Le saint et le paladin [PV Lucius]

le 2/7/2018, 19:19

Comme il en avait pris l’habitude depuis qu’il était devenu paladin, Khadga sorti du palais afin de faire un tour de la ville. Du haut d’Ecume, sa jument blanche, le chevalier pouvait voir plus loin que l’infanterie et ainsi repérer les quelques criminels qui sévissaient dans la ville. Avant de devenir paladin, le chevalier était déjà bien reconnu, son armure en argent reflétant les rayons du soleil, sa longue lame dans son fourreau attachait à sa ceinture. Pourtant, il arrivait parfois qu’il tombe sur quelqu’un ne le connaissant pas, n’ayant jamais entendu parler de lui. Il ne le savait pas encore, mais cette journée allait justement lui réserver ce genre de surprise, quand un gamin entra en contact avec la monture, faisant cliqueter l’armure d’Ecume.

- Ca va mon garçon, tu ne t’es pas fait mal ?

L’enfant se tourna rapidement, avant de prendre ses jambes à son cou, ne laissant le temps qu’au paladin de lancer un :

- Oh pardon, mademoi… mais reviens jeune fille !

Le chevalier ne comprenait pas pourquoi la gamine était partie, avant qu’il ne se rende compte qu’il était un peu plus léger. Pas vraiment de grand-chose en vérité, seulement d’un petit sac de pièces, mais il en avait déjà une utilité. Ne pouvant lancer la monture au travers de la foule, le blondinet descendit de sa jument, lui glissant quelques mots à l’oreille, avant de commencer à courir derrière l’enfant.

Si la jeune fille était plus légère que lui, elle ne connaissait pas aussi bien la ville que le chevalier, se retrouvant parfois à devoir choisir entre le chemin qui lui semblait le plus praticable. Mais même ainsi, elle pouvait garder une certaine avance sur son poursuivant, qui souriait pourtant, comme s’il pensait déjà avoir attrapé une proie. Si l’enfant avait pris peur du sourire, elle comprit rapidement pourquoi le paladin l’avait, quand elle entra violemment dans quelque chose, la faisant tomber à terre. Devant elle se trouvait Ecume, qui fit le tour par des rues plus calme sous les ordres de son maître, afin de bloquer la course de la fuyarde.

- Si tu pensais nous avoir comme ça, c’est que tu te trompais complètement.

Avec douceur, le jeune homme aida la jeune fille à se relever, lui demandant gentiment de lui rendre sa bourse. Puisqu’il n’y avait aucun garde aux alentours, il demanda à l’enfant où elle habitait, pour pouvoir la raccompagner, tout en lui disant que le vol n’était pas une bonne activité. En arrivant devant le logement de la jeune fille, il comprit pourquoi elle avait voulu le voler. Elle faisait partie des orphelins de la ville, qui contrairement à lui, n’avait pas eu la chance de vivre dans une noble famille et ainsi garder un toit, même sans parent pour s’occuper de lui. Il s’avança doucement vers l’habitation, cherchant le responsable de l’orphelinat et s’annonça, pour prévenir qu’il était ici.

- Bonjour, je suis Khadga Dhanus Shankha, je cherche le responsable de l’orphelinat.

Si ses paroles avaient été douces, sa posture, son armure et sa monture ne faisaient aucun doute sur sa position, du moins celle de la noble d’Istus.
Khadga
Métier : Vassal du prince Mikhaïl
Messages : 18
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le 14/7/2018, 08:13

Il était maintenant un prêtre à part entière de l'orphelinat. Il faisaiavait toujours voulu faire : offrir à ces gens une seconde chance. Une chose qu'il n'avait jamais eu. Bien sûr, il s'était retrouvé à l'orphelinat... mais ça n'avait jamais été un beau moment. À vrai dire, si seulement il pouvait l'oublier.... ce serait le mieux. Ce serait la chose qu'il aimerait le plus car encore maintenant, il ressentait une douleur. Il s'imaginait encore les prises qu'il avait sur les poignets ou simplement les coups. Jamais Lucius ne souhaiterait que quelqu'un vive cela. Il souffrait qu'à y penser, comme si ces marques étaient maintenant des cicatrices visibles. Toute son enfance lui était revenu en rêve cette nuit, et il se réveilla en sursaut, en sueur et les larmes coulant sur ses joues sans qu'il ne puisse les arrêter. Cette douleur, ces cris... tout ce qu'il avait vécu, jamais il ne voulait que cela ne se produise ici. Ces enfants méritaient la meilleure des chances et ils méritaient de se faire aimer. Lucius était ici pour cela et il y resterait pour cette raison aussi. Il prit de longues minutes avant de se calmer, et d'être en mesure de se rendormir. Si seulement Raven était ici... même si Raymond était plus jeune que lui, il l'avait toujours rassuré. À vrai dire, il avait été le seul capable de le faire. Il le remerciait pour cela, d'avoir été à ses côtés.

Aller travailler pour Raven était la meilleure chose qui lui était arrivé. Il ne l'oublierait jamais. Il aimerait le revoir rapidement, mais pour le moment... il devait suivre ce que sa déesse lui disait et ce que son coeur souhaitait aussi. Son sommeil continua, sans rêves... il se réveilla et son travail commençait. Il aidait les plus jeunes à se nourrir, les plus vieux aidant parfois. Tout semblait sous contrôle.. La petite gamine sauta directement dans les bras de Lucius, ce qui lui donnait le sourire directement. C'était exactement pour cela qu'il faisait ce travail. Lors de l'heure du petit-déjeuner, tout se passa bien. Les tâches débutaient pour les enfants - il fallait qu'ils soient en mesure de s''entrainer et de faire quelque chose après tout -.

Seulement, un autre prêtre vint le voir pour savoir où Antonia se trouvait. Lucius fronçait les sourcils, un peu hésitant. Maintenant qu'il le disait, il ne savait pas du tout où elle se trouvait. Elle avait toujours été plus colérique et indépendante que les autres.. Les deux prêtres se regardaient... et ils eurent la même réaction. Il fallait la trouver... Ils préparèrent quelques préparations quand on vint à l'orphelinat. Lucius y alla et il remarqua directement la jeune fillette. L'homme qui se trouvait en face de lui se présenta et demanda le responsable de l'orphelinat. Il... ne semblait pas être n'importe qui, du moins, un chevalier ou quelque chose s'en approchant. Il avait peur de ce qu'il allait arriver au responsable. De plus... il n'était pas là donc il allait prendre l'entière responsabilité. Il se doutait de ce que la jeune fille avait fait.

« Le responsable n'est pas présentement, malheureusement. Je vais prendre la responsabilité de ce qu'il s'est passé. Je suis Lucius, prêtre de cet orphelinat. »

Il regarda Antonia dans les yeux, prenant quelques secondes pour s'adresser directement à elle. Après tout, elle avait désobéi alors qu'elle le savait. « Toi, jeune fille, il faudrait que je te parle. » Il espérait seulement qu'elle allait apprendre. Après tout, les chevaliers d'Istus n'étaient pas tous sympathiques. Lucius appréhendait ce qu'il allait se passer à présent.

______

« I feel your grief, and it feels like my own... »


Lucius s'exprime en #339999
Lucius
Age : 20
Messages : 63
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le 17/7/2018, 17:14

Khadga attendait près de sa jument, une main posée sur l’épaule de la jeune fille. Au bruit qu’il entendait, il s’avait qu’il y avait de l’animation dans l’orphelinat, jusqu’à en voir sortir un jeune homme à la longue chevelure blonde. En regardant ses vêtements, il se demanda s’il était un prêtre d’Istus et s’il ne s’agissait que d’un simple hasard. S’il confirma qu’il était bien prêtre, il n’était pourtant pas le responsable des lieux. Bien sûr, le chevalier en fut déçu, mais il ne pouvait pas baisser les bras aussi facilement.

- Enchanté de vous rencontrer mon père. Je ne sais pas si vous avez entendu quand j’ai appelé, mais laissez-moi me présenter de nouveau.

Le paladin lâcha l’épaule de la jeune fille, pour qu’elle puisse rejoindre le prêtre, et se redressa fièrement.

- Je suis Khadga Dhanus Shankha, paladin de la déesse Istus et vassal du prince Mikhaïl

Il s’avança ensuite vers Lucius en lui tendant la main.

- Si le responsable n’est pas ici, ce n’est pas grave, votre présence est peut-être mieux.

Si le chevalier n’était jamais allé dans un orphelinat, il était pourtant comme ces enfants. Il avait juste la chance d’avoir eu encore des personnes fidèles à sa famille, afin de s’occuper de lui. Il ne savait donc pas ce qu’on éprouvait en vivant ici, mais il avait entendu les rumeurs sur d’autres orphelinats, où les enfants y vivaient comme des animaux, les responsables ne s’occupant d’eux qu’avec un bâton.

- Cette enfant essayait de faire les poches des passants, malheureusement pour elle, elle est tombée sur moi en voulant le faire. Je ne vous dis pas cela pour la punir, loin de là. Je pense même que vous aurez les mots qu’il faudra pour lui faire comprendre que son geste n’était pas bien. En revanche, j’ai pu voir qu’elle était rapide, si elle le voulait, elle pourrait prétendre entrer à l’école militaire, une fois qu’elle en aura l’âge.

Le jeune homme venait de se rendre compte que ses paroles étaient surement ridicules et se dépêcha de changer du sujet. Il posa ses yeux sur le bâtiment et trouva ainsi ce qu’il pourrait dire.

- Avez-vous besoin de quelque chose mon père ? De l’argent ou de la main d’œuvre ?
Khadga
Métier : Vassal du prince Mikhaïl
Messages : 18
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
-