Le saint et le paladin [PV Lucius]

le 2/7/2018, 19:19

Comme il en avait pris l’habitude depuis qu’il était devenu paladin, Khadga sorti du palais afin de faire un tour de la ville. Du haut d’Ecume, sa jument blanche, le chevalier pouvait voir plus loin que l’infanterie et ainsi repérer les quelques criminels qui sévissaient dans la ville. Avant de devenir paladin, le chevalier était déjà bien reconnu, son armure en argent reflétant les rayons du soleil, sa longue lame dans son fourreau attachait à sa ceinture. Pourtant, il arrivait parfois qu’il tombe sur quelqu’un ne le connaissant pas, n’ayant jamais entendu parler de lui. Il ne le savait pas encore, mais cette journée allait justement lui réserver ce genre de surprise, quand un gamin entra en contact avec la monture, faisant cliqueter l’armure d’Ecume.

- Ca va mon garçon, tu ne t’es pas fait mal ?

L’enfant se tourna rapidement, avant de prendre ses jambes à son cou, ne laissant le temps qu’au paladin de lancer un :

- Oh pardon, mademoi… mais reviens jeune fille !

Le chevalier ne comprenait pas pourquoi la gamine était partie, avant qu’il ne se rende compte qu’il était un peu plus léger. Pas vraiment de grand-chose en vérité, seulement d’un petit sac de pièces, mais il en avait déjà une utilité. Ne pouvant lancer la monture au travers de la foule, le blondinet descendit de sa jument, lui glissant quelques mots à l’oreille, avant de commencer à courir derrière l’enfant.

Si la jeune fille était plus légère que lui, elle ne connaissait pas aussi bien la ville que le chevalier, se retrouvant parfois à devoir choisir entre le chemin qui lui semblait le plus praticable. Mais même ainsi, elle pouvait garder une certaine avance sur son poursuivant, qui souriait pourtant, comme s’il pensait déjà avoir attrapé une proie. Si l’enfant avait pris peur du sourire, elle comprit rapidement pourquoi le paladin l’avait, quand elle entra violemment dans quelque chose, la faisant tomber à terre. Devant elle se trouvait Ecume, qui fit le tour par des rues plus calme sous les ordres de son maître, afin de bloquer la course de la fuyarde.

- Si tu pensais nous avoir comme ça, c’est que tu te trompais complètement.

Avec douceur, le jeune homme aida la jeune fille à se relever, lui demandant gentiment de lui rendre sa bourse. Puisqu’il n’y avait aucun garde aux alentours, il demanda à l’enfant où elle habitait, pour pouvoir la raccompagner, tout en lui disant que le vol n’était pas une bonne activité. En arrivant devant le logement de la jeune fille, il comprit pourquoi elle avait voulu le voler. Elle faisait partie des orphelins de la ville, qui contrairement à lui, n’avait pas eu la chance de vivre dans une noble famille et ainsi garder un toit, même sans parent pour s’occuper de lui. Il s’avança doucement vers l’habitation, cherchant le responsable de l’orphelinat et s’annonça, pour prévenir qu’il était ici.

- Bonjour, je suis Khadga Dhanus Shankha, je cherche le responsable de l’orphelinat.

Si ses paroles avaient été douces, sa posture, son armure et sa monture ne faisaient aucun doute sur sa position, du moins celle de la noble d’Istus.
Khadga
Le Palasaint
Métier : Vassal du prince Mikhaïl
Messages : 67
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le 14/7/2018, 08:13

Il était maintenant un prêtre à part entière de l'orphelinat. Il faisaiavait toujours voulu faire : offrir à ces gens une seconde chance. Une chose qu'il n'avait jamais eu. Bien sûr, il s'était retrouvé à l'orphelinat... mais ça n'avait jamais été un beau moment. À vrai dire, si seulement il pouvait l'oublier.... ce serait le mieux. Ce serait la chose qu'il aimerait le plus car encore maintenant, il ressentait une douleur. Il s'imaginait encore les prises qu'il avait sur les poignets ou simplement les coups. Jamais Lucius ne souhaiterait que quelqu'un vive cela. Il souffrait qu'à y penser, comme si ces marques étaient maintenant des cicatrices visibles. Toute son enfance lui était revenu en rêve cette nuit, et il se réveilla en sursaut, en sueur et les larmes coulant sur ses joues sans qu'il ne puisse les arrêter. Cette douleur, ces cris... tout ce qu'il avait vécu, jamais il ne voulait que cela ne se produise ici. Ces enfants méritaient la meilleure des chances et ils méritaient de se faire aimer. Lucius était ici pour cela et il y resterait pour cette raison aussi. Il prit de longues minutes avant de se calmer, et d'être en mesure de se rendormir. Si seulement Raven était ici... même si Raymond était plus jeune que lui, il l'avait toujours rassuré. À vrai dire, il avait été le seul capable de le faire. Il le remerciait pour cela, d'avoir été à ses côtés.

Aller travailler pour Raven était la meilleure chose qui lui était arrivé. Il ne l'oublierait jamais. Il aimerait le revoir rapidement, mais pour le moment... il devait suivre ce que sa déesse lui disait et ce que son coeur souhaitait aussi. Son sommeil continua, sans rêves... il se réveilla et son travail commençait. Il aidait les plus jeunes à se nourrir, les plus vieux aidant parfois. Tout semblait sous contrôle.. La petite gamine sauta directement dans les bras de Lucius, ce qui lui donnait le sourire directement. C'était exactement pour cela qu'il faisait ce travail. Lors de l'heure du petit-déjeuner, tout se passa bien. Les tâches débutaient pour les enfants - il fallait qu'ils soient en mesure de s''entrainer et de faire quelque chose après tout -.

Seulement, un autre prêtre vint le voir pour savoir où Antonia se trouvait. Lucius fronçait les sourcils, un peu hésitant. Maintenant qu'il le disait, il ne savait pas du tout où elle se trouvait. Elle avait toujours été plus colérique et indépendante que les autres.. Les deux prêtres se regardaient... et ils eurent la même réaction. Il fallait la trouver... Ils préparèrent quelques préparations quand on vint à l'orphelinat. Lucius y alla et il remarqua directement la jeune fillette. L'homme qui se trouvait en face de lui se présenta et demanda le responsable de l'orphelinat. Il... ne semblait pas être n'importe qui, du moins, un chevalier ou quelque chose s'en approchant. Il avait peur de ce qu'il allait arriver au responsable. De plus... il n'était pas là donc il allait prendre l'entière responsabilité. Il se doutait de ce que la jeune fille avait fait.

« Le responsable n'est pas présentement, malheureusement. Je vais prendre la responsabilité de ce qu'il s'est passé. Je suis Lucius, prêtre de cet orphelinat. »

Il regarda Antonia dans les yeux, prenant quelques secondes pour s'adresser directement à elle. Après tout, elle avait désobéi alors qu'elle le savait. « Toi, jeune fille, il faudrait que je te parle. » Il espérait seulement qu'elle allait apprendre. Après tout, les chevaliers d'Istus n'étaient pas tous sympathiques. Lucius appréhendait ce qu'il allait se passer à présent.

______

« I feel your grief, and it feels like my own... »


Lucius s'exprime en #339999
Lucius
Age : 20
Messages : 69
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le 17/7/2018, 17:14

Khadga attendait près de sa jument, une main posée sur l’épaule de la jeune fille. Au bruit qu’il entendait, il s’avait qu’il y avait de l’animation dans l’orphelinat, jusqu’à en voir sortir un jeune homme à la longue chevelure blonde. En regardant ses vêtements, il se demanda s’il était un prêtre d’Istus et s’il ne s’agissait que d’un simple hasard. S’il confirma qu’il était bien prêtre, il n’était pourtant pas le responsable des lieux. Bien sûr, le chevalier en fut déçu, mais il ne pouvait pas baisser les bras aussi facilement.

- Enchanté de vous rencontrer mon père. Je ne sais pas si vous avez entendu quand j’ai appelé, mais laissez-moi me présenter de nouveau.

Le paladin lâcha l’épaule de la jeune fille, pour qu’elle puisse rejoindre le prêtre, et se redressa fièrement.

- Je suis Khadga Dhanus Shankha, paladin de la déesse Istus et vassal du prince Mikhaïl

Il s’avança ensuite vers Lucius en lui tendant la main.

- Si le responsable n’est pas ici, ce n’est pas grave, votre présence est peut-être mieux.

Si le chevalier n’était jamais allé dans un orphelinat, il était pourtant comme ces enfants. Il avait juste la chance d’avoir eu encore des personnes fidèles à sa famille, afin de s’occuper de lui. Il ne savait donc pas ce qu’on éprouvait en vivant ici, mais il avait entendu les rumeurs sur d’autres orphelinats, où les enfants y vivaient comme des animaux, les responsables ne s’occupant d’eux qu’avec un bâton.

- Cette enfant essayait de faire les poches des passants, malheureusement pour elle, elle est tombée sur moi en voulant le faire. Je ne vous dis pas cela pour la punir, loin de là. Je pense même que vous aurez les mots qu’il faudra pour lui faire comprendre que son geste n’était pas bien. En revanche, j’ai pu voir qu’elle était rapide, si elle le voulait, elle pourrait prétendre entrer à l’école militaire, une fois qu’elle en aura l’âge.

Le jeune homme venait de se rendre compte que ses paroles étaient surement ridicules et se dépêcha de changer du sujet. Il posa ses yeux sur le bâtiment et trouva ainsi ce qu’il pourrait dire.

- Avez-vous besoin de quelque chose mon père ? De l’argent ou de la main d’œuvre ?
Khadga
Le Palasaint
Métier : Vassal du prince Mikhaïl
Messages : 67
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le 31/7/2018, 03:56

Il était là... Et Lucius n'avait aucune idée de qui il était. Il se disait qu'il était peut-être un chevalier d'Istus, de la royauté mais rien de plus ne lui venait en tête. Après tout, pourquoi chercherait-il à le savoir ? Lucius ne le savait pas... et il pouvait très bien vivre sans savoir quel était son vrai rôle. Seulement... s'il l'apprenait, bien sûr qu'il allait se sentir stupide. Il avait pourtant l'habitude de se trouver en présence de noble, alors qu'à ce moment, il n'avait pas du tout réfléchi. Donc le jeune prêtre n'y pensait trop attention... à vrai dire, il n'avait même pas réalisé que cela pourrait être mal pris, il ne s'y attendait pas. Donc pourquoi chercherait-il à savoir. Le jeune eut un petit sourire lorsqu'il l'appella père... il était un simple frère, il ne pouvait pas se dire père à ce point, mais c'était tout de même sympathique.

Seulement, Lucius ouvrit les yeux un peu plus grand quand il se présenta en tant que vassal du prince. Vassal... du prince ? Il était très surpris de le voir ramener la gamine ainsi. Disons que Lucius aurait aimé le savoir et le reconnaître, mais le fait qu'il n'était pas ancien dans ce monde n'aidait pas ; il ne connaissait presque rien. « Je... pardon, j'aurai souhaité que vous puissiez rencontrer le maître des lieux.. » Si le fait que ce soit Lucius qui était là lui plaisait, au moins.. Ses paroles étaient gentilles, bien plus qu'ils ne le pensaient. Il baissa les yeux cependant, c'était tout demême une situation difficile à accepter.

« Je suis tout à vous dans pas long... mais je crois que le reste de la conversation devrait être plus privée et.. à l'abri des oreilles d'Antonia. »

Lucius ne voulait pas être méchant. Il regarda la petite et sourit doucement. Il parla à la petite, sans vraiment prendre en compte l'autre homme. « Vas voir Alexis, il a entendu la conversation que nous venons d'avoir, tu seras punie et excuses-toi au monsieur qui a été gentil avec toi. » Antonia baissa les yeux et il eut un petit désolé rapide à l'égard de ce Khadga. Cela fit sourire Lucius, ce qui semblait indiquer qu'elle avait compris.

« Je vous prie de m'excuser, étant donné que vous êtes la victime, je ne souhaitais simplement par parler de ce sujet alors qu'elle était là... Elle est arrivée à l'orphelinat il y a peu, elle comprend que ce qu'elle fait est mal, mais ses parents sont décédés... Peut-être qu'elle pourrait prétendre au rôle... » Lucius le regarda dans les yeux. Pas intimidé ou rien, il était simplement lui-même. « Nous préferons leur laisser le choix, sans les pousser, qu'ils trouvent une voie qui les anime.. nous les guidons simplement le plus possible dans leur choix, »

Lucius se retira et sembla inviter le jeune homme à l'intérieur. Ils pourraient parler, après tout, il avait été victime... et il avait été très gentil de la ramener comme s'il n'avait jamais eu de problèmes avec cela. Espérant que cela serait tout de même une leçon pour l'enfant.

______

« I feel your grief, and it feels like my own... »


Lucius s'exprime en #339999
Lucius
Age : 20
Messages : 69
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le 1/8/2018, 13:45

Le chevalier sentait qu’il n’était pas forcément le bienvenu, que d’autres avant lui avaient surement fait peur aux enfants. Il comprenait tout à fait ça, il l’avait souvent vu quand il sortait du palais, regrettant parfois sa vie à Ocelona, où les gens n’avaient pas peur de lui. Pourtant, il ne montra pas sa gêne et pu même voir le prêtre se détendre un peu, visiblement rassuré par ses paroles. Le jeune prêtre voulait continuer la conversation en privée, voulant surement protéger les oreilles indiscrètes de l’enfant. Khadga pu ainsi entendre son prénom, se disant qu’il le retiendrait, pour si elle avait l’intention de rejoindre l’armée plus tard. Les excuses surprirent le paladin, mais plus que ça, la section était trop grande à ses oreilles.

- Oh, mais ce n’est rien, pas besoin de la punir davantage, je vous assure.

Le jeune homme venait surement de perde une partie de sa prestance, puisqu’il était un peu choqué. Il n’avait pas pensé que l’enfant serait puni en la ramenant ici, encore moins en voyant la gentillesse du prêtre. Pourtant, la suite des paroles le rassura, laissant son sourire éclairer de nouveau son visage.

- En effet, vous avez raison de les laisser suivre leur propre voie. Tout comme vous avez raison de les guider vers les voies les plus sûres.

Khadga n’avait pas eu ce choix, il avait été élevé pour devenir le vassal du prince, il n’avait pas eu d’autres voies devant lui. Peut-être qu’il pensait que chacun n’avait qu’une voie à suivre, comme lui. Pourtant, même si sa voie avait été rude, jamais il ne l’avait regretté, même maintenant, il aimait toujours le choix que ses parents avaient fait pour lui. Il était né dans un seul but et il s’y tiendrait jusqu’au bout.
Il suivi ensuite le prêtre à l’intérieur, découvrant une demeure bien pauvre, par rapport à ce qu’il avait connu. Bien sûr, ses voyages lui avaient fait découvrir l’inconfort, mais il s’agissait justement de voyage. Alors qu’ici, des gens y habitaient jour et nuit et ceux depuis bien longtemps surement, peut-être même avant sa naissance.

- Je me dois de renouveler ma proposition. Si vous avez besoin d’aide, n’hésita pas à me demander. Je pourrai vous aider à réparer le toit, rendre visite aux enfants, pour qu’ils aient un exemple à suivre, aussi faible que je sois. Et si vous ne voulais pas que je revienne, je peux tout de même vous offrir des fonds, pour vous donner de meilleures conditions de vie et de travail. Je ferai tout ce qui est en mon faible pouvoir, mais seulement si vous l’acceptez.
Khadga
Le Palasaint
Métier : Vassal du prince Mikhaïl
Messages : 67
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le 7/9/2018, 05:25

Bien sûr que Lucius allait la punir. Il fallait comprendre que ce qu'elle avait fait été mal et qu'elle ne devait plus recommencer. Il fallait penser aussi qu'il était important de lui faire comprendre ce genre de choses... les prêtres et soeurs élevaient les enfants, ils prenaient soin d'eux comme ils pouvaient... et bien que cela était la tâche la plus triste dans tout cela, il fallait la faire. Les enfants devaient être punis s'ils faisaient quelque chose de mal, aussi gentil soit le prêtre. Enfin... dommage, mais oui elle allait être punie malgré tout. RIen de trop grave, évidemment... Lucius ne le permettrait pas. Rien qui ne nuisait à son développement pour sûr. Et rien à sa santé et son état physique non plus....Pour l'avoir lui-même vécu, ça ne lui tentait pas de faire subir ces horreurs à quelqu'un. Surtout pas un enfant qui avait simplement besoin de soutien. Un frisson vit le jour sur sa peau à ses pensées et se rappelant les douleurs physiques qu'il avait vécu. Ce n'était ni le temps ni le moment de se retrouver dans ces pensées. Il revint à son dialogue pour le moment.

Les aider... mais la question était surtout... pourquoi lui le voulait-il ? Ils vivaient assez bien mais c'est vrai que de l'aide ne serait pas de trop. Seulement, Lucius n'arrivait pas à comprendre pourquoi. Il fronça les sourcils en l'écoutant. Dire qu'il était faible.. ? C'était un peu une erreur à son oreille. Si lui était faible... qu'est-ce qu'il était lui ? Le prêtre ne le comprenait pas et son incompréhesion se voyait sur son visage. Pourquoi ressentait-il le besoin d'aider à ce point ? « Je... peux vous demander quelque chose ?... » Après une petite hésitation, Lucius le regarda dans les yeux. « Pourquoi ressentez-vous tellement le besoin de nous aider... ? Est-ce que vous vous sentez coupable ? Vous vivez dans le luxe alors qu'ici...  » Cela était tout à fait possible, il fallait le dire. Il se disait qu'il ne pouvait pas l'en empêcher.

« Si jamais vous voulez, vous pouvez revenir. Et en effet, être un modèle pour les enfants, ils adoreraient ça pour certains. Mais seulement... n'aidez pas par pitié. Si vous le faites, faites-le pou votre coeur et seulement cela. Je serai ravi de vous assister pour tout ça. »

Lucius lui fit un sourire sympathique et très gentil. Apès tout... refuser de l'aide était stupide, mais il voulait juste s'assurer que ce soit de l'aide venant de la bonne place, pour que ce soit réellement utile et qu'il puisse s'en rappeler réellement.

______

« I feel your grief, and it feels like my own... »


Lucius s'exprime en #339999
Lucius
Age : 20
Messages : 69
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le 9/9/2018, 16:48

Le chevalier attendait que le jeune prêtre parle, ne cherchant pas à le presser, afin de lui montrer sa bonne foi. Après un instant, Lucius fini par prendre la parole, demandant l’autorisation de demander quelque chose. Bien sûr, le jeune homme n’allait pas lui interdire de lui demander quelque chose, en tant que paladin d’Istus et chevalier royal, il devait servir la famille royale, mais aussi le peuple d’Istus. La question était finalement assez directe et fit rapidement disparaître le sourire du chevalier.

- En effet, je vis dans le luxe du palais et j’ai la chance d’être né dans une famille noble, mais tout comme ces enfants, je suis orphelin. Je n’ai pas eu le temps de connaître ma mère et mon père est parti bien trop tôt. Pourtant, j’ai pu grandir comme il le fallait, guidé par un précepteur militaire et une sœur pleine de bonté. Je veux donc offrir toutes leurs chances à ces enfants, comme j’ai pu l’avoir. De plus… je serai un très mauvais paladin d’Istus, si je décidais de fermer les yeux, alors que vous avez besoin d’aide.

Le sourire éclatant du paladin revint rapidement illuminer son visage. Le prêtre avait accepté son offre et lui proposait même de revenir. Khadga avait déjà une idée de ce qu’il pourrait faire pour les aider.

- Je vais donc vous laisser pour aujourd’hui, mais vous pouvez déjà m’attendre demain.

Le chevalier salua Lucius, avant de s’éloigner de l’orphelinat, sur le dos d’Ecume.

Comme convenu, il revint le lendemain, alors que le soleil ne faisait que de se lever. Ecume, comme Khadga, ne portaient pas d’armures. En revanche, l’animal tirait une lourde charrette derrière lui, comportant beaucoup de matériaux, ainsi que des outils. Ne voulant pas déranger les orphelins, qui pouvaient encore dormir, il s’attaqua d’abord au puit, consolidant le rebord et installant une nouvelle poulie et un seau neuf, afin que l’eau puisse être puisée plus facilement. Il y installa ensuite quelques planches, afin que seul le seau puisse passer et éviter qu’un enfant ne tombe dedans. Quand il eut enfin terminé, il entendait déjà du bruit dans le bâtiment, signe qu’ils étaient en train de se réveiller.
Khadga
Le Palasaint
Métier : Vassal du prince Mikhaïl
Messages : 67
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
-