suite à ces paroles, le mouvement de la rivière sembla s’amplifier. Chrom pouvait sentir maintenant l’ondulation de l’eau contre ses jambes : On aurait dit que des poissons passaient entre ses pieds, effleurant ses jambes. Il n’abaissa tout de même pas le regard, fixant au lieu la femme dont les cheveux bleuté sinuaient à la surface de l’eau.

Frederick aurait bien rit de lui en ce moment : « Je vous l’avais bien dit de ne pas vous approcher des gens gisant sur la route, mon Roi. Il peut s’agir d’un piège. » Mais quel autre choix avait-il? La laisser là et passer son chemin? Il savait par expérience qu’on ne savait jamais sur qui l’on pouvait tomber en offrant son aide.

Tranquillement, l’ylissien leva bras, montrant qu’il n’avait aucune intention de s’attaquer à la dame d’azure. Les mains au niveau de son visage, il s’excusa.

« Pardon, je ne voulais pas vous faire peur. Il sourit instinctivement, qu’il tenta de réprimer en une expression rassurante. Je m’appelle Chrom, je vous ai vu en ce qui me semblait être en détresse. Je venais simplement offrir mon aide. »

Chrom décida que ce n’était peut-être pas une bonne idée de se présenter comme le Saint-Roi d’Ylisse, capitaine des Veilleurs et descendant de la Saint-Lignée du héros de légende Marth. On l’aurait pris pour un fou, son royaume n’existant pas dans ce monde.

De la main droite, il fit un mouvement calme incitant à la prudence en l’abaissant tranquillement.

« Je vous demanderais de baisser votre arme, et peut-être me donner votre nom? »

L’homme tenta de rester le plus immobile possible, pour ne pas effrayer la femme, mais aussi parce que les ondulations sur ses cuisses le poussait à supposer qu’il faisait face à une mage qui était capable de manipuler l’eau. Si la magie sans tome était chose courante dans ce royaume, pourquoi avait-on besoin de lui?
Chrom
Age : 25
Métier : Roi d'Ylisse
Messages : 34
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le 9/6/2018, 13:28

Azura se raidit davantage lorsque l'homme bougea, levant lentement les mains à la hauteur de son visage.

Ce geste surpris néanmoins la jeune femme : l'inconnu possédait une épée, mais même menacé, il n'avait pas le réflexe de s'en servir.

Ses prunelles dorées ne quittant pas son opposant des yeux, Azura l'écouta tandis qu'il s'expliquait et se présentait, répondant ainsi aux questions de la jeune femme.

Après un court instant, le dénommé Chrom fit un geste calme de la main droite, en lui proposant de baisser son arme et - pourquoi pas - de se présenter.

La jeune femme resta immobile pendant un moment, hésitante. Certes, l'inconnu ne semblait pas menaçant malgré sa propre attitude, et il attendait calmement qu'elle se décide, lui laissant le choix... Ce qui rassura un peu Azura, bien malgré elle.

Soufflant doucement, elle finit par baisser lentement son arme, et les mouvements de l'eau se calmèrent peu à peu tandis que la lueur de son collier s'éteignait.

- "Je m'appelle Azura..."

Sa voix, plus faible que ce qu'elle aurait voulu, s'éleva telle un souffle, preuve de la fatigue qui revenait peser sur ses épaules.

Ses mouvements brusques, sa tension, l'utilisation de sa magie... Elle avait fournit bien trop d'efforts pour son corps encore fatigué, qui n'était pas encore remis de son "voyage".

Ses épaules s'affaissèrent un peu tandis que l'adrénaline du moment quittait peu à peu ses veines, et Azura s'appuya une nouvelle fois sur sa lance pour ne pas tomber.

La jeune femme savait pourtant que, tant qu'elle n'était pas complètement remise, elle devait éviter de se servir de sa magie, sous peine de se retrouver davantage épuisée encore... Ce n'était pas la première fois qu'elle se faisait avoir.

Et ça ne sera pas la dernière...

Retenant un soupir, Azura reposa son front contre le manche de sa lance, et ferma les yeux, restant tout de même aux aguets, juste au cas où... Même si une petite voix commençait à lui souffler que Chrom était sincère, et ne lui ferait rien.

- "Si vous voulez vraiment m'aider... Laissez-moi dans l'eau encore un moment... C'est tout ce que je vous demande..."

Elle était incapable de dire de combien de temps elle aurait besoin... Mais rester dans l'eau - sans se servir de son pouvoir cette fois-ci - était tout ce dont elle avait besoin.
Azura
Métier : Conseillère de Corrin à Vallah / Vagabonde à Gaïa
Messages : 26
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le 12/6/2018, 23:09

La bienveillance de Chrom parut faire ses preuves auprès de la jeune femme qui baissa son arme avec précaution. Ses épaules se relaxèrent et elle semblait prendre de grandes inspirations, comme si elle était épuisée par l’effort. Vu la baisse de sa garde, le Saint-Roi baissa les bras et pris une pose plus détendue. La mystérieuse dame reprit l’attitude qu’elle avait lorsque le Roi l’avait aperçu au loin : Épuisée et paraissant sur le point de s’écrouler. Les mouvements d’eau autour des jambes de l’homme se firent discrets, au point de redevenir l’écoulement normal de la rivière. La surface de celle-ci se calma également, preuve que ces manifestations avaient comme source la magie de la femme aux longs cheveux comme il l’avait soupçonné plus tôt. Il ne pouvait confirmer, mais la lueur qui émanait du pendentif semblait s’être éteinte.

« Je m’appelle Azura…, dit-elle d’une voix faible qui ressemblait d’avantage à un souffle. »

La dénommée Azura logea la hampe de sa lance dans le fond de la rivière et s’appuya sur celle-ci, possiblement car elle avait de la difficulté à se tenir. Chrom fit un pas vers l’avant, souhaitant venir en aide à la femme et lui offrir son support, mais décida qu’il était mieux de laisser une distance respectable entre eux deux, pour ne pas l’effrayer une nouvelle fois. La dame aux cheveux bleus ferma les yeux et exprima le désir d’être laissée en paix dans l’eau de la rivière d’une voix encore plus douce que sa présentation. Si elle était bien une mage pouvant manipuler l’eau, peut-être qu’elle pouvait reprendre de l’énergie en y restant submergée. Mais qu’est-ce qui l’avait mise dans cet état en premier lieu? Chrom avait bien beau balayer l’horizon du regard, rien ne semblait se démarquer comme étant un lieu de bataille ou quelque chose de similaire. Tout le long de son chemin, il n’avait croisé personne ni même entendu quoi que ce soit qui pourrait fournir un indice sur la situation qui avait mise cette femme dans une telle condition d’épuisement.

Il voulut lui poser la question, mais décida qu’il était mieux de ne pas intervertir davantage. Si rester dans l’eau était reposant pour Azura, il était mieux de la laisser là où elle était : Elle semblait savoir de quoi elle parlait. Chrom lui laissa quelques minutes de repos. Le Veilleur ne souhaitait pas la laisser seule dans un état pareil et resta sur place en sondant les environs de son regard. Au vu de la qualité de la lance et des vêtements d’Azura, elle semblait être une femme d’influence, peut-être même un membre de la royauté de Trithereon qui sait, et elle pourrait sans doute lui fournir des informations sur ce monde. Évidemment, elle ne lui devait rien : Le Roi avait simplement abordé la dame qui s’était défendue sur le champ. Protéger les gens était de son devoir de plus, même au-delà de son propre royaume. Mais une petite discussion entre deux inconnus n’était pas hors de la question, non?

Alors qu’il jugea qu’une période généreuse de temps s’était écoulée telle la rivière dans laquelle ils restaient tout deux sur places, Le Roi d’Ylisse posa la question qui lui trottait dans la tête depuis le début de leur rencontre :

« Je suis désolé, Azura, je ne veux paraître indiscret, mais que s’est-il passé pour que vous vous retrouviez dans un tel état? J’aimerais pouvoir vous aider s’il est dans mon pouvoir de le faire. »

Il avança doucement vers la femme en mettant ses mains à plats devant lui, preuve de précaution. L’homme d’un autre monde estima que le temps qu’il lui avait accordé prouvait ses intentions bienveillantes. Après quelques pas, il s’arrêta, se retrouvant maintenant à une distance de bras d’Azura. Chrom lui offrit sa main, voulant l’aider à quitter la rivière et peut-être aller se reposer sur la rive.

« J’ai de la nourriture à vous offrir, des fruits séchés, lui offrit-il. Il est important que vous repreniez des forces, peu importe ce qui vous ai arrivé. »
Chrom
Age : 25
Métier : Roi d'Ylisse
Messages : 34
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le 13/6/2018, 21:41

Les minutes s'écoulèrent, minutes au cours duquel Chrom respecta la demande d'Azura, la laissant dans l'eau.

Si la jeune femme était restée tendue pendant les premiers instants - au cas où le nouveau venu tenterait de faire quelque chose - elle finit par se détendre lorsque Chrom ne tenta rien, et elle laissa donc l'énergie aquatique la revigorer lentement.

Après un certain temps - combien de temps exactement, Azura ne saurait le dire - la voix de l'homme s'éleva, tandis qu'il lui demandait ce qui lui était arrivé.

En entendant cela, Azura résista à l'envie d'émettre un rire ironique. Que pouvait-elle lui dire ? Qu'elle venait d'un monde parallèle, et qu'elle avait été contactée par un dieu qui l'avait ensuite envoyée ici ?

Bien sûr. Très crédible cette histoire.

Il allait certainement la prendre pour une folle... Et il aurait bien raison.

Après tout, n'était-ce juste pas totalement fou, ce qui lui était arrivé ?

Si.

Soufflant doucement, la jeune femme releva le regard vers Chrom en l'entendant approcher, et elle eu le réflexe de se crisper un peu, sa méfiance revenant au galop malgré l'attitude calme, et incitant à la confiance, de l'homme.

Les mains un peu levées, quoi que moins que lorsqu'Azura l'avait menacé de sa lance, Chrom s'arrêta devant elle, à un mètre environ, avant de lui tendre la main.

- "J’ai de la nourriture à vous offrir, des fruits séchés. Il est important que vous repreniez des forces, peu importe ce qui vous ai arrivé."

Laissant les quelques mots de Chrom se disperser dans l'air, Azura posa le regard sur sa main tendue, avant de relever ses prunelles dorées vers celles, bleues, de son vis-à-vis.

Il semblait honnête, et bienveillant. Une bienveillance qui se dégageait naturellement de lui, apaisant la nature méfiante d'Azura.

Choisissant de se fier à lui, elle finit par prendre la main qui lui était tendue en le remerciant doucement, et elle se laissa emmener vers la rive. La jeune femme marcha avec précaution, encore incertaine de ses jambes. Si elle se sentait bien mieux, une légère fatigue persistait, et elle préférait éviter de tomber en voulant aller trop vite.

Pendant le court trajet, la jeune femme soupira, un peu agacée contre elle-même. Elle détestait se sentir aussi... faible.

Une fois près de la rive, Azura dégagea doucement sa main de celle de Chrom, avant de s'asseoir dans l'herbe, de façon à garder les pieds dans l'eau.

Relevant le regard vers lui, elle expliqua son geste d'un "Pardonnez-moi, mais je préfère rester en contact avec l'eau, pour le moment..." , puis elle posa le regard sur le cours d'eau.

Sa lance posée à ses côtés, la jeune femme laissa le silence s'installer pendant quelques secondes, tandis qu'elle pesait le pour et le contre. Comment répondre à sa question précédente ?

Soupirant doucement, Azura finit par dire, calmement :

- "Pour répondre à votre question... Si je vous disais que je viens d'un autre monde, et qu'un dieu m'a envoyée ici... Que me diriez-vous ?"

La jeune femme garda ses prunelles dorées rivées sur l'eau, s'attendant à entendre l'homme éclater de rire. Elle commençait d'ailleurs à réfléchir à une autre histoire, afin de faire passer sa déclaration - la vérité - pour une simple blague.

Parce qu'elle doutait sincèrement que commencer ses premiers pas à Gaïa en passant pour une folle soit une bonne chose.
Azura
Métier : Conseillère de Corrin à Vallah / Vagabonde à Gaïa
Messages : 26
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le 15/6/2018, 17:44

Malgré la réticence visible au départ d’Azura, elle se laissa approcher par l’homme qui lui offrit son aide pour revenir sur la rive du cours d’eau. Longuement, ils avaient échangé un regard et Chrom avait pu voir la crainte dans celui de la jeune femme. Finalement, elle lui tendit la main et le Roi se saisit de ses doigts, guidant doucement la mage d’eau vers le bord de la rivière. Il garda une cadence de marche lente pour accommoder la vitesse d’Azura, qui semblait être encore bien faible malgré le temps qu’elle avait passé dans l’eau qui était censé, selon ce qu’il avait déduis, lui redonner ses forces. Peut-être y avait-il plus à ce rituel aquatique?

Toujours sur les gardes afin de s’assurer que la dame de la rivière ne s’écroule pas dans l’eau, Chrom atteint la rive et put de nouveau mettre le pied sur un sol sec. Ses vêtements et ses chaussures étaient gorgés d’eau et il eut l’impression d’apporter une bonne partie de la rivière avec lui dans les herbes longeant la rivière qui proliféraient dans les plaines avoisinantes. La jeune femme toutefois ne le suivit pas sur la rive, préférant rester les pieds dans la rivière.

« Pardonnez-moi, mais je préfère rester en contact avec l'eau, pour le moment..., s’excusa-t-elle en jetant son regard vers la rivière. »

Elle avait donc une si grande connexion avec l’eau? Pouvait-elle ne serait-ce que quitter celle-ci? Était-elle une de ces créatures de légendes vivant dans un cours d’eau et ne pouvant en sortir sous aucun prétexte? Le guerrier ne connaissait rien de ce monde, et il ne pouvait réfuter l’hypothèse que ce genre d’être puisse exister dans celui-ci. Dans tous les cas, qu’elle soit humaine ou non, Azura semblait avoir besoin d’aide et il ne pouvait refuser d’offrir la sienne. Des bonnes choses peuvent arriver de ce genre de bonne action, lui le premier pouvait en témoigner.

Déposant sa lance près d’elle après s’être assise, la jeune femme resta muette un court moment. Chrom était toujours débout dans l’herbe, à essayer d’essorer les pantalons qu’il portait en les frottant de ses mains afin d’en extirper l’eau en excès. Après s’être aperçu de la futilité de son action, il décida de se joindre à la mage et de s’asseoir lui aussi dans l’herbe. Les genoux relevés, il accota ses bras sur ceux-ci pour se trouver au même niveau que la femme sans devoir se tremper les pieds. Il passa ensuite son sac qu’il portait en bandoulière au-dessus de sa tête : La simple corde passait à travers un sac de toile qui contenait des rations et autres outils de survies. Il commença à ouvrir le sac pour aller y chercher une poche du même matériel que le sac contenant diverses noix et fruits que Chrom avait cueillit depuis son arrivée dans ce monde : Frederick l’avait bien formé sur les diverses vivres de la nature lorsqu’il était plus jeune à Ylisse et, malgré que les fruits de son royaume était majoritairement différents de ceux qu’il avait trouvé ici, il pouvait tout de même en reconnaître quelques-uns et s’était informés auprès de la population locale pour ceux qu’il ne connaissait pas. S’il arrivait juste à mettre la main sur ce sac de provisions…

Azura rompit le silence qui s’était installé en répondant à la question que l’homme avait posé dans la rivière :

« Pour répondre à votre question... Si je vous disais que je viens d'un autre monde, et qu'un dieu m'a envoyée ici... Que me diriez-vous? »

Le guerrier se figea, abasourdi. Lentement, il releva son regard de l’intérieur de son sac et le posa sur la femme. Celle-ci fixait l’eau s’écouler dans la rivière et n’était pas témoin de sa réaction. Chrom baissa les yeux, pour se retrouver dans sa tête un bref instant. Avait-elle bien dit d’un autre monde? Un dieu l’avait envoyé ici? Il avait soudainement de la difficulté à respirer, mais réussit à prendre une grande inspiration et émit un rire nerveux en expirant. Un sourire se dessina sur ses lèvres puis releva le regard pour voir le visage d’Azura.

« Je vous prendrais pour une folle, s’il ne m’était pas arrivé la même chose, répondit-il, trouvant cette discussion des plus amusante. Venez-vous d’Ylisse vous aussi? À moins que vous veniez plutôt de Ferox, cela expliquerait pourquoi vous ne m’avez pas reconnu. Non, vous devez plutôt venir de Valm, n’est-ce pas? »

Valm était la meilleure hypothèse : Même si elle venait de Ferox, elle aurait entendu parler de Chrom puisqu’il avait lui-même diriger l’armée feroxienne lors de la libération de Valm. Cela expliquerait également pourquoi le Roi n’avait pas reconnu l’arme de la dame de la rivière : Elle devait appartenir à la royauté d’un royaume de Valm.

Il y avait bien donc d’autres voyageurs comme lui.
Chrom
Age : 25
Métier : Roi d'Ylisse
Messages : 34
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le 16/6/2018, 16:11

La jeune femme se raidit en entendant Chrom - qui était venu s’installer à ses côtés pendant son temps de réflexion - rire brièvement. Et voilà. Il rigolait, la prenant certainement pour une folle.

Tournant la prête vers lui - prête à répliquer qu'elle ne lui avait pas dit la vérité - elle s'interrompit en le voyant sourire.

Qu'est-ce que... ?

- "Je vous prendrais pour une folle, s’il ne m’était pas arrivé la même chose. Venez-vous d’Ylisse vous aussi? À moins que vous veniez plutôt de Ferox, cela expliquerait pourquoi vous ne m’avez pas reconnu. Non, vous devez plutôt venir de Valm, n’est-ce pas?"

Azura resta interdite pendant quelques secondes, tentant d'assimiler l'information, et son regard se fit pensif pendant quelques instants.

Donc... Chrom venait lui aussi d'un autre monde. Mais pas du même que celui de la jeune femme, au vu des noms de pays - de royaumes ? - qu'il cita avec un certain enthousiasme.

Je vois...

Quelque peu rassurée de se retrouver face à quelqu'un étant dans le même cas qu'elle, Azura se surprit à se détendre, la tension précédente de son corps fondant comme neige au soleil.

Repliant sa jambe droite, la jeune femme se tourna vers l'homme, qui se trouvait à sa droite. Son pied gauche restant en contact avec l'eau - même si elle en ressentait de moins en moins le besoin - et sa main droite posée dans l'herbe à ses côtés afin de lui servir d'appui, Azura observa un instant l'homme, avant de prendre la parole. Sa voix s'éleva doucement dans l'air, tandis qu'elle adressait un regard d'excuse à Chrom.

- "Navrée de vous décevoir, mais je n'ai jamais entendu parler de ces... différents endroits... Je suis originaire du royaume de Vallah, qui a récemment réintégré sa place entre les royaumes de Nohr et d'Hoshido."

En citant ainsi les noms des différents royaumes, Azura cherchait à savoir si son interlocuteur avait déjà entendu parler d'eux ou non. Voilà qui permettrait de définir pleinement si Chrom et elle venaient de deux mondes différents.

intriguée, la jeune femme inclina un peu la tête sur le côté avant de demander, après un instant de silence :

- "Vous... venez donc de ce royaume... Ylisse. C'est bien cela ?"

Avec une certaine curiosité visible dans ses prunelles dorées, Azura observa son opposant, en attendant sa réponse. En tout cas, la jeune femme commençait à trouver la situation des plus intéressantes.
Azura
Métier : Conseillère de Corrin à Vallah / Vagabonde à Gaïa
Messages : 26
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le 20/6/2018, 18:46

Le visage d’Azura passa d’une expression surprise à l’une des plus pensives. Il y avait une pointe de doute dans les yeux de la jeune femme lorsque Chrom tenta de deviner son royaume d’origine et il fronça les sourcils : Se pouvait-il qu’elle puisse venir d’un autre royaume? D’un autre continent même? Il n’avait jamais entendu parler d’un autre lieu outre les continents sur lesquels il avait posé les pieds. Beaucoup trop de questions se bousculèrent dans sa tête, et il préféra plutôt attendre la réponse de la mage d’eau avant de sauter à quelconque conclusion.

Cette dernière sembla se détendre et elle adopta une pose plus attentive à la discussion en tournant son corps vers lui. Inconsciemment, il imita l’initiative en tournant sa jambe et en déposa son gauche genou au sol le forçant à faire face à Azura. Les deux personnages se fixèrent un instant, encore sous le choc de la précédente révélation. Elle prit finalement la parole pour s’excuser de son ignorance des royaumes qu’il avait énumérés.

« Je suis originaire du royaume de Vallah, qui a récemment réintégré sa place entre les royaumes de Nohr et d'Hoshido. »

Le guerrier fouilla dans sa mémoire pour savoir s’il n’avait pas déjà entendu parler de ces pays auparavant. Ses yeux commencèrent à bouger en fixant des points qui ne se trouvaient que dans son esprit, en croisant parfois le regard de la jeune femme qui semblait tenter de déchiffrer de que ces spasmes oculaires pouvaient bien signifier. Il semblait avoir déjà entendu ces noms…

« Vous... venez donc de ce royaume... Ylisse. C'est bien cela?, demanda Azura, rompant ce bref moment de réflexion.

- Oui, je viens bien d’Ylisse. Je suis en fait le Saint-Roi… »

Chrom s’interrompit un instant. Ses yeux restèrent fixer sur un point que lui seul pouvait voir. Il releva tranquillement son regard vers celui de la femme qui se disait venir de Vallah. Nohr et Hoshido… S’agissait-il…?

« Avez-vous bien dit les royaume d’Hoshido et de Nohr? Les royaumes de légende? »

Dans sa jeunesse, le petit Chrom s’était fait raconter bien des histoires. L’histoire de son ancêtre, le Roi-Héros Marth, ainsi que sa femme, l’histoire des dragons, la création d’Ylisse, les guerres entre les royaumes, et bien d’autre. Ces événements étaient racontés dans les livres d’histoires dans la bibliothèque royale. Il avait toujours été fasciné par le passé et les récits de son ancêtre, dont il porte la marque et dont sa lame repose présentement à ses côtés. Mais il y avait d’autres histoires qui ne se trouvait pas dans les livres et dont il n’y avait aucune preuve, aucune relique pour prouver leur véracité, seulement la parole des raconteurs. Ces légendes prenaient place dans les royaumes d’Hoshido et de Nohr.

« Mais… c’est impossible… Il s’agit de légendes, de contes que les parents racontent à leurs enfants… »

Se pouvait-il que Azura viennent de ces royaumes? Que ces lieux soient bel et bien réels? L’ylissien se redressa et couvrit sa bouche de sa main. Il s’était penché vers l’avant, complètement appuyer sur ses genoux. Le regard pointé vers le cours d’eau, il prit un moment de réflexion. Chrom était prêt à donner le bénéfice du doute à la jeune femme, malgré le fait insensé qu’elle puisse venir d’un lieu de légende. Il se tourna de nouveau vers Azura qui devait être complètement désemparé suite aux folles paroles qu’il venait de prononcer. D’un regard sérieux, il lui dit :

« Je suis prêt à vous croire. Je suppose que la situation dans laquelle nous nous trouvons prouve que tout est possible, n’est-ce pas? Aussi bien se faire confiance. »

Un sourire réapparu sur ses lèvres. Encore un peu sous le choc de la nouvelle, il regardait toutefois de nouveau droit devant lui. Peu importait de où elle venait, de où lui-même venait : Ils étaient tous les deux ici pour la même raison, et il était mieux qu’ils soient alliés dans cette mission.
Chrom
Age : 25
Métier : Roi d'Ylisse
Messages : 34
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le 21/6/2018, 00:18

La jeune femme attendit patiemment que son vis-à-vis sorte de ses réflexions, laissant le silence retomber brièvement après sa question. Chrom semblait... perturbé. La pensée qu'il avait peut-être déjà entendu le nom des royaumes qu'elle venait de citer traversa l'esprit d'Azura, et elle fronça un peu les sourcils.

Il ne peut pas en avoir entendu parler... Nous venons de deux mondes différents... Non ?

Pourtant, la jeune femme ne pu s'empêcher de douter, en voyant l'air pensif de son vis-à-vis.

- "Oui, je viens bien d’Ylisse. Je suis en fait le Saint-Roi…"

L'esprit d'Azura bloqua sur les derniers mots de son interlocuteur. Il était Roi ?!

J'ai menacé un Roi...

La jeune femme voulu présenter des excuses à Chrom pour son attitude précédente - chose qu'elle aurait finit par faire de toute façon, Roi ou pas - mais elle fut interrompue par la question de celui-ci, qui lui demandait confirmation vis-à-vis des royaumes de Nohr et d'Hoshido... Venait-il de parler de "royaumes de légende" ?!

Perplexe, Azura adressa un regard témoignant de sa confusion à son vis-à-vis, tandis qu'elle hochait juste lentement la tête en signe de confirmation.

Pourquoi parle-t-il de "royaumes de légende" ?

Là, la jeune femme était pour le moins perdue. De un, Chrom connaissait le nom des royaumes Nohrien et Hoshidien, mais en plus, ces deux royaumes étaient donc des légendes, dans son monde ?

Nos deux mondes sont donc liés, d'une façon ou d'une autre... Comment est-ce possible ? Surtout que je n'ai jamais entendu parler d'un quelconque "royaume d'Ylisse", même dans nos propres légendes...

Le Roi souffla quelques mots, mais Azura les entendit à peine, perdue dans ses propres réflexions. Mais elle eu beau chercher, elle ne voyait vraiment pas en quoi leurs deux mondes pourraient être reliés.

Après quelques instant, Azura perçu un peu de mouvement à ses côtés, et elle tourna la tête vers Chrom, afin de le regarder à nouveau. C'est d'un ton sérieux qu'il prit la parole :

- "Je suis prêt à vous croire. Je suppose que la situation dans laquelle nous nous trouvons prouve que tout est possible, n’est-ce pas? Aussi bien se faire confiance."

Il sourit ensuite à cela, et Azura se surprit à sourire un peu, en réponse. Si ils choisissaient de se faire confiance, cela ne pouvait que les aider, dans ces terres inconnues... et avec la mission qu'ils avaient à accomplir.

Et étrangement, même si elle se sentait toujours un peu confuse à cause des légendes évoquées par Chrom, elle se rendit compte qu'elle était prête à lui faire confiance, à son tour.

Après tout, n'était-ce par pour cela qu'elle se trouvait actuellement assise dans l'herbe, à ses côtés, avec sa lance posée à sa gauche, au lieu d'être dans l'une de ses mains ?

Penser à son arme lui rappela ce qu'elle comptait faire plus tôt, et elle inclina respectueusement la tête à l'intention de Chrom.

- "J'aurai dû le faire plus tôt... Mais veuillez m'excuser, pour mon attitude à votre encontre, Chrom..." Elle releva le regard vers lui après avoir maintenu sa position pendant quelques secondes. "Ou plutôt devrais-je vous appeler "Votre Altesse" ?"

Bien qu'elle avait reprit un air calme, ses prunelles dorées laissaient entrevoir une légère taquinerie, loin d'être méchante : Azura avait juste l'intuition que Chrom n'était pas très à cheval sur ce genre de formalités... Elle espérait en tout cas que ce n'était pas le cas, car sinon, il pourrait mal prendre sa "taquinerie".

Se redressant ensuite, la jeune femme reporta son regard sur l'eau, avant de déclarer doucement :

- "Pardonnez ma curiosité, mais j'avoue que vos paroles m'ont intriguées... Vos légendes... de quoi parlent-elles ? Si m'en parler ne vous dérange pas, bien sûr."

Pour être honnête, Azura doutait que les légendes Ylissiennes évoquent un royaume autre que ceux d'Hoshido et de Nohr... Après tout, ses terres d'origine n'étaient revenues dans les mémoires des habitants de son monde que depuis peu, et avant cela, Vallah avait disparu pendant nombres d'années, oublié par les habitants des deux autres royaumes.

Même si son interlocuteur ne connaîtrait donc probablement rien au sujet de Vallah, la jeune femme restait cependant curieuse au sujet des légendes semblant bercer les enfants Ylissiens, et elle attendit donc patiemment de savoir si Chrom accepterait d'en parler ou non.
Azura
Métier : Conseillère de Corrin à Vallah / Vagabonde à Gaïa
Messages : 26
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le 21/6/2018, 22:26

Le sourire discret que la jeune femme adressa en retour au sien rassura Chrom qu’elle était elle aussi prête à lui faire confiance. Pouvoir compter sur une alliée qui se retrouvait dans la même situation que lui permettrait sans nul doute de faciliter la lutte contre la corruption qui semblait envahir leur monde. Ensemble, ils pourraient s’entraider pour veiller sur la sécurité des habitants qui faisaient face à ce mal. Ils seraient, d’une certaine manière, un groupe de… de Veilleurs. Si eux deux s’étaient retrouvés ici, alors qu’ils viennent de mondes différents, peut-être était-il possible de retrouver d’autres élus des Dieux qui avaient été envoyé dans cette même mission? En rassemblant ces individus, leur nombre pourrait également leur donner de la visibilité et de l’influence auprès des gouvernements locaux.

Mais, en cet instant, ils n’étaient que deux, et il devait se concentrer sur la discussion en cours.

Le visage d’Azura fut voilé par soudaine une expression de choc et elle s’inclina rapidement devant le Saint-Roi en s’excusant :

« J'aurai dû le faire plus tôt... Mais veuillez m'excuser, pour mon attitude à votre encontre, Chrom... Ou plutôt devrais-je vous appeler "Votre Altesse"? »

La femme se releva alors qu’elle exclama ce que Chrom ne pouvait prendre que comme une plaisanterie. La chose le fit glousser et répondit à son inquiétude avec un signe de la main lui signifiant de jeter toutes ces formalités à l’eau :

« Je vous en prie, appelez-moi Chrom. Je n’ai jamais apporté d’importance à l’étiquette, la rassura-t-il.  De plus, je ne règne sur aucune terre ni aucun homme en ce monde. »

L’ylissien supposait que les présentations n’avaient pas été faites en bon et dut forme. Même s’il n’aimait pas particulièrement l’obligation qu’avaient les gens de lui adresser avec un titre de noblesse, cette coutume avait sa place dans les situations le demandant. Mais lorsque la situation était une rencontre dans le milieu d’une rivière, ce genre de d’étiquette n’avait pas sa place selon lui : Le Saint-Roi n’était pas ici pour appliquer les devoirs de son titre, mais pour aider les gens de son royaume, et de tous les royaumes, peu importe leur monde. Il avait le même désir de protéger les autres que lorsqu’il avait formé les Veilleurs avec sa sœur et son second, il y a de cela bien des années.

La plaisanterie d’Azura et le rire du voyageur semblait avoir détendu l’atmosphère suite à la tension créée par la révélation de Chrom à la jeune femme. C’est donc après un court moment de silence que celle-ci le questionna sur le sujet qui avait causé un drame quelques instants plus tôt :

« Pardonnez ma curiosité, mais j'avoue que vos paroles m'ont intriguées... Vos légendes... de quoi parlent-elles ? Si m'en parler ne vous dérange pas, bien sûr. »

L’homme reprit un air sérieux. Son sourire ne quitta pas son visage, mais celui-ci se fit plus léger alors qu’il fouillait dans ses mémoires pour se souvenir des détails des contes qu’on lui racontait lorsqu’il était plus jeune. Alors qu’il n’était un prince, il appréciait que ses gardiens lui racontent ces légendes qui prenaient place dans les royaumes de Nohr et d’Hoshido avant d’aller dormir. Avec l’âge, il comprenait la différence entre ces récits fictifs et l’histoire du monde réel, et ces contes à la morale simpliste ne l’intéressaient de moins en moins.

« Il y en a tant : Il m’est difficile de deviner celles qui sont réellement des légendes de celles qui ont été inventés par un barde. Les royaumes de Nohr et d’Hoshido sont un peu les lieux passe-partout pour ce genre d’histoire : Ce sont les royaumes que l’on retrouve dans tous les contes de fées! Ça fait bien longtemps qu’on ne m’a pas raconté l’une de ces histoires… »

Il détourna lui aussi son regard vers la rivière, tentant de se remémorer les paroles de ses gardiens.

« Je me souviens de l’une d’entre elle, commença-t-il, où un prince est déchiré entre ses deux familles : L’une est de sang, l’autre de liens. Elle raconte que ce n’est pas seulement ce qui coule dans nos veines qui dicte les membres de notre famille, ou bien que la famille est plus importante que tout, selon la version. Voyez-vous, ce prince est né d’Hoshido, mais fut élevé à Nohr, et il doit choisir de quel côté il doit combattre dans la guerre entre les deux royaumes. Selon celui qui raconte l’histoire, le prince choisit l’une ou l’autre de ses familles, et la morale de l’histoire change avec elle. »

Chrom aimait bien cette histoire lorsqu’il était qu’un enfant : Il aimait se projeter dans le rôle du prince qui réussit à aller au-delà de son héritage pour sauver ce qui était important pour lui, comme lui-même souhaitait se rebeller contre ce que représentait son père et mettre un terme à la guerre entre Ylisse et Plegia. Il considérait les liens qu’il avait formés avec ses amis les véritables fondations pour ce qu’il considérait comme sa famille.
Chrom
Age : 25
Métier : Roi d'Ylisse
Messages : 34
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le 23/6/2018, 16:02

Chrom sembla bien accepter la plaisanterie de la jeune femme, puisqu'il rit un peu à cela, avant de lui indiquer qu'elle pouvait l'appeler Chrom, et qu'il n'était effectivement pas attaché à toutes ces formalités, et Azura sourit en entendant cela, rassurée qu'il ait bien prit ses paroles.

En reportant son regard sur la rivière, la jeune femme laissa quelques instants s'écouler, avant de demander à son interlocuteur de lui parler un peu de ces légendes, qui l'intriguaient grandement.

Quelques instants de silence s'ensuivirent, temps au cours duquel Azura jeta un regard à son voisin. Voyant celui-ci observer un point imprécis avec un air pensif, elle comprit qu'il cherchait ses mots, et elle garda donc le silence, laissant les secondes s'écouler telles l'eau devant eux.

Lorsque le Roi prit la parole cependant, Azura tourna la tête vers lui. Un léger sourire étira ses lèvres lorsqu'elle entendit la façon dont les Ylissiens voyaient son monde.

Un conte de fée...

Voilà une vision des choses qui fit quelque peu rêver Azura. Elle aurait aimé que les choses se passent comme dans une telle histoire... Et que bien moins de sang ne soit versé.

Secouant doucement la tête pour chasser ces sombres pensées de son esprit, la jeune femme se concentra à nouveau sur les paroles de Chrom, qui lui firent hausser un sourcil.

Une histoire de prince partagé entre deux familles... Ça me semble étrangement familier...

L'histoire racontée par l'Ylissien était celle de Corrin... A un détail près. Dans l'histoire vécue par Azura, le prince en question n'avait pu se résoudre à choisir entre sa famille de sang et sa famille de lien.

Ces légendes parleraient donc... De versions alternatives de l'histoire que nous avons vécu ?

Bien que l'idée perturba un peu la jeune femme, elle ne fut pas vraiment étonnée que l'histoire change en fonction du choix fait par le prince : il est vrai que les choses se seraient passées bien différemment, si Corrin avait choisit entre Hoshido ou Nohr...

Gardant le silence pendant quelques instants, Azura finit par laisser un léger sourire étirer ses lèvres.

- "Je vais vous raconter une autre version de vos légendes... Une histoire, où le prince ne choisit ni sa famille de sang, ni sa famille de lien."

La jeune femme tendit la main vers l'eau devant elle, et son collier émit une douce lueur. L'eau sembla s'animer à nouveau, tandis qu'elle parlait doucement, son regard semblant un peu absent de par l'histoire sur laquelle elle se concentrait.

- "Le prince de vos légendes se trouva être enlevé par le peuple Nohrien. En représailles, les Hoshidiens enlevèrent une princesse Nohrienne, et demandèrent que le prince leur soit rendu en échange. Cependant, les Nohriens refusèrent... Et les deux enfants se trouvèrent donc élevés par les deux familles royales." Azura bougea lentement la main, faisant danser quelques filets d'eau au dessus de la rivière. "Les années s'écoulèrent... Jusqu'au jour où le prince finit par être réuni avec sa famille de sang... Et un choix finit par lui être demandé. Allait-il rester avec ses frères et sœurs de sang, ou bien revenir auprès de la famille qui l'avait élevée ? Allait-il s'allier à Hoshido, ou à Nohr ?" Tout en parlant, Azura donna une forme à l'eau : d'un côté, les filets d'eau s'assemblèrent pour former le blason Nohrien, et de l'autre, ils formèrent le blason Hoshidien. "Contrairement à ce qui était attendu de lui... Le prince ne parvint pas à choisir. Il ne voulait pas prendre parti dans cette guerre."

Azura tendit sa seconde main vers l'eau, faisant sortir de nouveaux filets d'eau de la rivière. Elle aimait animer ses histoires ainsi, lorsqu'elle le pouvait. Cela l'aidait à se concentrer sur son récit, et avait le mérite de ne pas lui demander une trop grande dépense d'énergie, puisqu'elle ne créait pas l'eau elle-même.

- "Alors rejeté par les deux familles, qui se sentirent trahies, le prince partit en quête d'un moyen d'arranger les choses. D'arrêter cette guerre qui n'avait que trop duré. Il s'avéra que cette solution lui fut présentée par la princesse Nohrienne élevée à Hoshido..." Tout en parlant, la jeune femme forma lentement un troisième blason avec l'eau, blason qui se plaça entre les deux précédentes formes aquatiques. "C'est ainsi que le prince apprit l'existence du royaume maudit de Vallah. Une terre, dont quiconque en parlerait en dehors des frontières du royaume se verrait perdre la vie en quelques instants... Une terre oubliée de tous, qui se trouvait pourtant être à l'origine du conflit entre les deux autres royaumes."

Les blasons aquatiques disparurent lentement, tandis que l'eau changeait d'apparence. Bougeant lentement les mains alors qu'elle organisait l'élément vital au gré de ses idées, Azura reprit la parole :

- "Après de nombreuses épreuves, le jeune prince parvint à réunir ses deux familles sous la même bannière." L'eau prit la forme de plusieurs hommes et femmes tendant des armes dans une même direction, avant qu'elle ne fasse s'élever un peu plus d'eau de la rivière. "Pour libérer les deux royaumes rivaux, il fallait libérer celui à la source du conflit. Et pour se faire, mettre fin à la malédiction pesant sur les terres de Vallah. Le prince, accompagné des personnes ayant rejoint sa cause au fil du temps, affronta alors le Dragon Néant, qui était à l'origine de la malédiction."

La scène aquatique créée par Azura représentait désormais un groupe de personnes, contre un dragon. Les figures s'animèrent - le groupe humain bougeant autour du dragon tandis que celui-ci ripostait - reproduisant ainsi une version imagée du combat ayant eu lieu. Après un dernier "coup", le dragon disparu lentement, l'eau le constituant retournant dans la rivière au fur et à mesure que sa silhouette s'effaçait. Il ne restait désormais plus que les silhouettes humaines, qui levèrent leurs armes en signe de triomphe.

La scène changea à nouveau, représentant le groupe réuni autour d'une silhouette masculine, tandis que le blason de Vallah se reformait au dessus de lui.

- "Le jeune prince devint alors le Roi du royaume désormais libéré, et celui-ci regagna sa place entre les royaumes Nohrien et Hoshidien. Une ère de paix et de prospérité commença alors entre les trois royaumes, et les familles royales autrefois rivales..."

Rebaissant lentement les mains, Azura relâcha l'emprise qu'elle avait sur l'eau, afin de laisser celle-ci regagner lentement le lit de la rivière. L'éclat de son collier cessa, et la jeune femme laissa le silence retomber pendant quelques instants.

Après un moment, Azura tourna la tête vers Chrom avant de lui demander, avec un léger sourire :

- "Alors ? Que pensez-vous de cette histoire ?"
Azura
Métier : Conseillère de Corrin à Vallah / Vagabonde à Gaïa
Messages : 26
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le 28/6/2018, 23:44

Après un silence encourageant la réflexion suite au récit de Chrom, Azura proposa se propre version de l’histoire. Il porta un regard discret aux mains de la femme lorsqu’elle avança l’une d’entre elle vers le cours d’eau devant eux : Ses doigts étaient légers et fins, visibles au bout de ses longues mitaines blanches. Après avoir fait danser ses doigts, la surface de la rivière se mit à changer de forme : De longs filets d’eau se mirent à percer la surface en créant des arcs et des rubans. Le Roi se tourna vers la mage, dont le pendentif autour de son cou émettait une lueur féerique. Il n’y avait aucun doute maintenant. Chrom avait bien cru voir une lumière venir de son collier plus tôt lorsqu’ils étaient tous deux dans la rivière, mais il ne pouvait confirmer sur le coup. Mais, maintenant qu’il l’avait devant lui, il était certain que le bijou était bien la source de cette magie.

Azura commença son récit, qui ressemblait à la prémisse qu’il avait raconté plus tôt mais, cette fois-ci, le prince prit la décision de ne pas rejoindre la guerre créée par ses deux familles. L’ylissien retourna son regard vers la rivière car, de son courant, un spectacle aqueux créé par la voyageuse illustrait l’atmosphère de ses paroles. Les filets d’eau semblèrent créer des blasons, probablement attribué aux deux familles : L’un d’entre eux semblait prendre la forme d’une étoile du matin, tandis que le second rappelait l’astre de la nuit. Avec l’aide de son autre main, la jeune femme dessina un troisième blason – une étoile entouré de formes courbes – lorsqu’elle introduit le royaume qu’elle dit maudit de Vallah. Ne disait-elle pas elle-même venir de Vallah?

Le théâtre aquatique laissa place à des formes en répétitions ressemblant à la silhouette d’une armée qui, au fil du récit d’Azura, firent face à un dragon immense en comparaison aux formes humaines. Après une recréation de la bataille, l’être mythique commença à fondre et l’eau le formant retourna à la rivière. La prochaine scène montrait le jeune prince, maintenant victorieux avec son armée assemblé autour de lui et le symbole de Vallah flottant au-dessus de la foule.

« Le jeune prince devint alors le Roi du royaume désormais libéré, et celui-ci regagna sa place entre les royaumes Nohrien et Hoshidien, termina Azura. Une ère de paix et de prospérité commença alors entre les trois royaumes, et les familles royales autrefois rivales... »

Les filets d’eau devant les yeux de Chrom disparurent en rejoignant l’eau de la rivière. Tout le long de la prestation, il ne put s’empêcher de regarder ébahit l’acte sans même que l’idée d’interrompre Azura ne lui traverse l’esprit. Ses douces paroles coulaient aussi gracieusement que l’eau devant lui et il sentait légèrement hypnotisé par le récit. Chaque mot semblait être plus qu’un simple son, mais apportait également avec lui une odeur et une image. Revenant tranquillement à lui-même, il assimila en détail le conte de la mage de Vallah.

« Alors? Que pensez-vous de cette histoire?, demanda Azura avec un sourire timide sur les lèvres, après un instant de silence.

- C’est une très belle histoire, dit-il, sincère, en regardant la dame d’azure dans les yeux. Il prit une pause. Désolé, je suis toujours surpris par votre maîtrise de l’eau, dit-il en secouant la tête, comme s’il venait de reprendre ses esprits, et en regardant de nouveau la rivière où s’était déroulé le spectacle plus tôt. »

L’image des doigts d’Azura dansant au rythme de l’eau qui prenait vie devant ses yeux ne quittait pas son esprit : Il n’avait jamais vu une telle maitrise de la magie. Chrom avait vu des boules de feu être projeté sur le champ de bataille, des éclairs s’abattre  du ciel, mais une magie aussi délicate que celle de la femme était un mystère pour lui. Peut-être était simplement parce qu’il n’avait connu que des mages de batailles et qu’entendu les récits de magiciens qui contrôlaient le ciel et la terre.

L’ylissien tâchait toujours de se concentrer sur l’histoire d’Azura. Même si ce qu’il avait conté lui-même n’était qu’un conte, le récit de la jeune femme ne donnait pas l’impression d’en être un, lui. C’était plutôt des souvenirs qu’elle avait, comme si elle racontait son propre passé. Se pourrait-il que ce qui n’est que contes et légendes pour lui soit en fait la vie qu’Azura ai connu?

Chrom tourna le regard de nouveau vers la jeune femme, regardant ses mains, montant le long de ses bras et de ses vêtements qui était visiblement fait sur mesure, avec des matériaux de qualités, sans l’ombre d’un doute. Ses longs cheveux étaient impeccables, malgré leur longueur, et sa peau était aussi pâle que le blanc de ses vêtements. Le Saint-Roi sentit le sang monter dans ses joues et il se sentit maladroit de scruter du regard la femme qui était assise à ses côtés lorsque son regard atteignit le visage d’Azura. Gêné, il changea brusquement son centre d’intérêt sur la lance qui reposait entre eux deux. Le rouge de son visage se dissipa peu à peu alors qu’il fronçait les sourcils en scrutant du regard l’arme et il reprit son sérieux.

« Vous avez mentionné une princesse au début de votre histoire, enlevée par la famille d’Hoshido. Qu’est-il advenu d’elle? »

Chrom posa sa question en fixant un point imaginaire entre la rivière et la jeune femme, ne jetant que des coups d’œil furtifs et rapides à celle-ci. Il devinait déjà sa réponse, mais ne voulait pas s’avancer davantage sans en être certain.
Chrom
Age : 25
Métier : Roi d'Ylisse
Messages : 34
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le 1/7/2018, 15:36

Son vis-à-vis ne mit pas longtemps à répondre à Azura, et celle-ci sourit devant la sincérité visible dans les prunelles bleues de celui lui faisant face. Elle était contente d'avoir réussi à transmettre autre chose, plutôt que l'incertitude - la peur parfois - qu'elle a pu ressentir au cours des épreuves auxquelles elle avait participé, aux côtés de Corrin et des autres frères d'armes du jeune homme.

Lorsque Chrom secoua la tête après s'être excusé, la jeune femme secoua doucement la tête à son tour, avant de prendre la parole, d'un ton rassurant :

- "Vous n'avez pas à vous excuser pour cela voyons..."

Azura reporta ensuite son regard sur la rivière, vers laquelle le roi d'un autre monde s'était tourné lui-aussi, et elle laissa le silence retomber entre eux.

Pensive, la jeune femme laissa ses pensées dériver, sans vraiment se préoccuper du temps qui s'écoulait, tel l'eau de la rivière devant eux.

Perdue dans quelques souvenirs, Azura ne sentit pas le regard de son voisin sur elle, mais elle réagit cependant en entendant sa voix. La question de Chrom fit doucement sourire la jeune femme, et elle le regarda un instant, avant de reporter son attention sur la rivière.

- "J'ai comme l'impression que vous avez déjà une idée à ce sujet."

Azura l'avait perçu, dans sa voix. La question du roi - qui demandait ce qu'était devenue la princesse Nohrienne dont elle avait parlé dans son histoire - sonnait plus comme une demande de confirmation, que comme une question réelle.

La main droite de la jeune femme se porta à son cou, et elle toucha doucement le pendentif s'y trouvant, dans un geste affectueux. Le regard fixé sur l'eau, Azura reprit doucement la parole, d'une voix douce.

- "Elle a fait le choix de suivre le prince sur la voie qu'il choisirait... Et ce, même si il avait choisit l'une des deux familles." La jeune femme jeta un coup d’œil à la lance se trouvant à ses côtés. "Si ses connaissances en armes étaient limités, elle s'est imposé un entraînement rigoureux, afin de pouvoir accompagner le prince et ses alliés dans les différentes épreuves auxquelles ils durent faire face." Azura prit doucement le pendentif accroché à son cou entre ses doigts en regardant à nouveau la rivière. "De chanteuse et danseuse, elle est aussi devenue combattante. Lorsque le prince devint roi, elle demanda à devenir sa conseillère, afin de l'assister dans la reconstruction du royaume de Vallah." La jeune femme leva le regard sur le ciel. " Et aujourd'hui, elle se retrouve bien loin de chez elle..."

Le regard posé sur le ciel, Azura continua à caresser le pendentif qu'elle portait... Cet héritage familial, qui était aussi accompagné d'une chanson, qui avait la capacité d'apaiser les esprits.

Chanson qu'elle commença à fredonner doucement, sans vraiment s'en rendre compte, tandis qu'elle laissait à nouveau son esprit dériver au gré de quelques souvenirs.
Azura
Métier : Conseillère de Corrin à Vallah / Vagabonde à Gaïa
Messages : 26
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le 4/7/2018, 21:58

Le sourire spontané et le regard furtif d’Azura fut assez d’une réponse pour confirmer ce que le Roi avait présumé : Elle était bien la princesse Nohrienne de son histoire. Aucunement surpris par cela, Chrom fut tout de même rassuré que ce personnage qui fut enlevé par un acte de vengeance soit finalement sain et sauf.  Par politesse, la jeune femme répondit tout de même à voix haute à sa question :

« J'ai comme l'impression que vous avez déjà une idée à ce sujet. »

D’un mouvement calme et gracieux, la main d’Azura vint effleurer l’amulette qui pendait à son cou, guidant par la même occasion de regard de Chrom qui fixa cet artefact magique. Encore une fois gêné après avoir réalisé qu’il fixait une fois de plus ainsi sa compagnonne, il rougit après qu’un éclair de réalisation ait traversé ses yeux et détourna une fois de plus son intérêt vers la rivière. Lorsque la jeune femme débuta le récit du destin de la princesse nohrienne, le Saint-Roi se laissa de nouveau bercer par ses paroles. Le discours de persévérance qu’elle raconta lui rappela sa propre jeunesse, où il s’était imposé un dur régime d’entrainement afin de pouvoir protéger les siens du mal qui avait failli détruire leur royaume. En admiration devant sa défunte sœur qui avait su redonner espoir à son peuple par son rayonnement, il souhaitait lui-même pouvoir la protéger en s’inspirant du héros de légende. Il savait aujourd’hui qu’être un héros ne se résume pas qu’aux prouesses que l’on peut faire preuve sur un champ de bataille, mais qu’il y avait des forces beaucoup plus puissantes que le nombre d’hommes d’une armée.

Distrait par ses pensées, Chrom fut ramené à lui lorsqu’une douce mélodie parvint à son oreille. Il se tourna vers Azura et suivit son regard vers le ciel lorsqu’il confirma que c’était bien d’elle que venait ce doux fredonnement. La chanson avait un sentiment mélancolique, mais également quelque chose de motivant et de rassembleur. Apaisé, des images de vagues et d’eau traversèrent l’imaginaire du voyageur qui se laissa bercer par les fluctuations des gammes durant un instant qui sembla s’étirer sur des heures. Les yeux fermés, il profita de la brise qui déplaçait ses cheveux et, lorsqu’il les rouvrit quelques instants plus tard, il remarqua la position du soleil dans le ciel. L’astre du matin avait débuté sa descente depuis un bon moment et Chrom dut abaisser son regard vers l’ouest  pour l’apercevoir avant d’être éblouit par son éclat. Il se trouvait au-dessus de la tête d’Azura et flottait, bienveillant, en amont de la rivière. L’ylissien estimait qu’il restait peut-être de trois à quatre heures de lumière.

« Cette chanson, elle vous rappelle votre chez vous, n’est-ce pas?, questionna-t-il en baissant le regard vers la jeune femme. Pourquoi avoir accepté de le quitter pour venir ici?  »

Selon son histoire, elle venait de prendre rôle comme conseillère du roi et débutait la reconstruction de leur royaume : Pourquoi vouloir le quitter à un moment si fatidique pour sauver un autre monde?
Chrom
Age : 25
Métier : Roi d'Ylisse
Messages : 34
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le 27/7/2018, 16:34

Fermant les yeux, Azura continua de fredonner pendant quelques instants, en perdant la notion du temps. Comme lorsqu'elle contait quelques histoires, la jeune femme semblait se laisser porter dans son propre monde, alors que ses pensées dérivaient.

Cependant, la mélodie arriva à sa fin, et le silence retomba entre les deux voyageurs de mondes.

Rouvrant les yeux, Azura garda le regard posé sur le ciel. Du coin de l’œil, la jeune femme pu apercevoir l'astre diurne, dont la hauteur indiquait qu'il ne restait que quelques heures avant que la lune ne prenne sa place.

Je devrais peut-être me mettre en route pour chercher un abri... Il doit probablement y avoir un village, dans les environs.

Se mettre en route serait en effet une bonne idée. A part si elle comptait passer la nuit à la belle étoile.

Perspective qui ne l'enchantait guère. En effet, qui sait quel genre de créatures rodent en ces terres inconnues une fois le soleil couché. Nul doute que passer la nuit dehors n'était pas la meilleure des idées.

Son voisin pris la parole, et Azura hocha lentement la tête en réponse. Elle continuait de faire tourner le pendentif entre ses doigts, dans un geste presque affectueux, tandis qu'elle regardait à nouveau le cours d'eau devant eux.

- "Cette chanson, et ce pendentif, sont tous deux liés. Il s'agit d'un héritage, transmit dans la famille royale de Vallah de génération en génération." Il allait donc sans dire que ces deux éléments rappelaient grandement à Azura d'où elle venait. "Pour ce qui est de ma présence ici... Il semblerait que ce monde soit menacé, et que d'autres mondes dépendent de celui-ci alors... Ce n'est pas comme si je pouvais juste rester les bras croisés, n'est-ce pas ? D'autant plus que mon cousin est censé être arrivé sur ces terres avant moi..." Elle soupira, en levant le regard sur le ciel. "Le plus raisonnable aurait été que je reste à Vallah afin de le remplacer pour organiser le royaume, mais... Je ne pouvais juste pas attendre là-bas, sans rien faire pour aider." Un bref rire lui échappa. "D'autant plus qu'il a tendance à s'attirer des ennuis, si personne n'est là pour veiller sur lui."

La jeune femme laissa sa voix s'éteindre dans un souffle, tandis qu'elle observait le ciel. Un sourire étirait ses lèvres, comme si elle était en train de revivre quelques souvenirs.
Azura
Métier : Conseillère de Corrin à Vallah / Vagabonde à Gaïa
Messages : 26
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le 29/7/2018, 04:12

Le Saint-Roi écouta attentivement la réponse d’Azura expliquant le lien entre la chanson qu’elle venait de fredonner plus tôt, et donc les échos raisonnaient encore dans sa tête, et le pendentif qu’elle portait à son cou. Il se doutait bien que ce bijou avait de l’importance, celui-ci semblant être la source de sa magie, mais il n’avait qu’effleuré la vérité quant à la valeur sentimentale qu’il avait pour la jeune femme. Une relique du passé, transmises de génération en génération, contenant en son cœur un pouvoir magique. Il ne put s’empêcher de penser à sa Falchion, qu’il portait dans son fourreau, auquel il jeta un coup d’œil. Chrom savait qu’il pouvait toujours compter sur les pouvoirs de la lame mythique pour terrasser le mal et les obstacles qui se trouvaient dans son chemin. L’avoir avec lui en ce monde était rassurant, et lui rappelait les personnes qu’il avait défendues grâce à celle-ci, et celles qu’il avait échoué à sauver… Il pouvait comprendre  le sentiment qu’avait Azura envers son propre héritage.

« Pour ce qui est de ma présence ici... Il semblerait que ce monde soit menacé, et que d'autres mondes dépendent de celui-ci alors... Ce n'est pas comme si je pouvais juste rester les bras croisés, n'est-ce pas? »

Là encore, il pouvait réciproquer le sentiment : N’était-ce pas sa raison de venir également? S’assurer du bien de son peuple en s’assurant que le monde des dieux ne soit pas submergé par le chaos? Le Saint-Roi continua à écouter les justifications de la mage d’eau et ses raisonnements. Il ne doutait pas des intentions d’Azura, et sa réponse confirmait ce sentiment : Il souhaitait seulement connaître les motivations de la femme en posant la question, apprendre à la connaître. Maintenant que les deux s’étaient trouvés, il serait mieux qu’ils restent ensemble afin de s’assurer d’avoir un allié dans ce nouveau monde. S’il y a d’autres élus comme eux venant de leur monde ici, il serait sage de les rassembler et de les guider sous une même bannière afin de lutter contre la corruption de ce monde. La femme aux cheveux azurs précisa la présence de son cousin à Gaïa, la précédent dans son arrivée : Il saurait probablement sage de le retrouver, dans ce cas, afin qu’il les rejoigne dans leur groupe.

« D'autant plus qu'il a tendance à s'attirer des ennuis, si personne n'est là pour veiller sur lui.

- Je peux comprendre, répondit-il, avec quelqu’un en tête. »

Tout le long de sa réponse, Chrom maintenait les yeux sur Azura, tout en gardant un œil sur le soleil qui continuait sa descente quotidienne. Il serait probablement sage de commencer à bouger d’ici, s’ils voulaient pouvoir avoir un endroit en sécurité pour faire un campement. L’ylissien ne savait pas s’il y avait des villages sur le chemin, ou bien non loin d’ici, mais il ne souhaitait pas miser sur cette chance. En suivant la rivière, ils tomberaient sans nul doute sur un lieu couvert ou bien peut-être sur une habitation. Les deux voyageurs pourraient ensuite sans doute pêcher dans le cours d’eau pour se faire un repas, en plus des fruits qu’il ‒

Le guerrier se saisit du sac qui contenait les fruits et noix qu’il avait promis à Azura lorsqu’ils s’étaient parlés dans le cours d’eau. Il l’avait délaissé plus tôt lors de leurs présentations et discussions et le tout était complètement sorti de son esprit par la suite. Trouvant facilement cette fois la poche qui contenait les vivres, il l’ouvrit et la tendit à la jeune femme en l’incitant à manger quelque chose.

« Tenez : J’avais complètement oublié que je vous avais promis de la nourriture lors de notre rencontre. Manger vous redonnera des forces. »

Tout en tendant les fruits à la voyageuse, Chrom commença à se relever, se présentant un genou posé par terre à Azura, son bras posé sur son autre genou, levé. Après un dernier coup d’œil vers le ciel, il dit :

« Vous en aurez bien besoin : Il serait sage de bouger d’ici, annonça-t-il. Le soleil ne tardera pas à s’éclipser, et nous devrions nous trouver un endroit où se faire un campement d’ici là. Pensez-vous être capable de vous relever et de marcher avec moi? »

Ce qui serait encore plus niais que de rester ici serait de quitter l’endroit alors que la mage d’eau ne puisse bouger. L’air était bon, et le ciel était bien dégagé : Cela restait donc une option. Mais qui sait les dangers qui pouvaient surgir durant la nuit s’ils restaient ainsi à découvert…
Chrom
Age : 25
Métier : Roi d'Ylisse
Messages : 34
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le 31/7/2018, 16:15

Lorsqu'Azura évoqua la faculté de Corrin à s'attirer des ennuis, le Saint-Roi prononça quelques mots qui indiquèrent à la chanteuse qu'il voyait de quoi elle parlait, et le silence retomba entre eux pendant quelques instants.

La jeune femme fut cependant tirée de quelques pensées lorsqu'elle entendit son voisin fouiller dans son sac, manifestement à la recherche de quelque chose. Elle ne tarda pas à avoir l'explication de cette recherche, lorsqu'elle tourna la tête vers lui en entendant les quelques mots qu'il prononça.

Hésitante, Azura regarda la pochette qui contenait les vivres évoquées par Chrom auparavant, sans faire mine de la prendre dans un premier temps. L'idée de piocher dans les réserves du roi d'un autre monde la dérangeait, mais en même temps, elle ne pouvait nier le fait qu'une certaine faim commençait à pointer le bout de son nez...

Finissant par céder, la jeune femme remercia son voisin avec un sourire, avant d'ouvrir la pochette afin d'en observer le contenu. Quelques fruits et baies lui semblèrent familiers, et Azura en mangea quelques uns tandis que le Saint-Roi commençait à se relever.

Comprenant sans peine ce qui allait suivre, la jeune femme grignota juste assez afin de pouvoir reprendre quelques forces - autres que celles que l'eau pouvait lui apporter - et referma la pochette au moment où Chrom prenait la parole, après avoir regardé le ciel.

Hochant la tête aux mots de son vis-à-vis, Azura lui rendit la pochette en le remerciant une nouvelle fois, avant de dire, en essayant de se lever :

- "Je pense pouvoir marcher..."

Le plus difficile va juste être de me relever...

La jeune femme utilisa sa lance comme un appui afin de se relever, mais elle manqua basculer malgré ses efforts. Sans l'intervention de Chrom, Azura aurait certainement percuté le sol de façon imprévue et douloureuse. Son corps s'était en effet engourdit pendant le temps qu'elle avait passé assise, et ses jambes s'étaient dérobées sous elle.

Avec l'aide du Saint-Roi et de l'appui de son arme, la jeune femme parvint à se stabiliser debout, et adressa un regard reconnaissant à son voisin.

- "Merci... Je crois avoir un peu surestimé mes capacités..." Le regard de la chanteuse se posa sur la rivière, et elle ne tarda pas à déclarer, pensive. "Si vous pensez suivre la rivière pendant un temps, je pourrais vous suivre en marchant dans l'eau. L'énergie que celle-ci me donne me permettra de marcher sans votre aide..."

Et cela éviterait donc à Azura de devoir s'appuyer sur Chrom. Si elle lui était reconnaissante pour son aide, elle détestait se sentir faible, aussi... Dépendante d'autrui. Et elle aurait en plus l'impression d'abuser de la gentillesse de celui qui devenait manifestement son compagnon de voyage.

Alors oui, si elle pouvait se débrouiller pour marcher sans aide, elle le ferait.

S'écartant de Chrom, la jeune femme avança vers la rivière en quelques pas hésitants, presque chancelants à nouveau, mais ses pas se firent rapidement plus assurés lorsqu'elle entra en contact avec l'eau limpide de la rivière.

Azura ne tarda pas à se redresser, et cessa de s'appuyer sur son arme après quelques instants, requinquée par l'énergie aquatique. Nul doute que marcher dans l'eau réglerait une bonne partie de son problème de faiblesse, même si seul du repos lui permettrait de se sentir à nouveau en pleine forme.

Se retournant vers le Saint-Roi, la jeune femme lui indiqua d'un signe de tête qu'elle allait le suivre, et qu'elle le laissait choisir la direction à prendre. Après tout, il semblait bien plus habitué qu'elle au fait de voyager, et Azura préférait donc lui laisser les commandes.

Le duo mêlant deux mondes différents ne tarda pas à se mettre en route suite à cela, dans l'espoir de trouver un endroit où passer la nuit.
Azura
Métier : Conseillère de Corrin à Vallah / Vagabonde à Gaïa
Messages : 26
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le 1/8/2018, 04:34

Satisfait que la jeune femme ait pigé et mangé quelques fruits de sa réserve, le Roi se releva et jeta un coup d’œil à l’horizon qui se dessinait devant lui, la direction qu’ils devaient prendre pour se rendre à un village. Sa cape se gonfla et s’ondula au rythme du vent alors qu’il réfléchissait à la marche à suivre. Avec un peu de chance, sa destination originelle se trouverait à une journée de marche : Vulkenir devrait apparaître dans leur champ de vision demain si les deux voyageurs adoptaient une cadence constante de marche. Croiser un lieu de repos qui ne se résumerait pas à « Un coin à l’ombre d’un arbre sur le gazon » s’agirait d’un miracle, mais la bonne-fortune leur sourirait peut-être, qui sait? Dans tous les cas, ils devront reprendre leur chemin le lendemain.

À moins de faire demi-tour? Chrom redirigea son regard du côté qu’il était venu, calculant le temps nécessaire pour revenir au village qu’il avait quitté au matin. Son parcours lui avait pris une bonne partie de la journée avant de tomber sur Azura, et revenir sur ses pas rimerait également avec une nuit en plein air ‒ cette fois-ci, il pouvait confirmer qu’ils ne trouveraient pas un bâtiment pour se reposer lors la nuit venue. Il fallait être réaliste : Les deux étrangers se trouvaient environ à mi-chemin de leur destination. Il valait mieux continuer ce qu’il avait commencé.

Alors qu’il était encore dans ses pensées, il remarqua du coin de l’œil la main tendue d’Azura, lui rendant la pochette remplie de fruits et de noix qu’il lui avait donné. Elle le remercia, et il lui répondit avec un sourire, réalisant l’aide qu’il avait rendu à la jeune magicienne. Il était content de savoir que sa présence à ses côtés l’avait aidé. Chrom était ce genre d’homme : Simplement heureux de pouvoir aider quelqu’un qui en avait besoin. Cette philosophie provenait de sa sœur ainée, et il souhaitait pouvoir partager les biens faits de cette sagesse avec les autres.

« Je pense pouvoir marcher..., assura la princesse en tentant de se relever. »

En utilisant la lance qu’elle avait à ses côtés comme d’un support, Azura se releva avec difficulté. Le Saint-Roi garda un œil sur elle, prêt à intervenir au moindre signe de faiblesse, la main tendue, lui présentant une sortie de secours si elle en avait besoin.  Les bras de la femme hissèrent son corps en se servant de la somptueuse lance comme point d’appuis pour réduire l’effort demandé à ses jambes, mais ces dernières cédèrent et, dans un geste de réflexe, Chrom se jeta sur elle avant qu’il n’ait eu temps d’y réfléchir. Son bras vint enlacer la taille de la mage d’eau tandis que son autre main saisit le bras de la femme pour le soutenir. Incliné vers l’avant, l’ylissien servait de filet de secours.

« Attention!, clama-t-il alors qu’il s’élançait vers elle. Après que sa position se soit stabilisée, il continua en demandant : Ça va aller? »

Par la suite, le descendant de Marth aida de manière plus active la jeune femme à se relever en s’assurant que Azura ne perde pas de nouveau pied. Celle-ci le remercia en parole et en regard lorsqu’elle réussit enfin à se tenir droite sans l’aide du Roi, qui recula d’un pas pour lui rendre son intimité. Après un instant pour se remettre, la mage déclara d’une voix pensive :

« Si vous pensez suivre la rivière pendant un temps, je pourrais vous suivre en marchant dans l'eau. L'énergie que celle-ci me donne me permettra de marcher sans votre aide...

- Oui, nous longerons la rivière pour ensuite… »

Il s’interrompu, après avoir regardé l’horizon de nouveau en pointant la direction suivre de son doigt, lorsque Azura s’avança vers le cours d’eau, encore faible. Était-il sage de la forcer à marcher ainsi? Même si elle disait être en état de marcher, lui pouvait bien voir qu’elle enjolivait la réalité et qu’elle était encore bien trop fragile après son voyage divin pour prendre la route sans risquer qu’elle ne se blesse en tombant ou qu’elle ne s’exténue avant même qu’ils n’aient fait de véritable progrès. Chrom voulait annuler le plan, réalisant l’état de la femme. Alors qu’il allait dire quelque chose, la magicienne posa son pied nu dans l’eau et, instantanément, sa posture se redressa. À chaque pas qu’elle faisait dans la rivière, elle se servait moins de sa lance comme une béquille, mais comme un simple bâton de marche, jusqu’au point de où elle ne tenait l’arme qu’à ses côtés. Son lien avec l’eau était bien réel, et d’autant plus puissant. Chrom s’en voulu de l’avoir forcé à quitter l’énergie de la rivière plus tôt, alors qu’elle allait pouvoir récupérer beaucoup plus rapidement simplement en étant en contact avec la source de son regain d’énergie. Mais il ne pouvait pas savoir le lien qui liait la mage avec l’élément.

Azura se tourna vers le Saint-Roi, en lui signalant d’un signe de tête qu’elle était prête à avancer. Satisfait de son état, il oublia ses inquiétudes et lui rendit son approbation en imitant son geste et en lui adressant un sourire. Il tendit haut le bras, lui indiquant la direction à suivre, en lui annonçant d’une voix forte :

« Nous allons avancer vers l’est jusqu’à ce que nous trouvons un lieu approprié pour un campement. Je…. Attendez! »

Chrom se pencha pour préparer son sac et prit les chaussures qu’il avait déjà retirées plus tôt avant la rencontre avec la princesse pour marcher dans l’eau. Il fit la même chose maintenant, alors qu’il avançait vers Azura. L’eau éclaboussa alors qu’il marchait rapidement vers elle et le guerrier ralentit alors qu’il s’en approchait.

« Il sera plus facile de discuter si nous n’avons pas besoin de crier pour se répondre. Je veux pouvoir en apprendre davantage sur le royaume de Vallah et le reste de votre monde, dit-il d’un ton charmeur et joyeux. »

Il jeta son sac en bandoulière sur son épaule et inaugura la marche vers l’horizon. Il gardait un œil veilleur sur la voyageuse afin de s’assurer qu’elle arrivait à suivre, mais il vint à réaliser qu’elle arrivait à se mouvoir et à avancer sans problème. La route était encore longue, mais ils avançaient ensemble, et la jeune femme réussissait à maintenir une vitesse acceptable : Ils réussiraient donc sans doute à arriver au village côtier de Vulkenir dans les temps.

Après un moment de silence où seulement le bruit du courant et celui de la brise se firent entendre, Chrom posa une question à la jeune femme :

« Votre cousin, dont vous parliez, il s’agit du prince, n’est-ce pas? Celui des légendes de mon époque? »

Elle était à la recherche du membre de sa famille: Il tenterait de l’aider à le retrouver. Rencontrer un personnage de contes lui semblait surréel, mais n’avait-il pas à ses côtés une princesse venant également de ces histoires? Mais elle était bien là, en train de marcher avec lui, de chair et de sang. Et elle avait le sentiment, le désir de retrouver cette personne.

Il ne connaissait que trop ce sentiment.
Chrom
Age : 25
Métier : Roi d'Ylisse
Messages : 34
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le 8/8/2018, 01:11

Lorsque le Saint-Roi l'avait rattrapée précédemment, Azura avait hoché la tête en signe de confirmation suite au "Ça va aller?" qu'il lui avait alors lancé. Si elle avait masqué le fait qu'elle n'était pas si sûre d'elle au moment de cette réponse, maintenant qu'elle se retrouvait dans la rivière, elle savait que tout irait bien.

Après tout, l'eau lui avait déjà redonné quelques forces, et la jeune femme se sentait désormais capable d'avancer pendant le temps qu'il faudrait. D'autant plus que, aux dires du roi, ils allaient en effet suivre la rivière. Chose qui ne pouvait qu'arranger Azura, actuellement.

C'est donc de nouveau redressée et bien plus alerte qu'elle se tourna vers le roi d'un autre monde, afin de lui indiquer qu'ils pouvaient se mettre en route. Celui-ci répondit à son geste avec un sourire, et Azura se surprit à sourire quelque peu à son tour.

Chrom tendit ensuite le bras dans la direction qu'il avait déjà indiquée précédemment, et prit la parole, d'une voix forte, afin de couvrir la distance les séparant désormais, ainsi que le bruit de la rivière.

Azura attendit patiemment que le voyageur d'un autre monde ait rassemblé ses affaires, avant de l'observer, quelque peu intriguée, lorsqu'il ne fit pas mine de remettre ses chaussures.

Projette-t-il de... ?

Les soupçons de la jeune femme furent confirmés lorsque le Saint-Roi mit les pieds dans l'eau, manifestement décidé à la rejoindre dans la rivière.

Azura ouvrit la bouche, prête à protester, mais les paroles que Chrom prononça lorsqu'il arriva à ses côtés la firent renoncer. Il n'avait pas tort, parler ainsi serait bien plus facile. Et puis, la jeune femme mentirait si elle disait ne pas être intriguée par le monde d'où venait celui qui était devenu son compagnon de voyage.

C'est donc avec un hochement de tête qu'elle accueillit Chrom lorsqu'il parvint à ses côtés, puis le duo se mit donc en route, une fois le sac du roi à nouveau sur ses épaules.

Leur progression vers l'Est se fit dans un calme silence pendant quelques instants, silence seulement troublé par une légère brise, et le son de leurs pas dans la rivière. D'ailleurs, Azura semblait avancer sans problème dans celle-ci, comme si l'élément naturel ne lui opposait aucune résistance.

Ce qui était le cas en fait, au vu de sa connexion pour le moins particulière avec l'eau.

Perdue dans quelques pensées, la jeune femme faillit ne pas entendre Chrom lorsque celui-ci prit la parole, afin de la questionner sur son cousin.

Le regard dirigé sur un point imprécis, devant elle, Azura hocha lentement la tête en réponse.

- "Il a disparu sans laisser de traces... Je ne vais pas vous cacher avoir ressentit un immense soulagement en apprenant qu'il était encore en vie."

Un léger sourire se dessina sur les lèvres de la chanteuse suite à ces quelques mots, puis elle laissa le silence retomber entre eux.

C'est finalement après quelques instants qu'elle tourna la tête vers le Saint-Roi. Une certaine curiosité était visible dans son regard, malgré le fait que son visage et sa voix semblaient des plus calmes lorsqu'elle demanda :

- "Dîtes-moi... Votre monde, combien de pays comporte-t-il ?" Elle sembla réfléchir un instant, avant d'ajouter. "Chaque peuple a-t-il une religion particulière, ou bien tous les habitants de votre monde partagent-ils la même croyance ?"

Elle se souvenait en effet que le roi avait évoqué plusieurs royaumes auparavant, mais elle ignorait toujours si le monde d'où venait son voisin comptait des royaumes autres que ceux cités auparavant par Chrom... Et la question concernant la (ou les) religion(s) du monde de son compagnon de voyage venait juste de lui traverser l'esprit.

Après tout, ce n'était pas tous les jours que l'on se retrouvait à marcher aux côtés d'une personne d'un autre monde. Et Azura devait bien admettre avoir envie d'en apprendre davantage sur cet autre monde, ainsi que sur la personne l'accompagnant actuellement.
Azura
Métier : Conseillère de Corrin à Vallah / Vagabonde à Gaïa
Messages : 26
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
-