Choc thermique [PV Agnès]

le Lun 30 Juil - 19:36

La chaleur de Volaris avait un mauvais effet sur la magie de Flora : Incapable de se concentrer à cause du soleil de plomb, elle ne pouvait se servir de sa création de brise glacée pour abaisser sa température. Il lui fallait un minimum de concentration pour pouvoir effectuer sa magie de glace, mais elle ne pouvait trouver la force de le faire en cet instant. Elle n’avait d’autre choix que d’arriver à destination, à la grande bibliothèque, pour être enfin à l’abri du soleil et trouver un moment pour relaxer.

Sur la route qu’elle avait empruntée, elle avait croisé des nobles avec de grands parasols, des érudits avec des éventails à la main et des prêtres qui semblaient simplement endurer la chaleur, accoutumés à cette température dans cette région désertique. Flora, elle, ne l’était point. La domestique avait l’habitude de la neige et des grands froids : Rien à voir avec la chaleur qui causait des perles de sueurs sur son front. Heureusement, un passant lui avait proposé une gorgée de sa gourde d’eau, qu’elle accepta sans aucune hésitation. La jeune femme allait s’en sortir, elle n’allait pas mourir dans sa mission, mais la chose était tout simplement inconfortable et insoutenable pour elle.

Mais, tout cela arrivait à terme. Elle venait de poser son pied sur la première marche qui menait à l’énorme bâtiment contenant la plus grande collection de livres du continent. Chaque pas était pénible, à cause du porte-livre qu’elle supportait sur ses épaules et dont la planche qui supportait une demi-douzaine de livres et de parchemins reposait dans le bas de son dos, le tout bien attaché grâce à des courroies de tissu. L’un des livres était une véritable brique, mais le reste était des parchemins et des recueils plus légers qui, de ce qu’on lui avait raconté, portaient tous sur l’étude de la magie. Les symboles et schémas sur les pages étaient complètement incompréhensibles pour elle, Flora n’était même pas certaine qu’elle reconnaisse la langue utilisée, mais il semblerait que l’on parle de théories révolutionnaires de magie!

C’est ce qu’on avait raconté à Leofpaul, son patron, lorsqu’on le lui avait donné avec comme condition d’apporter le recueil à la grande bibliothèque de Volaris. Le vieil homme était un marchand qui trouvait ses marchandises en parcourant Gaïa et il était venu à la rencontre d’un de ses amis, un mage d’Oghma qui se trouvait à Pallas. Flora n’était pas là lors de leur retrouvaille, mais le mage semblait faire assez confiance à son vieil ami marchand pour qu’il aille porter son ouvrage à la bibliothèque qui pourrait apprécier ses études à sa juste valeur. Leofpaul avait confié la tâche à Flora, qui était son employée depuis déjà plusieurs semaines maintenant. Lui et ses fils devaient s’occuper d’autres choses, et ce n’était qu’une simple livraison : Il n’y aurait aucun problème à cela!

Alors qu’elle montait la dernière marche de l’escalier,  la nohrienne en vint à maudire le soleil entre deux grandes inspirations, et elle regretta la température beaucoup plus clémente pour elle de Pallas. Elle avait bien hâte d’y retourner dans les prochains jours, lorsqu’elle aura terminé son engagement avec son patron.

La façade de la grande bibliothèque était remarquable, aussi splendide que le reste de la cité, mais Flora ne put apprécier les détails dans l’architecture à sa juste valeur dans l’état d’esprit qu’elle était actuellement. Elle se contenta de pénétrer dans le bâtiment, offrant enfin une protection contre le soleil qui venait tout juste de passé son apex dans le ciel. Déjà, la domestique pouvait sentir l’air frais du bâtiment venir rafraîchir son corps. Les vêtements qu’elle portait étaient légers ‒ Une simple robe de coton verdâtre avec son tablier de service, laissant respirer sa peau sous ses vêtements ‒ lui permettant de profiter pleinement de la fraicheur des lieux. Même l’odeur dans l’air était différente : La nohrienne pouvait sentir le papier et l’encre des multiples livres de la bibliothèque. Les yeux fermés, elle apprécia la température plus clémente de l’intérieur le menton relevé. Quelques mèches de ses cheveux étaient balancées par le courant d’air causé par le changement de température entre le lieu et l’extérieur. Ayant apprécié le moment, elle rouvrit les yeux.

Flora resta ébahit un instant dans l’entrée du bâtiment. Ses pas avaient ralentit au point de rester immobile, un pied derrière elle sur la pointe de son soulier, suspendue dans sa marche. Elle avait le visage rouge et humide à cause de la chaleur, et sa poitrine se soulevait à chacune des de ses grandes inspirations. Mais, en cet instant, elle oubliait tout de la chaleur : Devant elle se dressait l’immensité de la grande bibliothèque de Volaris, formant la plus grande collection de savoir qu’elle n’avait jamais vue.
Flora
Age : 26
Métier : Domestique
Messages : 72
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le Ven 10 Aoû - 9:37

Il s'agissait d'une journée habituelle pour Agnès. Son père était à la bibliothèque bien plus tôt qu'elle, en train de lire dans l'arrière des livres qui n'étaient pas accessibles à tous. Oghma devait garder ses secrets tout de même. Agnès en avait encore beaucoup avant d'être en mesure de les lire tous... trop de temps. Après tout, elle était très jeune pour une érudite. Elle connait beaucoup de choses, mais elle était très loin de son père... Elle devait simplement continuer et c'était quelque chose qui lui faisait du bien à vrai dire. Elle se sentait vivante dès qu'elle apprenait quelque chose, ou simplement lorsqu'elle lisait. On n'apprenait pas tout des livres, évidemment.

Aujourd'hui, Agnès dédiait sa journée à la bibliothèque. Elle devait faire attention à ne pas ignorer les gens. Il ne lirait que très peu, mais ce serait sûrement de l'organisation qu'elle devait faire. Tenir en ordre tous ces documents étaient une tâches phénoménales.. Il se réveilla avec le soleil et s'habilla léger, sachant que c'était une journée chaude. Le beau soleil la réveilla pleinement et après sa routine matinale, elle se dirigeait vers la bibliothèque, son endroit favori. Sachant que son père était déjà là, elle alla le rejoindre posa un baiser sur sa joue en le salua et en lui souhaitant une bonne journée. Il était occupé, elle ne voulait pas faire bien plus que cela. Elle alla donc à ses affaires qu'elle devait faire elle aussi. Il lui avait enfin donné une partie de son travail et elle s'amusant encore plus. Qu'y avait-il de mieux que de parcourir toutes les bibliothèques en faisant du rangement ? Elle ne pouvait pas connauitre par coeur tous les documents individuels, mais elle en était tout de même heureuse, pour être honnête.

IL faisait son travail quand la porte s'ouvrit. Elle regarda ce qu'il se passait et il ne s'agissait que d'une personne habituelle. Rien de différent. Elle jeta à peine un regard et continua son travail. Elle ne devait pas se faire déranger. Seulement, une autre jeune fille entra... et Agnès était surprise. Elle avait chaud et vu comment elle était habillée, cela se voyait qu'elle n'était pas de la place. Son teint aussi et ses cheveux Agnès dirait aussi... Elle laissa son rangement pour un moment et alla chercher un verre d'eau pour le proposer. Elle revint quelques minutes plus tard en s'approchant d'elle.

« Hum.. bonjour ? »

Elle cherchait à attirer gentiment son attention. C'était rare de voir des étrangers de son type... enfin.  Une fois qu'elle eut son attention, elle lui donna le verre d'eau. « Je me disais que vous sembliez venir de loin et que cela pourrait vous faire du bien.. » Elle rest aà ses côtés pour le moment pour lui donner une certaine assistance et peut-être lui répondre et la guider. Elle était clairement étrangère après tout.
Agnès
Messages : 7
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
-