Retrouvailles et larmes [PV Ephraim]

le 9/8/2018, 12:59

Depuis combien de temps était-il dans ce monde ? Quelques mois ? Un an ? Lyon n’avait aucune réponse à fournir à cette question. Il avait entièrement perdu le fil du temps qui passe, ses recherches lui prenant tout son temps, sauf à de rares occasions. Et encore aujourd’hui, le jeune homme cherchait, encore et toujours des indices sur les créatures qui hantaient les royaumes. Enfin, qui étaient censées hanter les régions, mais qui ne laissaient aucunes traces. Les recherches ne donnaient rien, il n’avait même aucune preuve de leur existence. Il avait donc quitté le territoire désertique des mages, pour traverser les montagnes et rejoindre Pallas. Pour éviter tout ennui, il avait demandé l’aide d’un marchand, qui lui permit de traverser la route de négoce sans problème.

Une fois sur place, il se rendit directement à Thalarius, où il voulait demander une audience au roi. Pourquoi une audience ? Simplement pour avoir l’autorisation de se rendre dans les ruines de l’ancien palais. Il avait entendu dire que les ruines renfermées des créatures et que personne ne voulait s’en approcher. Alors oui, il voulait pouvoir s’y rendre et pourquoi pas avec quelques hommes pour l’accompagner et lui servir d’escorte.

- Bonjour, je voudrais pouvoir parler au roi s’il vous plait.

Les gardes du palais lui rire presque au nez, avant de le repousser vers l’extérieur, faisant tomber le jeune homme dans la neige. Les autres gardes riaient aux éclats, le laissant se redresser seul. Lyon resserra sa cape, pour se protéger du froid, et reparti tristement, se dirigeant déjà vers l’extérieur de la ville.

- S’ils ne veulent pas m’aider, j’irai seul dans ces ruines, accord ou pas…
Lyon
Métier : Chercheur
Messages : 26
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le 27/8/2018, 03:08

Il savait très bien que cette situation était étrange. Il ne pouvait pas s'empêcher de ce qu'il connaissait déjà. Il aurait aimé cela être capable de revoir Lyon et de passer du temps avec sa chère soeur. Il aurait vraiment adoré. Seulement, ce n'était pas quelque chose d'aussi simple et il devait l'accepter. Il aurait aimé entendre son père lui dire que tout allait et qu'Il faisait un bon roi... il aurait aimé entendre la vérité. Au fond de lui, il savait très bien que ce n'était pas le cas. Il essayait d'être le meilleur des rois, ou du moins, le mieux qu'il pouvait être. Ce n'était juste pas assez de ce qu'il savait. De plus... il ne pouvait même pas continuer dans cette lignée, car ici, il n'était rien de plus qu'un soldat comme les autres. Un soldat qui se démarquait, mais tout de même. Il faisait actuellement la chose qu'il avait toujours rêvé de faire... si seulement sa vie n'avait pas changé comme cela, tout aurait été plus simple pour son esprit. Il ne savait pas tellement comme prendre toute cette situation. Et même si tout allait bien, maintenant, il devait simplement continuer dans cette voie-là. Qu'il le veule ou non. Son monde était important et c'était pour cela qu'il était ici.

Ephraim était justement allé se promener sur les bord de la ville. Il ne pouvait pas rester là et peut-être avait-il besoin d'un peu de temps seul. Du temps avec lui-même. Il ne faisait que marcher, remontant sa cape pour se réchauffer un peu. Le climat n'était pas facile ici, mais on s'y habituait. Il n'avait croisé personne ou presque, donc chaque mouvement attirait son attention évidemment. Quelqu'un qu'il vit alla dans le sens opposé, il ne savait pas du tout ce qu'il souhaitait faire. De ce qu'Ephraim voyait, l'homme n'avait pas de garde et dans ce direction, c'était réputé pour être dangereux.

« Si tu continues dans cette direction.... sans armes... tu risques de ne plus revoir Thalarius. »

Ephraim n'avait pas vu le visage du jeune homme. Il n'avait donc pass pu le reconnaître. Seulement, ce garçon serait en mesure de le reconnaître.... surtout si sa voix était reconnaissable et surtout s'il le regardait, car Ephraim se ressemblait toujours et sa cape ne cachait pas son visage. Il ne pouvait pas logiquement penser à lui. Dans sa tête, il n'avait tout simplement aucune chance de le revoir et surtout pas ici, dans un royaume si différent du sien. Aors, pour ce moment, il n'y avait même pas l'idée qui traversait l'esprit.

______

« I don't pick fights I can't win. »

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Ephraim s'exprime en #009999
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Ephraim
Lord de la restauration
Age : 20
Métier : Soldat
Messages : 139
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le 28/8/2018, 15:31

Avant de partir complètement, le jeune homme décida de prendre quelques provisions supplémentaires. S’il devait se rendre dans les ruines, il lui faudrait déjà quelques jours de marche, rien que pour les atteindre. Il devrait surement prendre quelques couvertures en plus et pourquoi pas un attelage et un chariot. Il regarda ses maigres économies, se disant que les chercheurs étaient bien mal payés par rapport au boulot colossal qu’ils devaient fournir. Il ne pouvait même pas utiliser le prétexte qu’il était empereur, pour obtenir de l’aide facilement, déjà parce qu’il n’était rien ici, mais aussi parce qu’il était bien trop gentil pour ça. Il essaya donc de marchander comme il pouvait, se faisant surement avoir dans cette opération, pour avoir des provisions. Pour le reste, il n’avait déjà plus assez de sous et ne pourrait même pas passer la nuit en ville. Il serra le petit sac de provision contre lui et repris sa marche vers l’extérieur de la ville.

- Quand ils disaient que c’était le royaume de la guerre, je ne pensais pas qu’ils en étaient tellement accro, qu’ils en oubliaient le reste.

En dehors de la ville, le temps était affreux et le vent glacial. Le pire, c’était qu’il faisait beau pour les gens d’ici et Lyon se disait qu’il ne voulait pas rester, en cas de mauvais temps. Le jeune homme se laissa à penser que le royaume serait idéal pour des brutes comme Caellach ou Valter, ou simplement pour des guerriers comme Duessel ou Ephraim. La simple pensée à son ami lui fit une grande peine, qu’il chassa d’un revers de la main. Il entendit ensuite quelqu’un lui dire de ne pas partir dans cette direction. La voix était familière, mais il pensait l’avoir rêvé, surtout après les pensées qu’il venait d’avoir. Il se tourna alors, afin de voir le garde ou le soldat qui l’avait interpellé et en lâcha son sac.

- Ephraim ? C’est… c’est vraiment toi ?

Lyon avança de quelques pas en direction du jeune homme, ses yeux se remplissant doucement de larmes. Plus il approchait, plus son sourire s’élargissait et ses larmes coulaient. Pour la première fois depuis qu’il était sur Gaïa, il était extrêmement heureux, ne pouvant retenir ses pleurs. Une fois devant le prince, il leva ses mains, voulant toucher son visage pour être sûr qu’il ne rêvait pas. Pourtant, il s’arrêta avant, ayant peur de la réaction qu’aurait son ami, en le voyant encore en vie.

- Je suis tellement content de te revoir Ephraim. Je…

Il tomba alors à genoux devant lui, ses larmes se changeant en un profond chagrin, plein de remord.

- Pardonne-moi mes erreurs. J’ai… j’ai été stupide… j’ai causé la mort de nos peuples, simplement parce que je suis faible. J’aimerai tellement être aussi fort qu’Eirika et toi.
Lyon
Métier : Chercheur
Messages : 26
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le 9/9/2018, 02:04

La première réaction qu'ephraim eut fut de froncer les sourcils en voyant l'homme lâcher son sac. Qu'est-ce qu'il avait dit de mal... ? Il avait pourtant essayé d'être gentil et de prendre soin de quelqu'un, à sa manière. Il n'avait pas vu les traits du jeune homme tout de suite... Ce ne fut que quand il entendit son nom que ses yeux s'ouvrirent grands. Il venait de comprendre pourquoi le jeune homme avait eu cette réaction. Non non non et non. Il n'était pas encore prêt à cette rencontre. Il l'espérait au fond de son coeur, mais en même temps il la fuyait. Il ne voulait pas devoir revivre cette douleur... il ne voulat pas savoir comment il allait réagir. Il n'était tout simplement pas prêt à tout cela. Ce n'était pas comme ça que cela devait avoir lieu.

Ephraim voyait son ami approcher, mais rien ne sortait de sa bouche. Il restait muet, à le regarder. Il espérait de le revoir, mais maintenant qu'il le voyait... il ne savait pas du tout ce qu'il devait penser. Après tout, ce Lyon l'aait fait souffrir... qui était-ce exactement ? Était-ce Lyon ? Celui qu'il connaissait si bien ou celui qui avait fait souffrir sa fratie et qu'il ne pourrait très certainement jamais pardonner ? Ses pensées étaient mélangés et on pouvait presque dire qu'il était sous le choc. Jamais il n'avait ressenti cela ; il se sentait si faible. Il se rappelait de tout ce qu'il s'était passé... il n'y a pas si longtemps de cela. Est-ce que le jeune roi serait capable de lui pardonner ? Après tout, Lyon était la raison de pourquoi il était roi maintenant... Il était content de le revoir.. c'était bien Lyon ? C'était l'impression qu'il avait. Il voulait juste revoir son ami. « Ly... Lyon ? » Comment le prendre. Il avait du mal à réfléchir correctement.

Il l'écouta, déjà à s'excuser. Ça va, ça va ! Ce n'était pas du tout cela qu'ila vait besoin d'entendre en ce moment, ce n'était pas ce qu'il voulait. « LYON ! » Il se mit à sa hauteur, s'accroupillant. « Tu crois que c'est la première chose que j'ai envie d'entendre ?! » Il était en colère que ça se passe comme ça, mais il était surtout dépassé par les émotions et il ne savait pas du tout ce qu'il devait faire à cet instant. « Oui, tu es faible. Je ne peux rien dire de plus que ça... » Ephraim tomba à genou à son tour, les larmes lui montant aux yeux. Il ne pleurait pas encore.

« Comment je peux être sûr, maintenant, que c'est bien toi ?! Eirika et moi... on t'a tué, Lyon. C'est nous qui avons mis fin à tes jours. C'est nous qui avons eu tes dernières paroles...  »

Les larmes n'étaient pas encore là, mais c'était un des moments où il sentait qu'il avait le droit d'être faible. Après... il n'avait pas eu le temps de vivre cette perte réelle. Le roi démon était si urgent, c'est vrai... et en plus, il devenait roi tout de suite après. Rien ne lui avait laissé le temps de vivre son dueil comme il faut, et voilà maintenant que Lyon apparaissait devant lui comme. Comment devait-il accepter aussi facilement que c'était vraiment lui ? C'était impossible. Ses émotions étaient mélangées entre la joie, la colère et la tristesse. Il ne savait pas du tout quoi penser. Il avait Lyon devait lui... ou il avait le roi démon ? Il savait qu'il était possible de l'avoir en vie come Celina était ici.. mais pourquoi dont devait-il revivre tous ces moments ici ?

______

« I don't pick fights I can't win. »

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Ephraim s'exprime en #009999
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Ephraim
Lord de la restauration
Age : 20
Métier : Soldat
Messages : 139
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le 12/9/2018, 13:44

Le nom du shaman fut dit avec force, l’obligeant à lever la tête vers celui qui l’avait prononcé. Ephraim s’était alors accroupi, pour se mettre à sa hauteur, parlant avec une pointe de colère. Finalement, après avoir dit à Lyon, qu’il était effectivement faible, le guerrier tomba à genoux, les yeux humides. Lyon savait qu’il ne pouvait pas y échapper, il devrait forcément faire face à la colère de son ami, surtout avec ce qu’il avait fait.

- Oui… vous m’avez bien tué, lança-t-il dans un murmure.

Il se rappelait parfaitement de cette scène, la lame et la pointe l’avaient perforé en même temps. Lyon les enviait beaucoup, ils avaient été capables d’être synchro, une synchronisation tellement parfaite, que personne d’autre qu’eux n’aurait pu le faire. S’ils l’avaient tué, il ne leur en voulait pas pour autant, bien au contraire. Sa mort avait été une délivrance, bien plus grande qu’ils ne pouvaient le savoir.

- Ne pleure pas Ephraim, j’ai besoin de ta force. Je… laisse-moi te raconter.

Il caressa doucement la joue de son ami, lui souriant doucement. Il pleurait toujours, mais ses larmes se transformaient doucement en joie.

- Comme tu le sais, mon père n’était plus qu’une coquille vide quand tu l’as affronté. C’est parce que… parce qu’il est mort… mais je crois que Knoll t’a déjà raconté tout ça. En voulant ramener mon père à la vie, j’ai passé un pacte avec le roi-démon. Avec sa force, je devais pouvoir arrêter le malheur qui menaçait Grado. Car, j’avais vu qu’un tremblement de terre allait toucher l’empire. Si le roi-démon m’avait laissé le contrôle de mon corps, il avait déjà pris possession de mes idées. Puis, avec le temps, il avait pris le contrôle complet de mon être.

Le shaman s’arrêta un peu, essayant de voir ce que penserait Ephraim.

- Je n’aurai pas dû céder, dès le début… j’ai commis des crimes impardonnables… tu connais déjà le reste, toutes les choses horribles que j’ai faites. Mais tu peux être rassuré, je suis bien moi. Quand vous m’avez tué, vous avez libéré le roi-démon, qui n’avait alors plus besoin de sa marionnette.

L’empereur baissa les yeux, ne sachant pas s’il avait le droit de plonger son regard dans celui de son ami.

- La suite de Magvel, je ne la connais pas, seul toi pourrais m’en dire plus. Je peux pourtant te dire la suite de mon histoire. Alors que la vie venait de quitter mon corps, j’ai pu entendre une voix, bien différente de celle du roi-démon. Encore une fois, j’ai accepté de l’écouter. Elle m’a promis que je pourrai retourner chez nous, que je pourrai réparer mes erreurs, si j’arrivai à aider ce monde. C’est pour cette raison que je dois me rendre dans ces ruines, il y a peut-être la réponse que je cherche depuis mon arrivée.
Lyon
Métier : Chercheur
Messages : 26
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
-