Le meilleur endroit pour arriver ! [libre]

le 16/7/2018, 08:56

Soren avait toujours du mal à y croire.. Il avait vu ike disparaître sous ses yeux.. Au moment où il allait s'assoupir, un étrange portail était apparue et l'avait englouti.. Le pire, c'est que le jeune mage n'avait strictement rien pu faire.. Il n'avait même pas eu le temps de bouger ou réagir... Il avait été inutile et ça, il ne le supportait pas, c'était tout bonnement intolérable.. Il aurait du pouvoir sauver Ike.. Il était mort...

Ces mots résonnaient dans la tête du tacticien alors qu'il errait dans la campagne, l'air désœuvré... choqué par cette séparation si soudaine.. Ses pas le faisais revenir vers Criméa.. Peut-être.. Peut-être qu'il pourrait trouver de l'aide ? Mais de l'aide pour quoi ? Ike était mort et.. De qui ? Il ne connaissait personne qui l'apprécie, même les mercenaires lui fermeraient à porte au nez... C'était une situation désespéré..

Soren s'assit pour tenter de réfléchir à tout ça.. Il fallait qu'il se reprenne, ce n'était pas lui.. Ike n'appréciais pas de le voir comme ça. C'est alors qu'il allait se relever qu'un portail apparue.. Un étrange vieil homme en sorti.. son regard brillait d'intelligence, ce n'était clairement pas n'importe qui... Le vieux se présenta comme étant le dieu Oghma. Ses contrés voue leur vie à la recherche du savoir et de la vérité... l'intelligence était le principal atout à avoir si on voulait rejoindre cette patrie.. Il avait besoin des capacités de tacticien de Soren chez lui.

Le regard froid de Soren en disait long, il allait refusait la demande du vieil homme en le traitant de vieux fou pervers et allait continuer son chemin vide de sens. Ce n'ait pourtant pas ce qui arriva.. Le marqué à la chevelure sombre venait de remarquer quelque chose... Le portail qui était derrière la vieille bique... C'était le même que celui qui avait avalé Ike.. Le corps frêle de soren frémis.. Peut-être que Ike n'était pas si mort que ça.. S'il avait une chance de le retrouver, c'était bien en acceptant d'aller dans ce monde étrange.

Ca me va…

Cela semblât contenter le dieu qui fit traverser le jeune homme. Le voyage fut de courte durée, tellement court que soren n'eu pas vraiment le temps de comprendre.. Soudainement, le paysage changea.. d'énorme arbres étaient apparus.. Sombre et l'air moitié mort.. C'était clairement une forêt .. Elle était sinistre et il y avait quelque de menaçant dans l'air, comme-ci quelque chose pouvait nous sauter dessus à tout moment.. La folie ... ça sentait la folie et le danger, rester ici n'étais pas une bonne idée... Soren l'avait compris, il devait sortir de cette forêt et le plus rapidement possible...

Malheureusement.. il était allongé sur le sol et... ses forces semblaient l'avoir quitté.. Il se sentait incapable de se redresser et encore moins de se lever.. Sa robe de mage était pris dans un buisson épineux.. La seule chance qu'il avait, c'est qu'il avait évité la boue de très peu.. Soren sentais qu'il était dans une très mauvaise situation.. il ressentait même la peur serrer son coeur, une peur panique comme il en avait connu peu.. Il avait envie de hurler de toute son âme.. Il ne le fit pas.. son visage semblait légèrement effrayé... Il ferma les yeux.. Pour tenter de reprendre ses esprits et de trouver une solution. Il tenta de se relever, mais retomba au sol.. étrangement épuisé.. faible comme un nouveau né..

Soudain.. un bruit... Soren dresse la tête et regarde autour de lui... Là.. les buissons bougeaient.. Le brun serra sa tome anima de vent contre lui, prêt à l'utiliser, car il savait, quelque chose est en train de se rapprocher de lui...
Soren
Age : 28
Métier : tactitien de ike
Messages : 55
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le 19/7/2018, 18:28

Kaneda
Kogami


Soren

L'épais voile noir de la nuit s'était emparé de cette forêt qui, non contente d'être déjà lugubre de jour, était maintenant réellement sinistre. Connue pour ses nombreuses bêtes féroces et ses labyrinthes sylvestres ou le plus aguerri des aventuriers pourrait se perdre. C'est dans ce contexte qu'évoluait Kaneda cette fois-ci, le mercenaire ayant décroché un contrat visant à tuer une bête terrorisant les fermiers alentours. Un loup immense, dressé sur deux pattes disait-on. Le jeune homme n'y croyait pas, les péquenauds étant prédisposés à l'extrapolation, mais il fallait bien reconnaître que quelque chose tuait le bétail et détruisait les fermes. Sûrement un gros loup, plus gros que la normale certes, mais Kaneda restait sceptique quant aux descriptions que l'on lui en avait faite. Le jeune homme s'était donc lancé à sa poursuite de nuit, ayant repéré des traces fraîches. Il y en avait quatre par quatre, prouvant bien qu'il suivait un quadrupède, mais l'espacement entre chaque trace laissait supposer que cet animal était particulièrement long et imposant. Cela pouvait tout aussi bien être une créature, mais Kaneda n'avait pas connaissance d'un monstre aussi gros se déplaçant à quatre pattes. En règle générale, ceux-ci se déplaçaient souvent sur deux jambes. Comme les hommes. C'est ce qui contribuait à les rendre menaçants. Néanmoins, rien de tout cela ne pouvait résister à une lame bien affûtée. C'est pourquoi, sans grande appréhension, Kaneda avait décroché ce contrat. Il proposait une bonne prime en retour et c'est tout ce qui lui importait. Le jeune homme détestait de pays et espérait donc s'en aller le plus vite possible, dès le matin après avoir récupéré son dû. Cela ne devrait pas être compliqué, contre un animal dénué d'intelligence. Kaneda a toujours haï les animaux, ce qui ferait donc d'une pierre deux coups.

Et c'est au bout de quelques heures de chasse que le jeune homme finit donc par avoir sa proie. Un loup immense, atteignant facilement les proportions d'un ours. Mais il se tenait bel et bien sur quatre pattes. Le sang sur ses dents attestait du massacre qu'il venait encore de commettre parmi le bétail de la ferme voisine, il fallait être relativement idiot pour élever du bétail si près de la forêt de toute manière. La nuit, les animaux sont de sortie, et la prochaine fois ce seront peut-être des humains qui finiront dans la gueule d'une bête de cette taille. Sur le trajet du retour, le jeune homme passe à travers un buisson, et tombe finalement sur une autre personne. Un jeune homme semblant perdu, qu'est-ce qu'il peut bien faire la ? Surtout à cette heure.

- Qui es-tu ?

Lui demande t-il, la tête du loup en main, shamshir à la garde. C'est un jeune homme de taille et de corpulence moyenne, plutôt svelte. On devine son agilité au premier coup d'oeil, sûrement un pratiquant de l'art de l'épée. Néanmoins, les détails les plus surprenants sont ses cheveux entièrement blancs et ses yeux turquoises, brillants presque dans la nuit.
Kaneda
The Windwalker
Age : 23
Métier : Mercenaire
Messages : 55
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le 20/7/2018, 16:09

« Oui ». C’était un oui lancé un peu trop précipitamment, trop innocemment, qui avait embarqué le chevalier rose dans cette histoire. Il était en train d’escorter un marchand vers Oghma et, avisant son armure, son client lui avait demandé s’il comptait la retirer. Comme Sépah se refusait à l’ôter, son client lui avait ensuite posé cette simple question. « Avez-vous confiance en vos capacités ? ». Ce à quoi le mercenaire avait répondu ce fameux oui.
C’était ainsi qu’ils en étaient venus à passer par la forêt maudite. Et le justicier n’avait pas encore décidé comment il se sentait à ce sujet. D’un côté, une traversée du désert aurait transformé son armure en four, et lui, en tendre rôti. De l’autre, il n’était pas sûr que cette forêt soit préférable. Sûr, il avait confiance en ses talents d’escrimeur. Mais il doutait qu’une épée puisse pourfendre un fantôme… Est-ce que les fantômes existaient seulement ?
Le chevalier était nerveux,  et devait prendre sur lui pour ne rien laisser paraître. Ce qui n’était pas bien compliqué. Il aurait put être en train de pleurer à chaudes larmes que son client n’aurait rien vu, casqué comme il était. Il lui suffisait de se tenir bien droit, une main sur son épée, et de marcher avec une apparente assurance.

Alors qu’ils progressaient à travers les arbres lugubres et rabougris, le chevalier rose se figea. Il était sûr d’avoir entendu une voix non loin. Il fit signe au marchand de ne pas faire de bruit et de l’attendre le temps qu’il vérifie que la voie était libre avant de s’avancer prudemment, la main sur son pommeau. Il essayait de se faire le plus discret possible, mais l’homme derrière lui essayait de lui crier quelque chose à mi-voix. Tout ce qu’il comprenait, c’était « rose ». Mais il ne voyait pas où il voulait en venir.
Il se faufila à travers les arbres tortueux et, dans la pénombre, tomba nez à nez avec une immense tête de loup.

« AAAH !

Il fit un bond en arrière en brandissant son épée, prêt à défendre chèrement sa peau, avant de réaliser qu’il ne restait du loup plus que la tête, tenue par un inconnu armé. D’un rapide coup d’œil, il observa qu’un autre jeune homme gisait à terre, serrant un livre, probablement un tome magique, contre lui. Sépah fronça les sourcils. Les deux hommes étaient ils en plein affrontement ? Fallait-il qu’il intervienne pour sauver la vie du malheureux jeune homme aux cheveux aile de corbeau ?

 « Non ! Pas de conclusion hâtive Sépah ! C’est comme ça que Conrad aurait agit. Tu ne veux pas être comme Conrad !

Se tança t-il mentalement avant de se détendre légèrement, afin de ne pas se montrer trop menaçant envers les deux inconnus, mais garda son épée à la main afin d’être prêt à intervenir en cas d’urgence :

- Y a-t-il un problème ? Avez-vous besoin d’aide jeune homme ?

Il adressa ces derniers mots à celui qui était à terre.
Sépah
Age : 21
Métier : Mercenaire
Messages : 89
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le 20/7/2018, 23:09

Les buissons bougeaient de plus en plus... Le jeune mage faillit même avoir une crise cardiaque en apercevant ce loup juste énorme ... Il n'y en avait pas d'aussi gros à Criméa.. s'il y en avait, il n'en avait jamais vu en tout cas... Sa langue était pendante.. et sa tête avait une étrange position... Soren compris donc rapidement que, heureusement pour lui, l'animal était mort et ne pouvait plus lui faire de mal.. Ce qui n'était pas le cas.. de l'homme qui tenait le loup..

L'homme en face de lui avait une carrure assez typique.. Il était nettement moins musclé que Ike mais sûrement plus rapide, trop rapide.. Le marqué n'était pas dans la bonne position si l'escrimeur décidé d'attaquer... Il serait même en total désavantage.. Déjà, parcequ'il était beaucoup trop proche et en plus, le jeune stratège me sentais toujours aussi faible, ce qui l'agaçait grandement... C'était pas le moment. C'est alors qu'il remarqua l'étrangeté de l'homme en face de lui.. ce dernier était très pale.. avec des cheveux blancs... Cela contrasté totalement avec les cheveux noirs de soren.. Mais.. Ce qui interloque le plus Soren, c'est la marque que le jeune garçon avait sur le visage, ça lui prenait presque tout un côtés du visage.. ce type est un marqué.. Il y en avait ici aussi et.. Comme Soren, il avait eu la malchance de l'avoir sur le visage, c'était difficile à rater...

Qui es-tu ? C'est ce qui sortit de sa bouche, lui aussi, été prêt à attaquer.. Soren n'en doutais pas... Il allait lui répondre quand un énergumène vêtu d'une armure complètement rose, sorti de nulle part.. Comment on pouvait mettre une tenue aussi voyante ? l'ennemi devait le voir arriver de loin ! Il tenait lui aussi une épée et visiblement.. avait fait un bon de 10 mètres en voyant le loup. La peur avait quitté son visage, laissant place au froid habituel. L'homme en rose, semblait prêt à attaquer.. Il allait falloir la jouer fine s'il voulait s'en sortir... Soren prit donc le temps d'analyser la situation et l'environnement.. Décidément.. il était dans la mouise jusqu'au cou. Alors qu'il tentait d'élaborer un plan.. l'homme rose se mit à parler, il demandait s'il y avait un problème et si le mage avait besoin d'aide. Le regard du marqué passe de l'un à l'autre, puis finalement, il prend la parole.



Un simple mage, je suis  à  la recherche d’un  mercenaire, j’avais entendu dire qu’il se trouvait ici..


C'était qu'a moitié vraie.. Il cherchait bien Ike mais, il était fort peu probable qu'il ait atterri là lui aussi. C'était pas vraiment pour l'arranger tout ça.


Je me suis perdu dans cette forêt et je suis tombé…

Le jeune mage regarda le 1er arriver avec ses cheveux blancs, il ajouta :

Vous devriez prendre des cours de discrétion.. Vous faites tellement de bruit que j'ai cru que c'était un sanglier qui arrivait...


Son ton était froid, sec. Il avait pas pu d'empêcher.. Il allait devoir se retenir s'il voulait survivre.. C'était clairement pas le moment d'énerver ces deux types.. Il n'y avait pas Ike, il était seul et complètement épuisé.. Il n'appréciait pas ça... Mais, Soren allait devoir compter sur ces deux énergumènes pour sortir de cette forêt sinistre... C'était décidément.. Une mauvaise journée.
Soren
Age : 28
Métier : tactitien de ike
Messages : 55
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le 21/7/2018, 13:13

A première vue, Kaneda pensa un instant être tombé au milieu d'une troupe de troubadours ayant perdu leur chemin. Un homme -semble t-il- paré d'une armure rose et apparemment peureux, du moins vu sa réaction excessive et disproportionnée, et un marqué apathique sérieusement mal en point. Kaneda n'ayant pas le même sens de l'analyse, la tête de loup qu'il tenait en main ne semblait pas si effrayante à ses yeux. Après tout ce n'est plus qu'un morceau de cadavre sanguinolent, si le loup avait été encore en vie peut-être aurait-il été plus effrayant en effet. Bien que cela n'avait nullement affecté le mercenaire, qui n'avait eu aucun mal à le découper. Les animaux sont des proies si faciles. Dénués d'intelligence et de toute forme de réflexion poussée, du moins à ses yeux encore une fois, ces proies sont en bas de la chaîne alimentaire. Qu'il s'agisse d'un loup ou d'un lapin. Peut-être même que le lapin a plus de chance de survies, la fuite est parfois plus judicieuse. Après tout, Kaneda hait les animaux, nul doute qu'il ne se gêne pas pour les tuer à la moindre occasion. Comme le contrat qu'il a ramassé un peu plus tôt donc. Mais en l'instant, quelque chose de plus « dérangeant » a surgi. Ces deux clowns éveillent sa curiosité, pour pouvoir venir ici il faut soit être très courageux ou incroyablement stupide. Peut-être mêlé à de l'ignorance, bien que cette forêt soit relativement connue aux alentours pour dissuader quiconque d'y entrer. Alors pourquoi diable venir ici.

Le jeune homme regarde un à un les deux hommes, et dépose la tête de loup au sol en comprenant qu'ils vont peut-être en avoir pour un petit moment. Cette situation mérite d'être éclaircie pour éviter que cela ne se finisse mal, Kaneda n'a pas envie de se battre. Le mercenaire dégaine néanmoins son Shamshir en signe de prudence, on ne sait jamais à qui l'on a affaire. Cette arme semble être très ancienne, mais magnifiquement bien conservée. Seule la garde et la poignée, recouvertes d'or, sont abîmées par les affres du temps. La lame, elle, semble être intacte et prête à découper n'importe quel obstacle qui se dresserait sur sa route. Les plus observateurs remarqueront même « V I L G E F O R T Z » gravé à même la lame, sûrement l’œuvre d'un expert. Ou du moins d'un bon forgeron. Kaneda n'a jamais su lui-même d’où elle provenait, mais sait reconnaître une belle arme quand il en voit une. Et deux idiots lorsqu'il en rencontre. Bien que l'énergumène en armure soit haut en couleurs et ne manque pas d'attirer l'attention, son intérêt est tourné vers le marqué. Par pour son tatouage ni même pour son apparence en général, mais pour cette étrange situation qui lui rappelle une mésaventure très récente. Sa rencontre avec Daraen était très similaire, elle aussi était dans un endroit dangereux sans savoir ce qu'elle faisait la et semblait affaiblie. C'est sûrement une coïncidence, mais cette situation est plus que perturbante. De ses yeux turquoises, Kaneda reporte ensuite son regard sur le chevalier rose, et le jauge un instant. Il semblait bien ridicule tout à l'heure, mais semble avoir repris les choses en main. Visiblement, et il est normal de penser ainsi, c'est bien Kaneda qui est le plus suspect ici. S'il était arrivé dans un autre ordre, les choses seraient différentes. Peu importe, le jeune homme reste d'un calme olympien, la situation va s'arranger sous peu. Et si elle ne s'arrange pas, beaucoup d'autres solutions sont envisageables. Il serait tout de même dommage de ne pas terminer son contrat à temps.

La remarque de l'aventurier éveilla son attention. Un mercenaire, vraiment ? Kaneda le connaissait peut-être. Il ne s'arrêtait pas qu'à Trithéréon, beaucoup d'autres mercenaires provenant d'autres pays étaient entrés en contact avec lui et inversement. Ce genre de choses arrivaient souvent surtout pour effectuer un contrat difficile, bien que la récompense se devait d'être partagée en ce cas de figure. Parfois mieux vaut gagner moins mais rester en vie. Et puis, un contrat terminé est un contrat achevé, quelle qu'en soit la manière utilisée. Ce n'est pas Kaneda qui se briderait a une ou deux possibilités. Un contrat évolue sans cesse, la situation peut changer du tout au tout, il faut être flexible et méthodique pour en remplir un. Ce qui est donc bien loin de tuer un simple loup un peu plus gros que la moyenne, mais quand un tel contrat se présente à lui, Kaneda ne peut refuser. C'est de l'argent facile, et un pas de plus vers le poste de dirigeant. Un jour, il y arrivera. Le jeune homme en est fermement convaincu. Et ce n'est pas en restant ici avec ces deux rigolos qu'il pourra y arriver.


- Personne ne se trouve dans cette forêt. Qui est ce mercenaire ?

Demanda-t-il de sa voix étrangement suave, bien que ferme. Le mercenaire n'avait rien d'une brute, autant dans l'aspect que la voix, et dieu seul sait à quel point il pouvait en être une. Du moins en combat. Or, a moins d'un malentendu, cette situation n'avait rien d'un combat pour l'instant. Espérons que cela dure ainsi. A mesure qu'il regardait le jeune homme, Kaneda se fit d'ailleurs une réflexion. C'était un marqué, certes, mais la marque que lui-même portait sur l’œil pouvait l'identifier comme tel également. Beaucoup avaient pour ainsi dire la fâcheuse tendance à le prendre comme tel, bien que cela n'arrête en rien Kaneda dans sa volonté de garder cette marque. Elle représentait l’emblème de sa famille, et tout comme son shamshir, le jour ou il s'en séparera est bien loin d'arriver. Et puisque ce mage ne semblait pas vouloir lui faire de remarque à ce propos, Kaneda se garda bien d'en parler. Il n'avait pas envie de se justifier, il y avait plus important que ça. Tout d'abord, la remarque acerbe du mage. Bien qu'il ne soit pas enjoué à l'idée d'entrer un conflit, il allait falloir mettre les choses au clair bien vite, et ce dès le début.

- Tu devrais prendre des cours de repérage, je ne pensais pas qu'il était possible de confondre une forêt avec la garderie ou tu te rendais sûrement.

Une fois ceci fait, le jeune homme enchaîna. Une réponse tout aussi acerbe que la remarque du mage semblait appropriée pour lui faire comprendre qu'il ne se laisserait sûrement pas faire, qu'importent les circonstances.

- Si tu veux sortir d'ici en vie nous sommes tes seuls espoirs, ne gâche pas cette chance.

Il aurait peut-être une chance avec le chevalier rose, mais celui-ci devait être incroyablement voyant. Comment pouvait-on porter ça ? Kaneda se le demandait bien. Peut-être que les armures roses étaient communes à Oghma, bien qu'il n'en ait jamais vu ici auparavant. Istus semblerait plus approprié pour ça. Et dieu sait que Kaneda hait Istus. La méfiance reste donc de mise.
Kaneda
The Windwalker
Age : 23
Métier : Mercenaire
Messages : 55
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le 21/7/2018, 23:00

En écoutant l’échange entre les deux inconnus, Sépah en arriva à la conclusion qu’il s’était bel et bien mépris sur la situation, ils ne semblaient pas en plein combat, mais venait manifestement de tomber l’un sur l’autre, tout comme lui-même. D’un mouvement gracieux, il rangea son épée dans son fourreau afin de bien manifester l’absence d’animosité de sa part, avant de s’incliner profondément :

« Je vous prie d’accepter mes excuses, je me suis, de toute évidence, mépris sur la situation qui se déroulait en ces lieux.

Déclara t-il d’un ton solennel à l’épéiste avant de se redresser. Apparemment, celui aux cheveux aile de corbeau s’était perdu dans la forêt alors qu’il cherchait quelqu’un, un mercenaire. Celui aux cheveux d’albâtre, lui, revenait probablement de sa chasse au loup quand il lui était tombé dessus. Le chevalier rose fronça les sourcils alors que le jeune mage lança une raillerie acerbe au chasseur, qui se sentit obligé de répliquer. Il ne comptait pas les laisser se chamailler de la sorte. Il se racla la gorge avant de s’approcher de celui qui était à terre pour lui tendre la main, l’offrant de l’aider à se relever :

« Vous ne devriez pas errer dans cette forêt tout seul, même pour chercher… votre ami je suppose ? Enfin, peu importe. Cette forêt est réputée hantée. Vous avez de la chance d’être tombé sur nous… Est-ce que vous allez bien ?

Il observa un instant la marque du mage. Il avait aussi noté celle sur le visage de celui aux cheveux blancs. Ils étaient les premiers marqués qu’il croisait depuis la mort d’Harvey. Du moins, à sa connaissance. Cette fois ci, rien ne leur arrivera tant que je serais là.

- Ne vous en faites pas, nous sommes là pour vous guider et vous protéger à présent. Enfin, moi, c’est sûr. Je traversais cette forêt dans tous les cas, je n’ai aucun intérêt à vous laisser en arrière. Quel genre de personne serais-je ? Je me nomme Sépah, je suis mercenaire et justicier. Je pourrais vous aider à trouver votre ami si vous le désirez. Après tout, tel est mon rôle d’aider les personnes dans le besoin.

Voilà, avec un peu de chance, il avait détourné l’attention et tout risque de dispute stérile avait été tué dans l’œuf. Il tourna la tête vers l’autre inconnu :

- Si j’ai bien compris, vous vous joindriez à nous pour sortir de cette forêt ? On ne sera pas trop de trois… enfin… il jeta un regard vers les buissons derrière lesquels se trouvait son client. Quatre, pour progresser dans ces bois. »

Sépah
Age : 21
Métier : Mercenaire
Messages : 89
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le 22/7/2018, 11:15

Personne ne se trouvait dans cette forêt, excepté cet étrange groupe coloré que le destin avait visiblement décidé de réunir.. Peut-être qu'Ogma... avait décidé de laisser une chance à Soren de s'en sortir finalement... Même, s'il avait utilisé une étrange manière pour ça. En tout cas, avoir parlé d'un mercenaire avait au moins éveillé leur curiosité.. Les deux étaient des mercenaires.. Le coeur du petit mage se mis à accélérer.. De tout coeur, il espérait que les deux connaissent Ike. Alors qu'il allait ouvrir la bouche pour répondre, le garçon réagis à la réflexion du jeune marqué ... En lui demandant de prendre des cours de repérage, car ce dernier aurait confondu forêt et garderie..

Le jeune mage soupira, trouvant sa réponse basse et stupide, mais se retin de lui répondre ... Car il avait raison sur une chose...S'il voulait rester en vie.. Il allait malheureusement devoir compter sur ses deux là.. Il serra donc la mâchoire et se la ferma.. Même si ça l'agaçait que ce type le prenne visiblement pour un enfant.. Voir un idiot. D'un autre côté, Soren le savait, c'était pas une mauvaise chose qu'il se méprenne sur son âge ou son intelligence... On se méfiait moins, quand on avait affaire à un « enfant » ou à un idiot fini. L'homme en rose, tentant visiblement de détendre l'atmosphère rangea son arme en s'excusant, il avait mal compris la situation. Ce dernier semblait plus doux dans ses paroles, il sermonna juste le mage sur son attitude... On n'entrait pas dans une forêt, seul, surtout si cette dernière avait réputation d'être hanté, même pour aller chercher un ami...

Ike.. Peut-être que quelqu'un d'attentif aurait pu voir les joues du mage légèrement s'empourprer pendant quelques secondes mais, ce fut si fugace qu'il est fort probable que ce détail soit raté et que l'on pense que l'expression du marqué n'ait pas changé. Jamais Soren n'aurais fait une bêtise pareille... Partir seul en forêt, en plein nuit.. Mais, il fallait bien trouver une excuse. Les deux autres semblaient avoir fait la même connerie mais, Soren se retint de tout commentaire. L'homme en rose très chevaleresque, continuais de parler.. Soit disant que Soren n'avait plus rien à craindre maintenant, car ces deux-là était là pour le guider et le protéger.. La bonne blague... Soren en aurait presque ri de bon coeur. Il ne me laissera pas ici tout seul.. Ce qui était une bonne chose...c 'est que ce type était peut-être rose et se prenait pour preux chevalier mais, il semblait sincère.. Il s'appelait Sépah.. Drôle de prénom.

Soren enleva délicatement les ronces qui s'étaient pris dans sa robe de mage, ne manquant pas de se piquer légèrement le doigt. Le jeune mage suçota son doigt endoloris puis fini le travail avant d'enfin se décider à prendre la main qu'on lui tendait. Se mettre debout fut plus difficile que prévue et le mage se repris à plusieurs reprises, finalement, il réussi à se mettre sur ses jambes, mais il retomba légèrement sur l'armure de l'homme en rose auquel le jeune mage s'accrocha légèrement avec sa main libre... Ses jambes tremblaient... Il avait horreur de ça .. de se sentir aussi aussi faible. Comment allait il pouvoir traverser cette forêt à pied alors qu'il tenait à peine sur ses pieds. Soren était énervé, il détestait se voir aussi faible et il aimait encore moins qu'on le voit dans cet état.. Sa mâchoire se serra un peu plus.


Ike.. l’homme que je recherche s’appelle Ike

Le cœur du jeune homme se remis à battre plus vite.. Il espérait tellement entendre une bonne nouvelle et retrouver Ike rapidement. Soren repéra soudainement un 3éme individu.. Ce dernier semblait nettement moins dangereux que les deux autres et semblait légèrement inquiet... Il y avait de quoi... L'homme en armure faisait limite peur et il était accompagné par deux marqués dont un avec un regard froid. L'intention du mage se reporta sur l'autre marqué qui lui, n'avait pas rangé son arme et soren se méfiait, c'est pour ça qu'il avait toujours son tome de vent dans une main.. Ce dernier pouvait attaquer.. Il semblait plutôt prompt à la colère.. Il valait mieux garder un oeil sur lui..

Soren
Age : 28
Métier : tactitien de ike
Messages : 55
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le 22/7/2018, 17:57

En effet, le jeune homme aux cheveux d'albâtre ne rangeait pas son shamshir. Non seulement parce qu'il restait méfiant, mais surtout parce qu'ils n'étaient toujours pas sortis de la forêt. Qui sait quelles bêtes pouvaient se trouver autour d'eux en ce moment même, ce n'était clairement pas le moment de ranger les armes. Une seconde de retard à dégainer est une seconde de trop. Le geste du chevalier rose lui apparut donc considérablement idiot, amateur même. Certes, celui-ci cherchait à rassurer le marqué, mais dernier devrait bien pouvoir comprendre que se promener dans une forêt arme rangée n'est pas une bonne idée. Surtout pour une forêt jouissant d'une telle réputation. Kaneda n'avait d'ailleurs qu'une idée en tête : en sortir. Avec ou sans eux. Néanmoins, les paroles du chevalier éveillèrent sa curiosité. Un mercenaire, hein ? Étrange. Il devrait pourtant savoir qu'on ne range pas son arme ainsi en plein territoire hostile, surtout lorsque son client n'est pas loin. Kaneda ne lui accorda d'ailleurs aucune attention, il aurait dû rester hors de la forêt plutôt que de suivre son accompagnateur. Nul doute que ce mercenaire était bien loin de la définition que Kaneda s'en faisait. Un mercenaire ne doit jamais agir sans attendre quelque chose en retour, et encore moins plier son client à ses exigences. Le client paye, et est donc le seul décisionnaire. Jamais il ne lui serait venu à l'idée de l'obliger à le suivre dans cette forêt, mais sans doute ce « Sépah » ne venait-il pas de trithéréon. C'était même une certitude à ses yeux. Et la manière dont il se décrivit lui-même ne fit que confirmer tout ce qu'il pensait à son sujet. Mercenaire et justicier ? Comment ces deux choses peuvent-elles aller ensemble ? Un justicier fait régner le bien, du moins selon son propre point de vue, sans attendre quoi que ce soit en retour. Un mercenaire exécute ce qu'on lui demande pour de l'argent ou toute récompense à la mesure de sa mission. La curiosité de Kaneda ne fit que s'accroître, proportionnellement à son dédain pour le chevalier rose. Certes, il semblait être un bien mauvais mercenaire à ses yeux mais un énergumène tout à fait intéressant. Quelle pouvait être sa conception du métier qu'il exerçait ? Et s'il avait eu un client, nul doute qu'il devait avoir au moins un peu de renommée. Drôle de concept que voilà, un justicier mercenaire ! Kaneda ne manqua d'ailleurs pas de le faire remarquer, avec toute la douceur dont il pouvait faire preuve. C'est à dire très modérée.

- Un mercenaire, aussi justicier soit-il, devrait savoir qu'agir gratuitement n'est pas dans nos habitudes. Votre client vous a payé, non ? Ce mage doit en faire de même, et nous offrir une récompense proportionnelle à l'aide que nous lui apporterons.

Kaneda se doutait bien que le jeune marqué n'avait rien sur lui, et ce n'était pas son problème. Il allait devoir trouver une solution, au mieux lui devoir une faveur. Devoir une faveur à un mercenaire est une très mauvaise idée, mais c'est ce qui arrive quand aucune alternative n'est trouvée. Puisqu'ils étaient deux, l'autre chevalier devrait pouvoir faire preuve d'un peu de finesse, et pourquoi pas lui transmettre son contrat par exemple. Son client serait entre de bonnes mains, cela semblait être un bon compromis. Mais Kaneda se garda bien de le dire, voulant d'abord jauger leur réponse. Ils n'allaient pas devoir trop tarder, les animaux de la forêt ne devraient pas tarder à être attirés par leurs voix. Et contrairement à ce chevalier rose, Kaneda n'avait rien à protéger pour le moment. Il lui serait aisé de s'en aller aussi vite qu'il était venu, et de les laisser dans la panade. En définitive, la situation était tout à son avantage. Et il comptait bien en jouer.

- Vous devriez d'ailleurs vous décider rapidement, les créatures de cette forêt ont du nous entendre.

La tête de l'imposant loup toujours en mains, Kaneda ne semblait clairement pas décider à céder. S'il pouvait repartir avec un contrat de plus, le mercenaire serait comblé. Il ne manquerait plus que remettre la tête de la créature aux fermiers l'ayant engagé, et cette journée serait assurément bonne. Ou plutôt, cette nuit. Peu importe la hauteur de la récompense que ses clients lui donneraient, ce n'était pas ce qui l'intéressait. La seule chose qui comptait étaient le nombre de contrats qu'il remplissait, le rapprochant peu à peu du poste de dirigeant. Personne d'autre que lui ne devait l'atteindre, surtout pas Hildegarde ! Kaneda ne le supporterait pas. Être sous les ordres d'une telle garce, en plus de manquer le seul but qui l'animait depuis sa plus tendre enfance serait la fin de tout. Le jeune homme n'envisageait même pas cette possibilité, il devait absolument gagner. D'un geste souple, le mercenaire fit tournoyer sa lame comme pour signifier son agacement. Il fallait se dépêcher, et cette situation durait déjà depuis trop longtemps. Mais il était hors de question de se plier au sens de la justice du chevalier rose. Une opportunité se présentait, il lui fallait bien la saisir !

Kaneda tourna la tête vers Soren. C'est vrai qu'il cherchait quelqu'un. Le mercenaire avait déjà oublié ce point, trop concentré sur les bénéfices qu'il pourrait retirer de cette situation. Et ce nom ne lui disait rien, si ce n'est qu'il évoquait chez lui un intérêt particulier. Pas pour la réaction du mage à l'énonciation de son nom, qu'il n'avait de toute façon pas remarquée. Mais pour une chose bien moins concrète : Kaneda se demandait qui était ce « Ike ». Un mercenaire de plus dont il ne connaissait pas le nom. S'il était bel et bien venu ici, du moins en partant du principe que le mange ne se trompait pas, ce devait être un mercenaire redoutable. Peut-être bien un justicier comme l'autre en rose, bien que Kaneda en doutait fortement. Ce genre de personnes n'étaient pas si communes, encore moins ici. Ce Sépah devait être plutôt fort pour être venu ici sans hésiter, Kaneda le lui concédait. Fort, tout en étant un mauvais mercenaire. Restait à vérifier si ce Ike était bel et bien dans les parages, ou non. Peut-être même qu'il venait d'un autre monde, cela ne le surprendrait pas plus que ça. Sa rencontre avec Daraen lui avait plus ou moins ouvert les yeux, et la présence du mage en ces lieux sans explication apparente lui disait quelque chose. Il serait bien ironique que ce « ike » soit resté dans son monde d'origine, s'il ne vient effectivement pas de Gaïa. Le marqué aurait bien du mal à tenir le coup. Kaneda lui aurait bien demandé s'il se souvenait de comment il avait pu atterrir ici, mais la situation ne s'y prêtait pas du tout.


- Je ne connais personne de ce nom.

L'horloge tournait, et Kaneda attendait leur décision.
Kaneda
The Windwalker
Age : 23
Métier : Mercenaire
Messages : 55
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le 22/7/2018, 20:11

Le jeune mage sembla rougir pendant un instant, mais ce fut si un laps de temps si bref que Sépah ne pourrait affirmer avec assurance ne pas s’être trompé. Il finit par accepter la main qu’il lui tendait et, manifestement au prix d’un énorme effort, parvint à se relever… Avant de retomber sur le chevalier. Celui-ci l’épaula aussitôt et, plein de bienveillance, passa un bras autour de lui pour l’aider à tenir sur ses jambes. Le pauvre semblait réellement mal en point. Il leva ensuite un regard noir sur celui aux cheveux d’albâtre bien que, derrière son casque, cela ne se voyait pas vraiment :

« Permettez-moi de vous présenter les choses sous un angle différent monsieur. Seul, et dans l’état dans lequel ce jeune homme se trouve, il ne survivra pas une minute en ces lieux. L’abandonner à son sort sous prétexte qu’il n’a pas de quoi payer serait de la non assistance à personne en danger. Si vous désirez continuer votre route de votre côté, soit, tant pis pour vous. Mais je ne laisserais pas un innocent mourir pour une stupide histoire de profit. Nous parlons d’une vie que diable ! Sûrement elle vaut plus que quelques pièces dans votre poche !

Il aurait put en dire plus. Il aurait put expliquer que son statut de mercenaire était juste une façon d’être sollicité en tant que justicier, et de ne pas s’imposer à la manière d’Istus, ou de Conrad. Même si la plupart de ses contrats étaient des contrats de mercenaire classique. Qu’au-delà de ça, il méprisait les mercenaires opportunistes qui n’étaient motivés que par l’argent. Mais il n’avait aucune envie de se justifier. Il ne voyait même pas pourquoi il aurait à le faire. Il n’avait rien fait qui soit blâmable par une personne vertueuse.
Il reporta son attention sur celui aux cheveux aile de corbeau qu’il soutenait toujours pour éviter qu’il ne tombe à nouveau, songeant que, s’il n’arrivait pas à tenir debout tout seul, la progression dans la forêt allait être particulièrement ardue. Il devait être capable de réagir vite en cas d’attaque, et c’était pratiquement impossible en portant à moitié quelqu’un.

- Je ne connais personne portant ce nom non plus, désolé. Mais vous pourrez interroger d’autres personnes quand on sera sortit d’ici.

Il coula un regard lourd de reproches à l’autre mercenaire :

- Et là, si vous voudrez, vous pourrez exiger quelque chose en échange de votre aide pour rechercher son ami, puisque plus aucune vie ne sera directement menacée.
Sépah
Age : 21
Métier : Mercenaire
Messages : 89
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le 23/7/2018, 14:15

Soren s'aperçut rapidement que les deux types avaient des caractères bien différant et ça pouvait jouer en sa faveur.. Le 1er.. le marqué.. Semblait bien plus dur que le second qui se disait mercenaire et justicier. La façon de penser du 1er mercenaire état simple... Tout travail mérité salaire.. si le mage avait besoin d'aide.. il devait tout simplement payer... Lui.. souhaiter carrément abandonner Soren dans cette forêt lugubre et celons les rumeurs... hanté... Vue l'état du jeune homme , il ne ferait pas long feu dans cet environnement. Sépah, lui refusait catégoriquement de laisser un innocent mourir parce que ce dernier n'avait pas d'argent, c'était une bonne chose pour Soren.

Cela peut paraître étrange dans une telle situation mais, Soren comprenais tout à fait la position et l'état d'esprit du mercenaire qui voulait de l'argent... Dans la situation inverse, soren aurait lui aussi exigé de l'argent en échange de ce service. Il avait déjà dit à Ike de refuser certaines missions parce que ces derniers n'avaient pas assez pour payer quitte à ce que ça leur coûte la vie.. Bien entendu.. Ike n'écoutais pas et les aidé quand même... Le stratège comprenait complètement.

j’ai un peu d’or…

Soren avait de l'argent, c'était certain mais, il n'était pas certain que cet argent marche ici... Peut-être devrait il le faire fondre? Cela lui serait plus utile.. Soren sorti une bourse en faisant en sorte qu'on ne puisse pas trop voir si elle était lourde ou non.. profitant d'être tenue par le mercenaire rose. Bien qu'il ait fait attention à ce qu'on ne remarque pas trop combien il y avait dedans.. Il était clair que la bourse était assez bien remplie.. surtout pour quelqu'un de son rang.. surtout pour un marqué... Ca s'expliquait facilement, Soren s'était toujours occupé des stocks des mercenaires de Greil et il s'occupait aussi des stocks de voyage de Ike... ca valait mieux... Soren espérais que le mercenaire s'en sorte d'ailleurs, car Soren avait une grande partie de leur argent. Le mage rangea la bourse puis regarda les deux.

Je crois qu'on peut y aller maintenant ?


La voix était dure... froide.. presque cassante.. Il fallait qu'on y aille.. surtout que Le jeune mage venait d'entendre le cri lugubre d'un animal sauvage... Vue le son.. ce dernier n'était pas très loin.. Ce n'était pas vraiment pour rassurer nos protagoniste... Soren n'étais pas vraiment en état de combattre.. Il valait mieux filer... Si on en avait encore le temps... Aucun des deux ne connaissait Ike, cela ne surprenait pas vraiment le stratège, même s'il avait espéré avoir une réponse positive.

Il fallait bouger.. le problème c'est que le mage craignait de bouger et de retomber... Comment allait il pouvoir faire toute cette route ... Il se rendit compte avec amertume qu'il allait les ralentir considérablement le groupe.. L'humeur de Soren n'allait pas en s'arrangent...
Soren
Age : 28
Métier : tactitien de ike
Messages : 55
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le 23/7/2018, 21:18

Kaneda écouta d'une oreille distraite le discours grandiloquent du clown en rose. Rien de surprenant ni de très original dans ses paroles, ce mercenaire se donnait visiblement le beau rôle sauvant la veuve et l'orphelin. C'était à se demander s'il était réellement mercenaire, Kaneda ne comprenait toujours pas. Avec un tel mode de pensée ce chevalier rose ne devrait pas faire de vieux os, selon lui. Les bons partent toujours en premier non ? Le jeune mercenaire en avait vu des gens comme lui, de bons samaritains ou des monsieur tout le monde prônant la bienveillance. Tous finissaient un jour par périr. Et cette forêt allait sûrement en décider ce soir. Et au vu des bruits s'amplifiant peu à peu, elle semblait impatiente d'en finir avec eux. Kaneda resta très calme, les animaux étant les adversaires les moins dangereux à ses yeux. En revanche l'ennui qui s'emparait progressivement de lui à mesure qu'il écoutait le chevalier en était un bien plus redoutable. Pourvu qu'il ne lui fasse pas baisser sa garde. Le jeune mercenaire restait indifférent aux dires de Sépah, quelle importance que le mage soit proche d'une mort certaine ou non ?

- Et ?

Le jeune homme aux cheveux d'albâtre décida de se rapprocher un peu du groupe, tournant autour du mage pour vérifier qu'il n'avait aucune bourse pendant à la taille. Exposer ainsi ses biens serait idiot, mais il était bien venu se fourrer jusqu'ici donc rien n'était impossible. Kaneda avait déjà croisé maintes et maintes fois des clients exposants leur fortune de manière plus ou moins ostentatoire, et c'était souvent en acceptant ce genre de contrats qu'il se battait le plus. Les nobles devant effectuer de longs trajets étaient souvent sujets à des attaques diverses par des bandits, exposer ses richesses résultait souvent en une multitude d'embuscades. C'est pourquoi Kaneda acceptait systématiquement ce genre de contrats, qui rapportaient bien plus que la normale. Encore fallait-il tomber sur un client honnête, mais le jeune homme savait se montrer parfaitement convaincant de ce côté. Il était proscrit pour lui de ne rien récolter, c'est pourquoi le mercenaire ne se fiait jamais à de l'approximatif, seul le concret l'intéressait. Sa réponse fut donc négative lorsque le chevalier rose lui proposa de chercher ce « ike », puisqu'il n'était même pas certain qu'il soit en ce monde. Cependant, le mage trouva un bon compromis en exposant sa bourse ainsi. Elle semblait suffisamment remplie pour être acceptable, ce qui fut suffisant pour convaincre l'albinos. Pourquoi cracher dans la soupe après tout. Maintenant, il s'agirait de sortir d'ici.

- Allons-y, ils appr...

Kaneda eut le temps d'entendre les feuilles bouger derrière lui, et abattit instinctivement sa lame en se retournant. Le bretteur avait vu juste, un jaguar venait de lui bondir dessus gueule grande ouverte. L'imposant félin fut accueilli d'un puissant coup de shamshir en travers de la gueule, couplée à la puissance avec laquelle il s'était élancé, ce qui le découpa sur toute sa longueur. Son sang ne manqua pas de se répandre un peu partout, ainsi que tout ses organes qui se déversèrent joyeusement sur le sol. Une vision immonde, qui ne fit qu'alerter Kaneda. Il était temps d'y aller ! D'un geste vif, le mercenaire alla saisir le client de Sépah encore caché dans les buissons pour le prendre par dessus son épaule, et se dirigea entre les arbres. Nul besoin de dire aux autres de le suivre, ils pouvaient bien le deviner seuls et ils avaient fait assez de bruit comme ça. Il ne restait plus qu'à courir !
Kaneda
The Windwalker
Age : 23
Métier : Mercenaire
Messages : 55
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le 24/7/2018, 18:55

Le mage répondit qu’il avait un peu d’or en sortant une bourse. Elle semblait assez bien remplit, mais il faisait de son mieux pour ne pas permettre de jauger convenablement de son contenu. De toute façon, cela n’intéressait pas Sépah. Il n’avait pas proposé son aide pour l’argent, et n’allait pas changer d’avis juste parce que le pauvre avait de quoi payer sur lui. L’autre mercenaire, lui, semblait au contraire grandement intéressé par la perspective du paiement, et totalement désintéressé par l’idée de laisser mourir un innocent pour une bête question d’argent. Sépah se figea un instant pour le fixer froidement.

« C’est exactement le genre de comportement qui aurait justifié une intervention de ma part si quelqu’un était venu réclamer mes services parce que tu as laissé mourir un de ses proches… Tu as de la chance que ce jeune homme semble ne pas s’en offusquer. Et que je ne suis pas Conrad. »

Songea le justicier. Les hurlements et les grognements de bêtes se rapprochaient, ils devaient se mettre en route sans plus attendre. D’ailleurs, un félin surgit à ce moment des fourrés, mais celui aux cheveux d’albâtre l’abattit aussitôt. Sépah, lui, n’était pas à l’aise. Tant qu’il devait soutenir celui aux cheveux aile de corbeau, il ne pouvait pas vraiment se battre… Ou bien il le jetait à terre pour s’emparer de son épée, mais il doutait que son protégé apprécie l’initiative.

« Mon client est juste là, s’il veut bien, vous pourrez vous appuyer sur sa carriole pour avancer. Je serais bien plus utile les mains libre en cas de problème.

Il esquissa quelques pas pour guider le marqué à la carriole  de son client repoussait le mercenaire aux cheveux blancs, refusant d'être porté, arguant qu'il avait été capable de traîner sa carriole jusque là, et qu'il continuera à marcher par lui même sans avoir besoin qu'un gringalet le porte. Il faut dire que, s'il n'était qu'un marchand et n'avait aucune aptitude au combat, il n'était pas dépourvu de muscle. Il jeta ensuite un coup d’œil à son garde du corps et hocha la tête, signe qu'il acceptait la présence de personnes supplémentaires. Le chevalier rose lâcha alors le mage pour pouvoir porter sa main à son côté. Sitôt qu’il sentit son épée dans sa paume, il sentit un  immense poids quitter ses épaules.

- Bien, je pense que plus rien ne nous empêche de reprendre la route à présent. N’ayez crainte, je veille sur vous. »

Non, il n’avait aucune confiance en l’autre mercenaire.

Sépah
Age : 21
Métier : Mercenaire
Messages : 89
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le 25/7/2018, 14:32

Soren avait entendu les grognements mais, il ne s'attendait pas à ce qu'ils arrivent aussi vite.. Les bêtes étaient féroce ici.. affamé.. Le félin qu'avait tué le mercenaire n'avait que la peau sur les os.. c'était pas bon signe... C'était le genre d'animal que la faim rendait fou.. Ils allaient pas les lâcher. Sépah, le mercenaire rose entraîna le mage vers une carriole que son client ne semblait pas vouloir quitter.

Les bêtes sauvages approchent.. Abandonné cette carriole me semble nécessaire... Elle va nous ralentir, il va falloir courir avec...


Cela n'empêcha pas Soren de poser ses fesses dans la carriole et de s'installer à moitié dedans... Si ce marchant refusé de lâcher ça au moins, Soren n'aurait pas à marcher et à ralentir encore plus le groupe.. Ca avait un autre avantage et le mercenaire rose allait rapidement s'en rendre compte...

En effet, un deuxième jaguar venais d'arriver.. croc en avant, prêt à sauter sur l'homme qui pour lui devait ressemblé à une boite de conserve.. ou quelque chose se rapprochant. En quelques secondes... soren ouvrit son livre et tendis la bras en l'air, les doigts de la main, écarté, ses lèvres bougeaient.. il semblait marmonner quelque chose... Sépah pu soudainement entendre le vent siffler juste à côtés de son oreille.. Le vent vient percuter le fauve qui fut l'acéré par le sort du jeune marqué. Soren étant dans un état de faiblesse, l'animal ne perdit pas la vie.. mais ses blessures étaient impressionnante, d'ailleurs le fauve pris la fuite ... Cela ne durerait pas.. La faim reprendrais le dessus sur la peur et l'animal allait revenir.

Le deuxième mercenaire était parti avant nous... Soren comprenais son raisonnement et savait que ce dernier n'hésiterait pas à les abandonner si ça tournait mal.. déjà.. Le jeune mage n'arrivais plus à le voir... Le client commençait à tirer sa carriole.. Soren ignora les remontrances de ce dernier qui n'appréciait pas de devoir traîné un « boulet ». Le mage aux longs cheveux noirs, semblait presque en arrêt mais.. on pouvait voir ses yeux aller partout, il était prêt à lancer de nouveau sort au moindre mouvement de buisson. Soren ne pouvait s'empêcher de comparer le client à un buffle.. tirant sa charge... Bah.. au moins cet homme de moindre intelligence avait son utilité.

L'ambiance dans la forêt ne s'était pas amélioré.. Quelque chose qui semblait maléfique planait et Soren sentait la peur revenir dans son coeur.. c'était pas bon ... Son instinct lui disait.. qu'ils étaient au mauvais endroit... Les corbeau qui les surveillaient avec appétit semblait lui donner raison.
Soren
Age : 28
Métier : tactitien de ike
Messages : 55
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le 25/7/2018, 16:41

Kaneda ne s'offusqua pas de la réaction du client, s'il s'estimait assez fort pour s'en sortir grand bien lui fasse. Ce n'était pas son client après tout. Le jeune homme se plaça néanmoins derrière la carriole pour la pousser afin d'apporter un peu d'aide, gringalet ou pas le bretteur restait fort. Une lame ne se manie pas qu'avec de la technique, tout comme elle ne peut être maniée qu'avec de la force. Le jeune homme commença donc à pousser énergiquement, prêt à réagir en cas d'attaque à revers. Il était en première position pour être dévoré ainsi, mais il fallait bien pousser pour aller plus vite. Il ne restait plus qu'à espérer que le marchand suive la donne, au milieu de cette forêt infestée de saloperies. Les arbres étaient si serrés qu'il en devenait difficile de faire passer la carriole, ce qui ne faisait que rajouter une difficulté de plus. S'ils n'étaient pas en urgence, Kaneda l'aurait sûrement fait remarquer d'un ton acerbe, mais s'en réservait le droit une fois que tout serait terminé pour de bon. Décidément, travailler en groupe ne lui réussissait pas du tout. C'était seulement la troisième fois qu'il se décidait à agir en compagnie d'autres personnes, sans compter les guerres auxquelles il avait pris part, et les choses s'étaient toujours mal déroulées. La première fois avait résulté en un glissement de terrain et trois morts sur cinq, la deuxième en un fiasco total qui avait déclaré un incendie dans une petite bourgade de Terra. Autant dire que Kaneda n'était pas pressé de travailler de nouveau en groupe, mais la situation actuelle s'y prêtait bien. En plus d'avoir un peu d'or a la clé, naturellement.

Son attention fut attirée par un second jaguar. Celui-ci venait de tenter sa chance en se jetant sur le marqué, et s'en était retrouvé mal en point. Le mage savait se défendre même affaibli, c'était à noter. Kaneda a toujours détesté la magie, il nota donc dans un coin de sa tête que la prudence devait être de mise avec cet individu. Il ne comptait pas rester plus longtemps avec eux une fois sorti de cette forêt, mais qui sait s'il comptait bel et bien lui remettre cet or. Dans le cas contraire, des négociations musclées s'annonceraient. Ou, Kaneda pensait toujours à la récompense plutôt qu'aux milles dangers de cette forêt, qui ne l'effrayaient pas du tout. D'un léger coup d'oeil, le mercenaire observa le chevalier rose histoire de vérifier s'il était à réagir. Sa position l'obligeait bien à s'en remettre à lui, même un tout petit peu. Le jeune homme pensa même un instant à le tuer ici même tant qu'il avait le dos tourné, mais son aide allait se montrer utile. Et puis, après tout, il ne réclamait pas de récompense lui. Ce qui lui facilitait les choses.


- Nous sommes presque arrivés.

Dit-il en apercevant l'orée de la forêt entre les arbres au loin. Le jeune homme courait toujours derrière la charrette pour la pousser, shamshir en main, prêt à découper tout ce qui passerait à sa portée. Les quelques corbeaux tentant de leur picorer le crâne en firent d'ailleurs les frais, fauchés en plein vol. Décidément, Kaneda détestait les animaux.
Kaneda
The Windwalker
Age : 23
Métier : Mercenaire
Messages : 55
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le 26/7/2018, 19:07

Sépah ne pouvait cacher son amusement en entendant la réflexion du jeune mage. Heureusement, son casque s’en chargea pour lui. Abandonner la carriole était impensable pour le marchand, elle était la raison de son voyage pour commencer. Et, sans la carriole, comment transportaient il celui aux cheveux aile de corbeau ? Son client pouvait le porter, mais il avait la très nette sensation que le jeune homme était du genre trop fier pour apprécier l’idée. Le marchand s’agaça d’ailleurs de la réflexion, répondant qu’il préférait mourir que d’abandonner sa carriole qui représentait toute sa vie, et qu’il n’aurait jamais prit la décision de passer par la forêt s’il n’avait pas confiance en son mercenaire pour le protéger en premier lieu. L’intéressé se sentit rougir sous son armure, flatté.
Un jaguar bondit vers eux, visant le chevalier rose. Celui-ci s’apprêta à se défendre, mais le mage s’empara de son livre et marmonna quelque chose. Le vent sembla se soulever brusquement et vint taillader l’animal qui fila sans demander son reste en criant de douleur. Le justicier lança un regard en coin au jeune homme :

« Merci, mais je vous recommanderais d’économiser vos forces. Ne vous en faites pas pour moi, j’ai toujours été très bon à l’épée. Et puis, là bête se serait bien cassé les dents sur mon armure.

Pendant qu’il parlait, une autre créature surgit des buissons justes à côté de lui. Le chevalier leva son bouclier pour la bloquer et la repousser. Elle dérapa dans la poussière mais se ressaisit aussitôt, prête à passer à l’attaque à nouveau. Le mercenaire plongea alors, harcelant la bête de rapides coups d’épée sans lui laisser le temps d’agir, la forçant à reculer jusqu’à ce qu’elle batte en retraite.
Soudain, alors qu’il restait moins d’une dizaine de pas à franchir pour sortir de la forêt, un sinistre CRAC résonna dans la forêt. Si les créatures alentours ne l’avaient pas entendu, c’était un miracle. Horrifié, craignant de savoir de quoi il s’agissait, Sépah pivota sur lui-même. L’une des roues de la carriole venait de se briser après avoir rebondit sur une racine. Le mercenaire analysa rapidement la situation avant de déclarer :

- La sortie est juste là. Partez en avant, il ne vous reste plus beaucoup de distance à franchir, à peine trois pas. Vous devriez pouvoir sortir de la forêt sans encombre à présent. Je m’occupe de mon client.

Et il avait tout intérêt à faire vite, les bruits qui se rapprochaient lui indiquaient que quelque chose de bien plus gros que de simples bêtes sauvages s’approchait. Et surement plus dangereux.
Sépah
Age : 21
Métier : Mercenaire
Messages : 89
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le 28/7/2018, 14:23

On était presque arrivé... La chance avait voulu que le jeune mage n'arrive pas trop profondément dans cette maudite forêt. Le jeune mercenaire marqué l'avait visiblement remarqué et nous en avait fait part... Ce n'est pas pour autant que Soren se détendait... Ils n'étaient pas encore sortis de la forêt et .. le mage avait aperçu les animaux fuir.. Même les corbeaux...

Soren le savait, les corbeaux étaient des animaux particulièrement intelligent, s'ils prenaient leur envole... C'était pas bon signe. Les corbeaux étaient les 1er à arriver après une bataille... comme-ci un instinct les guidaient... Il trouvait ça réellement impressionnant.. C'était comme-ci ils s'envolaient bien avant et qu'ils avaient senti la guerre approchée... Soren avait aussi aperçu des prédateurs passaient juste à cotés d'eux sans faire attention à leur présence.. Pour des bêtes aussi affamées, ça signifiait qu'une chose... ils avaient peur... très peur... Soren frémis, cela voulait dire qu'un prédateur beaucoup plus dangereux était en approche.

Le chevalier rose avait conseillé de garder ses forces, qu'il était très bon à l'épée et qu'au pire, la bête se casserait les dents sur son armure. Soren soupire :


Je ne vous connais pas et je n'ai aucune preuve et aucune confiance en vos capacités... Je n'ai pas envie de mourir ici...

La prestation de Sépah avec la bestiole avait donné une raison de plus à Soren de se méfier des capacités du garçon, d'ailleurs il semblait pensé que ces dernières étaient bien moindre. Sépah semblait au moins rapide.. même une armure était pas vraiment adapté à la rapidité. A ce moment-là.. un bruit se fit entendre... Un sinistre et énorme crac dans la forêt... qui allait très certainement avec la fuite des animaux.. Le mage de vent se figea sur place, pas par peur.. mais.. il restait attentif... La suite risquait d'être bien plus dur. Sépah s'adressa au groupe.. Enfin.. il avait l'air surtout de s'adresser au mercenaire marqué qui semblait pressée de partir et qui de toute manière était prêt à les abandonner.. Ce que Soren comprenait complètement, lui-même en aurait fait de même s'il le pouvait... Ils les auraient plantés là... Mais voila.. Soren avait besoin d'eux.. Il ne tenait pas sur ses jambes et... Il était dans un monde inconnu.. Il aurait très certainement besoin d'information. Soren.. se préparait donc à combattre avec ce curieux petit groupe. Il lanca un regard froid au mercenaire qui poussait la carriole comme pour lui dire que... S'il comptait se barrer et les abandonner... C'était le moment ou jamais. Le destin semblait bien capricieux.. voila que la carriole s'était pris dans une racine.. Il allait falloir quelques minutes pour la débloquer... Un deuxième crac se fit entendre.. beaucoup plus fort et surtout.. beaucoup plus proche...
Soren
Age : 28
Métier : tactitien de ike
Messages : 55
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le 28/7/2018, 15:53

Kaneda laissa le chevalier rose se débrouiller avec les jaguars, visiblement il savait se défendre. C'était le minimum acceptable à vrai dire. Le jeune homme n'eut pas affaire à d'autres créatures de son côté, excepté quelques oiseaux particulièrement insistants qui ne tardèrent pas à finir en hachis de volaille. La seule chose interpellant particulièrement le mercenaire étaient en effet les corbeaux, que Soren avait remarqué aussi, et une odeur très étrange. Kaneda ayant vécu dans des endroits gouvernés par la nature toute son enfance, il connaissait les odeurs et les sons de tout ce qu'elle renfermait. Et cette odeur sèche, amère, était celle de la terre soulevée par le passage de quelque chose d'énorme, ou peut-être un troupeau... et le bruit qui vint ensuite ne fit que le confirmer. Kaneda ne comptait pas affronter ce qui arrivait, personne ne le voudrait après tout. Personne de sensé tout du moins. Et dieu sait que cette équipe farfelue ne l'était pas, au vu du marchand préférant risquer sa vie plutôt que d'abandonner une stupide carriole en bois. Sur ce point, Kaneda était bien d'accord avec Soren, qui semblait un peu plus vivre dans le monde réel à ses yeux. Enfin, cela restait un mage. Il ne fallait pas l'oublier.

Comme pour couronner le tout et leur compliquer la tâche, une roue de la carriole venait de se briser. Kaneda s'attendait enfin à voir le merchand la laisser sur le bas côté, mais il décida d'agir comme un idiot jusqu'au bout. Décidément, une forte envie de l'assommer emplissait Kaneda, mais il préféra laisser son client se débrouiller avec lui. Le mercenaire serait bien sorti, mais Soren n'avait pas l'air d'être de cet avis. Et puisqu'il était le seul à pouvoir le payer ici, Kaneda ne pouvait décemment pas partir seul. Après tout, le jeune homme était rodé aux inconvénients du métier. Se plier aux exigences de son client, bien que Soren n'en soit pas vraiment un, était chose commune si bien qu'il valait mieux éviter de discuter pour compliquer les choses. Kaneda soupira, et plongea une main dans sa sacoche arrière.


- Vous ne pouvez pas laisser cette carriole sur le bas côté ?

Une question rhétorique à laquelle le jeune homme n'attendait pas spécialement de réponses. Même lui devait parfois laisser parler ses nerfs, et le mercenaire ne supportait pas les gens comme ce marchand. S'attacher à un bien matériel facilement remplaçable, en une situation si précaire de plus, est signe d’imbécillité. Kaneda plaignait bien Sépah, qui devait se plier à ses exigences. Enfin, peut-être que cela ne le dérangeait même pas. Cet homme semblait prêt à tout par bonté de cœur, ce qui était aussi impressionnant qu'exaspérant. Sans perdre plus de temps à réfléchir, Kaneda sortit des sortes de petites étoiles en fer, et les lança devant lui pour blesser fortement la chose qui avançait.

- Makibishi. Ne marchez pas dessus.

Kaneda avait beau être un épéiste, sa sacoche regorgeait de petits gadgets bien utiles dans certains cas. Et les Makibishi ne dérogeaient pas à la règle, particulièrement utiles pour fuir.. Le jeune homme leva ensuite son shamshir, prêt à affronter ce qui approchait.
Kaneda
The Windwalker
Age : 23
Métier : Mercenaire
Messages : 55
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le 29/7/2018, 21:50

Le mage répondit qu’il n’avait aucune confiance envers les capacités du chevalier rose. Ce qui amusa ce dernier. Après tout, il n’était pas celui qui ne parvenait même pas à tenir sur ses jambes. Mais il s’abstint de commentaire. Ce n’était pas parce que son protégé était sec qu’il devait se montrer désagréable et froisser sa fierté.
Quand celui aux cheveux d’albâtre demanda au marchand s’il ne pouvait pas juste laisser sa carriole, celui-ci le foudroya du regard :

« Cette carriole est la raison de ce voyage ! Elle est ma vie ! Sans cette carriole, et son contenu, que voulez vous que je vende ? Que je gagne mon mon pain ? Autant me laisser dévorer sur le champ par les bêtes sauvages !

Sépah intervint :

- Personne ne vous forcera à abandonner cette carriole. Pas tant que je serais là.

Les mouvements dans la forêt semblaient se rapprocher. Et à chaque seconde, chaque mouvement, la chose qui s’approchait s’annonçait de plus en plus grosse. Le mercenaire se prépara à l’affrontement rendu inévitable par l’état de la carriole de son client. Celui aux cheveux d’albâtre lança des mabikishi au sol, et le chevalier haussa un sourcil. Dans un espace aussi ouvert, il doutait qu’elles aient une grande utilité, il aurait fallut pour ça beaucoup plus de temps pour couvrir beaucoup plus de surface. Mais, encore une fois, il s’abstint de commentaire.
Soudain, le justicier perçut de nouveau craquements, mais qui n’avaient rien à voir avec la carriole. Plus... Comme des arbres.
Soudain, une araignée surgit. Pas une petite araignée qu’il vous suffit d’écraser sous votre botte. Une énorme araignée, qui les dominait de sa hauteur. Et Sépah eu la conviction que les chausse-trapes n’auraient aucun effet sur elle. A suppose que ses pattes fines se posent dessus, à cette échelle, son exosquelette devait être aussi solide qu’une armure. Au mieux, elle ferait de légères rayures dessus. Le seul point positif que le justicier voyait dans cette situation… He bien c’était que comme l’araignée ne voyait pas les couleurs, sa propre armure n’attirerait pas plus l’attention que les autres. Maigre réconfort, surtout quand il devait protéger son client… Non, en fait c’était un point négatif du coup.
Bon… Au moins ils n’étaient pas dans sa toile ?

Sépah
Age : 21
Métier : Mercenaire
Messages : 89
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le 1/8/2018, 11:14

L'autre marqué venais de sortir d'un petit sac d'étrange petite chose en faire que Soren n'avait jamais vue... Chez eux.. ils utilisaient pas ce genre de piège... Ils n'avaient pas de ninja non plus, c'était même un mot qui ne faisait pas parti de son vocabulaire. Soren trouva ce système ingénieux mais.. potentiellement dangereux.. On était souvent avec des boulets en combat et le risque de voir un soldat allier marcher sur leur propre piège ne tentais guère le mage... Il doutait aussi de l'efficacité d'un tel piège pour un animal qui paraissait si grand. L'animal finis par arriver... Soren eu un long frisson dans le dos.. Une araignée géante venait de débarquer, les mandibules du monstre faisait la taille du mercenaire rose... S'il avait peur, Soren ne le montrait pas sur son visage, contrairement au vendeur qui se mit à beugler.

Une araignée.. Ca paraissais insignifiant... une sale bête qu'on écrasée du pied et qu'on oubliait juste après... On ne peux pas imaginé ... qu'en... beaucoup plus gros.. Cela pouvait devenir un monstre aussi meurtrier... Ses mandibules pouvaient couper en deux n'importe qui et son exosquelette était une redoutable armure... Il allait falloir plus qu'une ridicule épée pour en venir a bout...

Soren réfléchissais à une tactique pour tuer ce monstre ou au moins lui faire peur.... Malheureusement.. il voyait peu de solutions.. Même l'eau n'était pas une bonne chose...A moins qu'il y est assez de courant.. Ça pouvait au moins ralentir cette chose...


Il y a une rivière dans le coin ?


L'arachnide géant se précipita vers notre groupe de héros... De suite.. soren leva les bras, comme la dernière fois et lança un nouveau sors .. Vers la bestiole.. Cette dernière recula dans un bruit immonde mais, ce fut loin de l'avoir tué... En faite.. Soren avait plutôt l'impression qu'il l'avait énerver.... C'était pas vraiment bon pour lui. Le mage regarda le marchand qui semblait avoir eu tellement peur, que sa vessie n'avait pas tenue le coup... une odeur aigre se fit sentir... Complètement l'odeur ignoble du monstre... On était... très mal parti...

Il aurait bien proposé de sacrifier quelqu'un au monstre.. .mais, il n'en fit rien, il savait que le jeune homme en rose refuserais de laisser son client être dévoré... De plus.. Dans son état, c'est bel et bien lui qu'on pouvait proposer de sacrifier... Le jeune stratège n'avait pas envie de finir dans la toile de cette chose... Ni dévoré par ça, il devait encore trouver Ike... Alors... il préféra ne rien dire. Le monstre allait repasser à l'attaque... On devait sûrement ressemblé à des moucherons pour lui.. De délicieux moucherons qui tentait de se défendre. Un des pièges du garçon toucha une des pattes fines de l'araignée .. Cela érafla légèrement sa patte mais, cela n'occasionna guère plus qu'une légère rayure... Les pièges n'allaient effectivement pas leur servir dans cette situation... Une tension se fit sentir dans l'herbe.. Maintenant c'était certains.. La chose allait passer à l'attaque et soren avait la désagréable sensation que ... après son sort de vent..C'était lui que la chose regardait.
Soren
Age : 28
Métier : tactitien de ike
Messages : 55
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le 1/8/2018, 16:25




Le meilleur endroit pour arriver.


Kaneda ne répondit pas aux vociférations du marchand. Le jeune homme lui aurait bien dit de se taire pour ne pas attirer davantage les animaux, mais il était trop tard. Quelque chose venait, et vite. Et si cette chose parvenait à les dévorer, ce serait par la faute de cette maudite carriole. Kaneda aurait bien pu s'en aller, mais il était trop tard pour reculer à présent. Ce mage avait quelque chose pour lui, et un mercenaire ne recule jamais devant une récompense. Après tout, Kaneda ne connaissait plus vraiment la peur face au danger. Les choses qu'il tuait quotidiennement ne devenaient plus que des obstacles, quelle que soit leur taille. Les choses allaient ainsi, mais face à l'inconnu, ses sens s'éveillaient toujours davantage. Qu'est-ce qui pouvait bien arriver ? Kaneda en tremblerait presque d'impatience. Le jeune homme n'a jamais vraiment aimé se battre, tout n'est que conséquence.

Les pointes que Kaneda avait lancées au sol pouvaient se montrer bien plus utiles que ne l'auraient pensé des amateurs. Beaucoup le lui disaient d'ailleurs ouvertement, le qualifiant d'idiot ou de lâche pour les plus téméraires. Hors de Trithéréon, Kaneda ne jouissait pas de la même réputation après tout. Toujours était-il que ces pièges se révélaient souvent très utiles. Plus la créature était imposante, plus son poids était conséquent... et plus lourd était la bête, plus fort elle s'enfonçait sur les chausse trappes. Ces petites merveilles pouvaient même traverser une armure, et ne se révélaient inefficaces que sur certaines créatures écailleuses ou autres exceptions. La largeur du terrain ne posait aucun problème, Kaneda les ayant jeté au devant, la bête allait forcément passer dessus en les
chargeant.

Mais finalement, la créature qui surgit des arbres lui ôta tous doutes possibles. Les chausses trappes n'allaient avoir aucun effet sur cette chose. Kaneda n'était pas plus choqué que cela, les araignées anormalement grosses n'étaient pas si rares au sein des forêts. En revanche, celle-ci était bien plus imposante que toutes celles qu'il avait pu voir auparavant. Ses longues pattes velues, ses mandibules exagérément acérées et ses paires d'yeux multiples faisaient d'elle une créature des plus répugnantes. Et dangereuses. Ses pattes étaient trop fines pour qu'elles ne se posent sur un chausse trappes, et si cela arrivait, son exosquelette devait sûrement être assez dur pour l'encaisser. Le seul moyen était de la combattre, puisqu'il n'était désormais plus question de fuir. Aucune créature ne pouvait résister à son Shamshir, Kaneda en était convaincu. Encore fallait-il pouvoir l'atteindre à un endroit stratégique, sous l'abdomen ou la carapace dorsale par exemple. Passer dessous pouvait se révéler aussi utile que risqué, puisque passer sous les pattes de cette chose allait devoir nécessiter beaucoup de chance et d'adresse. Le feu pouvait aussi se révéler utile, voire mortel, mais la forêt pourrait prendre feu. Un mal pour un bien.



« Il va falloir lui passer dessus ou dessous, ou l'attirer ailleurs. Ce qui veut dire laisser la carriole ici. »



Affirma le bretteur tout en voyant le mage jeter un sort sur l'arachnide. Au moins avait-il réussi à la faire reculer. La magie pourrait bien leur apporter la victoire dans cette situation, attaquer à distance était sans conteste la meilleure des stratégies. Mais le chevalier rose et lui-même étaient visiblement des combattants à courte distance... rien n'était perdu. Si le mage temporisait pendant qu'ils s'attaquaient à la bête, leurs chances de victoires pourraient bien s'avérer bonnes. Kaneda ne perdit pas une seconde de plus, et se précipita à un arbre pour y grimper habilement afin de surplomber l'araignée. Le mercenaire avait l'avantage d'être agile comme tout bon bretteur, et pourrait facilement lui retomber dessus afin de la pourfendre de sa lame. S'aventurer sous ses pattes sans protection pouvait s'avérer bien plus dangereux pour lui, malgré sa capacité d'esquive. Le mercenaire à l'armure pouvait mieux s'en sortir de ce côté, bien que Kaneda ne lui imposait rien. Après tout, le jeune homme agissait souvent seul et n'avait jamais travaillé en équipe. A eux de décider de l'approche qu'ils comptaient adopter, dans tous les cas la sienne était toute tracée.



Kaneda
The Windwalker
Age : 23
Métier : Mercenaire
Messages : 55
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le 3/8/2018, 18:14

Sépah était prêt au combat, bien qu’il devait avouer avoir la peur au ventre. Heureusement, il pouvait compter sur son casque pour cacher ça. Son boulier léger dans un main, son épée dans une autre, il se campa sur ses jambes en réfléchissant à toute vitesse à un moyen de se sortir de cette mauvaise passe ? Peut-être pouvait-il compter sur sa vitesse pour attirer l’araignée sur lui et laisser une chance aux autres de s’échapper ? Cela signifiait mourir, mais la vie de trois personne valait bien plus que la sienne. Ceci dit, il craignait la capacité d’accélération de l’arachnide. Et si elle le rattrapait en un clin d’œil, perforait son armure avec ses terribles mandibules, puis sans prenait à ses compagnons ?

Non, la seule stratégie efficace face à un tel monstre était le travail d’équipe. Le jeune mage essaya d’envoyer un sort de vent qui fit reculer un peu créature. Ce ne serait pas suffisant pour les sortir de ce mauvais pas, mais, qui sait, savoir cela pourrait éventuellement leur être utile. Puis, il demanda s’il y avait une rivière pas loin. Le mercenaire n’en avait aucune idée, il n’était pas du coin, et quand bien même il serait d’Oghma, les riverains s’amusaient rarement à se promener dans la forêt. Il tourna la tête vers son client qui haussa les épaules en signe d’impuissance. Le chevalier tomba de haut. Est-ce que le vendeur l’avait fait passer dans la forêt alors qu’il ne connaissait lui-même pas les lieux ?! Il avait une furieuse envie de s’assommer sur le tronc d’arbre le plus proche, mais ce n’était pas vraiment le moment.
De son côté, celui aux cheveux d’albâtre déclara qu’il fallait passer au dessus, ou au dessous, avant de grimper dans un arbre, jetant manifestement son dévolu sur le dessus. Sépah était dubitatif. Autant, l’endroit où se joignaient les pattes était surement tendre et non protégé. Mais au dessus ? Elle était aussi protégée de son exosquelette.

Le justicier inspira à fond. Il ne voyait donc plus qu’une seule solution. Il allait devoir lui-même essayer de se glisser sous le ventre du monde pour la pourfendre. Et il était sûr que même son bouclier et son armure seraient facilement broyés par les mandibules du monstre, alors il ne pouvait même pas compter dessus pour le protéger.

« Tu penses pouvoir l’occuper avec d’autres sors de vent pour créer une ouverture que je puisse passer dessous ?

Demanda t-il à celui aux cheveux aile de corbeau en serrant la main sur son épée, tâchant de paraître déterminé. Il attendit sa réponse. Enfin… Attendre, c’est une façon de parler. On ne peut pas vraiment attendre à proprement parler quand on doit esquiver les assauts d’une araignée géante. Ne pensez pas qu’elle respecte les règles du kabuki.
De toute façon, quelle que soit la réponse de son protégé, il n’avait pas d’autre option. Il s’apprêta ensuite à s’élancer, sûr qu’il allait y rester, et…

– Il y a une rivière !

- Quoi ?


Sans que le chevalier ne l’ai remarqué, le client avait prit son courage à deux mains pour aller explorer les environs à la recherche d’une rivière. Il l’aurait bien jugé courageux, mais étant donné que c’était lui qui les avait trainés dans cette forêt en premier lieux, il le considérait plutôt complètement inconscient.
Quoi qu’il en soit Sépah sentit un énorme poids se retirer de ses épaules…. Pendant une fraction de seconde seulement. Encore fallait-il amener la créature vers ladite rivière.

–Bien, montre nous le chemin. Le mage, j’espère que ta stratégie est bonne ! Je m’occuperais de tenir son attention le temps de la mener vers la rivière, je compte sur toi une fois sur place !

Il jeta un coup d’œil à celui en haut. Il songea un instant à lui demander un coup de main pour tenir l’attention de l’araignée, qu’elle ne boulote pas celui aux cheveux aile de corbeau, mais il doutait qu’il soit du genre à obéir aux autres.
Sépah
Age : 21
Métier : Mercenaire
Messages : 89
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le 4/8/2018, 12:06

Le 1er.. le mercenaire.. ne semblait pas du genre à écouter des conseilles.. en faite, il donnait plutôt l'impression de ne travailler que seul... Ce qui.. dans l'instant présent pouvait être un sacré handicape... Si on commençait une stratégie... ce type en se la jouant solo pouvait la réduire à néant.. Soren devait en prendre compte dans ce qui allait leur dire.. Même si un électron libre c'était toujours une mauvaise chose.. Soren réfléchissais le plus vite qu'il le pouvait... Il y avait une rivière pas loin.. Cela pouvait être une bonne chose...


Toi là-haut... je sais pas ce que tu comptes faire... Ce n'ait pas en voulant nous montrer que tu es soit disant le meilleur que tu vas briller... Réfléchir avant d'agir et montré de l'intelligence en combat est tout aussi nécessaire que de bien manier son épée.. Tu n'a pas besoin de nous étaler ta force ... tes actions solitaires pourraient bien coûter cher et pas seulement à nous... Si l'exosquelette de cette chose parcours le dessus de l'arachnide.. Il y a des chances que ta lame glisse dessus et dans ce cas là.. tu te retrouvera dans une situation... assez délicate. Dans ce cas.. autant te laisser te faire dévorer.. Au moins cela nous sera bénéfique....

Le jeune mage avait dit ce qu'il avait à dire.. Lui qui avait promis de ne pas trop l'ouvrir.. La nature revenais vite au galop.. surtout dans une situation ou il fallait prendre une décision au plus vite. Soren rapporta son attention sû Sépah, l'homme en armure rose qui... Même si pour le moment avait montré moins de capacité que l'autre, semblait au moins à l'écoute... Au passage, j'envoyai un nouveau sors de vent à la bestiole pour la tenir éloigné :

Par chance... Plusieurs choix s'offre à nous.. Elles sont dangereuses certes, mais au moins, on as des solutions... Premièrement... Il y a la possibilité de la faire tomber dans la rivière... Cela ne la tuera pas.. Une araignée c'est très coriace... mais cela lui feras avec de la chance, perde assez de temps pour qu'on puisse prendre la fuite.

Soren regarda le stupide vendeur avant de lui dire

Couper les pattes de l'araignée, Soren y avait bien penser, mais cette stratégie était beaucoup trop lente et dangereuse. La stratégie du Sépah par contre pouvait fonctionné mais.. elle était risqué...avec les attaque du mage ;.. elle allait bouger et si elle se rendait compte de quelque chose.. l'homme était foutu car, le stratège douté que son armure puisse tenir face à l'araignée... Par chance.. contrairement à certaines rumeurs populaires... Les araignées n'ont pas de dard.. Les araignées ne piques pas... elle morde.. C'était donc une bonne chose pour eux.


Ta solution de passer en dessous est loin d'être une mauvaise idée.. mais.. il va falloir visée juste et vite.. si ce monstre s'aperçoit de la manœuvre.. Je ne donne pas cher de votre peau... Comme pour votre ami au-dessus

Il fallait bien l'avouer... C'était une solution envisageable, ce type était visiblement moins bête qu'il n'y paraissait... C'était une bonne chose.


Nous pourrions aussi tenter d'assommer ou de perturber la bestiole en la faisant foncer sur les rocher qu'on voit juste là.. Cela nous laisserais assez de temps pour l'occire..


Soren aurait aimé avoir des solutions un peu plus sécuritaire mais, ça n'existait pas, ils allaient devoir se contenter de ça... Il restait plus qu'à voir ce qui allait se passer.. Le monstre.. lui semblait de plus en plus en colère.. Il se mis à foncer dans la direction de la seule personne qui l'attaquait depuis tout à l'heure.. le jeune mage.. qui lui lanca un nouveau sort de vent... Soren commençait néanmoins à fatiguer.. Cette faiblesse qu'il avait depuis qu'il été ici était vraiment pénible et Soren commençais à en avoir marre, il avait l'impression de revenir bien des années avant. IL fallait en finir vite avec cette chose.. Il en avait que trop conscience... Le temps.. jouait contre eux.
Soren
Age : 28
Métier : tactitien de ike
Messages : 55
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le 4/8/2018, 13:17




Le meilleur endroit pour arriver.


Après quinze années de mercenariat solitaire, ce n'était pas une situation comme celle-ci qui lui ferait subitement agir en équipe. Kaneda ne voyait pas grand danger en réalité, une araignée, même immense, reste doté d'une intelligence limitée. Elle ne possède même pas de défense pouvant atteindre quelque chose situé sur son dos, à moins qu'elle ne se retourne. Et dans ce cas précis, il n'y aurait plus qu'à lui transpercer le ventre. En outre, depuis sa position, Kaneda ne courait aucun risque si ce n'est celui de rater sa cible. Et dieu sait que le jeune homme avait l'habitude, et qu'il l'atteindrait. Restait à savoir si sa lame serait assez affûtée pour la transpercer, ce dont Kaneda était convaincu. Vilgefortz n'était pas une simple épée. C'est donc en dépit des paroles agressives du mage, auxquelles il ne prêta guère attention, que le jeune mercenaire sauta d'arbres en arbres afin de suivre la position de l'immense arachnide. S'ils avaient une stratégie grand bien leur fasse, il en avait proposé une valable et cela lui suffisait. De plus, l'heure n'était clairement plus aux paroles à présent. La chose s'énervait, et il fallait se dépêcher de l'occire pour ne pas rameuter d'autres créatures du genre.



« Attendre le bon moment... »



La stratégie de la diversion pour fuir lui paraissait mauvaise, une telle créature si près de l'orée pouvait se révéler dangereuse pour les habitants alentours. Il était rare qu'une telle bête s'approche si près de l'extérieur, qui sait quelle envie lui prendrait une fois que ses esprits lui seraient revenus ? Kaneda n'était pas du genre altruiste, mais s'il pouvait éviter des massacres il le faisait. D'autres auraient peut-être laissé cette araignée volontairement pour pouvoir ensuite récupérer un contrat sur sa tête, après qu'elle ait tué plusieurs fermiers, mais ces techniques n'étaient pas dignes d'un membre de la guilde. Elles étaient au mieux fécondes dans l'esprit d'un bandit, ou d'un istussien peut-être. Non, leur seul choix était de l'abattre ici et de fuir le plus loin possible ensuite. En espérant que ce ne soit pas une mère gardant ses petits à l'intérieur de son abdomen, ou ils se retrouveraient rapidement envahis.

Kaneda attendit le bon moment pour pouvoir fondre du ciel sur la bête, mieux valait choisir un timing correspondant à l'une des attaques du mage. Et le moment se présenta à merveille lorsque Soren lança un nouveau sort de vent sur la chose, ce qui la fit reculer. Kaneda n'attendit pas une seconde pour lui sauter dessus, sans lui planter sa lame. Mieux valait éviter de faire ça, bien que la chute donnerait plus de force à son coup, si la carapace était réellement très résistante Kaneda aurait aurait peut-être glissé. Sans plus de fioritures, le jeune homme aux cheveux d'albâtre abattit son shamshir sur le dos de la créature, qui ne pouvait pas l'atteindre d'ici, et parvint effectivement à y enfoncer un quart au bout de trois coups succincts. Le liquide nauséabond qui s'échappa de la plaie laissa deviner qu'elle était suffisamment atteinte, et le mercenaire ne fit qu'aggraver la blessure en poussant toujours plus. Cette carapace était incroyablement dure, mais loin d'être indestructible. Et maintenant que son attention était détournée vers Kaneda, le chevalier rose devrait pouvoir trouver une ouverture pour l'achever... dans le cas contraire, il allait falloir trouver une solution rapidement, au risque qu'elle ne se retourne pour l'écraser. Le mercenaire pourrait facilement sauter, mais son shamshir était trop enfoncé en elle pour qu'il ne puisse le retirer assez vite. Et le jeune homme y tenait bien trop pour le laisser la. Il s'en remettait donc à Sépah, ce qui était assez rare pour être remarqué. Il fallait bien reconnaître que pourfendre cette araignée seul pourrait se montrer difficile.



Kaneda
The Windwalker
Age : 23
Métier : Mercenaire
Messages : 55
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le 5/8/2018, 18:54

La faire tomber dans l’eau pour fuir… Sépah ne donnerait pas trop d’espoir dans cette solution. Encore une fois, les araignées ont une capacité d’accélération surprenante. Il n’avait jamais croisé de spécimen de cette taille auparavant, mais il n’avait pas envie de les tester. S’ils la poussaient à l’eau, et ne couvraient pas assez de distance le temps qu’elle ressorte, elle risquait fort de les rattraper. Assommer l’araignée pouvait être une solution, le problème, c’est qu’il n’avait absolument aucune idée de la résistance du crâne de ces bestiaux, et de la puissance qu’il faudrait pour atteindre ce but. Il n’avait pas envie de gaspiller de l’énergie pour au final juste énerver le monstre, surtout que le mage était déjà fatigué.
Restait la dernière. Elle ne lui plaisait pas non plus. Celle de se glisser dessous, pour frapper le ventre, zone moins protégée. Il serait plus vulnérable que jamais le temps de faire ça, et, encore une fois, si l’araignée s’en prenait à lui, son bouclier et son armure ne seraient d’aucune utilité ; il serait fichu. Mais avaient-ils d’autre solution ? Il n’en voyait pas d’autre en tout cas.

Le chevalier envoya son bouclier à son client en lui demandant de veiller dessus. S’il ne pouvait pas le protéger, autant qu’il s’en débarrasse, afin d’avoir une plus grande liberté de mouvement. Puis, il tourna la tête vers celui aux cheveux aile de corbeau :

« Je compte sur vous pour la tenir occupée ! Essaie de tenir bon !

Il espérait vraiment qu’il avait assez d’énergie pour maintenant l’intention de l’arachnide. Ne prêtant aucune attention à ce que faisait l’autre mercenaire- la moindre distraction pourrait lui coûter la vie- il s’approcha de sa cible, les membres tendus, au cas où elle parviendrait à l’attaquer malgré le harcèlement de sortilèges du jeune mage. Puis, quand il vit enfin une ouverture, il s’y rua à toute vitesse pour se glisser sous l’araignée. Il leva la tête et constata une première difficulté ; elle ne cessait de bouger, et viser l’endroit où se joignaient les pattes n’allait pas être chose facile. De plus, sa position actuelle n’allait pas l’aider à mettre toutes ses forces dans son mouvement. Pourtant il le fallait.
Alors qu’il serrait les mains sur sa garde, un miracle se produisait. Il ignorait si un sort de vent avait été assez puissant pour pousser, ou au moins déranger l’araignée, ou si elle avait eu mal. Mais elle se cabra. Pas de grand-chose. Et pas longtemps. Pendant une fraction de seconde, elle se redressa d’un ou deux centimètres tout au plus. Mais c’était l’occasion rêvée, et Sépah la saisit. Empoignant son épée, il la plongea pile au moment ou l’araignée retombait. Il sentit sa lame s’enfoncer.
Le chevalier aurait aimé pouvoir, d’un mouvement, ouvrir l’araignée en deux, mais il savait que son épée n’était pas faite pour ça. Aussi, il s’empressa de la retirer et se rua hors de portée de la bête qui, folle de rage et de douleur, fit claquer ses mandibules à quelques centimètres de lui.
Blessée comme elle était, probablement avec un trou dans l’intestin qui devrait être gênant pour s’alimenter, le chevalier rose doutait qu’elle soit désormais capable de leur courir après, mais il préférait s’en assurer. Il pivota vers celui aux cheveux aile de corbeau :

- Tu penses que tu pourras la pousser dans l’eau à présent ? Dans son état actuel, elle n’en mènera pas large, nous n’aurons plus qu’à sortir. Je.. il jaugea le mage qui semblait complètement à bout de force. Je te porterais jusqu’à la sortie s’il le faut, de toute façon, elle a dut faire fuir les autres créatures, on ne devrait plus avoir d’encombres sur le peu de distance à parcourir.

D’un coup d’œil, il constata que, pendant la lutte, son client avait poussé sa carriole en dehors de la forêt. C’était déjà ça de fait, ils n’auraient plus à l’attendre.
Sépah
Age : 21
Métier : Mercenaire
Messages : 89
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le 6/8/2018, 11:36

Le problème était là, Soren tout bon stratège qu'il été, ignorait les règles de ce monde, ce qui était handicapant pour prendre ce genre de décisions, de plus, Soren ne s'était jamais réellement intéresser aux araignées, ils n'y avait pas de telles choses dans son monde... Maintenant qu'il savait qu'il pouvait tomber sur ce genre de monstre, Soren allait étudier les moyens de tuer ces choses le plus rapidement possible, il allait aussi étudier quel genre d'autre bête on pouvait croiser ici. Si ike devait se retrouver dans une situation de ce genre, au moins, Soren saurait quoi faire exactement.

Le problème pour le moment, c'était que l'araignée, était toujours là... Le jeune mage, malgré la fatigue, continuait de lancer des sorts de vent à l'arachnide. Un sort réussi à se loger légèrement en dessous de la bestioles, ne lui laissant d'autre choix que de se cabrer... Ce petit laps de temps permis à sépah de se glisser en dessous et d'enfoncer son épée dans un endroit tendre de la bestiole qui se mit à écumer de rage et de douleur. L'homme en armure se déragea tout de suite... Ce qui n'étais pas une mauvaise idée, déjà parce qu'il aurait été complètement idiot de laisser son épée la-dedans... Si c'était pour la coincé et la perdre.. Il n'y avait aucun intérêt.. et .. la possibilité d'être écrasé était encore bien présente.

Une fois a peu prêt en sécurité, le mercenaire au bon coeur demanda au marqué si maintenant, il pouvait pousser l'araignée dans l'eau... Dans son état.. Elle n'en mènerait pas large... Soren Se redressa comme il put.. s'aidant des arbres pour avancer, son tome de vent dans une main. Il s'arrêtait régulièrement pour lancer des sorts.. le monstre se mit à reculer en poussant des espèces de cris de rage...


Je n’ai pas  besoin d’être  porté…

Soren fini par apercevoir la fameuse rivière et la chance était avec eux.. le courant y était fort.. Avec l'épuisement de l'araignée.. c'était parfait. Rassemblant ses dernières forces, Soren lanca un sort plus puissant que les autres.. l'araignée surprise, recula jusqu'à l'eau ou elle tomba dans un grand plouf. L'araignée était aussi épuisée que le mage et... elle eu beau tenter de s'accrocher.. Elle finit par se laisser emporter... Elle sortirait sûrement bien plus loin ou elle se noierait.. mais ça.. Ce n'était plus le problème de Soren, ils en avaient finit avec cette chose. Épuisé, le jeune mage se laissa glisser le long de l'arbre qui le soutenait et s'assit à même le sol. Il ferma les yeux... Le coeur battant, le souffle un peu court. Il restait tout de même attentif aux sons... C'était clairement pas le moment de se faire dévorer par une bestiole même si comme l'avait dit sépah.. il y avait de fortes chances que les autres créatures aient fuit le monstre.
Soren
Age : 28
Métier : tactitien de ike
Messages : 55
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
-